carnetdejour.archiblog.com

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar

Présentation


Ce blog n'a pas vraiment d'autre intérêt que réunir en un même endroit du net ce que j'y glane lorsque je m'ennuie. Si vous êtes l'un de mes élèves -car je sais bien que vous vous amusez à chercher les facebook, twitters et autres de vos profs- il est fort probable pour que la plupart des articles de ce blog aient été publiés pendant que vous aviez le nez dans l'un de mes devoirs. Les heures sont longues quand je vous regarde gratter du papier.

J'essaye au maximum de citer les sources de ce que je poste ici mais malheureusement, je ne les retrouve pas toujours. Si vous les connaissez, merci de me laisser un commentaire pour que je puisse éditer mes articles.

Bonne visite.



Codes articles & commentaires:
 
Invité
Invité
avatar

Le gamin de Paris


« Parvulus ».

Paris a un enfant et la forêt a un oiseau ; l’oiseau s’appelle le moineau ; l’enfant s’appelle le gamin.
Accouplez ces deux idées qui contiennent, l’une toute la fournaise, l’autre toute l’aurore, choquez ces étincelles, Paris, l’enfance ; il en jaillit un petit être.
Homuncio, dirait Plaute.
Ce petit être est joyeux. Il ne mange pas tous les jours et il va au spectacle, si bon lui semble, tous les soirs. Il n’a pas de chemise sur le corps, pas de souliers aux pieds, pas de toit sur la tête ; il est comme les mouches du ciel qui n’ont rien de tout cela. Il a de sept à treize ans, vit par bandes, bat le pavé, loge en plein air, porte un vieux pantalon de son père qui lui descend plus bas que les talons, un vieux chapeau de quelque autre père qui lui descend plus bas que les oreilles, une seule bretelle en lisière jaune, court, guette, quête, perd le temps, culotte des pipes, jure comme un damné, hante le cabaret, connaît des voleurs, tutoie des filles, parle argot, chante des chansons obscènes, et n’a rien de mauvais dans le cœur. C’est qu’il a dans l’âme une perle, l’innocence, et les perles ne se dissolvent pas dans la boue. Tant que l’homme est enfant, Dieu veut qu’il soit innocent.

Si l’on demandait à l’énorme ville : Qu’est-ce que c’est que cela ? elle répondrait : C’est mon petit.


Les Misérables, Victor Hugo

Invité
Invité
avatar

Mélancolie



Invité
Invité
avatar

Jolie chose (1)




Par Toyin Ibidapo╶ via Gay Cultes

dernière édition le 04 janvier, édité 1 fois
Salvatore Kimimichi
ℐℯᏱᏁᏱto
avatar
Âge du perso : 22 ans
Activité : Basketball
Spécialité : Meneur - Steal
Fonction : Y2
Poste spécial : Genre.
Avatar : Rivaille - SnK
Doubles-comptes : Pandarap tranquille.
Messages : 2442
Date d'inscription : 27/07/2014
ℐℯᏱᏁᏱ✝ to ✕

Floatingfish, 04 janvier

Toyin Ibidapo, c'est le nom du photographe. De ce que j'en sais.

_________________
DON'T
涙も嘘も愛も許せない俺が || 大嫌いで…でも戻れないから…
•• CADEAUX •• ICONS
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

@ Princessecrapaud*, 05 janvier

En effet, merci beaucoup !









*en français.
Bitches pliz.
Invité
Invité
avatar

♥ (1)




╶ via NuErika PK.
Invité
Invité
avatar

Saint François


« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

Ô Seigneur, que je ne cherche pas tant à
être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.

Car c’est en se donnant qu’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve,
c’est en pardonnant qu’on est pardonné,
c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »


Prière de Saint François d'Assises

Invité
Invité
avatar

Dragon Age (1)




Mage Pride╶ Inon Zur
Invité
Invité
avatar

Sous marin




╶ par André Laban.
Invité
Invité
avatar

Atala




Atala portée au tombeau╶ par Girodet.
Invité
Invité
avatar

Brave coeur


« Je sais que vous êtes un brave cœur et une main ferme, (...) aussi je vous aime et ne crains pas de vous le dire, sûre que vous respecterez ma franchise et n’en tirerez point avantage. Quand je vous ai vu si triste et si abandonné en ce château lugubre où se fanait votre jeunesse, je me suis senti une tendre et mélancolique pitié à votre endroit. Le bonheur ne me séduit pas, son éclat m’effarouche. Heureux, vous m’auriez fait peur. Dans cette promenade au jardin, où vous écartiez les ronces devant moi, vous m’avez cueilli une petite rose sauvage, seul cadeau que vous pussiez me faire ; j’y ai laissé tomber une larme avant de la mettre dans mon sein, et, silencieusement, je vous ai donné mon âme en échange.»


Le capitaine Fracasse, Théophile Gauthier

Invité
Invité
avatar

Horace & Curiace


« HORACE — Ma sœur, voici le bras qui venge nos deux frères,
Le bras qui rompt le cours de nos destins contraires,
Qui nous rend maîtres d’Albe ; enfin voici le bras
Qui seul fait aujourd’hui le sort de deux états ;
Vois ces marques d’honneur, ces témoins de ma gloire,
Et rends ce que tu dois à l’heur de ma victoire.

CAMILLE — Recevez donc mes pleurs, c’est ce que je lui dois.

HORACE — Rome n’en veut point voir après de tels exploits,
Et nos deux frères morts dans le malheur des armes
Sont trop payés de sang pour exiger des larmes :
Quand la perte est vengée, on n’a plus rien perdu.

CAMILLE — Puisqu’ils sont satisfaits par le sang épandu,
Je cesserai pour eux de paraître affligée,
Et j’oublierai leur mort que vous avez vengée ;
Mais qui me vengera de celle d’un amant,
Pour me faire oublier sa perte en un moment ?

HORACE — Que dis-tu, malheureuse ?

CAMILLE — Ô mon cher Curiace !

HORACE — Ô d’une indigne sœur insupportable audace !
D’un ennemi public dont je reviens vainqueur
Le nom est dans ta bouche et l’amour dans ton cœur !
Ton ardeur criminelle à la vengeance aspire !
Ta bouche la demande, et ton cœur la respire !
Suis moins ta passion, règle mieux tes désirs,
Ne me fais plus rougir d’entendre tes soupirs ;
Tes flammes désormais doivent être étouffées ;
Bannis-les de ton âme, et songe à mes trophées :
Qu’ils soient dorénavant ton unique entretien.

CAMILLE — Donne-moi donc, barbare, un cœur comme le tien ;
Et si tu veux enfin que je t’ouvre mon âme,
Rends-moi mon Curiace, ou laisse agir ma flamme :
Ma joie et mes douleurs dépendaient de son sort ;
Je l’adorais vivant, et je le pleure mort.
Ne cherche plus ta sœur où tu l’avais laissée ;
Tu ne revois en moi qu’une amante offensée,
Qui comme une furie attachée à tes pas,
Te veut incessamment reprocher son trépas.
Tigre altéré de sang, qui me défends les larmes,
Qui veux que dans sa mort je trouve encor des charmes,
Et que jusques au ciel élevant tes exploits,
Moi-même je le tue une seconde fois !
Puissent tant de malheurs accompagner ta vie,
Que tu tombes au point de me porter envie ;
Et toi, bientôt souiller par quelque lâcheté
Cette gloire si chère à ta brutalité ! »

Horace, Pierre Corneille

Invité
Invité
avatar

Aragon


« Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire
J'ai vu tous les soleils y venir se mirer
S'y jeter à mourir tous les désespérés
Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire

À l'ombre des oiseaux c'est l'océan troublé
Puis le beau temps soudain se lève et tes yeux changent
L'été taille la nue au tablier des anges
Le ciel n'est jamais bleu comme il l'est sur les blés

Les vents chassent en vain les chagrins de l'azur
Tes yeux plus clairs que lui lorsqu'une larme y luit
Tes yeux rendent jaloux le ciel d'après la pluie
Le verre n'est jamais si bleu qu'à sa brisure

Mère des Sept douleurs ô lumière mouillée
Sept glaives ont percé le prisme des couleurs
Le jour est plus poignant qui point entre les pleurs
L'iris troué de noir plus bleu d'être endeuillé

Tes yeux dans le malheur ouvrent la double brèche
Par où se reproduit le miracle des Rois
Lorsque le coeur battant ils virent tous les trois
Le manteau de Marie accroché dans la crèche

Une bouche suffit au mois de Mai des mots
Pour toutes les chansons et pour tous les hélas
Trop peu d'un firmament pour des millions d'astres
Il leur fallait tes yeux et leurs secrets gémeaux

L'enfant accaparé par les belles images
Écarquille les siens moins démesurément
Quand tu fais les grands yeux je ne sais si tu mens
On dirait que l'averse ouvre des fleurs sauvages

Cachent-ils des éclairs dans cette lavande où
Des insectes défont leurs amours violentes
Je suis pris au filet des étoiles filantes
Comme un marin qui meurt en mer en plein mois d'août

J'ai retiré ce radium de la pechblende
Et j'ai brûlé mes doigts à ce feu défendu
Ô paradis cent fois retrouvé reperdu
Tes yeux sont mon Pérou ma Golconde mes Indes

Il advint qu'un beau soir l'univers se brisa
Sur des récifs que les naufrageurs enflammèrent
Moi je voyais briller au-dessus de la mer
Les yeux d'Elsa les yeux d'Elsa les yeux d'Elsa »

Les yeux d'Elsa, Louis Aragon

Invité
Invité
avatar

Métamorphose




Apollon & Daphné╶ par Le Bernin.
Invité
Invité
avatar

Je suis Charlie




╶ par Tohad.
Invité
Invité
avatar

Mobile




╶ par Calder.
Invité
Invité
avatar

Star




Conquest of spaces╶ Woodkid.
Invité
Invité
avatar

Méditation


"Mais souviens-toi de ton Créateur pendant les jours de ta jeunesse, avant que les jours mauvais arrivent et que les années s'approchent où tu diras: je n'y prends point de plaisir."

╶ Bible.
Invité
Invité
avatar

Leçon de cuisine




╶ Kitchedales.
Invité
Invité
avatar

Design littéraire




╶ Anett Holmvik
Pepper Bell
❀ G pA kOmPri ❀
avatar
Âge du perso : 19 ans
Activité : CAISSIERE MDRLOL
Spécialité : Danse
Fonction : Elève universitaire
Poste spécial : KIKOOLOL
Avatar : #RandomBonnasseSexyAuxCheveuxBruns
Messages : 492
Date d'inscription : 31/08/2014
❀ G pA kOmPri ❀

AnG3l-giirlz-du-71, 2 février 2015

Salu monssieu !

Avek tt le respè ke je vou doigt, je trouv votr archiblog très inspiran. Dayeur, sa me fer pensé a une vidéo tré inspirantee L ossi, cer avek plaizir bien ssur ke je vou la partag.



Kordialmen.


_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

@ Princessecrapaud, 02 février 2015
Aha, très sympathique ! Je vais garder ça de côté et merci pour vos compliments.

Cela dit, si cela ne vous suffit pas, ma messagerie privée vous est ouverte.
Invité
Invité
avatar

Réflection




╶ Jean-Baptiste Fort
Invité
Invité
avatar

Veille




╶ Nathan Ward
Contenu sponsorisé


 
carnetdejour.archiblog.com
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Gestion du personnage :: Gestion :: Internet-
Sauter vers: