Tel un slip rose surfant sur la vague

Invité
Invité
avatar



The call of the wave




Infos
XX Nom : Le Barazer
XX Prénom : Maïwenn
XX Âge : 18 ans
XX Sexe : Utérin
XX Nationalité : Double, américaine et française
XX Origines : Américano-française. Elle est née à Lorient et elle se considère comme une bretonne pure et dure
XX Orientation sexuelle : Hétéro

XX Statut : Lycéenne
XX Régime : Externe
XX Poste spécial : Membre des Gauguin's Daughters
XX Camp : Arcadia

XX Cursus : Surf
XX Spécialité : Kiteboard et Kite landboarding principalement, elle essaye bien de se mettre à d'autres choses mais ce n'est pas gagné
XX Groupe souhaité : Sportif ?

XX Rang : à vot'e bon vouloir

Divers & précisions

N'arrive pas à se débarrasser de son accent français XX Parle couramment le breton et en est très fière XX Détiens le permis côtier XX Dépense une fortune pour ses cheveux XX Sa teinture actuelle à pour origine une coloration rousse made by Grandma qui a mal tournée XX C'est le genre de fille qu'on voit souvent passer en courant pour un besoin pressant XX Elle a un aquarium vide dans sa chambre XX Dedans il est écrit au marqueur "Lopette de Rodolfe" XX Rodolfe c'était son poisson rouge bouboule. Elle et ses potes le gâtaient énormément entre la bouffe pour poiscaille, les céréales Lions, les crayons, la bière. Jusqu’à ce jour fatidique où l'eau fut changé. Rodolfe l'increvable a pas supporté le choc XX Elle rêve de faire le tour du monde avec sa planche fétiche, son sac à dos et trois culottes pour se faire les plus belles vagues XX Trouve son rêve trop cliché alors elle le garde pour sa pomme XX Elle est complètement athé mais est toujours en train de mâchouiller sa médaille de baptême XX Elle a retapissé son sol à l'aide de comic, de canettes renversées et de chaussettes sales XX Elle fait chier son monde avec son polaroïde XX Encore plus lorsqu'elle a le rhume des foins XX Tout un pan de mur est dédié à ses planches. Et le mur est grand. Et la carte bleu de papa aussi. Heureusement XX Rote sur commande XX Se balade à toute heure de la journée avec une pom'pote dans la bouche XX Fait partie de ces gens qui font genre de se foutre des cours mais révisent comme des zguegues le soir sous leur couette XX Mange les machins blancs des pots à cornichons XX Regrette son putain de pays de refouleur de fromage

• Histoire

I - 17h09

Ton château de sable est grand, impeccablement humide pour résister à la moindre attaque perfide de cette étendue grise, tu l'as même décoré ça et là de petits coquillages. Un dernier coup de main pour approfondir les douves et c'est fière de ton oeuvre que tu lèves le nez, pressée de la dévoiler à ta famille. Elle n'est pas bien difficile a repérer dans le pâle paysage et tu te laisses guider par les éclats de voix, faisant tempête du sable sous tes pieds.

Les mains pleines de gadoue, tu t'accroches au premier ciré dans ta course pour capter un peu d'attention mais ton timing sent mauvais, un peu comme tes bottes lorsque tu reviens de la pêche à la crevette. La conversation est vigoureuse, les mains volent et tout ce que tu comprends de la conversation, c'est que tu n'en as fichtrement rien à faire, tout ce que tu veux, c'est leur montrer ton magnifique château, comme celui qu'on aperçoit tout près des côtes.

Tu ronchonnes et enlèves tes mains de la veste qui ont laissées une belle marque. Tu t'en écartes discrètement, ressuyant tes mains sur ton pantalon ni vu ni connu, prête à repartir comme tu étais venues, pourtant quelque chose t'interpelle :

- Ca veut dire quoi gast ?

Le silence se fait autour de la table de fortune, installée pour l'occasion sur ce petit morceau de plage. Ticket gagnant, tu viens d'obtenir toute l'attention que tu voulais pourtant tu es soudainement mal à l'aise et tes joues d'enfant vire rapidement à l'écrevisse. C'est ta mère qui ouvre la bouche en première.

- Bien joué kozhiadez.

Elle n'est pas contente, depuis le temps que tu la connais, tu sais rien qu'au ton de sa voix qu'elle est contrariée. Il est pourtant monnaie courante que chaque mot prononcé dans la langue de tes ancêtres t'intrigue, te titille l'oreille avec joie comme lorsque ta mère sort le monstre aux chatouilles. Cet engouement tu le tiens de ta grand-mère, la même qui lève les yeux au ciel face aux réprimandes de ta mère.

C'est un spectacle dont tu as l'habitude tout comme le dernier de la tablée, ton oncle qui rigole planqué derrière sa cigarette. Les cendres lui en tombent, emportées dans un balai au nuance de gris qui rappel ses tempes. Ses yeux verts malicieux, un trait qui semble familiale, rencontrent les tiens et lui provoque un sourire qui raffermit ses pattes d'oie. Ta mère le surnomme le grand enfant, ta grand-mère le rêveur, mais pour toi, lorsqu'il te fait quitter le plancher des vaches pour ses genoux et te parle de l'océan, il est simplement le meilleur oncle du monde.

II - 13h26

L'astre brûle l'asphalte marqué par les multiples générations, cogne sur les peaux à les rendre moites et trouble la vision lorsque tu essayes de relever les yeux. En ce début de saison estivale, la chaleur assume parfaitement son rôle et rajoute à l'énervement qui plane autour de toi. Tu te sens oppressée, le stresse monte en flèche alors qu'une perle de sueur trace sa route le long de ton dos, et dire que certains adorent se laisser cuire ainsi sur le bord de plage alors que la mer leur tend les bras, le monde est fou.

Cette comparaison te donne l'eau à la bouche et tu jubiles à l'idée de rejoindre les plages Plouharnel. A dire vrai, tu y songes depuis que ta grand-mère est venue te réveiller ce matin, à grand coup d’haleine ayant copiné avec un oignon. Elle s'était évidemment défendu en prétextant l’exceptionnel de cette journée qu'il fallait marquer avant de t'abandonner devant ton vieux collège. C'est pourquoi à présent tu affrontais seule une foule d'élèves et de parents dans le but d'obtenir tes résultats de brevet.

Plus préoccupée de quitter au plus vite cet amas de chaires suintant que de tes résultats, tu joues des coudes pour accéder à ton classement. Un rapide coup d’œil te suffit pour repartir derechef, ayant déjà en tête de faire mariner ton ancêtre pour le peu de solidarité dont elle a fait preuve.

Mais ton imagination n'obtiendra jamais satisfaction car arrivée sur place, la garçonne bourgogne de ta mamm-gozh s'est transformé en carré fou brillant d'un éclat andrinople. Ta génitrice que tu pensais partie au boulot ce matin te fait signe sans discrétion, adossé à sa petite 307. Ce détail enraille ton sourire, fronce ton presque mono-sourcil et coupe ta joie aussi abruptement qu'un coup au diaphragme coupe la respiration. Il est de notoriété publique que Kanavez Le Barazer ne se déplace qu'en deux roues et il n'est pas rare de la voir filer tel un jeu follet à travers les paysages dégagés de Bretagne. Même lorsqu'il est question de toi, elle prend rarement la voiture alors pourquoi aujourd'hui ?

La réponse à ta question se dévoile d'elle-même lorsqu'une chose visqueuse vient à la rencontre de ta joue. Ni une ni deux, tu pousses un crie qui rejoint celui des mouettes qui planent au dessus de vos têtes et tu t'empresses d'incendier la cause de ton malaise. Ton père et cette fichue manie qu'il a de t'embrasser en te léchant la joue. Une sombre histoire de vengeance remontant à ce que tu lui aurais fait à votre première rencontre, parai-il.

Comme te l'a dit ta grand-mère, aujourd'hui est un jour exceptionnel et comme à chacun de ces jours, ton géniteur vient te rendre visite.

Vous remplissez vos retrouvaille d'embrassades, de jeux d'enfants, de piques et de grimaces sous le regard désabusé de ta mère avant qu'elle ne vous rappelle à l'ordre, le moteur de la voiture tourne et ton oncle risque d'avoir englouti l’apéritif avant que vous n'ayez pointés le bout de votre nez.

Les crépis claires et les peintures marines se succèdent à rythme modérés alors que tu te laisses bercer par les échanges rieurs de tes parents, sagement assise à l'arrière de l'auto. Ces moments à trois sont aussi rares que les raisons qui les causes sont nombreuses, alors tu les apprécies tout simplement et puis ça te fait toujours rire de voir les réactions de tes camarades lorsque tu leur expliques la situation.

Kavanez Le Barazer travaillait comme serveuse dans un bar-restaurant il y a une quinzaine d'année, le temps de passer les quelques mois la séparant d'une nouvelle année d'étude. Le temps de rencontrer un flirt d'été et de tomber enceinte. L'homme en question c'était ton père, Blaise Maxwell, un américain en vacance qui s'est trouvé bien bête face à la situation, surtout lorsque la demoiselle Le Barazer lui a exprimé vouloir le garder.

Lorsque tu lui avais demandé pourquoi elle avait prit cette décision, ta mère avait tout naturellement répondu qu'elle songeait à la grossesse depuis un moment et qu'elle n'allait certainement pas laisser son souhait s'envoler pour des études qui l'ennuyaient. Et puis à l'époque, elle avait le soutient non seulement de ta grand-mère mais aussi de ton grand-père qui avait été le plus heureux des hommes à ta naissance.

Ainsi, Blaise avait commencé à paniquer avant que Kavanez, toute heureuse de son effet, ne lui avoue qu'elle ne l’obligeait en rien sinon la reconnaissance de l'enfant, c'était sa décision et elle en assumerait les conséquences. Comme il s'amusait lui-même à le dire encore aujourd'hui, Blaise était lui même un enfant qui ne voyait dans son programme de vie que de l'amusement, des femmes et son boulot. Et toi, tu t'étais pointé au beau milieu de tout ça avec des nuits blanches de réflexion à lui filer.

Tes parents s'étaient donc quitté en bons amis mais il n'avait fallut qu'une année à ton père pour désirer voir la chair de sa chair et, comme dirait ta mère, lui casser les pieds pour qu'elle accepte une pension. Depuis, vous vivez dans une routine qui vous convient parfaitement, ta mère s'occupe de toi et ton père vient te rendre visite dès qu'il en a l'occasion.

III - 10h52

Étrangement, alors que tu dois être celle qui ronchonne et peste sur tout ce qui bouge, c'est bien ta mère qui agresse ton ouïe avec ses sermons à présent légendaire. La concernée, allongée dans un lit d'hôpital à la bougeotte et tu lui lances encore un regard noir.

Tu le savais, c'était aussi indéniable que le sable que tu retrouves systématiquement dans ta combinaison après une session, cet engin du diable à deux roues lui causerait malheur un jour. C'était il y a quelques semaines à présent, mais tu as encore l'impression que c'est ce matin à peine que ta grand-mère est venue te chercher sur le bateau de ton oncle pour t'annoncer la nouvelle.

Rien de mortel heureusement, ta mère gardera de belles cicatrices, un vide à la place de l'un de ses reins et des jours de rééducations. Évitant de baisser les yeux sur le genou bousillé de ta génitrice, tu lui affirmes encore une fois ta décision.

Partir vivre avec ton père cette année pour suivre un cursus spécialisé est hors de question, plutôt crever mangé par le plancton que de laisser seule une vieille femme commençant à fatiguer et une dérangée incapable de se déplacer. Et puis, tu n'es pas tout à fait à l'aise à l'idée de vivre autant de temps seule avec ton père, dans un pays qui t'es étranger. Alors même si c'est mal, c'est une bonne excuse pour rester un peu plus longtemps avec ta mère.

IIII -06h14

Ok, tu n'es pas du tout en train de flipper. Si tu t'es levée si tôt c'est parce que tu as simplement oublié les horaires de bus. Voilà, c'est exactement ça, les horaires de bus. Et puis un rechange aussi parce que tu te chies littéralement dessus depuis une bonne heure déjà. C'est facile de prendre de grande décision mais pour les assumer, c'est une autre histoire. Tu aimerais tellement retourner sous les couvertures de ta maison en France, mais les quelques sept milles kilomètres qui t'en sépare ne t'inspirent pas.

La boule au ventre, tu la cultives depuis que tu as posé le pied sur le sol américain. C'est tout un mode de vie à réapprendre, une langue que tu n'as pas l'habitude d'utiliser si souvent qui chante ton quotidien et puis le pire de tout, une rentrée dans un nouvel établissement. C'est dingue le pouvoir que peuvent détenir vingt-quatre heures, on a l'impression que toute notre année va se jouer ici et maintenant alors qu'au fond, les autres vous oublient aussi vite qu'ils ont posés les yeux sur vous. Alors pourquoi est-ce que tu stresses comme ça ?

Tu retournerais bien quelques années en arrière pour te foutre des gifles lorsque tu avais conseillés à une amie dans ce cas de relativiser. Qu'est-ce qu'il y a, a relativiser ? Kaoc'h, il suffit que tu ne fasses pas attention un instant lorsqu'on te parle pour ne rien capter du tout, t'aurais vraiment du bosser un peu plus ton anglais avec ton petit papa quand t'en avais l'occasion.

Et puis c'est quoi cette histoire de délinquant, de gang et de punk à chien ? Encore un mauvais remake à l'américaine d'un film français ? Ils auraient pu choisir autre chose que la guerre des boutons pour le coup, enfin qu'il fasse ce qu'ils veulent du moment que tu ne te retrouves pas impliqué dans ce schmilblick, le regard d'une horde d'élèves étrangers, c'est déjà bien assez.


• Caractère
Fort caractère, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle a le sang chaud et elle est susceptible XX Elle ne réfléchie qu'après coup, ça lui arrive souvent de regretter ce qu'elle dit et ne sait jamais comment revenir vers les autres et encore moins comment s'excuser XX Mauvaise perdante XX Complètement passionnée par la pratique de son sport mais surtout par la mer en général, elle peut en parler pendant des heures sans s'arrêter XX Elle se détache de tout au profil de ça, Maï peut vous lâcher avant ou pendant un rdv juste pour une bonne vague ou parce qu'elle a simplement envie de faire un tour de bateau en solo. Ou parce que vous l'emmerdez XX Fait la gueule au monde entier lorsqu'elle est en colère XX Personnage à la rancune acide, adepte des petites vengeances qui tombent au coin de la figure XX C'est quelqu'un d’intelligent mais qui a sérieusement la flemme de poser ses fesses pour laisser son nez dans les bouquins XX Amatrice de sensation forte XX Carrément tête en l'air, c'est le genre de personne qui rit jaune fasse au professeur qui demande un devoir inconnu au bataillon, qui quitte son appartement pour y retourner cinq minutes plus tard et elle est parfaitement capable d'effectuer plusieurs aller-retour XX Ne supporte pas quand on la juge par rapport à ses origines XX Râleuse au possible pour son bon plaisir, dans le genre grand mélodrame XX Tactile uniquement avec les personnes proches d'elle XX No violence XX Curieuse, elle adore se fourrer dans les conneries qui ne la regarde pas pour râler un bon coup sur sa stupidité juste après XX Vit sa vie à font


• Physique
Regard vert d'eau XX Blonde comme la craquotte lu du matin XX Se teint les cheveux en rose régulièrement, parce que la coupe chupa'chups c'pas cool XX Piercing à l'avant du tragus gauche XX Cils long, beaucoup trop long. Elle ne peut pas mettre une seule paire de lunette de soleil sans avoir l'impression de se battre avec les verres XX Elle a un reste de colle de son appareil dentaire sur ses dents XX Loue ses cuisses à la culotte de cheval. Louer on a dit XX C'est un petit corps fragile de 1m71 et 64 kg d'entente entre musculature et bonne chaire XX Elle a une tâche de naissance en forme de rien sur le poignet XX Et puis un grain de beauté sur le front, discret au possible haha XX Tout point dehors, Maï assume d'être une femme qui aime les sports de glisse, hors de question donc de se saper comme une garçon manqué pour affirmer son sérieux dans le milieu XX Elle ne suit pas forcément les codes de la mode à la lettre, elle se contente de piocher dans les tendances du moment XX De toute manière, elle est plus souvent en combinaison/maillot qu'avec des fringues sur le dos


• Derrière le tas de pixels
XX Pseudo : osef
XX Âge : 20 ans
XX Comment as-tu atterri ici ? (ouais on se tutoie pour cette question) : J'suis tombée dans l'bordel y a bien longtemps
XX C'était long de lire tous les sujets annexes ? : J'ai kiffé mon poney
XX Des trucs à changer ? : J'vote pour un banana'pointeur, ouai une banane, j'sais pas pourquoi
XX Code de validation : trololol
XX C'est chiant les fiches, pas vrai ? : J'suis maso  :dorian:
©️ Volfoni
Perceval Hartwood
⠠ Petit coeur ⠒⠕⠢⣂⡦ In your hands⠠
avatar
Âge du perso : 19 ans
Activité : Cursus théâtre
Spécialité : Marionnettes
Fonction : Lycéen
Poste spécial : Tuteur pour élèves en difficultés, membre du Conseil des Élèves
Avatar : Rock Briefers, de Panty and Stocking With Garterbelt
Doubles-comptes : Angel Reeves
Messages : 704
Date d'inscription : 21/10/2014
⠠ Petit coeur ⠒⠕⠢⣂⡦ In your hands⠠

Ok meuf

Alors je lis pas cette présentation

TANT QUE TU M'AURAS PAS VIRÉ CET AUTOPLAY DDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDD8

(t'es bonne hein)
(t'es rose et ça c'est putain de beau)
(j'aime ta signa)
(mais pliz vire ce truc, fait en sorte qu'on puisse l'activer nous-mêmes)
(c'est juste horrible de se faire surprendre par ça)

_________________
En 009933 ~♥️

Particularité physique absente de l'avatar : :
 


Cadeaux ♥:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard
ACCRO AU MCDO
avatar
Âge du perso : On ne demande pas ça à l'entité du chaos D8
Spécialité : Le café le café le café 8D
Fonction : Deus Ex Machina
Messages : 3139
Date d'inscription : 19/01/2013
Localisation : Au McDo comme les gros.
ACCRO AU MCDO ♥

Comment personne aime les autoplay omg

salut toi EL ADRITORE !

_________________

Voir le profil de l'utilisateur http://academievolfoni.forumactif.org
Invité
Invité
avatar

tu sais que je l'ai mis juste parce que j'ai vu que tu étais connecté ?

il est enlevé ma carotte sous ogm

lov♥
Hasard
ACCRO AU MCDO
avatar
Âge du perso : On ne demande pas ça à l'entité du chaos D8
Spécialité : Le café le café le café 8D
Fonction : Deus Ex Machina
Messages : 3139
Date d'inscription : 19/01/2013
Localisation : Au McDo comme les gros.
ACCRO AU MCDO ♥

Des nouvelles !

EL ADRITORE !
Tout va bien ? Tu as besoin d'un délai supplémentaire ?

_________________

Voir le profil de l'utilisateur http://academievolfoni.forumactif.org
Invité
Invité
avatar

blblblblblblblblblblblblbblblblblblblblblblblblblbl

ok, la merde n'est pas réglée mais osef, ça me soûle, je m'en gratte les ovaires, j'ai envie de rp omg.

so, j'ai posté la première partie de l'histoire, je poste la suite d'ici ce soir et demain. Encore désolée pour l'attente, je vous aime, je vous noie sous l'amour et les carottes râpés 8DDD même si une certaine population s'en charge déjà ♥

lov sur vos poplité ♥️
Perceval Hartwood
⠠ Petit coeur ⠒⠕⠢⣂⡦ In your hands⠠
avatar
Âge du perso : 19 ans
Activité : Cursus théâtre
Spécialité : Marionnettes
Fonction : Lycéen
Poste spécial : Tuteur pour élèves en difficultés, membre du Conseil des Élèves
Avatar : Rock Briefers, de Panty and Stocking With Garterbelt
Doubles-comptes : Angel Reeves
Messages : 704
Date d'inscription : 21/10/2014
⠠ Petit coeur ⠒⠕⠢⣂⡦ In your hands⠠

Courage à toi, tu peux le faire ♥

_________________
En 009933 ~♥️

Particularité physique absente de l'avatar : :
 


Cadeaux ♥:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

eukey

plus qu'une partie, et c'est good :dorian:
Mercedes N. Z. Soto
✝ I SHIP IT✝
avatar
Âge du perso : 19 ans
Activité : Jésus
Spécialité : Character design
Fonction : Universitaire
Poste spécial : Déléguée de classe
Avatar : Konpaku Youmu - Touhou
Messages : 80
Date d'inscription : 10/01/2015
Age : 23
Localisation : Si je te cherche tu le sauras.
✝ I SHIP IT✝

:dorian: :dorian: :dorian:
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

eukey

c'est non-officiellement fini, parce que j'ai besoin de la relecture après avoir fait le dodo de vieille morue desséchée au soleil pendant 68 jours. Mais je vous laisse à disposition pour que puissiez m'avertir des éventuelles incohérences, des trucs chelou comme les chaussettes de Adriel, des choses qui piques les yeux à faire pleurer parce que piter si la rouille m'a fait virer perso nyan-cat et autre mary-sue, juste non, bref

voilà, semoule et couscous sur vos tétons 8DDD
Perceval Hartwood
⠠ Petit coeur ⠒⠕⠢⣂⡦ In your hands⠠
avatar
Âge du perso : 19 ans
Activité : Cursus théâtre
Spécialité : Marionnettes
Fonction : Lycéen
Poste spécial : Tuteur pour élèves en difficultés, membre du Conseil des Élèves
Avatar : Rock Briefers, de Panty and Stocking With Garterbelt
Doubles-comptes : Angel Reeves
Messages : 704
Date d'inscription : 21/10/2014
⠠ Petit coeur ⠒⠕⠢⣂⡦ In your hands⠠

JE CRIE AU NYAN-CAT

A LA MARY-SUE

Brûlons là, c'est qu'une frenchie de toute façon elle sera contente de se sentir proche de Jeanne d'Arc .___.

_________________
En 009933 ~♥️

Particularité physique absente de l'avatar : :
 


Cadeaux ♥:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Rejoins-moi et on pourra se faire une soiré barbecue alors

Relecture effectuée, c'est good.
Jushirô Himeruya
ᎷᏒ
avatar
Âge du perso : 52 ans
Spécialité : Participer aux conneries des élèves
Fonction : Directeur
Poste spécial : Professeur d'escrime du cursus Théâtre
Avatar : Louis Weasley - Harry Potter (mouaif)
Messages : 479
Date d'inscription : 10/02/2013
ᎷᏒ

gg petit moineau !
« iiiiiiiiiiil est des nôôôôtres ! »

✓ Tu es validée !

TU LA SENS LA GROSSE BRETAGNE ? TU LA SENS ?????

Maïwenn a écrit:
Et puis c'est quoi cette histoire de délinquant, de gang et de punk à chien ? Encore un mauvais remake à l'américaine d'un film français ? Ils auraient pu choisir autre chose que la guerre des boutons pour le coup

Rien que pour ça tu es validée, cela va de soi, mais un petit commentaire ne fait jamais de mal. Petit cela dit, car c'est les vacances et j'avoue ne pas DU TOUT avoir la tête à prendre mot à mot tout ce que tu as écrit pour faire un commentaire de texte niveau bac +8. EL ADRITORE !

Dans l'ensemble, il n'y a rien à dire. Maïwenn est très sympa, à l'image de la fiche qui est simple, juste ce qu'il faut longue et agréable à lire, et sans être la révélation de l'année ça fait très, très bien l'affaire. Agréable aussi de voir autant de détails d'une région en particulier, c'est mon péché mignon je l'avoue, qui plus est quand cela touche à un lieu que je ne connais pas du tout (laissez-moi dans mon sud bordel de merde). C'est sympa aussi d'avoir un personnage féminin qui ne se compare ni aux filles ni aux garçons pour se justifier d'exister, c'est malheureusement bien trop courant sur les forums rpg français ; Maïwenn se suffit très bien toute seule, elle est complète, bien fichue et assez originale, bref, j'adhère complètement.
Par contre, gros bémol sur l'orthographe, et oui je sais ENCORE ; c'est lisible, on est loin de la catastrophe atomique, mais des fois c'est vraiment dommage parce que même à la relecture ça se voit. Oublis de -s au pluriel, fautes d'inattention, c'est rien de grave mais c'est con que même après relecture il en reste. Sinon, vraiment, je n'ai pas grand chose à dire sur l'ensemble. TU ME COUPES LE SOUFFLE VOILA.

Aller casse-toi je t'aime.
Voir le profil de l'utilisateur
Perceval Hartwood
⠠ Petit coeur ⠒⠕⠢⣂⡦ In your hands⠠
avatar
Âge du perso : 19 ans
Activité : Cursus théâtre
Spécialité : Marionnettes
Fonction : Lycéen
Poste spécial : Tuteur pour élèves en difficultés, membre du Conseil des Élèves
Avatar : Rock Briefers, de Panty and Stocking With Garterbelt
Doubles-comptes : Angel Reeves
Messages : 704
Date d'inscription : 21/10/2014
⠠ Petit coeur ⠒⠕⠢⣂⡦ In your hands⠠

Dans mon jardin, le barbecue, alors. Comme ça, on va dans mon lit, et on verra après pour le bûcher EL ADRITORE !

_________________
En 009933 ~♥️

Particularité physique absente de l'avatar : :
 


Cadeaux ♥:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


 
Tel un slip rose surfant sur la vague
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'opposition à Martelly n'a pas inventé la culotte rose . Voici la preuve
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Petite excarpate [PV: Vague Hirondelle et Cannabis]
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Hors RP :: Floride :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: