1h01 [Adam]

Henri Underwood

avatar
Âge du perso : 19 ans.
Activité : Hockey sur glace.
Spécialité : Gardien.
Fonction : Universitaire.
Poste spécial : X
Avatar : Yagiri Namie, DURARARA!!
Doubles-comptes : Gaby S. King
Messages : 338
Date d'inscription : 12/10/2014

1.
2.
3.



42.
43.

44 comme les 44 doigts de ma main.
Foutage de gueule. Tu veux bien être sérieuse deux minutes, Henri ? Je compte là. Yeux rivés sur ta montre, tu erres de cours en cours, tu erres mais ton âme n’est pas en peine, Henri, non ton âme est une bulle de joie effervescente, la bulle qui remonte à la surface de l’eau, la toute première - l’aspirine au fond du verre - celle qui éclate au contact de l’air. La tienne éclatera plus tard, tu le sais, tu le sens ; éclatera au contact de quoi ?
La vraie question.
La seule question.

Etre ou ne pas être ?
Ferme ta gueule, Henri. Ferme ta gueule - tu sais le faire, ça, non ? Ferme ta gueule et compte. Aide-moi un peu. Aide-toi un peu. Les mains au fond des poches, enfin le fond c’est vite dit car elles n’en ont pas, coutures déchirées, et tu glisses les doigts à travers le tissu, jeux d’enfant, tu abîmes un peu plus le vêtement et ça t’amuse, ça t’amuse presque autant que cette ombre qui te suit. Pas la tienne, non, non, c’est ça qui est drôle, et ça le restera à jamais, ça le sera encore quand tu en seras morte d’épuisement, pour avoir porté dans tes pas un poids qui n’est pas le tien. C’est drôle, tendre, malsain, ça a atteint le point de non-retour et ça ne le comprend pas encore.

Ça ne comprend rien.

Et toi tu ne l’aideras pas. Tu ne le tireras pas de ce mauvais pas, celui qu’il fait systématiquement après toi, celui qu’il rampe hors de tous ses acquis dans l’espoir vain de te rejoindre là-bas, ailleurs, il ne sait pas vraiment si ton monde a un nom - il en a un. L’enfer. Ne sois pas dramatique Henri, c’est pénible. Il rampe hors de tous ses acquis, sans envisager ce qu’il se passera si jamais tu décides, au seuil d’une vie à deux, de lui claquer la porte au nez.

Parce que tu vas la lui claquer au nez.
Tu vas le planter au beau milieu de nulle part.

Le désespoir aura le goût d’inachevé. Aura le goût d’entreprise avortée. Aura le goût du regret. Le désespoir aura le goût du cidre. Entre l’alcool et le Champomy. Tu racontes de la merde, Henri. Tu racontes n’importe quoi, Henri, et ça te va bien, et ça lui ira bien aussi quand il en aura assez de tourner en rond dans la poussière de son futur tombeau, sol aride qui se refermera dans un bruit de craquèlement sur ses os - soupir vaincu d’une terre poussée à bout.

Bout, bout - bout de vie collé à tes semelles, Henri, aux tiennes Henri et c’est un problème, et ça n’en est pas un.

59.
1 heure.

1 heure et soudain l’abandon - précoce, tu railles, précoce. Juste quand ça commençait à devenir intéressant - quand tu commençais à sentir la rage monter. Maintenant l’impatience de la confrontation n’est plus rien, pétard mouillé, langueur frustrée.

Il est parti, et la solitude reprend la place qu’il lui avait dérobée. La solitude reprend sa place, et tu lèves les yeux sur le monde pour te rendre compte que tu ne sais pas où tu es. C’est dommage, vraiment, mais rien n’est perdu ; il reviendra.

Il reviendra.
Et toi tu l’attendras.

Tu le laisseras toquer à la porte un million de fois, au seuil d’une vie à deux, tu le laisseras perdre sa peau sur les échardes d’un bois qu’il aura défoncé par ardeur - et l’aveuglement de son espoir sera si beau qu’il ne remarquera pas le manque de serrure.

On n’ouvre pas la porte d’un cœur comme on ouvre un cadenas. On l’ouvre comme on trouve la solution à l’énigme - mais quelle énigme ?

La vraie question.
La seule question.


HRP:
 

_________________
Malwi ♥♥♥:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Wiest
Pokémon involutif

avatar
Âge du perso : 17
Activité : Basket
Spécialité : Meneur
Fonction : Lycéen
Poste spécial : Membre du conseil des élèves
Avatar : Kuroko Tetsuya
Doubles-comptes : Evannah Westgate - Sloan de la Forêt-Blanche
Messages : 495
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 18
Pokémon involutif ❤


Adam surveillait du coin de l’œil les formes mouvantes aux confins des miroirs. Quelqu'un l'avait amené ici et il ne savait plus exactement qui - il avait laissé tomber son sac à l'entrée pour marcher plus rapidement, et maintenant il regrettait. Il pourchassait une forme dans les couloirs réfléchissants depuis dix bonnes minutes sans certitude de retrouver cette personne ni de retrouver la sortie.

C'était la première fois qu'il venait ici.

Adam aimait se promener dans le lycée, toujours à la recherche de nouvelles salles où jeter un coup d’œil, admirer la vie de différents élèves qu'il ne reverrait jamais - les salles d'art en particulier étaient agréables à observer en cachette.
Jamais trop longtemps, jamais trop souvent. Il ne tenait pas à se faire une réputation de stalker.

Il commençait à perdre son souffle. Marcher sans fin. Se voir partout. Allongé, déformé, en biais, de profil, son crâne bleu et ses joues de bébé maigre.
Il avait le tournis aussi. Il ne voulait plus se voir. Partout il croisait son propre regard neutre et même dans sa vision périphérique, il voyait son visage répété à l'infini - son visage pâle et cerné.

Il ferma les yeux, posa une main sur le mur et continua à avancer lentement.
Le verre était froid sous sa paume trop souvent moite.

Des bruits de pas le firent tressaillir, sa voix sortit de son corps sans sa permission :

« Excusez moi ? Il y a quelqu'un ? »

HRP:
 

_________________
#339999

Voir le profil de l'utilisateur http://pommehina.tumblr.com/
Henri Underwood

avatar
Âge du perso : 19 ans.
Activité : Hockey sur glace.
Spécialité : Gardien.
Fonction : Universitaire.
Poste spécial : X
Avatar : Yagiri Namie, DURARARA!!
Doubles-comptes : Gaby S. King
Messages : 338
Date d'inscription : 12/10/2014

« Excusez moi ? Il y a quelqu'un ? »

Henri qui sursaute, parce que parfois le silence est si lourd qu’elle l’entend en échos ; que la parole est une violence. Henri qui sursaute, parce que l’autre apparaît toujours par hasard ; quand elle ne l’attend plus. Henri, Henri. Elle en a tremblé, elle a cru en mourir une seconde, mais on ne meurt pas pour si peu alors la voilà qui décolle ses yeux du miroir pour l’apercevoir, la silhouette à l’autre bout. Un garçon. Cheveux bleus.
Rictus.

« Oui. »


Les bleus sur ses bras, les griffes à son cou et les restes des sillons gravés dans la peau de ses joues, ils ont creusé des cernes sous ses yeux d’un vert boueux, ils ont creusé des sentiers jusqu’à ses clavicules. Et tout se voit, toute la misère de sa condition, tout le supplice, tout le délice, c’est un cri vivant Henri. C’est un cri perplexe, larmes, rire, c’est un cri nostalgique. C’est l’enfance gâchée qui se brise à chaque pas, mais qui court comme une hystérique.
Tout se voit, parce qu’elle ne cache rien.
C’est une exhibitionniste, Henri.

« T’es qui ? »

Attends.

« En fait, je m’en fous. »


Quelle poésie.

« Tu te fais tabasser aussi, non ? »


Je crois t’avoir croisé un jour, entre deux sanglots essoufflés, deux soupirs sifflants, les côtes fissurées et les yeux pleins de sang, je crois t’avoir vu un jour et je m’en suis voulue de te voler tes clients. La concurrence est rude dans le milieu.

« Tu t’en sors ? »

Parce que moi non, non, non  je ne m’en sors pas du tout, je ne m’en sortirai plus, je ne sais pas ce que je fais ici, je ne sais pas ce que je suis, je ne sais pas si ça en vaut encore la peine - je ne sais pas si j’ai encore le courage, mais j’ai peur et la peur c’est terrien.

Tout me condamne à la terre.
La peur.
Les mains des autres.
L’absence de pardon.

_________________
Malwi ♥♥♥:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 
1h01 [Adam]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shawn Adam Maxime Séregon [Vagabond]
» I'm PERFECT. [Adam Carter]
» Ewen Mac Adam
» Luke Adam L UFA 22 875000 0 D- C C D C- C- D C- C- C D C C- C- C
» NOAH LAYTON AMBROSE ► Adam Levine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Parc est :: Bâtiment secondaire :: Galerie des miroirs-
Sauter vers: