D3sp3r4te Kikoo recherche : WI-FI. [ Enora Cliffor & Pepper Bell ]

Pepper Bell
❀ G pA kOmPri ❀
avatar
Âge du perso : 19 ans
Activité : CAISSIERE MDRLOL
Spécialité : Danse
Fonction : Elève universitaire
Poste spécial : KIKOOLOL
Avatar : #RandomBonnasseSexyAuxCheveuxBruns
Messages : 492
Date d'inscription : 31/08/2014
❀ G pA kOmPri ❀



« Salut, je m'appelle Pepper et je ne peux pas vivre deux minutes sans internet. »

Et le pire dans tout ça ?

C'est qu'elle n'a, évidemment, rien enregistré au préalable. Adieu toutes ces heures de lag intense consacrées à uploader ses perles sur Tumblr. Perdues, à jamais.

Evidemment, Pepper tente tout d'abord de garder son calme. Elle essuie son front, inspire un bon coup et retente d'actualiser la page web avec parcimonie. Mais le dinosaure s'acharne "Erreur connexion réseau". Non, là c'est mort. Sa vie sociale est fichue, elle va devoir parler à des vrais gens, en face à face. L'enfer quoi. Et Shawn n'est même pas là pour lui venir en aide. Elle sert vraiment à rien, sauf quand elle est absente.

Prise d'une dépression suraiguë, l'adolescente se lève, chancelante, sa misérable vie ne tenant plus qu'à un fil, celui du Wifi. Mais rien, que dalle, même en éteignant et rallumant son ordinateur portable, il y a rien.
RIEN.

Sans se poser de question, elle se rue chez sa voisine qui n'est évidemment pas là non plus. Ben oui, quand on s'appelle "malchance", pourquoi arriver seul quand on peut venir à plusieurs ?

Pepper perd espoir, mais là-bas, au loin, l'aura Emo-Gothique l’émoustille, et plus elle se rapproche du bungalow F05, et plus elle sent le Wifi venir à elle (Les ondes kikoo m'voyez).

Elle toque, priant tous les Dieux existants pour qu'Enora soit là. Enora, cette fille bienveillante et altruiste n'est-ce pas ?

- Eh, psssst. Enono, c'est moi Pepper !

Non parce qu'Enora a un petit soucis auditif en fait, à chaque fois que Pepper a voulu toquer chez elle, même si l'albinos était bien chez elle, elle ne l'entendait pas. Bizarre hein, parce que quand c'est les autres, elle entend. Heureusement qu'il y a les téléphones portables hein. Pour spammer.
Spammer beaucoup.

" Ouvr-mwa jsui a ta port. "

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Enora Clifford
V E U V E N O I R E
avatar
Âge du perso : 21 yo [19 janvier]
Activité : Arts Plastiques
Spécialité : Dessin & Fusain
Fonction : Universitaire (y3)
Avatar : Suigintou ○ Rozen Maiden / Nox ○ Ajgiel
Doubles-comptes : Le gros et le spaghetti (Méliès & Brendol)
Messages : 364
Date d'inscription : 05/01/2015
V E U V E ✝ N O I R E

Pause.

Qu’il est bon d’être seule dans le bungalow.

Enora se fatigue vite, face aux interactions sociales, a une préférence fondamentale pour la solitude. Alors à cet instant, elle profite, simplement, avachie sur le lit. Dessinant vaguement, son ordinateur portable posé un peu plus loin pour cracher une musique à la douceur toute relative. Musique qu’elle n’écoute même pas, mais qui a le mérite de combler un peu le silence qu’aujourd’hui mademoiselle n’a pas envie de supporter.

Bref, Enora se repose de sa vie siiiiiii difficile, dont elle a passé la journée à se plaindre, sans que jamais ne s’allège le poids pesant sur son médiastin. Après tout, ses plaintes ne sont pas les bonnes.
Elle en était à se demander si elle ne pourrait pas s’essayer au collage, lorsque les quelques coups résonnant contre sa porte viennent interrompre sa réflexion. Elle s’agace un peu d’être dérangée, mais coupe le son du PC avant de se lever pour aller ouvrir ; elle apprécie peu le contact humain mais reste polie. Parfois.

Et la voix de miss Bell est justement une exception. Il faut différencier politesse et masochisme. Enora lâche un juron à mi-voix, retourne discrètement se rasseoir, feint son inexistence.

Mais Pepper ne lâche pas.

Jamais.

Un texto. Le second. Un troisième.

Et l’albinos sait que cela ne s’arrêtera pas là. Pepper spamme, martyrise les claviers à une vitesse inversement proportionnelle à son niveau orthographique.
Et c’est insupportable. Les yeux d’Enora lui supplient d’ouvrir la porte.  

La prochaine fois que tu m’appelles Enono, j’égorge un poulet en priant pour que toute la nourriture que tu mange à l’avenir soit avariée. »

Quitte à venir chercher une aura émo-gothique, autant que tu sois pleinement satisfaite, Pepper. Et avec un peu de chance, cette technique d'intimidation remplira parfaitement son rôle: faire fuir le parasite.
Et puis franchement... Elle supporte beaucoup de surnoms, certains dont le cynisme lui fait plaisir, mais celui-ci lui déplait franchement.

Qu’est-ce que tu veux, Pepper ? »

Et l'agressivité découragerait honnêtement quelqu’un de raisonnable d’émettre des requêtes farfelues ; mais tout le monde sait, et Enora la première, que Pepper n’est pas quelqu’un de raisonnable, n’est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
Pepper Bell
❀ G pA kOmPri ❀
avatar
Âge du perso : 19 ans
Activité : CAISSIERE MDRLOL
Spécialité : Danse
Fonction : Elève universitaire
Poste spécial : KIKOOLOL
Avatar : #RandomBonnasseSexyAuxCheveuxBruns
Messages : 492
Date d'inscription : 31/08/2014
❀ G pA kOmPri ❀

Enora est trop drôle lol.

Ahahaha.

Haha.

Allez, on fait encore un peu semblant de rire pour faire genre " Ah oui oui j'avais compris que c'était une blague ! C'était une blague hein ? Haha il me semblait bien. Non mais sérieux, c'était bien une blague ? ". Et sans vraiment répondre, Pepper s'invite chez Enora, il faut profiter que la porte soit ouverte avant qu'elle ne se ferme devant sa tronche. Sans prévenir, Pepper s'y faufile, et elle fait deux pas que déjà, elle est au milieu du salon.

- C'est un problème super problématique.

Hop, on s'installe sur le canapé, on débranche la prise déjà utilisé, sans gêne hein Pepper, de toute façon, c'était juste la lampe de chevet, je crois, pas important somme toute, et s'empresse de remplacer la prise par celle de son chargeur d'ordi portable avant qu'il ne décède. Elle l'a tellement surchargée qu'il ne tient plus que 20 minutes à l'air libre, et encore, sans programmes ouverts.

La recherche de réseau est un succès, seulement, l'accès nécessite un mot de passe, la kikoo ouvre la bouche, mais la referme aussitôt, elle sait que si elle demande l'accès franco elle va se faire mettre dehors. Il faut y aller en douceur.

- En fait, j'ai un petit soucis avec mon pc...

Yeux de merlan frit, er pitié de mwa S.T.P.

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Enora Clifford
V E U V E N O I R E
avatar
Âge du perso : 21 yo [19 janvier]
Activité : Arts Plastiques
Spécialité : Dessin & Fusain
Fonction : Universitaire (y3)
Avatar : Suigintou ○ Rozen Maiden / Nox ○ Ajgiel
Doubles-comptes : Le gros et le spaghetti (Méliès & Brendol)
Messages : 364
Date d'inscription : 05/01/2015
V E U V E ✝ N O I R E

La stupeur, et puis un soupir. Enora n’a pas envie de se battre aujourd’hui. Elle n’a jamais envie de se battre, ceci dit, déploie bien assez d’efforts pour se lever le matin, supporter la vision de son corps tordu dans un miroir et détourner l’attention de sa névrose –obsessionnelle.

Mais Pepper s’en contrefiche, peut-être ne s’en rend-elle-même pas compte.

Elle a débranché sa veilleuse –oui, Enora craint la nuit. Pas le noir en tant que tel, mais le sommeil, avec son lot de cauchemars et ses réveils en sursaut qui la paniquent dans les ténèbres nocturnes, le noir qui laisse se déployer à l’infini les images désagréables imposées par le sommeil et l'altération des mécanismes de censure que sa conscience impose.

Alors Enora possède une petite veilleuse, qu’elle allume en cas de besoin, une petite tête de panda qui rayonne d’une gentille lumière bleue –parce que le rouge est oppressant, le rouge lui fait penser au sang de sa première fois.  

Heureusement qu’elle se donne toujours la peine de la cacher, avant de partir en cours, parce qu’elle en a un peu honte de cette veilleuse, et que ça ne colle pas à son aura de sorcière maléfique. Avec un peu de chance, Pepper aura cru que la prise était celle de la lampe de chevet juste à côté.

Elle serre les dents, la présence de la kikoo et sa voix l’agacent, la fatiguent plus qu’elle n’était déjà –et ne peut-elle pas profiter d’une petite pause, non ?

Je m’en fous de ta vie. »

Et rien ne pouvait être plus vrai, le ton neutre et les yeux vides en attestent si besoin est.

Trouve-toi un cybercafé. »

Elle débranche l’ordinateur de Pepper d’un geste sec, espérant vaguement maltraiter le chargeur au passage. La porte est toujours ouverte, comme une invitation, délicatement soulignée par les regards qu’Enora y glisse.

Elle n’aurait jamais du l’ouvrir, cette fameuse porte, jamais. Que sont des textos en cascade, face à l’existence physique de Pepper ? Des bagatelles.
Voir le profil de l'utilisateur
Pepper Bell
❀ G pA kOmPri ❀
avatar
Âge du perso : 19 ans
Activité : CAISSIERE MDRLOL
Spécialité : Danse
Fonction : Elève universitaire
Poste spécial : KIKOOLOL
Avatar : #RandomBonnasseSexyAuxCheveuxBruns
Messages : 492
Date d'inscription : 31/08/2014
❀ G pA kOmPri ❀

Trois mots, et le sourire de Pepper s'efface. Elle savait qu'Enora avait des problèmes, mais... Il faut bien l'avouer, elle s'en... fichait...

Seuls ceux qui sont passés par là peuvent la comprendre, hors, Pepper n'a jamais eu à ramer dans la merde, en revanche, elle le sent bien lorsque que sa présence est indésirée, et si c'est une idiote en classe qui ne sait pas aligner deux mots sans inonder sa feuille de fautes d'orthographe, elle sait quand elle blesse les gens, et elle n'aime pas.

Sans oser dire quoique ce soit, elle regarde Enora débrancher sec son portable, et d'un coup, elle regrette d'avoir été aussi brusque. Elle qui avait pris l'habitude de se rentrer dans le lard à la bourrine avec Shawn, elle avait oublié que certaines personnes étaient fragiles, et que tout le monde n'avait pas eu une vie aussi équilibrée que la sienne.

Elle se sent tellement mal maintenant. Se mordillant les lèvres, elle regarde la porte ouverte. La meilleure chose à faire serait de sortir maintenant, elle le sait bien, mais elle se sentirait encore plus mal.

- Désolée. Enfin je... Je voulais pas te...

Te vexer ? Te brusquer ? Te blesser ? Eh merde, elle est tellement nulle pour les excuses, et pourtant, elle est sincère, mais  elle a toujours peur de faire pire que bien.

- 'Fin je pensais pas que...

Que tu me détestais à ce point ? Arrête Pepper, tu l'as deviné dès la première minute, t'as juste pas voulu y croire, parce que t'aimes pas quand les gens te détestent.

Elle continue de se mordre les lèvres. Bon Dieu qu'est-ce qu'elle se sent conne.

- Je me ferais discrète promis ! T'auras l'impression que j'existe pas tellement je serais silencieuse !

Pas que le Cybercafé la saoule, c'est une option, mais elle veut se racheter, ça le met mal d'avoir blessé Enora. Elle veut prouver qu'au fond, c'est une bonne personne.

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Enora Clifford
V E U V E N O I R E
avatar
Âge du perso : 21 yo [19 janvier]
Activité : Arts Plastiques
Spécialité : Dessin & Fusain
Fonction : Universitaire (y3)
Avatar : Suigintou ○ Rozen Maiden / Nox ○ Ajgiel
Doubles-comptes : Le gros et le spaghetti (Méliès & Brendol)
Messages : 364
Date d'inscription : 05/01/2015
V E U V E ✝ N O I R E

Quelque part dans son univers, il y a la gêne de Pepper, il y a son malaise et sans doute de la culpabilité, peut-être même des regrets et des excuses sincères.

Mais Enora est ailleurs, flotte loin de tout cela.

Il faut bien avouer, au risque de paraître insensible, qu’elle se contrefiche des excuses de Pepper.

Ils les lui sortent tous, leurs « désolé » pathétiques, lorsqu’ils se rendent compte qu’ils ne la comprennent pas, lorsqu’ils réalisent que son « problème », comme ils l’appellent si pudiquement, est bien plus qu’un simple coup de cafard ; mais ils oublient tout en quelques heures à peine. Et à ce moment-là, Enora sera encore piégée dans ses propres marasmes, elle hésitera encore à se débattre parce que l’impression que c’est totalement vain est tellement cruelle.

Le pire, c’est qu’elle ne les déteste même pas, elle les envie, simplement, elle envie leur insouciance, leur ignorance qui lui fait si mal lorsqu’on chuchote que décidément, elle ne fait aucun effort et se complait dans son malheur.

Ces jours où elle n’a plus la force de feindre l’assurance acerbe sont vraiment les pires.

Il y a Pepper qui se mord les lèvres et le câble de son ordinateur dans la main droite d’Enora –qui le lâche lorsqu’elle s’en rend compte et le bruit est désagréable quand il frappe le sol.
Il y a Pepper qui ne lui a objectivement rien fait de mal et qui essaie d’être agréable –mais pour qui le fait-elle ? Pour elle-même, sans doute.
Il y a Pepper qui lui promet d’être silencieuse et c’est presque comique.

Tu en es incapable. Même quand tu n’es pas là, tu es bruyante, tu sais ? Avec tous tes… SMS. Et ton blog. T’as un blog, hein ? C’est pour ça que t’es là, avec ton PC ? »

Vous êtes tous si bruyants, avec vos réseaux sociaux.

Elle a le ton las et y assortit des mouvements lents au moment de s’asseoir à son tour sur le canapé.
Mais il y a toujours quelque chose qui la perturbe.

Pourquoi tu es venue chez moi ? »

C’est vrai, ça. Pourquoi, parmi tous les étudiants serviables qui auraient pu t’aider gracieusement, es-tu venue ici ? Pourquoi, alors que la plupart des gens préfèrent éviter Enora ?

Elle se sent presque comme une attraction de mauvais gout, et actuellement elle trouve ça pénible.
Voir le profil de l'utilisateur
Pepper Bell
❀ G pA kOmPri ❀
avatar
Âge du perso : 19 ans
Activité : CAISSIERE MDRLOL
Spécialité : Danse
Fonction : Elève universitaire
Poste spécial : KIKOOLOL
Avatar : #RandomBonnasseSexyAuxCheveuxBruns
Messages : 492
Date d'inscription : 31/08/2014
❀ G pA kOmPri ❀

Enora te juge.

Enora t'en veut.

- Pourquoi tu es venue chez moi ?

Ouais. Pourquoi chez elle ? Hein dis Pepper. Pourquoi chez elle alors que tu savais pourtant pertinemment qu'entre vous c'était loin de sentir la rose.
Pepper et Enora. Enora et Pepper. Quelle belle connerie.

Elle a voulu tenter le coup. S'auto-persuadait que c'était dans sa tête, qu'au fond, Enora réagissait de cette façon juste pour déconner, comme le faisait Shawn. Depuis le début elle était dans le déni, et le pire, c'est que depuis le début, elle le savait.

Elle se sent comme ce poisson dégueulasse que l'on retrouve ventousé dans chaque aquarium. Celui que tous les gosses se demandent "mais à quoi il sert lui ? Pourquoi il est là ?".
À nettoyer les vitres il paraît.

Pepper baisse les yeux. La boule au ventre, elle n'a d'un coup plus du tout envie ni de bloguer, ni de quoique ce soit d'autre. Son propre reflet dans l'écran la révulse. T'es fière hein ? T'es fière de ton comportement ?

Et ses lèvres frémissent, tremblent, des prémices de larme au bord de ses yeux. Parce que déjà, elle a envie de pleurer. Lamentable. Mais Pepper n'est pas de ceux qui savent contenir. Elle n'est pas de ceux qui "tiennent le coup". Elle est de ceux qui extériorisent vite et tout de suite. De ceux qui ont la larme facile et qui ont besoin de chaleur pour se rassurer, sans jamais comprendre pourquoi les gens se mutilent, sans comprendre qu'on puisse avoir mal au point d'avoir envie d'impacter un train.

Pepper est une pourrie gâtée de la vie. Ce n'est pas elle qui retombe sur ses pattes, c'est le monde qui se tord pour qu'elle atterrisse en douceur.

- Tu... veux tant que ça que je m'en aille ?

Qu'elle demande d'une voix sincèrement triste, nageant au milieu de l'océan miné d'Enora. Enora et ses répliques acerbes, sa haine envers Pepper et son regard froid. La kikoo est triste, mais pas à cause des malheurs de l'albinos, non, à cause du sien.

Elle s'attend déjà à ce que la réponse soit acide. Elle n'y est pas préparée, mais elle veut savoir. Est-ce qu'il y a des gens qui la détestent à ce point dans cette école ? Mais pourquoi ? Qu'est-ce qui cloche chez elle ? Elle n'a jamais voulu faire de mal à personne, c'est pas comme si c'était une mauvaise personne après tout. Elle a toujours fait ses devoirs en temps et en heure, toujours étudié sagement dans sa chambre, toujours écouté ce que maman et papa lui disaient. Et puis elle se remémore.

Non, elle n'a jamais aidé personne, n'a jamais demandé à quelqu'un s'il avait besoin de parler, ni même demander à quelqu'un s'il avait besoin d'aide tout court.

Des questions lui brûlent les lèvres, et seule Enora serait assez franche pour lui donner une réponse.


" Est-ce que je suis mauvaise ? ", mais elle n'ose pas demander, parce que si Enora lui répond que oui, elle ne s'en remettra pas, alors elle replonge dans le déni, et se dit que si Enora est aussi agressive,

c'est tout simplement parce qu'elle est fatiguée.

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Enora Clifford
V E U V E N O I R E
avatar
Âge du perso : 21 yo [19 janvier]
Activité : Arts Plastiques
Spécialité : Dessin & Fusain
Fonction : Universitaire (y3)
Avatar : Suigintou ○ Rozen Maiden / Nox ○ Ajgiel
Doubles-comptes : Le gros et le spaghetti (Méliès & Brendol)
Messages : 364
Date d'inscription : 05/01/2015
V E U V E ✝ N O I R E

Tant que ça.
Tant que ça.
Oui, je veux tant que ça.
Pas que tu t’en ailles, pas particulièrement. Etre seule, tranquille, me reposer, à la limite… Et encore. Je sais que je pourrais me reposer à en mourir que je serais encore fatiguée.
Ce que je veux tant que ça, Pepper, c’est oublier.
Oublier, tu comprends ?
Ne plus me souvenir –de son visage, de sa voix, même de son nom.
Plus rien.


Enora pourrait répondre en usant de son agressivité qui commence à devenir habituelle lorsqu’elle est fatiguée de geindre pour qu’on la regarde –celle qui lui assure de rester seule, seule avec ce contre quoi elle se bat. C’est complètement stupide.
Mais elle l’aurait fait, si quelque chose ne l’avait retenue.

La tristesse dans la voix de Pepper, la tristesse qui n’est pas la sienne, la tristesse qui lui semble même plutôt futile ; Enora juge la tristesse, juge de toute sa morgue de Dépressive de Volfoni, mais elle la comprend.
L’absorbe.
N’arrive jamais à la digérer.

Tu vas pleurer ? Pourquoi ? Qu’est-ce que j’ai fait de mal ? »
… encore ?

Comme si elle l’ignorait. C’est tellement plus simple de feindre l’aveuglément.

Oh je n’ai pas fait exprès je suis désolée je suis trop déprimée apathique fatiguée je ne comprends pas vraiment ce qu’il se passe autour de moi je ne comprends pas à quel point mon attitude peut être désagréable vexante blessante j’ai une excuse j’ai des démons qui prennent mon environnement et s’amusent à la distordre et je dors mal je suis déprimée donc ce n’est pas vraiment de ma faute n’est-ce-pas ?

Un soupir, venu des tréfonds de son monde. Enora commence un geste, l’esquisse d’une main qui vient passer sur son visage, mais elle reste suspendue, arrêtée en plein vol pour cacher des yeux qui ne veulent plus voir le monde, plus voir la peine de Pepper.

Un instant.

Long d’un silence vide. Ni patient, ni respectueux ; simplement vide et inutile.  

Et puis finalement, quelques doigts permettent à l’albinos de fixer d’un regard en coin son interlocutrice.

Tu vas aller te plaindre à quelqu’un que je n’ai pas été gentille ? »

Gentille.
Pas gentille.

Référentiels enfantins, qui ont l’avantage d’être simplistes –de la faire passer parfois pour une idiote.  
Voir le profil de l'utilisateur
Pepper Bell
❀ G pA kOmPri ❀
avatar
Âge du perso : 19 ans
Activité : CAISSIERE MDRLOL
Spécialité : Danse
Fonction : Elève universitaire
Poste spécial : KIKOOLOL
Avatar : #RandomBonnasseSexyAuxCheveuxBruns
Messages : 492
Date d'inscription : 31/08/2014
❀ G pA kOmPri ❀

« Tu vas pleurer ? Pourquoi ? Qu’est-ce que j’ai fait de mal ? »

Pepper se redresse net et écarquille les yeux. C'est si soudain, et si franc comme réponse. Ça fait presque mal, encore plus. Qu'est-ce qu'elle est censée répondre à ça ? « Tu n'as rien fait de mal, j'aurais juste aimé qu'on puisse s'entendre bien. », ça ? Non, rien à voir, ce n'est pas ça que tu veux dire, et ce n'est pas ça qu'elle veut entendre.

Doucement, et sans s'en rendre compte, elle s'affaisse sur elle-même, le dos cassé, la tête baissée. Ce n'est pas ce qu'Enora veut entendre parce qu'elle ne veut rien entendre, ni même voir. Lentement, elle glisse son ordi dans sa housse et referme la tirette, tentant d'étouffer le bruit sec de la fermeture éclaire qui semble résonner si fort dans ce silence si pesant.

« Tu vas aller te plaindre à quelqu’un que je n’ai pas été gentille ? »

Ses mains se crispent. Pourquoi est-ce qu'il faut toujours qu'elle soit aussi ferme ?

« Mais arrête Enora... » Souffle-t-elle, les sourcils plissés, les yeux luisant.

Il y a tant de choses qu'elle aimerait lui dire, là, tout de suite, mais rien qui ne pourrait soulager sa peine. Elle pourrait dire que le temps finirait par soigner ses cicatrices, qu'elle pourrait être heureuse si elle s'en donnait les moyens, qu'ils sont tous là pour l'écouter si besoin est, mais à quoi bon ? Pepper elle-même n'y croit pas, ou plus. Enora est brisée, et ne veut pas être aidée.

Elle se lève et va ramasser son câble qui gît aux pieds de la gothique, le range dans sa housse puis se relève, son ordi calé entre ses bras.


Elle la regarde.

Toutes ses portes sont fermées, verrouillées, et c'est à peine si Pepper ose l'approcher. Des ronces autour de ses yeux vides, des aiguilles dans ses cheveux blancs, et du venin dans sa peau pâle. Si on fait un pas de trop, c'est le nœud qui coulisse, de jour en jour, toujours plus près de sa gorge. tout est vivant autour d'elle, mais mort à l'intérieur.

Elle fait pitié.

Enora fait pitié.


Et bon sang ce que Pepper aimerait l'aider, mais ses réponses chaque jour un peu plus cinglantes et agressives la rebutent.

Enora ne peut pas être sauver. Du moins, pas par Pepper. (Perceval?)

« Je vais y aller... Désolée de t'avoir dérangée. »

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Enora Clifford
V E U V E N O I R E
avatar
Âge du perso : 21 yo [19 janvier]
Activité : Arts Plastiques
Spécialité : Dessin & Fusain
Fonction : Universitaire (y3)
Avatar : Suigintou ○ Rozen Maiden / Nox ○ Ajgiel
Doubles-comptes : Le gros et le spaghetti (Méliès & Brendol)
Messages : 364
Date d'inscription : 05/01/2015
V E U V E ✝ N O I R E

C’est la pitié dans les yeux de Pepper qui ouvre finalement les digues de la colère.
Le regard apitoyé qui lui rappelle l’Hôpital, ce lit au fond duquel elle était bloquée à défaut d’être coincée dans son cercueil, puis ce défilé des équipes soignantes ; il a fallu sa deuxième hospitalisation pour comprendre que leurs yeux ne débordaient pas de sollicitude mais plutôt de pitié.
Parfois ils parlaient comme si elle n’était pas vraiment là, parce qu’elle était faible alors ils l’ont cru sourde et les yeux de Pepper crient les murmures apitoyés qui furent les leurs.

« Il lui suffirait d’un peu de volonté pour s’en sortir », « avec le temps ça lui passera, ça s’arrangera », « il y a des tas de gens prêts à l’écouter si elle se donnait la peine de parler », « elle est si jeune et c’est déjà une loque ».

Elle déteste cette pitié, elle l’abhorre l’exècre la hait, la colère se déverse en flots bouillonnants dans ses artères et c’est étouffant.
Etouffant étouffant étouffant.

Elle a envie d’un mouvement brusque pour fluidifier tout ça, un mouvement brusque comme…
Un claquement sec et elle se rend compte qu’elle a cédé, elle a cédé en y mettant toute la force de ses maigres membres.

La gifle était belle.

Enora sait que la joue de Pepper est brûlante alors que son propre ton sera glacial.

Si tu veux te faire apprécier des gens, arrête de les trouver pitoyables en pensant qu’ils ne remarqueront rien. Je suis pas aveugle. »

Je suis fatiguée, mais pas juste fatiguée, t’es pas foutue de comprendre ça sans devenir chiante ?
Je ne veux pas de ta pitié, ta pitié qui suinte et qui me rabaisse encore plus bas.


T’es venue chez moi pour ça ? J’suis un moyen facile pour booster ton égo ? Pour te rassurer sur la beauté de ta vie sans avoir à chercher bien loin ? Allons-y, après tout,  il y a cette pathétique petite Enora juste à côté, elle est là pour ça, à la regarder on se dit qu’on est vraiment courageux, nous, parce qu’elle, elle ne fait vraiment pas d’effort pour s’en sortir. T’es venue chez moi pour ça ? Va te faire foutre. »

Toujours aussi agréable.
Elle a haussé le ton sans même sans rendre compte, et elle parle bien plus vite que d'habitude.

Allez tous vous faire foutre. »

Amenez-moi Henri.

Un geste d’abandon las agite son bras ; elle soupire sa rage, se détourne et déjà elle n’accorde plus le moindre regard à Pepper.

Pepper est sortie de ses considérations, comme Pepper ne tardera pas à sortir de la pièce et il n’y a pas de Pepper dans le monde où elle revient.

Rien que des murmures apitoyés.

« Elle pourrait être heureuse si elle voulait ».
Voir le profil de l'utilisateur
Pepper Bell
❀ G pA kOmPri ❀
avatar
Âge du perso : 19 ans
Activité : CAISSIERE MDRLOL
Spécialité : Danse
Fonction : Elève universitaire
Poste spécial : KIKOOLOL
Avatar : #RandomBonnasseSexyAuxCheveuxBruns
Messages : 492
Date d'inscription : 31/08/2014
❀ G pA kOmPri ❀

Qu'est-ce qu'il faut dire dans ce genre de situation ? S'excuser ? Pardonner ? Pepper passe une main sur sa joue encore piquante. C'était la deuxième fois de sa vie qu'elle se prenait une gifle, et la deuxième fois de sa vie qu'elle se demandait si elle l'avait vraiment méritée. Elle était sur le point de sortir du châlet d'Enora, alors pourquoi s'en était-elle prise une maintenant ? Maintenant en particulier.

La gifle d'Enora n'était rien comparée à celle de sa mère, mais le flot de souvenirs qui remontèrent à la surface, comme une bulle s'échappant filant à travers le courant, lui crevèrent les poumons, et de toutes ses forces, elle contint tout ce qui était sur le point de bouillir en elle.

« Si tu veux te faire apprécier des gens, arrête de les trouver pitoyables en pensant qu’ils ne remarqueront rien. » Pepper relève les yeux et regarde Enora. Elle avait toujours éprouvé de la peine pour elle, mais à présent, elle lui en voulait, et plus que jamais, elle trouvait Enora pitoyable. Plus pitoyable que jamais.

Elle laissa retomber sa main, le bras ballant, et fixa l'albinos droit dans les yeux.

- Et toi...

Sa voix était chevrotante, et elle doutait qu'Enora ne l'ait entendue. Pepper n'avait jamais réussi à dire franchement ce qu'elle avait sur le cœur, que ce soit devant ses parents, ses profs, ses faux-amis, des inconnus... Elle n'avait jamais osé intervenir, s'interposer, défendre quelqu'un, se défendre elle-même. Sa timidité lui avait toujours fait barrage, la peur de se foirer, de blesser l'autre, de s'en ramasser encore plus, mais cette fois.

Cette fois seulement, qu'est-ce qui pouvait être pire que de se prendre une seconde gifle.

- Et toi, quand tu te regardes dans un miroir, est-ce que tu ne te trouves pas pitoyable ? Achève-t-elle d'une voix étranglée.

Elle n'a pas fini sa phrase que déjà les remords s'abattent sur elle. Elle ne veut pas blesser Enora, elle n'a jamais voulu la blesser. Elle ne voulait pas non plus se sentir supérieure juste parce qu'elle lui faisait pitié, et à vrai dire, elle s'en fichait simplement de ses problèmes, elle ne sait pas ce que ça fait que de se lever le matin en se demandant si ça en vaut la peine, elle n'a jamais compri Enora, et n'en avait jamais fait l'effort, mais elle ne lui a jamais voulu de mal, encore moins la rabaisser, et bon sang ce qu'elle aurait aimé lui dire tout ça, ses poumons en brûlaient et son cœur battait à en faire exploser ses tempes.

Elle aurait voulu lui dire des choses agréables à entendre.

- Ce n'est pas de ma faute si tu as eu une vie de merde.

Mais en ce moment-même, Pepper lui en voulait de s'être permise de la gifler comme sa mère l'avait giflée.

Et lorsque l'adolescente eut claqué la porte derrière elle, le visage plongé entre ses deux mains et les cheveux collant contre son front suant de perle froide, elle était complètement rongée par le remord. Elle aurait préféré remonter le temps, s'excuser, n'avoir jamais toqué à sa porte, ne s'être jamais immiscée dans sa vie tout court. Elle n'aimait pas ces situations, et c'est pour cela qu'elle préférait se taire. C'était tellement plus facile.



HRP:
 

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Enora Clifford
V E U V E N O I R E
avatar
Âge du perso : 21 yo [19 janvier]
Activité : Arts Plastiques
Spécialité : Dessin & Fusain
Fonction : Universitaire (y3)
Avatar : Suigintou ○ Rozen Maiden / Nox ○ Ajgiel
Doubles-comptes : Le gros et le spaghetti (Méliès & Brendol)
Messages : 364
Date d'inscription : 05/01/2015
V E U V E ✝ N O I R E

L’intrusion des mots dans son lâche repli sur elle-même la fait chanceler, mais quelque part, Pepper a raison. Ce n’est pas à cause d’elle qu’elle a eu une vie de merde.
C’est à cause d’elle, et des gens comme elle de manière plus générale, qu’elle a une vie de merde.
Mais il faut toujours qu’ils cherchent à se dédouaner, à décider pour elle quelles sont ses erreurs alors qu’ils ne savent même pas ce qu’elle vit.
Ils croient tout savoir mieux qu’elle, et le tout inclue sa propre existence ; elle leur pitié à ce point-là.
C’est quand même terrible. Ca la dégoute.

Tout ça, elle voudrait bien le dire à Pepper, mais pendant une seconde elle a décidé que celle-ci n’en était pas digne et après il était trop tard.
La porte qui claque a sonné le glas de la conversation, alors qu’Enora en est encore à se demander si elle se fait pitié le matin dans le miroir.

La réponse, c’est que non.
Non, elle ne se fait pas pitié.

Elle se fait honte.

Tous les matins, le miroir lui crie la honte de devoir réfléchir ce qu’elle est devenue et tous les matins elle retient péniblement les larmes qui lui brouillent présentement la vue tandis qu’elle s’affale dos contre la porte.

Elle aurait peut-être du se taire, peut-être du baisser les yeux face au mépris de Pepper, peut-être du ravaler les restes mal placés de sa fierté.
Peut-être lui aurait-il mieux valu se sentir humiliée que finir à sangloter. Elle ne s’en veut pas, non, elle a mal et elle en veut à Pepper, parce qu’elle, dès qu’elle sortira d’ici, il y aura quelqu’un pour la rassurer, quelqu’un pour la prendre dans ses bras et lui baiser le front en lui disant que ce n’est pas grave.
Qu’il ne faut pas qu’elle s’inquiète, que c’est encore de la faute de l’autre folle.

Alors comment pourrait-elle s’en vouloir ?

Enora se sent seule, Enora a du mal à respirer.
Elle fait pitié, c’est tout ce qu’elle retient, elle fait pitié même à une Pepper pourtant réputée pour sa sympathie et ça la fait gémir de douleur sur ce qu’elle est devenue.

« Elle pourrait être heureuse si elle voulait ».

Enora pleure.
C’est comme ça. Tant pis pour elle.


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 
D3sp3r4te Kikoo recherche : WI-FI. [ Enora Cliffor & Pepper Bell ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [recherche] évoli glas de soin /heal bell
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Parc central :: Internat :: Chambres :: Chambres filles-
Sauter vers: