Mielleux. | Anabeth.

Salvatore Kimimichi
ℐℯᏱᏁᏱto
avatar
Âge du perso : 22 ans
Activité : Basketball
Spécialité : Meneur - Steal
Fonction : Y2
Poste spécial : Genre.
Avatar : Rivaille - SnK
Doubles-comptes : Pandarap tranquille.
Messages : 2442
Date d'inscription : 27/07/2014
ℐℯᏱᏁᏱ✝ to ✕

Mielleux.
Il prit tout son temps pour traverser les couloirs. Pas que l'idée de se retrouver avec tous les cas sociaux déprimés de pas avoir la moyenne ne l'enchantait guère, mais il faudrait sans doute fermer sa grande gueule et c'était là le plus angoissant. Salvatore ouvrit la porte sans cérémonie, son sac à dos sous le bras et les cernes marqués alors qu'il était à peine deux heures et que l'après-midi était loin d'être fini. L'aide aux devoirs ou il ne savait trop quoi comptait cinq élèves - quatre filles et un mec moche - et la prof aux cheveux roses qui venait casser les miches des Knights quand ils s'entraînaient sur le terrain. Madame Loiselle, ou mademoiselle, de toute façon il n'en avait rien à foutre.

- Bonjouuuur, je sais que votre truc de tutorat est bientôt fini mais j'me suis fait collé, j'ai été chiant avec les surveillants, et ils m'ont donné un mot comme quoi j'pouvais aller me faire foutre chez vous, sans doute histoire que j'en branle une petite quand même aujourd'hui. J'peux ?

Il n'attendit absolument pas de réponse particulière et fit bien le tour de la salle avant de tirer une chaise au hasard et s'y installer comme s'il avait toujours été chez lui.

- Merci bien.

_________________
DON'T
涙も嘘も愛も許せない俺が || 大嫌いで…でも戻れないから…
•• CADEAUX •• ICONS
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

Mielleux


Ça la barbait. Aussi passionnée par son travail qu'elle pouvait l'être, parfois elle ignorait la raison pour laquelle elle acceptait de donner des cours supplémentaires à de parfaits idiots qui ne s'en sortiraient jamais. Pas qu'elle le pense, mais les craies volaient beaucoup trop à ces heures d'aide et l'amusement du début avait vite laissé place à ce bout de lassitude qui l'énervait. Elle en viendrait presque à prier intérieurement pour que l'on vienne perturber son cours, qu'elle s'emporte une bonne fois pour toute avant de tout recommencer à zéro. Calme. Vraiment calme. Parce que ça n'allait pas, là elle luttait juste beaucoup trop pour ne pas les étrangler, eux, ces gosses qui ne faisaient aucun effort. Nouveau soupir alors qu'elle leur fait face, le bout de sa craie pointée sur la Serbie au beau milieu du tableau. Quelle galère franchement, c'est pourtant pas compliqué. Pourtant elle reprend vite ses explications, cherche de nouvelles formulation, quelques moyens qui leur permettraient de retenir plus facilement peut-être. Les mots s'enchaînent, elle reprend espoir, observe quelques sourires et se dit que finalement elle aura réussi à leur faire intégrer au moins une chose aujourd'hui. Ou pas, mais c'est la merde les Balkans aussi.

Le bruit de la porte la déconcentre, elle en perd le fil, jette un regard noir au perturbateur qu'elle priait quelques minutes avant. T'es à la bourre elle a plus vraiment besoin de toi maintenant tu sais, mais t'es là, bel et bien là à parler et faire ta vie comme si tu étais le roi du monde. On sent ses doigts se crisper sur la craie qu'elle tient fermement dans sa main, le regard des élèves présents s'affoler au moins un peu et pourtant elle ne dit rien. Pas parce que c'est toi, juste parce qu'elle voudrait avoir le plaisir de viser l’œil correctement. Alors elle vise, prend le temps, expire lentement.

Tout le monde sait comment ça fonctionne chez Annabelle, tout le monde devrait savoir.
Biim! Arf, dans le front. Dommage.

- Primo tu frappes avant d'entrer. Deuzio tu m'tutoies et t'insistes pas. Et puisque t'as l'air aussi motivé cause nous des Balkans pendant la première mondiale. T'as l'air intelligent, ça doit être la taille.

Moqueuse comme toujours, à demander des choses hors sujet à tout le monde. C'était pas au programme mais elle s'en fichait, honnêtement.
Salvatore Kimimichi
ℐℯᏱᏁᏱto
avatar
Âge du perso : 22 ans
Activité : Basketball
Spécialité : Meneur - Steal
Fonction : Y2
Poste spécial : Genre.
Avatar : Rivaille - SnK
Doubles-comptes : Pandarap tranquille.
Messages : 2442
Date d'inscription : 27/07/2014
ℐℯᏱᏁᏱ✝ to ✕

Mielleux.
Bon. Alors d'accord.

- Certes, répondit Salvatore d'une voix claire en faisant tourner la craie entre ses doigts. On va reprendre depuis le début, je pense que ce sera plus clair pour tout le monde.

Sur ce, il se leva, roula du cul jusqu'à la porte, la referma derrière lui et frappa trois coups bien distincts. Il entra sans attendre de réponse.

- Alors bonjouuur, le tutorat est bientôt fini, j'ai été collé, le papier, qu'il secoua tout en retournant à sa place, en branler une, merci.

Il s'assit en grande pompe, déposa son sac, le papier, et colla la craie sur son front.

- La craie, puis là c'est le moment où vous dites plein de trucs.

Les jambes croisées et le dos bien calé dans le dossier de la chaise inconfortable, il jouait avec la craie tout en s'enlevant les résidus qui traînaient sur son front. Il devait reconnaître qu'elle savait viser.

- Et les Balkans, maintenant. Les Balkans, les Balkans c'est bien, mais c'est loin. Vous aviez le doigt dessus quand je suis entré, vous pouvez entourer la zone de la Serbie à la Bulgarie à peu près, en gros tout ce qui est entre l'autre mer là et la mer noire, genre la Grèce, la Roumanie, les trucs dans l'idée quoi. Ah, attendez, et il jeta la craie vers elle dans un énième geste théâtral. Elle tomba au sol et se cassa en deux. Mmh, désolé, j'l'ai cassé.

Brave indication, et il s'éventa avec sa main.

- Quant à la Grande Guerre, mmh, c'est vaste non ? Résumer quatre ans d'une histoire qui n'est même pas vraiment la nôtre c'est peut-être pas l'idée du siècle. Tout ce que je pourrais vous dire, c'est qu'ils ont eu leurs propres guerres avant, sans doute parce que Vladosinski voulait le bout de jardin de Petrovskov, comme dans la plupart des guerres, sans doute que la Première Guerre Mondiale a pas du aider au partage des territoires.

Un grand merci aux livres d'histoire, de géo et d'art de monsieur Saerbhreathach qui l'avaient aidé à retenir ce que c'était les Balkans, déjà.
Il tourna la tête vers son voisin le plus proche, à trois sièges de lui, la main servant toujours d'éventail.

- Il fait chaud, non ?

_________________
DON'T
涙も嘘も愛も許せない俺が || 大嫌いで…でも戻れないから…
•• CADEAUX •• ICONS
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

Mielleux


Des baffes, t'en méritais tellement que sur l'instant elle pensait bouffer sa boîte de craies juste pour toi. Mais c'est un jeu qui la fatiguerait bien trop vite elle le savait, du coup elle ferait un effort, gros effort, pour ne pas te colorer le visage sous la pulsion. Dis comme ça, ça sonnait pas trop mal hein. Son regard se pose sur toi, aussi critique qu'à l'ordinaire, elle t'observe faire ton petit manège sans un mot, les bras croisés sous sa poitrine et le sourcil relevé.

- Tu m'dois un resto. Pour la craie bien sûr. Et c'est pas totalement faux, du coup t'as dix minutes pour me recopier ça au propre sur une feuille, avec de jolies phrases et des noms corrects.

On sent le sourire un peu vainqueur naître sur ses lèvres, elle s'installe à son bureau, la tête sur ses mains. Bref regard pour la craie restée au sol, elle étouffe un rire qui se veut supérieur alors qu'il ne l'est pas. Elle se dit que pour un basketteur t'es pas très doué au final, espère que t'en ai un peu plus dans la caboche pour relever le niveau de la salle. Nouvelle craie de perdue, dans le mile cette fois, pour viser ta voisine qui semblait bien plus attirée par tes beaux yeux que par la carte géographique qu'elle avait sous le nez. Un exercice parmi tant d'autres qu'elle avait expliqué et simplifié des dizaines de fois mais qu'elle prenait le temps de simplifier toujours plus pour elle alors que visiblement ça ne servait à rien. Y avait les réponses, ça pouvait pas être plus simple que ça.
Mais bon.

- J'espère que t'as rien d'prévu pour les deux prochaines heures en tout cas. Parce que sinon tes plans vont changer.

Elle sort ça sans prévenir alors que le silence d'avant ta venue était retrouvé, mais ça l'amuse ce ton provocant, même si c'est pas tellement drôle, alors bon. Faut pas lui en vouloir. Elle se lève à la suite d'un léger élan pour faire le tour des élèves tranquillement, sans un mot de plus mais toujours une craie à la main. C'est bête qu'elle ait oublié son thermos aujourd'hui, haha.
Salvatore Kimimichi
ℐℯᏱᏁᏱto
avatar
Âge du perso : 22 ans
Activité : Basketball
Spécialité : Meneur - Steal
Fonction : Y2
Poste spécial : Genre.
Avatar : Rivaille - SnK
Doubles-comptes : Pandarap tranquille.
Messages : 2442
Date d'inscription : 27/07/2014
ℐℯᏱᏁᏱ✝ to ✕

Mielleux.
- Moi je trouve qu'il fait chaud. Et vous me devez la justification de ce lancé de craie, parce que je ne pense pas que porter atteinte physiquement à un élève soit légal en Floride, et à plus haute échelle dans ce pays.

Il n'était pas franchement convaincu par ce qu'il disait, mais il lui semblait bien qu'il ne disait pas que de la merde. Vague souvenir d'une vieille discussion avec Aidan, il faudrait qu'il lui redemande ce dont il retournait précisément. Enfin.
Madame Loiselle s'amusait avec ses craies en pensant sans doute que ses élèves allaient la trouver plus sympathique et terrifiante tandis qu'il sortait une vieille feuille volante dans son sac, à peine pliée cela dit. Il la lissa sur son bureau, sortit son stylo noir de sa poche, garda son sac contre lui et se lança dans la réécriture romancée de son truc de balkans en japonais. Ce ne serait pas moins juste dans l'idée et il s'en félicitait.
L'autre lui causa à nouveau, sans doute s'emmerdait-elle au possible, et aux vues des têtes de bites qui lui servaient de classe il voulait bien admettre qu'il devait être une lueur d'espoir dans le paysage, et Dieu savait qu'il y avait meilleure lueur d'espoir en classe que Salvatore Kimimichi. Il leva les yeux de sa feuille, la croisa en train de défiler parmi les rangs. Il écrivait avec la feuille à l'horizontale et adossé au mur et déposa son stylo pour jouer avec, le sourcil arqué.

- Deux heures ? On m'a collé six semaines entières vous savez, je ne suis plus à deux heures près. Un soupir de mépris avant de retourner à son devoir.  Ca vous arrive souvent de taper causette avec les élèves pendant qu'ils sont sensés bosser ? Enfin bosser, le mot est vaste je l'admets, mais j'suis là pour deux heures et eux pour cinq minutes, ce serait peut-être mieux de s'occuper d'eux sachant que c'est eux qui veulent progresser, non ? Avec vos histoires de balkans et tout, ça doit être compliqué.

Et il retourna à sa dissertation.

_________________
DON'T
涙も嘘も愛も許せない俺が || 大嫌いで…でも戻れないから…
•• CADEAUX •• ICONS
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

Mielleux


Très franchement ?

- C'est illégal, tout le monde le sait ici.

Alors allez savoir pourquoi elle ne s'est toujours pas arrêtée. Anabeth prend le risque de se faire balancer et de perdre sa place même si elle y tient. Elle connait l'impact de ses cours sur ses élèves, sait parfaitement que malgré qu'elle ne suive presque pas le programme idiot qu'on lui impose, le niveau s'améliore à chaque fois. Bonne pédagogue mais pas très patiente sans doute, c'est ça le gros du problème en vérité. Mais ça tout le monde le savait également. Elle lui avait répondu par pur réflexe et sans réfléchir, expliquant pour la dixième fois, la seconde d'après, à un élève un détail qu'il ne semblait pas saisir depuis une heure quarante-cinq qu'ils étaient là. T'ignorer pour éviter d'assécher sa boîte à craies restait la meilleure solution qu'elle avait à disposition, au moins cinq minutes le temps que ce fichu cours se termine. Tout serait tellement plus simple après, parce qu'elle était comme ça Anabeth, toujours à se permettre l'interdit.

- Corrige juste cette erreur là et tu pourras ranger après, ça va bientôt sonner, dit-elle calmement au plus très seul homme de la pièce, le doigt posé sur sa copie. Pensez à déposer vos feuilles sur mon bureau avant de sortir et passez une bonne après-midi. Ginette t'oublies pas une craie neuve pour demain, ça t'apprendra à mater le nain au lieu d'en branler une.

Regard en biais vers le dit nain -toi.
N'est-ce pas.

Puis c'est vrai qu'il fait chaud ici, à trop s'évader elle avait pas remarqué. Elle part ouvrir une fenêtre, revient sur ses pas pour se poser près de toi, bien assise sur la table de derrière.

- Du japonais ? Elle hausse un sourcil un peu surpris, se ravisant finalement pour un rire presque désespéré. On devait s'y attendre, c'était normal venant d'un type comme toi au fond. T'as le choix entre retraduire ça en anglais après ou me le recopier à l'identique sur une copie blanche à l'encre de chine. C'est presque une façon d'avouer qu'elle trouve que t'écris bien. Mouvement de pieds vers la chaise d'en face, elle se pose comme à la maison. Et oui ça m'botte bien plus d'emmerder mes élèves quand ils bossent que les laisser bosser sans parler, au passage. Parce qu'elle a toujours eu cette habitude de trop parler justement. Ça leur apprend à gérer plusieurs trucs en même temps, à la fin ils sont moins distraits tu vois.

Jolie façon de voir les choses.
Soudain on entend la sonnerie dans le couloir et le bruit fracassant des élèves heureux de quitter les salles de classes. Fin des dix minutes donc, elle tend une main vers toi, accoudée sur son autre bras.

- C'est terminé file-moi ça, et elle se penche dans un soupir pour attraper la feuille du bout des doigts, se redressant pour la survoler rapidement. Tch, j'y comprends rien. Tu l'as fait exprès hein ?
Salvatore Kimimichi
ℐℯᏱᏁᏱto
avatar
Âge du perso : 22 ans
Activité : Basketball
Spécialité : Meneur - Steal
Fonction : Y2
Poste spécial : Genre.
Avatar : Rivaille - SnK
Doubles-comptes : Pandarap tranquille.
Messages : 2442
Date d'inscription : 27/07/2014
ℐℯᏱᏁᏱ✝ to ✕

Mielleux.
- Quel exemple d'autorité, j'en suis tout ému.

Il la méprisait du regard, leva les yeux au ciel et retomba lourdement sur son écriture en pattes de mouche. Dehors commençaient à poindre les premières discussions des élèves lâchés un peu avant la sonnerie, les rires et le grouillement poétique de chaque sortie de cours. Salvatore adorait cette ambiance. Ce silence là. L'autre était partie s'occuper de ceux qui voulaient bosser, ce qu'il considérait comme sa première bonne réaction depuis son arrivée, et il hésita sur un kanji en mordillant le bout de son stylo. Vilaine habitude qu'il cherchait à faire disparaître jusqu'à ce que ses pensées s'égarent à nouveau sur celui qu'il considérait comme sa moitié. Il se déconcentra bien vite, eut tout juste le temps de replonger dans ses lignes avant de la sentir à nouveau près de toi. Décidément, c'était à se demander qui n'avait d'yeux que pour lui entre miss Ginette-je-te-connais-pas et madame Loiselle-je-veux-être-jeune-et-cool.
Elle lui proposa de réécrire le tout à l'encre de chine et autre chose qu'il avait oublié, se concentra sur la calligraphie et fronça les sourcils. Non seulement c'était cliché et réducteur de demander à se faire écrire cette merde avec autant de moyens, autant vendre le premier dessin d'un gosse à côté de Rembrandt, mais surtout il n'allait pas servir des vieux pinceaux des arts plastiques pour peindre quoi que ce soit. Et de toutes façons il ne savait pas peindre, c'était pas pour rien qu'il s'appelait Salvatore et qu'il faisait du basketball.
Sans parler de sa connerie de parler avec les élèves. Même en gardant les yeux rivés sur sa feuille et en griffonnant, il la regardait de haut.

- Non, je ne vois pas, c'est complètement con. La synchronisation et l’habileté à être multitâche ça s'apprend pas en un cours de rattrapage en s'entendant cracher zéro information pour progresser ou en balisant de se prendre une craie dans la gueule. S'ils sont en rattrapage c'est qu'ils ont besoin de concentration et d'attention, pas d'apprendre à s'organiser dans la dispersion.

Il finit son trait, ferme le cercle qui servait de point final - il venait de couper la phrase en plein milieu mais il doutait fort que madame soit en mesure de lui reprocher quoi que ce soit - et lui tendit d'une main qu'il veilla à garder loin de la sienne. Son œil perplexe lui extirpa un sourire moqueur, très vite remplacé par un air blasé.

- Ma main a glissé.

Evidemment que j'ai fait exprès pauvre conne.

- Et sinon, c'est à quel moment de la journée que vous êtes prof ? À apprendre des vrais trucs aux élèves, ce genre de trucs.

_________________
DON'T
涙も嘘も愛も許せない俺が || 大嫌いで…でも戻れないから…
•• CADEAUX •• ICONS
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


 
Mielleux. | Anabeth.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anabeth, un monde à elle toute seule.
» C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleurs confiture.. ça tombe bien la confiture ça ressemble à du vomis arc-en-ciel ஐ Anabeth S. Haynes
» Il y a un moment dans la vie où l'on veut être heureux... J'ai atteint ce moment. ~Anabeth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Parc Ouest :: Bâtiment principal :: Salles de cours-
Sauter vers: