Melancholy is the pleasure of being sad ~ Rebecca L. Hadley

Invité
Invité
avatar







Nom : Hadley
Prénom : Rebecca Léandra
Âge : 19 ans
Origines :Américaine
Sexe : Demoiselle
Orientation sexuelle :Bisexuelle mais...Préférence pour ceux qui croient à tord être le sexe fort ~

Statut :Universitaire
Régime: Interne
Cursus choisi : Sportif - Volleyball (Capitaine, si possible)
Groupe :Racaille

Précisions :Rebecca est atteinte d'une neuropathie optique de Leber : une maladie génétique faisant peu à peu diminuer sa vue. Celle-ci atteint son oeil droit uniquement, sans que les médecins puissent se l'expliquer. Elle porte un cache-oeil pour fatiguer le moins possible son oeil...Obsession assez futile. Elle le retire uniquement pour la pratique de son sport.

Adresse à laquelle envoyer votre dossier : Reçu par Emile ♪









Le corps humain. Il fascine. Il inspire. Il étonne. Par sa beauté. Sa complexité. Encore aujourd’hui il ne nous a pas livré tous ces secrets. On lui dédit des milliers d’œuvres scientifiques ou artistiques. On aime le toucher pour en découvrir la moindre parcelle mais…Ce qu’il renferme est une merveille de la nature. Chaque cellule. Chaque chromosome. Chaque unité forme un tout unique. Nous sommes des milliards et pourtant chacun est unique. C’est toute la beauté de la nature. Tous égaux, tous différents. C’est ainsi que nous devrions nous voir. Car même si notre génome est semblable dans sa quasi-totalité…L’unique pour-cent qui nous différencie d’un autre nous rend si particulier. Un tel pourra nous ressembler. Il ne sera jamais nous. Il y aura toujours un minuscule détail qui fera que vous êtes l’unique.

Et si nous nous intéressions donc au corps de Rebecca ?
Ces pieds. Ils sont l’appui du reste du corps. Et malgré leur petite taille ils sont d'une stabilité et d’une fiabilité à toute épreuve. La cheville fine qui les surplombe sert d’attache à la jambe. Ces mollets, bien galbés, ont été endurcies par les entrainements acharnés mais garde néanmoins une courbe gracieuse, tout comme sa cuisse. La peau de cette partie basse du corps de la demoiselle n’a pas été épargnée par le temps passé sur le terrain. Ecorchures. Cicatrices. Et des bleus à bien des occasions ! Mais qu’importe…Rebecca sait être à l’aise en toute condition avec son corps. Ce n’est pas pour une petite blessure qu’elle camouflera ces jambes. Etant une adepte des shorts de tout style, ainsi que des robes, elle ne se privera aucunement d’exhiber ses membres inférieurs. La majorité du temps des baskets en toile seront portées à ces pieds. Les talons ? Très peu pour elle. Sa petite taille ne l’a jamais gêné. Elle s’assume parfaitement. La nature l’a ainsi faite, elle l’accepte.

Son bassin, assez étroit, ne lui offre pas les courbes généreuses que la plupart des garçons apprécient. Sa taille, d’une grande finesse, elle aussi, lui donne une allure pour le moins fragile. Cependant mieux vaut ne pas se laisser avoir par ce trompe l’œil. Car la jeune fille est loin d’être une petite faiblarde. Venir à rencontrer son poing serait trop tard pour constater la force de ces bras graciles. Sa poitrine, elle, n’a rien non plus d’exubérant. On pourrait même la considérer comme étant plutôt petite. Mais là encore, la jeune fille n’y attache pas grande importance. Sa finesse et sa légèreté lui permettent parfois des prouesses durant les matchs…Que ces camarades, un peu plus en formes, ont du mal à se permettre.

Son cou, fin, est surplombé de la tête de la demoiselle. On pourrait trouver à son visage des traits encore enfantin. Ainsi, même si il garde des formes un peu ronde son menton anguleux donne une touche de raffinement qui affine son visage et comble donc parfaitement à l’impression première. Son nez, petit, est légèrement retroussé…Un sujet de taquinerie qu’il vaut mieux éviter ! La courbe de ces lèvres ne demande qu’à offrir un joli sourire. Sincère ou moqueur ? Cela dépendra de vous ! Mais bien évidemment…Ce qui accapare notre regard lorsqu’on regarde Rebecca est bien sur le cache-œil qu’elle arbore sur sa prunelle droite. Les gens s’imaginent toutes sortent de chose mais dessous…Son œil est parfaitement identique à son semblable. Tous deux sont d’un bleu-gris, longés de long cils noir qui ajoutent de la profondeur à ce regard. Ces cheveux sont couleur corbeau. Une teinte qu’elle a troquée depuis quelques années déjà contre sa couleur brune naturelle. Une frange assez fouillis retombe sur le front de la jeune femme, tandis que les mèches les plus longues jusqu’à ces clavicules et la moitié de ces omoplates. La plupart du temps elle les aura détachés. Durant les entraînements ou les matchs néanmoins elle arbora une queue de cheval haute.

Si nous passons à présent aux goûts vestimentaires de Rebecca…On voit tout de suite qu’elle se fiche pas mal de la mode. Tout ce qu’elle veut c’est être bien dans ces baskets ! Alors avoir les vêtements de la dernière marque qui fait fureur…Très peu pour elle. Elle déteste porter les mêmes fringues qu’une autre. Quelle que soit la saison on le verra la majorité du temps avec un short ou une robe. Si le vêtement de base ne lui plait pas tant que ça elle n’hésite pas à l’arranger à sa façon. Son look aux associations parfois un peu décalé interpèle légèrement. Elle aime également décorer son cache-œil avec des clous ou des transferts qu’elle applique elle-même, son favori étant une petite tête de mort.

Niveau coquetterie, Rebecca n’est pas le genre de fille à faire dans l’artificiel. Si parfois elle aime se maquiller cela reste très léger. Un peu de rouge à lèvre et du phare à paupière très discret tout au plus. Elle possède deux trous à chaque oreille et porte toujours à son oreille gauche une boucle longue avec une crois noir au bout. Un cadeau assez précieux.

Rebecca n’est pas un canon. Et elle le sait. Mais dans le fond…Ce n’est pas si gênant. Il faut juste savoir être soi-même et s’apprécié, au moins un minimum, en tant que tel.

[/b].








Les étoiles...Ces astres étincelants, qui semblent à la fois si proches et si lointaines. On croit pouvoir les saisir du bout des doigts…Mais on a beau tendre le bras il sera impossible de les effleurer. On pourrait simplement en tracer les contours…l'observer. Se questionner... Rebecca a toujours rêver d'en être une. Peux être y était-elle arrivé d'une certaine manière. Ne laisser voir d'elle qu'une enveloppe. Les gens ne savent d'elle que ce qu'elle laisse voir, préférant restant secrète.Cela en est presque devenu un art. Les gens s’arrêtent à ce qu’ils voient. Ne creusant pas plus loin. Alors que diront-ils de Rebecca. Que c’est une fille qui n’a pas peur de dire ce qu’elle pense. Que braver les interdits ne lui fait aucunement peur. Que ça pourrait même être un jeu pour elle…Ce qui est surement le cas. Mais dans le fond…Qui est-elle vraiment ? Qu’aime-t-elle ? Le volley. Evidemment. C’est le seul mot que ces camarades pourraient donner.

La volonté. La ténacité. Ce sont ces choses que la vie lui avait appris à entretenir. Ne jamais baisser les bras face à l’adversité. L'abandon dans un combat n'est pas une option. Que ce soit durant un match ou face à la maladie, elle ne sera pas du genre à fuir ou à se planquer dans un coin. . Depuis qu’elle a été diagnostiquée de sa maladie, Rebecca sait pertinemment comment cela finira. Elle en a voulu au monde entier de lui infliger ça. Mais finalement cela n’a été qu’une motivation pour se surpasser d’autant plus.

Sa passion pour le Volley Ball est une flamme qui brûle en elle depuis qu’elle est enfant. Ce sport est son moyen d’échapper au quotidien. De vivre. Tout simplement. Une fois sur le terrain il n’existe plus que cette balle. Et le filet. Sa position de prédilection est l’avant-droit, en tant qu’attaquante. Aucune faille dans l’équipe adverse ne lui échappera. Elle est également une serveuse hors pair. Rater un service lors d’un match officiel relève de la pire honte du siècle. L’adaptation à sa baisse visuelle ne fut pas des plus simples mais la demoiselle a finalement apprit à se fier un peu plus à ces autre sens. Que quiconque ose venir lui dire qu’elle n’a plus sa place sur le terrain…Elle se fera un plaisir de lui remettre les idées en place. Et pas par la méthode douce. Ce n’est pas dans ces cordes.


Ce n'est pas avec des belles paroles que vous pourrez tenter de l'avoir. La gentillesse pure et simple existe surement encore. Mais à ces yeux, les mots doux qu'on pourraient lui adresser ne peuvent cacher qu'une demande déguisé pour un service. Cependant, Rebecca n'est pas du genre à faire dans le donnant donnant. Elle ne fait que ce dont elle a envie et n'hésitera aucune à vous envoyer balader, sans aucune vergogne, si ça ne l’intéresse pas. Ces mots sont parfois crus. Mais elle aime qu’on soit franc avec elle alors elle sera toujours franche avec autrui. La vérité n’est pas toujours borne à entendre. Mais elle vaut mieux qu’un mensonge.

Pour Rebecca les seules limites sont celles qu’on se fixe. Elle a une sainte horreur de ces gens qui ont peur même de leur ombre ! L’arrivée de tous ces élèves de bonnes familles dans l’établissement ne l’a pas enchanté. Elle aurait préféré que Volfoni reste ce qu’elle était. Un lieu d’éducation pour ceux qui avait perdu de vue le droit chemin. Elle est loin d’être une idiote. On pourrait même la compter parmi les meilleurs étudiants. Si elle s’en donner la peine. Et si elle arrêter de se montre aussi audacieuse…

Car oui, Rebecca n’a pas froid aux yeux. C’est le moins qu’on puisse dire. Son caractère autoritaire fait l’unanimité sur le terrain. Mieux vaut ne pas lui marcher sur les pieds. Ce fort tempérament lui vaut cependant le respect de son équipe. Car quoi qu’on puisse en dire…On peut toujours compter sur elle. Même lorsque l’épuisement les pousse dans leur derniers retranchements. Ça ne lui fait pas peur.

En dehors du terrain Rebecca est assez solitaire. L’amitié c’est pas sa tasse de thé. Malgré elle, elle s’est convaincu qu’elle n’en avait pas besoin. Elle était aussi bien toute seule. Seule elle pouvait rêver à ce qu’elle veut. Elle adore s’isoler pour laisser place à cette mélancolie qui l’afflige bien malgré elle. C’est comme si elle le faisait exprès…De ne pas la chasser. Car tant qu’elle sera là…Elle se rappellera. Rien n’est gagné d’avance. Le destin ça n’existe pas. Comme le hasard.

Insupportable. Culotée. Déterminée. Pour faire un résumé c’est comme ça que l’on pourrait la qualifiée. Parce que oui. Mademoiselle n’aime pas qu’on lui dise non. Elle n’aime pas qu’on se croit supérieur à elle. Le titre où l’âge que vous avez ne l’impressionne pas. Montre lui que tu as des tripes…Peut-être daignera-t-elle te donner de l’attention.Les seules pouvant considérer vraiment comme ayant son affection sont les filles de son équipe de Volley. Même si elle se montre parfois extrêmement dure avec elles ce n’est que dans le but de les rendre plus forte. Le dire qu’elle les apprécie n’est parfois pas facile. Mais elles savent que c’est le cas. Qu’importe d’où elles viennent. Leur passé. Leur comportement en cours. Ce lien qui les unit sur le terrain est plus fort que tout. Ce sont ces petites protégées. Que quiconque ose y toucher. Elle lui fera immédiatement regretter.

L’amour ? Pff. Elle l’attend tient ! Comme toute jeune fille en fleur ! Non mais franchement…Pas crédible. Des aventures elle en a eu. Avec des filles. Des garçons. Mais jamais rien de sérieux. Comme toujours. Tout prendre à la légère…elle en est la championne. Peut-être qu’un jour viendra le garçon qui saura la convaincre de se poser. Alors là…Ce sera surement un extra-terrestre ! Pour arriver à supporter ces sautes d’humeurs et se montrer indulgent envers ces actes et mots…Il fallait être un saint. Ou tout simplement…avoir le cran lui tenir tête. Elle a bien eu une histoire dans le passé...Un évènement dont chaque détail est encore gravée dans sa chaire, mais dont elle préfère ne pas parler. ces souvenirs là n'appartiennent qu'à elle.

En ce qui concerne ces liens familiaux, Rebecca entretient une relation téléphonique régulière avec ces parents restés dans l’état où elle naquit. Ces derniers lui rendent visite de temps à autre mais cela reste assez rare. Mais cela ne la dérange aucunement. Ce n’est pas qu’elle ne les aime pas…Mais ce trop-plein d’amour du cocon familial…Cette inquiétude constante au sujet de sa santé, tout ça lui est devenu insupportable. Son comportement causait bien du tort à ces parents avant qu’elle ne soit dirigée à Volfoni. Mais depuis qu’elle avait intégré l’école, Rebecca se sent enfin à sa place. Elle aime énormément ces parents. Quoi qu'elle puisse en dire. Mais elle ne veut simplement plus leur causer le moindre soucis. Alors d'une certaine manière, elle s'est convaincue que s'était mieux ainsi.

On ne vit qu’une fois. Et la vie mérite d’être vécue pleinement. C’est pour cela qu’elle à décider de ne se privée de rien. Céder à ces désirs. Ces pulsions. Ces états primitifs de l’homme que la raison ne parvient pas toujours à dominer. Rebecca faisait délibérément le choix de leur céder la place sans concession. Profiter. Il n’y avait que ça de vrai. N'en déplaise aux autres...Etre différente est tellement plus plaisant.~

[/b].








« Quoi ? C’que c’est la vie ? Nan mais attend…c’est quoi cette question à la c*n là ? Tu pouvais pas aller demander ça à quelqu’un d’autre ?! Pff. Bon j’vais être sympa et te répondre. La vie c’est un terrain de jeu. Soit tu restes en arrière et t’attend que ça passe. Soit tu bouges pour marquer des points. C’pas plus compliqué que ça. Allez…Ciao ! »
R. Hadley. Second jour à Volfoni, répondant à un élève du journal.


Catherine Hadley : mère de Rebecca.


« Oh si vous saviez que je suis fière de ma petite Rebecca ! Je sais…Que ce n’est pas une enfant très sage. C’est le moins qu’on puisse dire. Mais ce n’est pas grave. C’est une jeune femme qui a du caractère et je suis fière qu’elle soit devenue la capitaine de l’équipe de Volley de son académie ! Elle y travaillez dur vous savez…Le volley est plus qu’une passion pour ma petite fille.
Ah…Je me souviens encore du jour où j’ai dit à mon mari que je désirais un enfant. Il y a bien des années à présent ! Nous n’étions plus tout jeunes lui et moi. Enfin…Plus tout jeune pour avoir un enfant bien sûr ! Je venais d’avoir trente-neuf ans…Et lui aller sur ces quarante-cinq. Je savais bien qu’il n’était pas prudent de concevoir un enfant à cet âge-là. Autant pour l’enfant que pour la mère. En tant que chirurgienne croyez moi je le savais ! Mais que voulez-vous…J’en avais tellement envie. Et je l’ai eu…Mon petit bébé. Elle était…la plus belle chose que je n’ai jamais. Je crois qu’il n’y a pas de mot pour décrire ce que j’ai ressenti le moment où j’ai pu enfin la tenir contre mon cœur. Je crois que…Je n’avais jamais été si heureuse. »


Théodore Hadley : père de Rebecca

« Ma petite Rebecca. Un petit bout de femme bien hargneux hein ? J’y suis peut-être un peu pour quelque chose c’est vrai.
Je dois dire que…Je ne m’attendais pas à être père si tard. En fait…J’étais avec une autre femme avant de rencontrer Catherine. Nous avons eu deux enfants elle et moi mais…ça ne marchait plus. Elle a fini par me jeter comme un mal propre et mes enfants…Pouah. C’est à peine s’ils me considèrent encore comme leur père aujourd’hui. Ça me rend triste mais…Je suis heureux d’avoir rencontré Catherine. Elle est l’amour de ma vie.

Je suis ingénieur en aéro-nautique. Et…Un grand amateur de Volley Ball. Je me souviens encore du jour où j’ai emmené Rebecca voir son premier match. Elle n’avait que 4 ans à l’époque…Et bon sang qu’est-ce qu’elle a été marrante à voir ! Je crois bien que s’était la seule gamine de la salle à ne pas avoir brayé une seule fois. Ces yeux sont restés rivés sur le terrain. Je suis certain qu’aujourd’hui elle se souvient encore de ce jour-là…

Elle a commencé à faire du volley à l’âge de 7 ans. Et elle n’a jamais arrêté depuis. L’avoir vu évoluer sur le terrain au fil des années m’a rendu plus que fier. C’est ma petite championne. Et même si aujourd’hui elle est loin de nous, elle sait que nous l’aimons de tout notre cœur. »



Gregory Stevenson : Ex-petit-ami

« Rebecca…Ma ptite Reby comme je l’appelais ! Une fille super. J’en ai vécu des trucs avec elle. Des trucs de fou ! J’me souviens. Elle était déléguée de classe ! Sauf qu’elle avait rien du cliché de la déléguée aux grosses lunettes tête de classe. Non…Rebecca s’était comme un ange tombé du ciel. Qu’est-ce que je la trouvais belle dans ces vêtements parfois trop grands. Mes potes avaient beau se moquer…Je n’avais d’yeux que pour elle. Elle qui avait sa langue bien pendue et qui ne manquait jamais de rembarrer la moindre personne qui disait un mot de travers. Mais s’était une gentille fille. Une jolie fleur que je n’aurais pas dus entrainer avec moi…C’est vrai. Je plaide coupable pour tout ce dont on pourra m’accuser.
Je croyais pas qu’un jour elle accepterait de sortir avec moi. Moi le pauvre type…Aux notes catastrophiques. Moi le coureur de jupon. Elle m’a dit oui ! La déesse de mes rêves. Je m’en veux encore pour tout ce que je lui ai fait…Ces soirées où je l’ai emmené alors qu’elle n’y tenait pas plus que ça. Je crois que je l’ai enchainé à moi pour la faire entrer dans mon monde de mec. Mes précédentes copines avaient toutes fuit…Mais avec Rebecca s’était différent. Elle avait des tripes. Des vraies. Et elle est restée. C’est la première fille pour qui j’ai éprouvé de véritable sentiments.
Quand elle m’a annoncé que notre relation s’arrêter je dois dire que ça m’a foutue une sacrée claque. Ça avait toujours été moi qui avais dit stop. Mais là. J’aurais fait n’importe quoi pour qu’elle me revienne. Mais elle est devenu ce qu’elle est aujourd’hui…Inaccessible. Ça n’a fait que la rendre encore plus belle à mes yeux. J’sais bien qu’elle est loin et que ça fait presque trois ans que c’est finit mais…Il m’arrive encore de penser à elle. Parce qu’une fois qu’on à gouter à elle. On l’oublie pas. »

Lola Andersen : Meilleure Amie de Rebecca avant qu’elle ne parte pour Volfoni

« Rebecca et moi. Les terreurs qu’on nous appeler ! On aurait pu être sœurs elle et moi. Copines comme cochon ! On partageait tout. Sauf…les petits copains ! Haha ! Forcément. Enfin…LE petit copain pour Reb’. C’est dingue comment elle s’est entiché de ce gars-là. Grégory. Mais s’était pas un gars pour elle…Il me l’a enlevé ma Rebecca à moi. Et il l’a faites changer. Elle n’avait pas froid aux yeux…Mais là c’est devenu une vraie dure à cuir. Plus les mois passé moins je la reconnaissais. On s’est éloigner en un rien de temps elle et moi. Et elle s’est renfermée. Comme s’il n’y avait plus qu’eux deux.

Et puis…Y a eu ce jour. Ce fameux jour. Elle me fuyait comme la peste depuis près de deux semaines. J’étais bien décidée à ce qu’on s’explique. Alors j’suis allé la voir à sa compet’ de Volley. Et là…il s’est produit un truc…Mais improbable. Je pensais pas voir ça. Elle n’a pas réussi à toucher une seule balle. Echec sur échec. Je n’en revenais pas. Ce n’était pas MA Rebecca sur ce terrain. Et ce fut l’enfer…Jusqu’à ce qu’elle se prenne carrément la balle dans la figure et se fasse sortir du terrain.

C’est vrai que j’étais partie pour l’engueuler. Mais…Quand j’ai vu cette mine déconfite j’ai pas pu m’y résoudre. Je la connaissais trop pour me faire avoir. Je crois que pour la première fois ce jour-là…j’ai vu Rebecca pleurer. La fille forte et rigolarde…Pour la première m’est apparue comme une petite fille faible et fragile. Ce qu’elle m’annonça me laissa sans voix. Non seulement elle avait quitté Gregory. Première nouvelle assez choquante, mais dont je ne pouvais que me réjouir. Mais aussi qu’on lui avait diagnostiqué une maladie…Du nerf oculaire. J’ai oublié le nom de ce truc. Tout ce que je peux vous dire c’est qu’à partir de ce jour-là Rebecca est devenu l’ombre d’elle-même. S’était comme si une masse sombre l’entourer perpétuellement. Et malgré moi…Une distance s’est instaurer entre nous. Un fossé qui n’a cessé de grandir. Jusqu’à ce que nous nous tournions carrément le dos et qu'elle ne parte si loin de moi. »


Catherine Hadley :

« Je m’en veux. C’est à cause de moi. J’en suis certaine. Je suis certaine que c’est ma faute si Rebecca est malade. Ce n’est pas pour rien qu’on dit aux femmes qu’il est préférable de faire un enfant jeune. Les risques de malformations ou de maladies sont bien moindre…Alors je ne peux cesser de culpabiliser face à ce que doit endurer mon poussin. Quand elle a commencé à avoir des troubles visuels…Et que finalement le diagnostic a été fait j’avais l’impression que tout s’effondrer. Rebecca s’est contenter de demander de plus ample informations et était ressortie très calme de la consultation. S’était à se demander qui était l’enfant et qui était la mère.
Les mois qui suivirent ne furent pas faciles. Pour elle comme pour nous. J’ai vu ma fille changer. La petite fille sage mais courageuse est devenu une demoiselle sans cesse dans la rébellion et la sauvagerie. Cela avait déjà commencé depuis quelques temps…Depuis qu’elle sortait avec ce garçon. Mais là suite ne fut que catastrophe sur catastrophe. Ces notes chutèrent. Il y eu les colles. Les avertissements. Puis le renvoi. Quand le directeur de son lycée nous a parlé de cette académie. Volfoni. Je dois dire que l’idée de laisser partir ma fille si loin ne m’enchanter pas. La Californie d’où nous sommes originaires était bien éloignée du Minnesota où se trouver cette école. Et Rebecca n’avait que 16 ans. Pourtant…Elle, fut enchantée par l’idée.
Je n’aurais pas pensé la voir quitter le nid si tôt. Elle m’est plus chère que ma propre vie…Mais je sais que là-bas elle peut faire ce qu’il lui plait. Tant que ma fille continuera de jouer au Volley, je sais que tout va bien. Alors je n’ai pas tant de soucis à me faire. »




Jushirô Himeruya
ᎷᏒ
avatar
Âge du perso : 52 ans
Spécialité : Participer aux conneries des élèves
Fonction : Directeur
Poste spécial : Professeur d'escrime du cursus Théâtre
Avatar : Louis Weasley - Harry Potter (mouaif)
Messages : 478
Date d'inscription : 10/02/2013
ᎷᏒ




Une nouvelle racaille ! Et pas n'importe laquelle, le capitaine de l'équipe féminine de Volley !

Une fiche tout à fait satisfaisante. Que ce soit au niveau des lignes parfaitement bien remplies et de la cohérence de ton personnage, je n'ai absolument rien à redire. Le dernier point me semble toutefois fondamental : une explication LOGIQUE pour un bandeau sur l'oeil, c'est magnifique. De même, cette espèce de racaille qui n'en est, finalement, pas vraiment une, est vraiment très intéressante à faire évoluer. J'ai cru comprendre que tu n'étais pas habituée à ce genre de personnage sur les forums scolaires, j'espère que tu ne seras pas handicapée par cela car, en toute franchise, j'ai vraiment hâte de voir ce qu'elle pourra donner en RP !

Comme pour presque tout le monde, fais très attention aux fautes. Ce n'en sont pas en réalité, mais tu confonds beaucoup les terminaisons en [-é], ce qui est très désagréable. Une relecture suffit amplement pour en effacer la grosse majorité, l'effort ne sera donc pas considérable en RP. Fais-y juste attention.
De même, évites de la faire trop solitaire. J'ai lu dans son caractère qu'elle ne veut pas d'amis, qu'elle se coupe des autres malgré elle, et c'est un piège. Si elle ne veut vraiment pas de relations avec les autres, rien ne l'empêche de ne jamais parler et donc rencontrer les gens ; suivant ce principe, Rebecca n'a aucun intérêt en RP si son caractère fait qu'elle ne peut pas rencontrer des gens. Trouve un juste milieu, au risque d'avoir du mal à la jouer ou de vite tourner en rond.

Aussi, pour qu'on te laisse tranquille : remplies ta feuille de personnage, c'est obligatoire !

Je n'ai rien de plus à ajouter. Tu es bien sûr validée, et acceptée en temps que capitaine de la première équipe de Volley féminine. Bienvenue parmi nous !

Ta chambre a été créée ici : il s'agit de la chambre N°004, dans laquelle tu es seule pour le moment. Tu peux demander un transfert ici.

Viens signaler ton avatar ici : une fois fait, plus personne ne pourra te le piquer !

Envie de rejoindre un club ? D'avoir un rang personnalisé ? Il suffit de cliquer !

Tiens-toi au courant des dernières nouvelles en regardant les annonces du panneau d'affichage !

Besoin d'amis ou d'aventures ? Va faire un tour sur www.needfriend.com et découvre tes profils compatibles !

N'hésite pas à voter et à ramener tes amis sur le forum. Plus on est de fous, plus on rit !
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

Merci pour cette validation rapide et tes précieux commentaires ! Je tâcherais de faire un maximum attention pour les fautes ! J'espère ne pas te décevoir dans mes rps ~
Je suis contente que la présentation t'ai plus dans l'ensemble (: Et oui. Même si elle es pas très branchée amitié elle ne reste pas dans son coin pour autant. Je l'ai mal expliqué je pense...Je voulais simplement dire qu'elle aime se retrouver seule pour rêvasser on va dire pas que s'était une parfaite asociale ! o/

Il est vrai que c'est un perso très différent de ceux que je fais d'habitude ! ça ne sera qu'un petit challenge ~ Il faut savoir se diversifié un peu pour ne pas tomber dans l'ennui !
Salvatore Kimimichi
ℐℯᏱᏁᏱto
avatar
Âge du perso : 22 ans
Activité : Basketball
Spécialité : Meneur - Steal
Fonction : Y2
Poste spécial : Genre.
Avatar : Rivaille - SnK
Doubles-comptes : Pandarap tranquille.
Messages : 2442
Date d'inscription : 27/07/2014
ℐℯᏱᏁᏱ✝ to ✕

Rappel à l'ordre
Nous en venons aux nouvelles ! Depuis la réouverture du forum, aucune modification ni demande de validation n'a été faite. Que souhaites-tu faire de cette fiche ? L'archiver, la modifier, la recommencer ?
Le délai étant (largement) dépassé, il te sera demandé, quelles que soient les modifications apportées à la fiche, de prendre le nouveau modèle de présentation.
Si aucune nouvelle n'est apportée d'ici le 25 Août, la fiche sera archivée et tu pourras demander à la récupérer auprès du Hasard. Merci !

_________________
DON'T
涙も嘘も愛も許せない俺が || 大嫌いで…でも戻れないから…
•• CADEAUX •• ICONS
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


 
Melancholy is the pleasure of being sad ~ Rebecca L. Hadley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rebecca] Un mail et une Visite
» Marionnettiste, je veux des ficelles à mon destin ! | Rebecca
» ~ Pleasure and Pain [PV T.]
» Guilty Pleasure Ϟ
» [Terminé]Japanese Pleasure [Pv Charlott Waldorf]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Hors RP :: Minnesota :: Présentations :: Présentations abandonnées-
Sauter vers: