✞ Señora Anna Maria ✞

Invité
Invité
avatar

Anna Maria




Infos
XX Nom : Cruz Monero
XX Prénom : Anna Maria
XX Âge : 20 ans
XX Sexe : Féminin
XX Nationalité : Américaine
XX Origines : Mexicaine
XX Orientation sexuelle : Bisexuelle

XX Statut : Étudiante universitaire
XX Régime : Demi-Pensionnaire
XX Poste spécial : ----------
XX Camp : Arcadia

XX Cursus : Arts
XX Spécialité : Poterie
XX Groupe souhaité : Racaille d’Arcadia

XX Rang : je vous fait confiance
Code:
pas plus de 96 caractères siouplait

Divers & précisions
XX Change de couleur de cheveux comme elle change de style vestimentaire XX Trouve toujours des manières de se démarquer XX Fait de très mauvaises blagues XX Très grosses difficultés à l’école XX Croit en Dieu xx A toujours son chaplet XX Toutefois n’est pas pratiquante de la religion catholique XX Elle a les cheveux bruns au naturel XX Fait de la poterie depuis son plus jeune âge, elle a commencé en faisant des vases de sable à la plage XX A déménagé au États-Unis quand elle avait 8 ans XX A plusieurs amis, pas toujours connus XX Elle porte une grande chemise sale quand elle fait sa poterie, pour couvrir ses vêtements XX Parents divorcés XX Habites toujours chez sa mère, mais a tout de même une chambre en pension XX A déjà été en amour, une fois XX Prête à se lancer en premier pour des défis XX A peur d’avoir de l’alzheimer un jour XX Grande fumeuse d'à peu près n'importe quoi, surtout de l'herbe XX Garde son côté rebelle caché de sa mère, qui n'approuve pas du tout XX Est en études spécialisés et en mesures d'aide XX Buveuse, mais pas bonne buveuse XX

• Histoire
Mon histoire est toute simple. J’aurais aimée être l’héroïne d’une vie palpitante, où des événements m’attendraient à chaque coins de rue. Toutefois, en contre-partie, j’aime la simplicité. Un café noir, sans sucre, une journée ensoleillée, sans nuage, et une plage, sans vagues. La beauté de ces choses ne réside pas dans les attraits qui peuvent les rendre excitantes, mais bien dans leur entièreté, dans leur existence. Je pense que, mit dans cette perspective, ma vie reste impressionnante dans sa simplicité. Je suis née au Mexique, il y a 20 ans de cela, j’ai vécu dans la Ciudad de Tijuana, en bordure de États-Unis, et ce jusqu’à mes 8 ans.

Ma mère est une femme de peu de mot, se fiant surtout à sa foi pour juger des situations douteuses. Comme par exemple, la décision cruciale qu’avait mon père de déménager aux USA pour poursuivre un travail plus avantageux. Bien entendu, ma mère n’était pas d’accord. En fait, ma mère est rarement d’accord sur quoique ce soit. Loins de moi l’idée de dire qu’elle est frigide, mais son côté stricte a des manières de mettre tout le monde dans l’embarras. Elle était la seule qui s’opposait à ce déménagement. Mon père désirait cet emploi et moi, petite gamine, je n’avais jamais réussi à me faire des amies. Un changement de culture me ferait le plus grand bien, avait alors proposé mon père, ce qui a fait céder ma mère. Ma mère, naturellement Mexicaine, a eu beaucoup de peine à quitter le pays, mais trouva rapidement la rédemption en s’installant dans une petite ville du Nouveau Mexique.

Maintenant résidant américains, mon père, ma mère et moi avons recommencer nos vies. Mon père, d’origine mexico-américaine, reprit contact avec ma grand-mère, ma mère trouva une nouvelle église dans laquelle elle pouvait étendre sa foi et moi, encore petite, je suis entrée dans une école anglaise. Je ne parlais, à l’époque, qu’Espagnol, et un espagnol de rue, un peu bâclé, ce qui rendait mes années d’études à l’école primaire très difficile. En grandissant, j’ai finis par prendre ma place comme racaille dans la ville. L’école ne m’a jamais intéressée, c’était plutôt ma passion grandissante pour la poterie qui me faisait vivre. Ça n’a pas été bien long que dans mon adolescence, je n’étais que le spectre d’une personne. Je ne donnais que très rarement des nouvelles, laissant mes parents dans le mystère. Je regrette légèrement aujourd’hui d’avoir agit ainsi, mais je devais trouver ma zone de comfort. Et je l’ai trouvé dans les bras d’un mec que j’avais rencontrée dans ma 16ième année de vie. Jason. Il a été mon compagnie de vie jusqu’à la fin de mes 17 ans.

La vie fait parfois mal les choses. Si je n’avais jamais déménagé,  je ne l’aurais pas rencontré, et je ne l’aurais pas vu mourir. Jason avait 23 ans quand j’ai tourné 17 ans, et il était atteint d’un cancer généralisé. Nous étions parfaitement au courant de sa situation. Je ne sais pas si vous savez qu’elle est l’impression qu’on a quand on vit dans un sablier qui se vide tranquillement jour après jour sur votre tête. C’était mon sentiment quand j’étais avec Jason. Jour après jour, on attendait sa mort. Ça pouvait être la dernière journée à tout moment, et le destin en décida ainsi le 17 novembre, un dimanche. Les cloches sonnaient alors qu’on déscendait sa tombe dans le trou qui devenait maintenant son futur. Je ne crois pas que lorsque l’on meurt, on disparait. Je pense que notre âme reste éternellement, puisque notre âme est la seule chose qui nous appartient réellement. J’ai pleuré pendant des semaines, puis j’ai finalement suivis le conseil de ma mère : je suis allée me confessé sur mes émotions qui se chanboulait dans ma tête. Le prêtre a comprit le vide qui s’était créé dans ma vie, et m’a simplement expliqué que Jason sera toujours là, en mémoire. C’est à ce moment que j’ai commencé à avoir une peur bleue de perdre la mémoire un jour et de l’oublier complètement. J’ai désormais sa photo dans mon porte-feuille, et je l’emmène dans chacune de mes aventures, puisqu’il méritait de voir le monde.

Quand j’ai eu 18 ans, mes parents se sont divorcés. Ma mère, dans une poussée d’adréaline immense, décida de quitter, et d’aller le plus loin possible de mon père. Quand il fut le temps que je choisisse où aller, je me suis sentie déchirée. Cependant, mon père peut très bien se débrouiller seul, ma mère toutefois… elle avait besoin de moi. Et puis, je voulais… partir. Ce pourquoi je l’ai suivis jusqu’en Floride. Ma mère m’a toutefois fait promettre que ma décision me pousserait à me faire retourner aux études. Sur un coup de tête, je me suis inscrite à Volfoni, sans réellement penser qu’ils m’accepteraient. À ma grande surprise, j’ai été accepté comme étudiante à problème. Je suis donc dans des cours spécialisés avec énormément d’assistance. La seule chose qui me motive à rester à l’école, c’est l’immense possibilité que j’ai de pouvoir continuer ma poterie. Je dois encore travailler sur mes autres cours, mais généralement, en me  bottant le derrière, je devrais y arriver.

Les seuls facteurs qui expliquent mon caractère parfois merdique et mon côté rebelle, c’est mon manque d’intérêt envers l’école et mon immense inhabilité à m’attacher à quelqu’un sans avoir la constante impression que je vais oublier Jason…

Et maintenant me voici, à entretenir une vie normale, dans mon monde simple, avec mon cerveau compliqué.


• Caractère
XX Souriante XX Un peu bitch de manière involontaire XX Jeune rebelle XX Mesquine XX Pourrie à l’école, dans la majorité des matières XX Amusante XX Orgeuilleuse XX Gamine par moment XX Méchante à ses heures XX Sympathique à temps plein XX Pas sportive XX Gourmande XX Sans réelle gène XX À l’aise dans des situations étranges XX Problème de confiance envers les autres XX


• Physique
XX 1m50 XX Porte rarement des talons hauts, mais si elle en porte, ce sont des talons de 3 pouces et + XX 50kg XX Quelques petits bourelet ici et là XX Yeux bleu très très pâle XX Cheveux naturellement bruns, mais généralement teint en rose/bleu/orange ou même blanc XX Porte souvent du maquillage grandement exagéré XX Dents très droites XX Carrure assez forte, finement musclée XX Style vestimentaire varié, mais surtout hippie/punk xx couverte de tatouages divers, dont des tournesols sur la cuisse et l'épaule xx Change de piercing comme elle change de sous-vêtements XX Assez gros seins XX Taille fine, mais larges hanches


• Derrière le tas de pixels
XX Pseudo : Patate Douce
XX Âge : 21 ans
XX Comment as-tu atterri ici ? (ouais on se tutoie pour cette question) : La magie de l’Internet
XX C'était long de lire tous les sujets annexes ? : Nah
XX Des trucs à changer ? : J’aimais bien les anciens design du forum
XX Code de validation :
XX C'est chiant les fiches, pas vrai ? :
© Volfoni
 
✞ Señora Anna Maria ✞
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1st Round: Anna Kournikova vs Maria Kirilenko
» Maria Sharapova vs Xoxo Leah
» Anna Preston - Are you talking to me ?
» Maria Vs Vickie Guerrero
» [The Preston Sisters : Meet Anna, the one with the eyes that look ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Hors RP :: Floride :: Présentations :: Présentations abandonnées-
Sauter vers: