Première chevauchée (Alexander Lahaie & Vitalis)

Invité
Invité
avatar


    Assit au pied d'un arbre, abrité du soleil. Un jour parfait pour prendre du repos.

    Mordillant le bout du crayon, elle regarda ce qu'elle venait de griffonner sur une feuille comprenant des portés pour les partitions. Elle effaça quelques notes et réécrivirent d'autre par la suite. Lâchant le crayon qui retomba sur une petite pille de feuilles, elle empoigna le manche de la guitare à ses cotés, la positionnant correctement sur ses jambes et commença à jouer ce qu'elle venait d'écrire. Le son de l'instrument se mit à résonner. Un son qui n'est pas désagréable à écouter, mais qui correspondrait plus pour une guitare électrique. Mais l'endroit où se trouve Vitalis n'est très approprié pour jouer ce genre d'instrument. Elle s'est donc contentée d'une guitare acoustique et révisera sur la guitare électrique plus tard.

    Les minutes défilèrent, le son de l’instrument s’estompa. Remettant la guitare dans son étui, rangeant toute la paperasse dans un dossier, elle s’étira et soupira, avant de se lever et passer machinalement les mains sur son pantalon déchirés et son T-shirt noir, vérifiant au passage si son bracelet à clous était toujours à son poignet.
    Dossier dans une main, étui dans l’autre, elle s’en alla, prenant la direction du campus.
    Sur le chemin du retour, Vitalis passa devant le Haras et s’arrêta net, observant les personnes présentes ainsi que les chevaux. Et dire que sa petite sœur fait de l’équitation, une racaille comme elle… Elle lâcha un faible rire à penser cela et se dirigea vers l’entrée de se fameux Haras, espérant y trouver Caleigh.

    * * *

    Tournant son regard dans diverse direction, Vitalis soupira à ne pas trouver sa sœur. Venant à la conclusion que Caleigh n’était pas au Haras, elle rebroussa donc chemin.
    Soudain, son attention s’arrêta sur le manège, là où plusieurs chevaux défilaient. Elle posa son étui contre la barrière et s’appuya dessus, observant avec attention les individus. Oui, une belle journée de repos.
    Faisant défiler les pages de son dossier, ne faisant pas attention à ce qui l’entourait, ses paupières se fermèrent petit à petit. Elle bailla, en prenant soin de placer une main devant la bouche et retourna dans ses feuilles. Mais c’est alors qu’un bruit la tira de sa lecture. Relevant doucement la tête, son visage se retrouvera nez à nez avec le museau d’un cheval, qui hennit soudainement. La jeune femme recula brusquement, affichant un air surpris. Elle battit des paupières et observa l’animal.
    Elle tourna son regard vers le cavalier de la monture, positionné juste à côté du cheval puis s'approcha de la barrière, prendre l'étui posé contre, avant de reconcentrer son attention sur le jeune homme. Elle l'avait déjà croisé à l'académie, mais sans plus.


      Huum... Salut. Tu… n’aurais pas vu une jeune femme portant le prénom de Caleigh dans les environs ? Une de ces têtes brulées de racailles…


    Elle toussa après avoir prononcé ces mots et passa une main dans ses cheveux.
Invité
Invité
avatar

Première chevauchée. - Vitalis ►



Le soleil brille ! Mais mais… Il faut beau. Non mais Allo quoi ! Le soleil il est en haut ! Sortis de sa coquille !
Aventurier courageux, Alexander n’est vêtu que d’un sweat violet et d’un jean. Aucune écharpe ou gants ne le protège d’un vent qui promet de se lever. C’est un fifou. Vêtu de la sorte, il ne voulait pas s’encombrer de sac, ou d’affaires qu’il aurait dû enlever par la suite. Oui. Ce que vous ne savez pas, c’est qu’il est près des chevaux, en cet instant. Et qu’il va essayer d’en monter un. C’est dans ce but qu’après de longues minutes de préparation, et pour lui, et pour la monture, qu’il se décide à poser un tapis et une selle simple sur le dos de l’animal.

Un moment de réflexion quant à comment serrer la sangle qui doit maintenant le bout de cuire sur le cheval lui rappelle qu’il ne doit pas le monter maintenant. On lui avait appris, et il avait lu qu’il fallait créer un contact avec l’animal et que bien que cela prenne en général de longue année pour qu’une relation soit solide, il ne lui suffisait qu’à passer quelques moments avec le cheval, Percé, ici pour qu’il comprenne qui il est. Donc Alex retire la selle, mais laisse le tapis. Sait-on jamais. Il passa la longe à Percé et le conduisît à l’extérieur, vers le manège. Un endroit clos mais dehors qui permettrait de faire marcher et courir l’animal en cercle.

Le cheval marche calmement, et Alexander le regarde. La corde dans une main, l’autre sur l’encolure douce et franchement brossée. Il se concentra de longue seconde sur le museau du cheval, si bien qu’il ne sortit de son observation qu’en entrant dans le manège. Là, il entreprit d’en faire le tour avec l’animal, tranquillement. Arrivé à la moitié du cercle, il entendit une réaction surprise. Quelqu’un ?Un moment de surprise qui passa aussi vite que venue et il passa la damoiselle en revue. Une fille, qu’il avait déjà vue, il en était sûr. Au détour d’un couloir ou aux moments de repas, certainement. Elle s’approcha de la barrière
Une Caleigh ? Non jamais. Il faut dire qu’il ne fréquente pas ce genre de personne, il a tendance à les éviter même. Beaucoup.

    « Hey. Non, jamais entendu parler. Et y’a personne aux alentours.
    Tu d’vrais essayer les couloirs si tu cherches quelqu’un.
    »

Alexander sourit. Oui. Ici ce n’est pas le meilleur endroit si t’es à la recherche de quelqu’un.

    « Ici, à part Percé et moi y’a personne. »

Après sa discussion avec Edward, il eu moins de mal et de réflexion à appeler le cheval par son nom et le considérer plus comme un animal bien plus humain qu’un chien.

Invité
Invité
avatar

    Elle devait s'en douter, qu'elle ne la trouverait pas ici. Bon, au moins, son secteur de recherche diminue, pas la peine de continuer à chercher aux écuries.
    Se passant une main dans la nuque, elle rendit un petit sourire à son interlocuteur, tournant ensuite le regard vers l'animal, arquant un sourcil. C'est vrai que les chevaux... ça ne l'avait jamais attiré. S'apprêtant à partir du manège, elle enfouie le dossier dans la grande poche de l'étui et jeta un dernier coup d'oeil à ce 'Percé'. Elle s'approcha un peu plus du cheval, lui caressant le museau.
    Voilà que l'animal redressa les lèvres, dévoilant la belle... dentition, ce qui réprima une petite grimace de dégoût à l'italienne. Elle ôta sa main puis regarda l'heure à son portable. Elle avait encore du temps devant elle, alors pas la peine de se précipiter pour chercher sa soeur. Laissant l'instrument contre la barrière, s'appuyant à nouveau dessus, observant Percé, Vitalis pianota contre le bois.

    Désolée si je t'ai dérangée en pleine activité, c'était pas dans mes intentions, dit-elle tout en tournant le regard vers le cavalier. Si ça te dérange pas, je vais rester pour observer un peu, j'ai pas grand-chose à faire de la journée. Je resterais pas longtemps hein.

    Ceci dit, Vitalis joignit les mains, portant son attention de nouveau vers l'animal, attendant une quelconque réponse du jeune homme.



[HRP] Court et en retard... désolée. ._.'[/HRP]
Invité
Invité
avatar


Après sa discussion avec Edward, il eut moins de mal et de réflexion à appeler le cheval par son nom et le considérer plus comme un animal bien plus humain qu’un chien. Mais ca reste pour lui un premier contact. Il est comme cet enfant a qui son père apprends a faire du vélo, ou du roller. Il est dans cet instant, ou lâché, il n’a plus de soutient et doit faire face seul. Peu importe s’il tombe, il doit se relever, peu importe s’il réussit une fois, il devra recommencer. Pour apprendre. Et la, le cheval à la main, c’est la même chose. Alexander apprends a avoir confiance en son contact avec ces animaux.
Pour ce faire, il va faire des tours de manège avec lui. Plus trop jeune, il a été éduqué et devrait savoir se comporter correctement. D’une main relativement sure, Alexander entre dans le lieu prévu pour cet effet et se dirige vers le centre.

« Ne t’excuse pas, tu peux regarder si tu veux. Même si rien n’intéressant ne va se passer. Je l’espère. »

Oui, il espère, car ce qui pourrait être intéressant c’est son incapacité à guider l’animal et qu’il fasse ce qu’il veut lui, et non Alex. Le cheval peut se braquer, décider de ne pas avancer. Mais se reconcentrant sur ce qu’il allait faire, il passe une main tranquille sur l’encolure de percé et lui donna un rythme calme pour faire le tour du manège, qu’il fit avec lui, la longe courte. Un tour, bien passé, l’autre, il recula d’un pas, allongeant la corde. Alors qu’il passe vers la jeune fille, il lui propose :

« Tu veux essayer ? »

Tenir une corde n'est pas très difficile en fin de compte. Marchant plus doucement, il ne voulait pas trop s’éloigner pour garder un contact visuel et sonore avec la demoiselle.

« Oh et tu es… ? »




Cours et nul ._. Gomen'
Contenu sponsorisé


 
Première chevauchée (Alexander Lahaie & Vitalis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Première mission
» Signature de contrat - Alexander Frolov
» "Ne lui jetez pas la première bière..." [The Simpsons]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Hors RP :: Minnesota :: RP-
Sauter vers: