pour vous décevoir [Zachary]

Gaby S. King
∨ . ⊙ . ℵ
avatar
Âge du perso : 32 ans.
Activité : Professeur de maths.
Spécialité : Mathématiques.
Fonction : Professeur.
Poste spécial : Emmerdeuse publique.
Avatar : Annie Leonhart de SnK.
Doubles-comptes : Ludmila Taylor
Messages : 89
Date d'inscription : 14/01/2015
Localisation : Au fast-food du coin.
∨ . ⊙ . ℵ


Les paupières brûlées par le sel, mais pas un sillon sur sa peau de marbre blanc. Iris d’un bleu vif, d’une pureté presque artificielle, le monde sans dessus-dessous et le froid qui lui parvient à peine, elle ne tremble plus, elle a tremblé toute la nuit. Les lèvres écorchées par ses propres dents, petits rasoirs, et elle a déchiré la peau méthodiquement, jusqu’à la plaie ; puis elle a soupiré, et à cet instant quelque chose est mort. Elle ne pense pas, elle ne pense plus depuis sept heures, mais elle ressent, elle voit toutes les nuances de son âme comme des flaques de sang danser devant ses yeux, et c’est le spectacle qui la distrait dans son insomnie. Parfois elle a un éclat de rire muet, une forme de soubresaut violent qui écarquille ses yeux et soulève la commissure de ses lèvres, mais déjà la lassitude la prend et elle retombe dans le néant ; la grimace déforme son visage si bien qu’elle ne le quitte jamais vraiment, et le sourire flotte indéfiniment sur son cadavre, cette carcasse comme un moule en porcelaine, un vase creux.

Gaby.

La larme qui perle à son œil droit, les cils collés entre eux et les enfers qui prennent forme, qui prennent demeure, leurs figures dansantes ont pied dans la piscine translucide de sa mélancolie hystérique, les feux de joie de son regard meurtri. Les lèvres entrouvertes sur le cri de sa naissance.

Elle veut adopter les enfants.

Je fais une hémorragie interne.
Une cascade superbe, la fontaine de Jouvence. Viens m’ouvrir en deux. On serait surpris de voir toutes les formes qu’un poignard peut prendre.

Mes enfants ne sont pas orphelins.
Elle dit que c’est tout comme. Elle dit orphelin de mère.
Tu choisis toujours les plus chiantes.
Ne dis pas ça. Gaby tu n’es pas chiante, tu...
Et tu oublies toujours de la défendre.


On serait surpris de voir toutes les formes que tu peux prendre.

Gaby.
Oui ?
Ne la laisse pas faire ça. Je t’en supplie.


Sanglot réprimé.

Je te déteste.
Ne la laisse pas faire ça.
Je te déteste tellement.
Je t’en supplie.

Pleurs.
Les tiens, les miens, je ne sais plus. Je n’ai jamais réussi à distinguer ce qui m’appartenait lorsque tu étais là.

Gaby.
Ta gueule.


Ta gueule, ta gueule, ta gueule. Je t’aime. T’es con. Passe sous un bus.
Elle a raccroché.

Les cris qui résonnent sous la voûte de la patinoire. Elle se redresse péniblement, les cheveux blonds emmêlés, le corps courbaturé ; les mains gelées, mais pas assez pour ne pas avoir la force d’attraper son sac à main et le jeter avec agressivité au visage d’un des joueurs de hockey qui passent sous le gradin qui sert de trône à sa déchéance.

« Tu fais trop de bruit, petite merde. » bâille-t-elle dans le silence choqué des spectateurs. « Je me demande si tu couines autant quand tes coéquipiers t’enculent sous la douche. »

T’es dégueulasse, dégueulasse, dégueulasse.
Tout ici est dégueulasse.
Laissez mes gosses tranquilles.

_________________
cado:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 
pour vous décevoir [Zachary]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dark',pour vous servir...
» Pour vous remonter le moral
» Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour #SBAFF#
» Que puis-je faire pour vous aider....? [Pv Maximilien Shreck]
» Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: Arcadia :: Hargrave Street :: Patinoire-
Sauter vers: