•• The void widens (the galaxy screams) ••

Enora Clifford
V E U V E N O I R E
avatar
Âge du perso : 21 yo [19 janvier]
Activité : Arts Plastiques
Spécialité : Dessin & Fusain
Fonction : Universitaire (y3)
Avatar : Suigintou ○ Rozen Maiden / Nox ○ Ajgiel
Doubles-comptes : Le gros et le spaghetti (Méliès & Brendol)
Messages : 364
Date d'inscription : 05/01/2015
V E U V E ✝ N O I R E

Enora CLIFFORD ••

NOM COMPLET - Enora Suzanna Grace Clifford
ÂGE - 20 ans [19 janvier]
ORIGINES - Anglaises.
SEXE - Féminin.
ORIENTATION SEXUELLE - Réfractaire.

RANG - ???
NIVEAU D’ÉTUDE - Etudiante Y2.
RÉGIME - Interne.
STUDYWORK - Nope.
POSTE SPÉCIAL - Juste une petite réputation pour la précéder.

CURSUS - Arts plastiques.
SPÉCIALITÉ - Dessin et fusain

CLUB - Couture.
PRÉCISIONS •• Jalouse beaucoup les gracieuses danseuses classiques ▬ Groupe sanguin AB ▬ N’aime pas les films d’horreur ▬ Ni les comédies romantiques ▬ N'aime pas grand-chose de manière générale, en fait ▬ Gauchère ▬ Dors très mal ▬ Parfois elle s'aide d'une veilleuse (à lumière bleue, en forme de tête de panda) ▬ Prends au moins une douche par jour ▬ Mets des heures à se préparer chaque matin. ▬ Adore (secrètement) se voir attribuer des surnoms plus fantasques les uns que les autres ▬ Grammar nazi ▬ Elle est en revanche totalement nulle en langues étrangères et a abandonné l'affaire depuis longtemps ▬ Supporte très mal la météo étouffante de Floride ▬ Complètement désintéressée par le sport, incapable de courir plus de cinq minutes ▬ Ne boit jamais d'alcool, par peur de ce qui pourrait lui échapper en état d’ébriété. ▬ A commencé à fumer récemment, en tousse encore parfois ▬ A l’habitude de son albinisme et de ses conséquences, elle a toujours un tube de crème solaire indice 50 dans son sac ▬ Officiellement, John Keats et Edward Young sont ses poètes favoris; en réalité, elle adore aussi Poe mais c'est bien trop mainstream pour le crier sur les toits ▬ Passe des heures à l'aquarium et en ressort toujours d'une humeur massacrante ▬ Elle adore le visuel des feux d'artifices mais leur bruit lui fait peur. Pareil avec les orages ▬ Traîne longuement sur Pinterest ▬ Quelque part elle se doute qu'on n'a pas le droit mais elle allume quand même des bougies dans sa chambre ▬ Ses parents voudraient qu'elle essaie d'avoir un studio à Arcadia mais elle ne sent pas prête ▬ Réfléchit depuis un moment déjà à un tatouage pour sa nuque sans oser franchir le pas pour le moment ▬ Elle essaie de tenir un site internet pour présenter ses œuvres mais elle a du mal à y être régulière ▬ Arrive quasiment toujours en retard aux rendez-vous, sauf ceux de son psy ▬ Picore plus qu'elle ne mange ▬ Elle a beaucoup de carnets de croquis, il n'est pas rare qu'elle en oublie derrière elle. Jusqu'ici elle a toujours fini par les retrouver ▬ En revanche, elle n'a JAMAIS égaré un autre cahier dans lequel elle jette parfois des phrases (ce qu'elle a plus proche d'un journal intime en somme) ▬ Il lui est déjà arrivé deux fois de mettre tant d'intensité dans un gribouillage au stylo bille qu'elle a déchiré sa feuille.

PHYSIQUE (princess) •• Enora est faible, presque pitoyable --silhouette tordue, peau diaphane, membres délicats.
Enora fait peur --les ongles longs comme pour mieux griffer, les yeux translucides, le sourire prédateur.
Enora est apprêtée --les tenues impeccables, les talons vertigineux, les coiffures complexes.

Enora ment, masque les cernes derrière un maquillage contrasté (le rouge sur les lèvres l'aubergine sur les paupières), refuse de dévoiler son manque d’acuité visuelle en portant ses lunettes (des lunettes dorées et rondes trop grandes pour son visage qui la rendent pourtant super mignonne).

Il faut y regarder d'un peu plus près mais Enora est fragile, elle le porte sur elle, elle le porte dans ses cicatrices rosâtres, dans ses gestes tremblants, dans son regard perdu, dans ses cheveux cassants car elle manque de nutriments.

Enora, on la remarque vite. Elle sort peu, car le soleil lui-même la hait (il la punit il la punit il a bien raison), elle sort peu mais cela suffit car on s’en souvient au premier passage.

On s'en souvient parce qu'elle se donne des airs de princesse avec ses dentelles et ses bijoux en surabondance, puis on s'en souvient car elle se déplace comme un automate, les yeux dans le vague avec des hésitations apeurées de bête traquée.

Nos préjugés lui donneraient bien trois ans de moins que les vingt qu’elle arbore en réalité, avec sa silhouette de poupée, jusqu’à croiser ses sourcils froncés par le courroux, la lassitude de ses yeux morts et la colère de ses mots hachés.
Enora parait alors tellement vieille, si vieille et ses gestes sont lents, si lents.

Enora, pourtant sèche comme une brindille, tremble sous son propre poids.

Et lorsque ses faibles jambes tremblent un peu trop derrière les collants de l’impeccable Gothic Lolita qu’elle est, une nouvelle cicatrice vient s’ajouter à la triste collection de celles sur son corps, toutes ces cicatrices qu'elle refuse de montrer et c'est aussi pour cela que la chaleur lui est si pénible.

MENTAL (dramaqueen) •• "L’Enfer, c’est de s’être perdu, de ne plus posséder sa propre chair et de ne plus reconnaître celle que je suis, c’est d’avoir été volé de son corps et de sa conscience, volé de soi-même. De ne plus vraiment me rappeler comment je riais avant, lorsqu’il n’y avait que l’albinisme, et que ce n’était pas très grave. Ce qui est grave, maintenant, c’est de ne plus savoir si je pourrais être Enora –de ne pas être sûre d’en avoir la force le jour où j’aurais au moins la volonté."

Enora est apparemment de ces insupportables personnes pleines de contradiction.
Enora est apparemment un paradoxe.

Enora est de ceux qui cherchent l’attention, faisant de leurs problèmes futiles des appels au secours, jusqu’à ce que l’autre se rendre compte que le problème est ailleurs. C'est alors qu'Enora se rétracte, s’enferme dans un mutisme haineux, refuse toute aide.

Enora est une menteuse fascinée par la figure du martyre.

Insupportable.

Enora est beaucoup plus simple qu'elle ne s'en donne l'air, Enora est beaucoup plus simple que ce qu'elle se fait le plaisir de croire et pourtant il est un peu dur de comprendre pourquoi elle se complaît dans son mal-être, pourquoi elle vit sans lutter contre son dégoût d’elle-même, pourquoi elle se drape de toute cette noirceur superflue.

Enora est fatiguée, fatiguée de vivre.
Enora reste parfois des jours sans prononcer le moindre mot, et elle-même ne sait pas si c’est pour se rendre intéressante, parce qu’elle n’a plus de force ou parce que sa voix l’écœure.
Enora n’a gout à rien, ne ressent que très rarement de la satisfaction et a souvent du mal à se lever le matin.

Enora est malade depuis des années.

Mais le problème, c’est qu’elle ne se donne pas les moyens de guérir; peut-être ne le veut-elle pas vraiment, peut-être n’en a-t-elle pas la force, peut-être attend-elle d'être totalement brisée pour tenter enfin de se reconstruire.

En réalité elle vit dans cet état depuis si longtemps qu'il lui semble faire partie d'elle, qu'elle a dans l'idée que si elle s'en débarrassait son âme serait arrachée avec (ça serait douloureux et la douleur la terrifie); et alors exagérer le tout paraît être son seul moyen de contrôle.
Se draper derrière une apparente complexité, se noyer dans un verre d'eau, son arrogance acerbe? Les seuls moyens de contrôle qu'elle parvient à concevoir.

La mélancolie lui donne une raison d’exister et une identité facile.

Elle est LA dépressive de l’académie, l’Albinos à connaître, LA gothique de Volfoni.

Et on la plaint. On la connait.

Mais du coup Enora ne vit pas, Enora est une carcasse vide.
Lorsque vous comprenez enfin elle vous rejette d'un rire suraigu car Enora ne veut plus partager son intimité avec qui que ce soit.

Enora refuse votre aide car elle ne sait comment s'aider, Enora refuse votre aide car vous lui faites peur avec votre hypocrisie naïve, Enora refuse votre aide car ses dessins furent toujours un reflet de sa fenêtre sur le monde et actuellement ses dessins sont d'un macabre à faire peur.

Enora est pathétique, apathique et dangereuse, presque, dangereuse comme un animal acculé.

Son cerveau lui hurle "panique panique tu dois paniquer pour survivre" et lorsqu'elle cède elle ne sait plus ce qu'elle fait.
Elle a des colères fulgurantes et son fusain hurle sur le papier.

Enora est comme le violon désagréable du voisin qui tente d’apprendre à jouer ; vous avez envie de la jeter par la fenêtre tellement elle est pénible, tout en vous retenant parce que, peut-être, un jour, quelque chose de bien pourra en sortir.

Mais Enora est une maladie auto-immune. Elle se dévore plus que ne le font ses souvenirs. Elle chancèle.

Parce qu'ils ne sont que deux à savoir.

HISTOIRE (little girl) •• Elle ne se souvient pas bien
Fait un blocage.
Il n'y a plus que la peur, la douleur, l’humiliation
Evidemment il y a aussi la saleté, la douche qui dura des heures sans qu’elle ne se sente plus jamais propre
Et surtout, surtout l’impression d'avoir une faute à expier.

L'impression d'ETRE une faute à expier.
Le monde lui en veut le monde la dégoûte.

Petite elle n'était qu'albinos, petite elle en pleurait parfois mais elle avait des amis pour la consoler bien sûr.
Enora travaillait bien à l’école pour faire plaisir à papa, organisait des fêtes d'anniversaires au plus grand bonheur de maman.
Enora avait des passions, parmi lesquelles le dessin dans lequel elle s’investit très vite.

Et puis le flou.
Comment un flou peut-il être aussi brutal, elle ne le sait toujours pas.

▬ C’est quelque chose que font les grandes personnes.
▬ Tu vas voir, ça va te plaire.
▬ Ne t’inquiète pas, tu vas t’habituer.
▬ Je t’aime.

Des mensonges, des mensonges bien sûr.

Les premiers dans lesquels elle s'est perdue, avant de se crucifier sur sa peur, sur sa honte, sur sa culpabilité.
Sur l'impression de l'avoir bien cherché, sur ses grands yeux vides quand elle fixait son corps dans le miroir sans le reconnaître comme sien -son propre corps, pourtant, c'est son propre corps lui hurle quelque chose au fond de son esprit.

Tout se confond dans sa tête, Enora délire, devient insupportable, un véritable monstre.
Elle voit ça comme de subtils indices --elle n’ose pas parler-- mais bien sûr BIEN SUR, ce qui lui semble évident est incompréhensible par quiconque d’autre.

Enora refuse de travailler pour faire du mal à papa, rejette l’ensemble de ses semblables à la plus grande inquiétude de maman.
Au début ils crurent que c’était une crise d’adolescence passagère, lui achetèrent ses vêtements de lolita en pensant que cela aiderait leur gamine à aller mieux. Elle-même croyait que ça l'aiderait à se réapproprier son corps. Ils se trompaient tous, évidemment.

Les dessins macabres de la jeune Enora firent peur à ses parents désemparés et alors commencèrent les psychothérapies.

Première tentative de suicide (strangulation)

▬ Que changeriez-vous si vous pouviez revenir quelques années en arrière ?
Tout, bien sûr, n'est-ce pas évident?
Rien. Dans la pratique, elle sait qu’elle n’aurait rien le courage de changer, elle ne sait plus penser à quoi que ce soit d’autre. Et elle en crève de honte.

▬ Eno, Eno, s’il te plait, arrête de te cacher comme ça. Explique-moi.
Tom... Tom était arrivé trop loin.
Enora le repoussa brutalement.

▬ Maman, je crois que j’ai fait une bêtise.

Seconde tentative de suicide (phlébotomie) (sa mère n’avait jamais conduit si vite)

Le séjour à l’hôpital.
Quelques jours seulement blancs et aseptisés.
Enora se laissa aller aux soins, enfoncée dans ses oreillers et incapable de se sortir de la dépression.

Troisième tentative de suicide (intoxication médicamenteuse)
Celle de trop.
Trouver sa fille inanimée, c’est terrifiant.
Le lavage d’estomac eut presque lieu trop tard.
Enora faillit presque y rester.

▬ Veux-tu m’expliquer ce qui s’est passé ?
Non non non je ne peux pas le dire je ne peux rien dire vous ne me croirez pas parce que c'est trop vieux vous rirez en disant qu'il y a prescription et puis j'ai du le mériter j'ai du être une mauvaise personne et mériter tout ça une affreuse une horrible personne c'est obligé obligé obligé vous faites semblant que vous pouvez comprendre mais en réalité vous êtes incapable d'y comprendre quoi que ce soit alors laissez-moi laissez-moi LAISSEZ-MOI
Les mots s'accumulent sous son crâne, c'est une avalanche qui l'étouffe mais Enora ne veut pas répondre, elle hurle un son inarticulé et préfère tenter de frapper à la place.

Enora se fait peur.
Enora a peur de voir ce qu’elle est devenue, Enora évite les miroirs.

Et finalement le compromis, Volfoni ou l’asile.
Evidemment, la première option remporta sa préférence.

Enora commence à aller mieux mais ne comprend toujours pas qu’elle ne survivra jamais si elle n’apprend pas à s’aider.


PARLE-NOUS DE TOI - TACOS MADDAFUCK4H immigré
QUESTION/REMARQUE ? - ♥️♥️♥️
AVATAR -Suigintou - Rozen Maiden (vous savez que je suis obligée d'aller vérifier chaque fois, quand même?)
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

AVE ET BIENVENUE JE
C'EST BEAU CE QUE TU ECRIS
VOILA C'EST TOUT POUR MOI
Hasard
ACCRO AU MCDO
avatar
Âge du perso : On ne demande pas ça à l'entité du chaos D8
Spécialité : Le café le café le café 8D
Fonction : Deus Ex Machina
Messages : 3139
Date d'inscription : 19/01/2013
Localisation : Au McDo comme les gros.
ACCRO AU MCDO ♥

BUENO
Je me pointe avec le Hasard pour te faire peur, parce que dans les faits tu es d'ores et déjà validée. Ne te fais aucun souci là-dessus.
Juste qu'il est tard et que je n'ai aucune envie de m'atteler à une validation maintenant, avec le commentaire qui s'en suit et autres, j'ai trop peur de louper des points, des détails, d'écrire comme une merde et ça n'irait pas. Ça n'irait pas du tout.
Demain (ce matin, même) tu auras, évidemment, ta validation officielle, avec ta couleur, ton rang, ton commentaire, les liens vers les différents sujets et tout ce qui s'en suit. Mais si jamais tu passes dans le coin avant de voir ta fiche officiellement traitée, saches que tu peux tout à fait flooder, demander des liens, des RP et faire ta vie. Ce n'est qu'une question de temps, et c'est moi qui suis à la bourre.
Promis, je serai plus bavard au prochain poste.
Mais félicitations pour ton travail.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur http://academievolfoni.forumactif.org
Jushirô Himeruya
ᎷᏒ
avatar
Âge du perso : 52 ans
Spécialité : Participer aux conneries des élèves
Fonction : Directeur
Poste spécial : Professeur d'escrime du cursus Théâtre
Avatar : Louis Weasley - Harry Potter (mouaif)
Messages : 478
Date d'inscription : 10/02/2013
ᎷᏒ

gg petit moineau !
« iiiiiiiiiiil est des nôôôôtres ! »

✓ Tu es validée !

Sans surprise, vraiment ♥

Quelle agréable fiche que celle-là. Et tu veux que je te dise pourquoi ? PARCE QUE SON POÈTE PRÉFÉRÉ C'EST PAS BAUDELAIRE BORDEL DE MERDE.
En créant Enora j'me suis dis "putain, une gothic lolita albinos violée, ça va forcément me ramener des Mary-Sue et des dépressifs de la vie et ça va FORCEMENT attirer le père Charles, vu que son grand délire dans l'existence c'était d'être dépressif D8" ET BEN NON. Pas que je l'aime pas le Baudelaire, mais le problème avec lui c'est qu'on en parle tellement qu'il est devenu casual et que plus personne n'en pipe un broc de ses textes, c'est juste devenu le père fondateur des vampires des marches de l'Opéra Bastille qui se font des suçons et qui trouvent ça trop d44444444rk olol. Tu as très, très, très, trèèèèès bien joué ton coup avec l'absence total de ce bon vieux emo et c'est encore mieux joué parce que quand j'ai vu ça j'ai su que tu allais être validée d'office. Et oui, on m'achète très facilement.

Non c'est pas vrai. Et là arrive l'histoire.
Pour être tout à fait honnête, je l'ai apprécié... sans vraiment plus. Des gens ont eu des feels, des gens pas faciles à prendre par les couilles d'ailleurs, mais j'avoue que je n'ai pas vraiment été touché personnellement. C'est bien évidemment subjectif et ça ne rendre pas du tout dans la validation, rassure-toi, car l'important c'est la logique et le respect apporté au personnage et... et c'est impeccable. Niveau cohérence, il n'y a rien à redire ; tu as opté pour une voie différente de celle que j'imaginais pour Enora (tu l'as rendu plus traumatisée renfermée et terrifiée, et je la voyais plus traumatisée geignarde pour détourner l'attention, comme si elle était fière de ce qu'elle était, dans le but d'attirer l'attention sur elle autrement que sur "oh la pauvre petite traumatisée") mais c'est tout à fait logique dans ce que tu as fait toi et cette création n'en dénature pas non plus le personnage de base. Beau tour de force, je te tire mon chapeau.

Niveau logique, c'est pareil. Enora est un sacré morceau, avec son albinisme ET son viol, et c'est pas des sujets faciles sur lesquels écrire, mais tu as su rester humble et faire en sorte de ne pas traîner le pathos inutilement, l'écriture est bien foutue et pas lourde une seule seconde, tu pares au plus pressé (à savoir le présent d'Enora et comment elle vit quelque chose de pire que la maladie pour elle), tu la mures dans un silence ravageur et... fais attention à ça : pas que ce ne soit pas cohérent, au contraire, mais si j'ai préféré l'orienter vers cette fausse assurance acerbe d'elle dans la fiche de prédéfini, c'est pour éviter justement qu'elle se taise parce qu'IRP, il va falloir la faire agir avec d'autres personnages et avoir un personnage silencieux... bah ça n'aide pas à avoir des liens, tout simplement.
Si jamais tu te rends compte que c'est trop difficile à jouer dans le cadre d'un forum RPG avec d'autres personnages, rien ne t'empêche de faire évoluer Enora dans ce sens. Après je m'avance peut-être, mais j'ai peur que tu ais du mal à jouer avec un tel personnage en l'état et j'espère sincèrement que cela ne te gênera pas. S'il y a le moindre souci, tu n'hésites pas à me contacter surtout (et rien ne vaut la CB pour trouver liens et RP, aussi...) ♫

Sinon, je n'ai pas grand-chose d'autre à dire. En soi ta présentation est très bonne, et tes qualités d'écriture sont indéniables, alors continue sur cette voie. Et puis je ne veux pas t'enquiquiner plus longtemps avec tout ça, j'crois que t'as compris que j'étais particulièrement satisfait de cette fiche. ^^
Un détail : la chambre qui t'a été attribuée va sans doute changer dans les prochains jours, à cause du recensement qui va pas tarder à arriver et aux personnages que nous allons devoir supprimer. Tu peux donc éviter de commencer un sujet à l'intérieur si cela te dérange !

Encore félicitations pour cette fiche ma belle, et amuse-toi bien parmi nous ! ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


 
•• The void widens (the galaxy screams) ••
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fallen Galaxy
» 7 mai 2009: Galaxy Trucker + Agricola
» Oracle of The Void
» Présentation officielle du Galaxy S4
» Super Mario Galaxy 3 ou un Sunshine 2 pour la NX ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Gestion du personnage :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: