Crevette et Gambas au royaume des cachalots [Elyas Abel Sharrkan et Rebecca L. Hadley]

Invité
Invité
avatar



Nage droit d’vant toi ! Nage droit d’vant toi !


Avec Elyas  .


• Bleu. Pourquoi ? Pourquoi y avait-il toujours du bleu dans les piscines ? Le bleu de l’eau ne suffisait pas peut-être ? S’était bizarre. C’est sûr que s’était raccord. Mais quand même. Faudrait faire preuve d’originalité ! Au moins les gens pourraient avoir une autre impression que celle d’être dans une salle de bain géante. Rebecca poireauter depuis bien une dizaine de minutes sur des marches de marbres géantes qui se trouver juste à côté du plus grand des bassins. Elle avait réussi à choper le premier bus pour la ville en sortant de l’académie. Un vrai coup de bol ! A environ quinze secondes près et s’était foutue. Au moins elle avait pas eu à supporter les autres tous les voyages.

Sécher une ou deux heures de cours…Boh. Ça ne lui arrivait pas si souvent que ça. Et même si elle venait à être coller, tant pis. Tant qu’on ne la coller sur ces heures d’entrainement. Là elle pèterait certainement un scandale. Mais ce n’était pas fait. Elle pourrait prétendre s’être sentie mal. Ou qu’elle avait été prise de fulgurantes douleurs à cause de ces ragnagnas. Ce genre d’excuse avait le don de mettre mal à l’aise si s’était un homme qui était chargé de la réprimander. S’était toujours amusant. Mais elle n’était plus une gamine. L’avantage de l’université comparé au lycée…Et oui ! Elle n’écoperez surement de rien d’autre à part d’un vilain regard au prochain cours du prof.

Le fait de sentir le tissu étrange du maillot de bain sur son corps lui donner l’impression d’être devenue une véritable crevette. Ou une grenouille. S’était à voir. Qu’est-ce que ça pouvait être moulant ce truc quand même ! Une chance au moins qu’elle ait réussi à retrouver ce maillot une pièce au fond de ces tiroirs. Un bout de temps qu’il avait pas vu la lumière du jour le pauvre. Soupirant elle remonta ces cheveux noirs en une queue de cheval, assez peu soignée. A quoi bon passer dix minutes à le faire ? Bientôt ces ils allaient être complètement trempés. Son œil se posa sur la surface limpide de l’eau. Elle vint à observer les lunettes de piscine qu’elle avait achetée à l’entrer. Tellement glamour.

La tronche qu’avait tiré la femme à la caisse d’entrée en la voyant arrivée. Une pirate ! Oh mon dieu ! Tous à l’eau ! Rebecca savait très bien ce qu’elle avait dus penser. Mais elle s’en ficher éperdument. La jeune fille reposa les lunettes et vint défaire le nœud qui tenait le cache-œil à l’arrière de son crâne. Dans l’eau il ne lui serait plus d’aucune utilité. Elle découvrit donc son œil qu’elle garda clos en posa le tissu à côté d’elle.

Doucement, Rebecca souleva sa paupière. Elle papillonna à plusieurs reprises des yeux et vint frotter son œil de son index droit, comme pour le réveiller. Suite à cela elle ferma son œil gauche pour ne voir qu’avec son œil malade. Trouble. Tout ce qu’il entourer était si peu net. Elle rouvrit finalement son autre œil pour retrouver une vue quasi normale. Ces gestes étaient devenues comme un rituel pour elle. Chaque fois qu’elle retirer son bandeau elle les répéter. Sans s’en rendre compte. Pour vérifier que rien n’avait changé. Evidemment la progression n’était pas flagrante. Mais elle était là. Rebecca le savait. Pourtant elle s’obstiner. Entêtée. Ah ça….Pour l’être elle l’était. Son regard se porta sur la montre posée sur sa serviette. Bon…Ils arrivaient ces mecs ou ? Ils allaient pas mettre quarante ans à se préparer quand même ? Fallait lui dire qu’ils comptaient s’épiler les jambes et le torses avant de venir ! Elle se serait pas pressée comme ça. C'est sur qu'ils allaient pas se sentir mis à valeur à côté d'Elyas qui devait être bien foutue. Faites qu'il arrive avant pour qu'elle puisse en profiter un peu avant de perdre complètement la vue en voyant les autres !!



Invité
Invité
avatar


« CREVETTE ET GAMBAS AU ROYAUME DES CACHALOTS »
Feat. Reby




Eiril avait déserté la chambre car les volets étaient ouverts. Ça facilitera grandement la fouille que le jeune homme entreprit pour trouver son maillot de bain. Au pire du pire il pouvait toujours en acheter un sur place... Encore fallait-il qu'il ait de l'argent sur lui ce qui n'était pas toujours le cas.

Après une dizaine de minutes de recherches et 15 tonnes de bordel supplémentaire entassé dans la chambre Elyas trouva le trésor qui n'était pas indiqué sur la carte qu'il avait étudié, le saint Graal de sa matinée, son maillot de bain. Il était simple, c'était un short de bain noir et bleu turquoise. C'était un cadeau qu'il avait reçu d'une de ses ex. Drôle de cadeau s'était-il dit sur le moment, mais finalement il s'était révélé bien pratique, pour les cours de piscine auquel il avait assisté.

Une fois sortit de sa chambre, le jeune sportif ne mit pas plus de deux minutes à arriver à l'arrêt de bus. Deux minutes de trop cependant, le bus venait de partir... À cette heure ce n'était pas réellement un problème étant donné qu'il y en avait toutes les dix minutes. Elyas s'assit sur le banc et patienta. Il écouta d'une oreille distraite la conversation de deux demoiselles qui attendaient également le prochain bus. Une discussion passionnante sur qui était le meilleur parti dans tout Volfoni. D'une curiosité maladive Elyas chercha à entendre tous les noms qui seraient prononcés, mais il ne put entendre que vaguement le nom de Robin. Il sourit en se disant qu'elles n'avaient pas tort, Robin attirait beaucoup de filles dans cette académie.

Le bus se montra assez rapidement et le jeune sportif s'empressa de monter dedans. Il vérifia une dernière fois qu'il avait tout ce dont il avait besoin pour faire un petit plongeon dans la piscine municipale. Il constata avec joie que ses lunettes de piscine était bien dans son sac.

Une vingtaine de minutes plus tard il entrait dans le domaine aquatique. Le jeune homme se dirigea vers les cabines pour se changer car même avec toute la bonne volonté du monde il n'avait pas eu le temps de mettre son maillot avant. Une fois fait il marcha en direction des bassins. Il constata que Rebecca attendait déjà.

-Je ne pensais pas que ce serait les hommes qui se feraient désirer !

Il souriait en constatant que la demoiselle paraissait surprise. Elyas ne s'attarda pas sur le bord du bassin et plongea à l'intérieur de ce dernier, autant profiter de l'endroit en patientant. Le jeune homme atteignit la surface peu après.

-Ça fait longtemps que tu attends ?


Invité
Invité
avatar


Com' on ♪
With Copain Couscous 8D.
• Attendre. S’était chiant. Vraiment. Surtout seule. Rebecca promenait son regard avec lassitude. A cette heure il n’y avait que des petites grand-mères en train de faire des longueurs à une lenteur plus que démesuré. Bon sang. Sans leurs planches elles auraient déjà coulées ! S’était pas possible autrement. La demoiselle avait ramené ces genoux contre sa poitrine fixant l’eau. Comment elle avait pu se foutre dans une histoire pareille dès le ptit dej. Et en prime de ça elle avait entrainé quelqu’un d’autre. S’était bizarre mais elle trouvait ça vraiment cool de la part d’Elyas de s’être rallier à sa cause. Elle espèrait simplement que ce n’était pas parce qu’il la croyait minable au point de pas pouvoir s’en charger toute seule.

Et justement quand on parle du loup…Il montre le bout de son nez ! Rebecca releva le nez, un peu surprise, il fallait le reconnaitre, en entendant la voix du sportif. Elle qui voulait du spectacle elle était gâtée. Indécent. Oui. S’était indécent comme son corps était bien taillé. Elle ne se priva nullement de le reluquer tandis qu’il plongé déjà dans l’eau claire.

La jeune fille dénoua ses bras pour libérer ces jambes fines et s’approcher de l’eau jusqu’à ce que cette dernière frôle ces orteils, ces lunettes autour de son poignet.

-Nan. Pas trop. J’espère qu’ils vont quand se bouger l’cul.

La gentillesse dont Elyas faisait preuve montrait bien qu’il avait l’habitude de fréquenter des racailles. Il avait déjà affaire à des gros dur dans son équipe de basket. Ce n’était pas une nenette comme elle qui aller lui faire peur. Rebecca le savait. Mais elle aimait ça. Pourvoir le regarder dans les yeux, avec défiance, et voir la force qu’il y avait dans ces yeux verts. Elle pouvait se vanter d’avoir une grande réputation. Mais on pouvait se tromper sur elle en la regardant. Ou si on doute…Il suffira de quelques mots pour s’orienter vers la vérité.

La jeune fille se baissa pour se glisser dans l’eau…Elle lâcha le rebord pour s’immerger totalement. Elle remonta à la surface, ces cheveux venant se coller à son visage. Elle vint coller son ventre contre le bord froid, s’y attenant par les bras. Finalement la bande de pecnos fit son entrée. Dieu qu’ils étaient sexy dans leurs maillots moulants. Les kilos en trop du « leader » se dandinaient un peu sous sa peau flasque. Huuum…Un vrai régal pour les yeux !

-Ah quand même. J’ai crus que vous alliez vous défilé…

Non. Elle n’y avait pas cru en réalité. S’était juste pour les faire ragés un peu plus. Et en voyant leurs têtes, Rebecca ne put que sourire à pleines dents. Ils étaient vraiment à mourir de rire. Elle regarda un instant Elyas à côté d’elle avant de s’adresser un instant à eux.

-On vous laisse définir les termes de ce « règlement de compte ».

Un coéquipier. Pour quelques minutes. Ils feraient comme s’ils étaient deux amis elle et lui. Deux compagnons qui viendraient se chamailler avec des gars qui leur auraient manqué de respect. Alors que dans le fond…Ils étaient que deux inconnus. Il était un nom. Et un corps. Il était…Une réputation aussi. Son regard bleu se posa sur son voisin. Et elle ? Elle était la petite teigneuse qu’il venait épauler. Une fille qui ne manquait pas de culot. La fille qui avait gâcher son ptit dej’. Pff....Elle avait vraiment pas le meilleur rôle dans ce tableau ! Lui s'était le héros. Forcément. S'était presque cliché. Si ça avait été un bigleux aux jambes tremblantes...LA ça aurait été un peu original. Mais lui...S'était un tombeur. La palme du scénario original serait pour une autre fois. Tant pis ! Erreur de casting ? Si elle était censer jouer le rôle de la princesse alors là...Carrément.



Invité
Invité
avatar


« CREVETTE ET GAMBAS AU ROYAUME DES CACHALOTS »
Feat. Reby




Elyas Abel Sharrkan n'attendit pas longtemps pour avoir une réponse de la part de la brune qui était recroquevillée sur elle-même. À croire qu'elle souffrait ou qu'elle voulait s'isoler du monde extérieur. Après avoir à juste titre remarquer que ces trouble faits étaient lents à venir jusqu'à la piscine elle entra également dans l'eau. À cet instant et uniquement à cet instant, alors qu'elle lui tournait le dos, il se permit de détailler un peu plus en profondeur la jeune femme qui se tenait près de lui. Finalement elle avait plutôt l'air en forme, avait l'air du moins. Personne ne pouvait savoir ce qu'il se passait dans sa tête. Avec le maillot de bain qu'elle portait Elyas pouvait clairement voir la fine musculature due à la pratique de sport, régulière. Ça lui donnait un air de tigresse ? Le jeune sportif secoua la tête ce n'était pas le moment de faire ce genre de comparaison. Quoique...

Les autres gars entrèrent à ce moment. Après une phrase légèrement provocatrice de la part de Rebecca, il les vit s'approcher du bassin. Elle leur accorda le droit de définir les termes de « l'affrontement » si on pouvait appeler ça ainsi. Elyas n'y voyait aucun inconvénient, après tout il avait déjà fortement provoqué ses intrus. Il n'allait pas non plus leur demander de faire des longueurs chronométrées. Le basketteur les laissa donc établir les règles. Et il ne dut pas attendre bien longtemps avant que ces derniers ne se décident à ouvrir leur si délicate bouche.

-Je vous propose une course relais. Nous sommes trois vous êtes deux, vous passerez donc chacun une fois et l'un passera même deux fois. Le but et de faire des longueurs, un allé-retour, le plus rapidement possible. Pas besoin d'attendre que l'autre soit sorti pour partir juste qu'il tape dans votre main. C'est clair ?

En plus de les sous estimer ils les prenaient pour des attardés... Et Elyas n'appréciait pas énormément être traité ainsi. Cependant, il était là pour leur donner un coup de main à Rebecca, il n'était en aucun cas là pour les défigurer ou quelqu'autres idées du même genre. Le jeune homme lança un regard à la demoiselle qui signifiait clairement que les règles l'importaient peu que c'était à elle d'accepter ou non.

Déjà qu'il avait quelque peu envahi son territoire en s'imposant presque avec son défi, il ne voulait pas non plus l'étouffer complètement en s'appropriant le premier rôle de cette pièce qui commençait à devenir pathétique. N'y avait-il donc pas de bons acteurs pour que la production soit obligée de faire appelle à de telles personnes ? Avant que son esprit ne divague plus il s'approcha de la demoiselle et lui murmura calmement quelques mots.

-Étant donné que je suis galant je te laisse choisir ton nombre de passages.

Une fois fait il sortit de l'eau et se dirigea vers le bord de la piscine qui leur permettaient de faire des longueurs. Peu importait ce que choisirait sa compagne de combat, il la soutiendrait et même prêt à lutter contre ses lacunes si elle n'était pas mieux que lui dans l'eau !

Invité
Invité
avatar


Comme un poisson dans l’eau ~
With Elyas.
• Relais. Evidemment. Il n’y avait pas tant de possibilité. Inutile d’inventer une épreuve tarabiscotée ! Ils étaient pour user de leurs têtes mais de leurs corps. Ils pensaient être avantagés à trois ? Pff. Ça ne faisait pas peur à Rebecca. Non. Elle avait pas de raison d’avoir peur d’eux. Si elle perdait elle s’en remettrait. Elle aurait juste la honte collé au cul. Mais dans deux jours, quand elle passerait à côté d’eux, ce serait comme s’ils n’avaient jamais exister. Quoi qu’il en soit elle ne prit même pas la peine de leurs répondre. La réponse était parfaitement claire selon elle. Elyas s’approcha d’elle avant d’émerger de l’eau. Cela la fit un peu sourire. Elle s’adressa à lui alors qu’elle s’apprêter à sortir à son tour.

-La galanterie est une qualité qui se perd ! C’est tout à ton honneur.

Il est vrai que Rebecca n’appréciait pas tous ces gosses de riches. Mais la qualité qu’elle devait reconnaître à certains…S’était bien la galanterie. Elle avait beau jouer les racailles, elle n’en rester pas moins une fille. Et le fait qu’un garçon vous tienne la porte ouverte pour passer était toujours plaisant. C’est sûr que dans la situation actuelle s’était pas le même de galanterie. La volleyeuse lui était reconnaissante de lui laisser libre choix pour la totalité de ce qui aller se produire. Il était bien compréhensif…Il avait surement l’habitude de fréquenter les racailles. Avec un capitaine d’équipe tête brulée comme Emile Evans en même temps…Il était gâté !

La jeune fille s’approcha à son tour de lui et se pencha à son oreille tandis que les trois lascars définissaient eux aussi leur ordre de passage. Ils n’avaient nul de besoin de connaître le leurs ! Ce serait d’ailleurs un avantage. Qu’importe le leur. Trois baleineaux rester trois baleineaux.

-J’vais prendre les deux premières longueurs. Tu feras la dernière…On sait jamais.

Une pointe de faiblesse. Rebecca évita les émeraudes d’Elyas en se dirigeant vers le plongeoir. Elle avait pas envie de passer pour une cruche à prétendre être comme un poisson dans l’eau alors que s’était pas le cas. Tant qu’elle buvait pas la tasse elle pourrait ressortir d’ici la tête haute. La frêle demoiselle se hissa sur le perchoir et contempla l’eau translucide. Elle apposa ces lunettes sur ces yeux et resserra bien l’élastique. Un sourire naquit sur ces lèvres et elle fixa le basketteur à travers ces carreaux.


-J’compte sur toi. Hâte de voir comment tu te débrouille en milieux aquatique !

Rebecca avait l’impression de s’adresser à une personne qu’elle connaissait depuis belle lurette ! Une personne en qui elle avait confiance et sur qui elle pouvait compter. Elle oser même pas imaginer le drôle de tableau qu’elle devait donner avec ces guiboles en baguettes et son air sauvageon. Mais il pouvait bien rire…A la limite ça lui aurait fait plaisir tient ! Parce que franchement. Cette histoire était vraiment une énorme farce ! Qu’est ce qu’ils foutaient là tous les deux à perdre leur temps ? Quelle connerie. S’ils devaient donner une leçon à tous les prétentieux de cette académie ils y passeraient leur vie ! Et elle était bien décider à en faire autre chose de ce temps qui filer !

Un des gros tas monta sur le plongeoir. Prêt à en découdre. Elle se mit en position pour plonger. Ça allé chier des bulles carrées !! Si le dieu des crevettes existait…Il ferait en sorte qu’elle ne termine pas en faisant un lamentable plat. Quand un des autres donna le départ, Rebecca ne pensa plus à rien et s’élança. Finalement elle glissa dans l’eau avec aisance et entama cette première en crawl. Elle arriva à devancer l’autre sans soucis. Une fois au bout elle décida de faire le retour sur le dos, histoire de reprendre un peu son souffle. Ces yeux bleus étaient écarquillés vers le plafond. Sa petite poitrine se soulever rapidement. Elle avait beau dire…l’envie de gagner était belle et bien là. Et ça la motivé. En arrivant à la fin du premier aller-retour le second cachalot se jeta à l’eau tandis qu’elle entamer une nouvelle longueur de crawl. Non d’un chien ! Elle peina à le rattraper. Ces petites bras s’agiter avec force et rage pour se maintenir à sa hauteur. Intérieurement la volleyeuse était en train de pester. Tous les noms d’animaux les plus ragoutants y passer pour le désigner. Son amusement passager s’était envolé. Elyas avait intérêt à assurer ! Sinon elle irait lui botter le derrière à lui aussi ! Quand ils arrivèrent au bout la saleté toucha le mur deux secondes avant elle. Elle se colla contre le marbre pour laisser tout le champs libre au sportif pour s’élancer à son tour et par la même occasion être aux premières loges pour assister au spectacle. Pourquoi se priver de ce petit plaisir là ?


Invité
Invité
avatar


« CREVETTE ET GAMBAS AU ROYAUME DES CACHALOTS »
Feat. Reby



Le jeune homme hocha la tête, il ne s'attendait pas à ce que la demoiselle prenne les deux premières longueurs. Quoique ça ne l'étonne pas qu'elle en fasse deux. Elle ne mit pas longtemps à s'élancer dans le bassin. La première longueur fut effectuée avec une telle aisance qu'Elyas en resta surprit, le retour sur le dos était intelligent dans cette situation mais le jeune basketteur remarqua bien vite que Rebecca faiblissait. Il ne pourrait pas compter sur elle pour prendre de l'avance, néanmoins, il pouvait largement compter sur elle pour tenir le rythme. Avant qu'elle ne termine ses deux longueurs Elyas s'installa et positionna ses lunettes sur ses yeux, c'était toujours plus pratique. Ni une ni deux, au moment où sa partenaire toucha le bord de la piscine le jeune homme s'élança comme cette dernière l'avait fait avant lui. Le cachalot d'à côté avait deux secondes d'avance. Deux secondes. Ce n'était rien. Et pourtant, deux secondes pouvaient être décisives. L'américano-Égyptien plongea dans l'eau, avantage à lui et sa taille qui le firent rattraper de quelques dixièmes de seconde son retard. Puis son crawl se fit rapide et déchaîné. Il voulait gagner. Il devait gagner. Et pour ça pas trente-six mille solutions, une seule, battre le cachalot.

Elyas était loin d'être un poisson dans l'eau, néanmoins, il n'était pas non plus tel l'ancre qui coulait au fond du bassin. C'est ainsi qu'il repoussa ses limites, il ne devait pas décevoir Rebecca non plus, à cette idée il accéléra encore le rythme. Le cachalot et lui se propulsèrent au même moment pour entamer la dernière longueur. Il venait de le rattraper, maintenant il ne lui restait plus qu'à tout donner pour arriver le premier. Ses muscles se contractaient à une vitesse folle, l'eau glissait sur lui telle une caresse. Tout ce jouait maintenant. Son rythme cardiaque était très élevé mais il n'en avait que faire. Le nageur pouvait apercevoir l'extrémité de la piscine devant lui, mais il ne prit pas le risque de regarder où en était son adversaire. Une seconde d'inattention pouvait les faire perdre. Finalement il posa sa main sur le bord de la piscine. Et seulement là, Elyas se permit de jeter un coup d'oeil à côté. Un sourire barra son visage, il venait de gagner enfin, ils venaient de gagner ! Le jeune homme tourna la tête vers la bande de cachalots pour remarquer qu'ils avaient un air déconfit sur le visage. À cette vue il éclata de rire. Se décidant enfin à sortir, il se débarrassa de ces lunettes qui le gênait plus qu'autre chose maintenant qu'il n'était plus dans l'eau. Le sportif contempla Rebecca, il ne saurait dire s'il était heureux pour avoir gagné ou si la cause était tout autre, comme par exemple une brune qui n'avait plus son cache-oeil. Décidément, il avait de bien drôles d'idées. Il secoua la tête et se dirigea vers la demoiselle.

-Félicitation, on forme une bonne équipe !

Dans un geste plutôt familier, le jeune homme posa délicatement sa main sur le haut du crâne de la demoiselle et lui ébouriffa les cheveux.

-On remet ça quand tu veux !

Puis il rit de nouveau, manifestement, il avait de curieuses façons de réagir face à Rebecca.
Invité
Invité
avatar


A genoux les perdants ♪
With Lyly.
• L’échelle. Il lui fallait l’échelle ! Rebecca tendait une main dans le vide pour chercher à tâtons. Son regard bleu était ancré sur la silhouette d’Elyas qui filer aisément dans l’eau. Finalement sa main se referma sur la barre de fer. Un peu tremblante elle se hissa hors de l’eau, haletante. Elle ne lui avait pas vraiment facilité la tâche. Difficile à digérer mais si elle avait été seule elle aurait perdue. Mais qu’elle fierté y aurait-il eu à en tirer pour eux ? Comme s’ils aller se vanter d’avoir battue à trois une seule personne. Qui plus est une fille. Elle croisa les bras. Mouais. Pas terrible quand même pour son égo !

Mais il était là. Il était là pour l’aider. Un petit sourire étira les lèvres de la demoiselle qui retira ces lunettes et les balança sur le bord. Elle voyait bien mieux ici. Si elle avait pu elle se serait mise à gueuler comme une dégénérée pour l’encouragée. Sauf qu’elle avait pas tellement envie de se faire foutre dehors avant la fin de la course. D’aucune façon elle n’avait pouvoir le charrier sur sa façon de nager. Dommage. Ça la mettait presque en rogne ! Quand la main du basketteur toucha le rebord elle ne put réprimé un petit bond sur place.

-Yes !


Les battements de son cœur se calmèrent enfin tandis qu’un sourire satisfait illumina son visage. Victoire ! Qu’est-ce que s’était bon de se dire ça ! Elyas la rejoint et posa une main sur sa tête. La demoiselle était tellement heureuse qu’elle ne se formalisa même pas pour ce soudain rapprochement. Elle éclata de rire en même temps que lui.

-Sans problème ! J’t’appelle la prochaine fois qu’un idiot renverse mes céréales !

Sa colère s’était entièrement envolée. Elle était bien trop heureuse de l’avoir emportée. En équipe en plus ! C’est vrai que dans ce genre de situation elle avait plus l’habitude de se la jouer solo. Mais après tout…Le volley était un sport d’équipe. Elle avait l’habitude de donner sa confiance à ses coéquipières. Si elles jouaient chacune de leurs côtés jamais elles ne pourraient gagner ! Là…Il est vrai que s’était un mec. Ça changer radicalement la donne. Les préjugés c’est moche. Mais qui n’en avait pas ?! Elle intima à Elyas de l’attendre un petite minute. Elle se dirigea vers le trio infernal. Ils étaient aussi pâles de le carrelage.

-J’te préviens. Viens plus me chercher des noises. C’est clair ? La prochaine fois y’aura plus de bon samaritain pour proposer de régler ça à l’amiable. Ce sera juste toi et moi. Et te crois pas supérieur. J’espère que t’as capté.

Celui à qui elle s’adresser n’était nul autre que celui qui l’avait ouvertement insulté dans la cafétéria. Son visage reprit des couleurs et il vira au rouge. De honte. Ou de colère. Surement les deux. Il se redressa et s’approcha d’elle avec hargne. Rebecca se tendit, les poings déjà serrés. Un de ces amis lui chopa le bras et lui dit d’arrêter. Oh ! L’un d’eux semblé être muni d’un cerveau. Magnifique ! Tandis qu’il la traiter de peste il se dégagea et passa à côté d’elle. Le regard bleu de la volleyeuse ne le quitta pas.

-Bouffon.

Il se contenta de lui tourner le dos et repartie vers les vestiaires. Passant devant Elyas sans un regard. Elle retourna, bougonne vers le sportif. Finalement elle lui aurait quand même bien foutue un coup dans les roubignoles. Ça remet toujours à sa place. Et ça l’aurait calmé pour un moment. Quand elle les vit disparaitre elle leva les yeux vers Elyas. Le pauvre. Elle aller quand même pas lui faire subir sa mauvaise humeur alors qu’il venait de lui sauver la mise.

-Merci. S’était vraiment cool de ta part d’m’avoir aidé. Si t’as des emmerdes bah…Tu me demander. Vois ça comme le remboursement de ma dette !

Elle étira ces bras au-dessus de sa tête lui souriant. Elle aimait pas tellement être redevable à quelqu’un. Mais là elle ne pouvait le laisser sans dédommagement. Il avait quand même sécher ! Il était pas du genre à faire très attention à son image mais les bruits courent vite dans les académies. Et si on apprenait que monsieur Sharrkan, numéro un des sportifs, avait sécher les cours pour venir à la piscine en compagnie d’une fille…Rebecca ne put s’empêcher de pouffer de rire à cette idée. Si encore il s’était agi d’une de ces jolies demoiselles qui agitent leurs pompoms au bord du terrain durant les matchs…Sauf que là il s’agissait d’elle ! Rebecca Hadley. La petite teigne. Autant dire que les charmantes cheers et elle étaient aux antipodes.

-Bon. Tant qu’on est là…Tu nages encore un peu ou tu es pressé de retourner en cours ?!

Tant qu’à faire…Elle n’était plus à une heure près. Avoir tout ce chemin pour deux longueurs. Ça aurait été dommage quand même ! S’il voulait partir et bien…tant pis ! Elle allaient pas piquer une crise pour ça. Même si sa proposition n’était pas vraiment dénuée de toute envie de le voir resté. Bon ok. Ça ne lui était pas si égal que ça ! Et alors ?!


Invité
Invité
avatar


« CREVETTE ET GAMBAS AU ROYAUME DES CACHALOTS »
Feat. Reby



La demoiselle s'était jointe à lui dans son fou rire. L'euphorie de la victoire était une sensation qu'il adorait. Il ne s'en lassait jamais et s'en lasserait probablement jamais. Cependant, Elyas se calma bien vite quand cette dernière lui demanda une minute pour aller régler quelques formalités avec les cachalots échoués sur la plage. L'image qui lui vint à l'esprit à cet instant le fit sourire. Pourtant ce n'était pas commun un cachalot échoué sur une plage. Ça pourrait même rentrer dans le livre des records ça. Encore fallait-il trouver de quelle espèce de cachalots ces trois énergumènes provenaient.

Le jeune homme n'entendit pas tout de la conversation que Rebecca échangeait avec ses nouveaux amis mais il fronça les sourcils et croisa les bras en voyant la réaction de celui qui était à la base de toute cette agitation. Mais bien que l'envie de lui donner un bon coup au visage se fit sentir, il s'abstint. Si sa partenaire de fortune avait un problème elle était parfaitement capable de se débrouiller seule et elle était totalement apte à demander de l'aide en cas de besoin, même si cette dernière idée mettrait à mal sa fierté. Elle était de la même trempe que son capitaine, en plus jolie.

Un des cachalots jugea bon d'intervenir, ce dernier avait donc un semblant d'intelligence derrière ce masque de stupidité profonde, un semblant seulement. Ils passèrent devant le sportif qui leur lança un regard signifiant clairement qu'ils devaient leur foutre la paix, tout du moins à Rebecca, lui n'avait généralement pas de problèmes. Il suivit du regard ces gigolos avant de se retourner et de faire de nouveau face à Rebecca. Elle revenait vers lui en bougonnant ce qui eut pour conséquence de faire rire Elyas. À ce moment-là, la jeune fille avait une tête des plus comique.

La capitaine de l'équipe de volley le remercia et lui parla d'une dette qu'elle avait à rembourser. Le sportif allait protester et dire qu'il s'était impliqué de lui-même et qu'elle ne lui devait rien mais il se ravisa. Sa remarque aurait pu être très mal interprétée et aurait même pu vexer la demoiselle. Il ne connaissait pas réellement la jeune fille. C'était pourtant naturellement qu'il lui était venu en aide, comme il l'aurait fait pour n'importe lequel de ses amis.

Elle le sortit de ses réflexions en s'étirant et lui proposa de rester ici, ou de rentrer à l'académie s'il le voulait vraiment. Il sourit avant de lui répondre.

-Je sais pas, je gagne quoi à rester ?

Il la taquinait. Ça allait d'ailleurs devenir un de ses passes-temps favori avec le temps. Bien sur qu'il allait rester. Ce n'était pas pour le cours de biomécanique qui l'attendait qu'il allait se presser. Ce dernier n'était pas sorcier, fallait juste piger le truc. Et puis le sportif n'était pas non plus le plus assidu de la classe à ce niveau là.

Elyas ne laissa pas le temps à la demoiselle de répondre car il enchaîna.

-Mmh, peu importe s'que je gagne. J'ai bien envie d'profiter de l'absence de population pour nager.

Le jeune homme avait bien envie de rire et pour ça, il n'y avait rien de mieux que de charrier un peu Rebecca. Il avait justement une idée pour ça, ce n'était certainement pas la trouvaille du siècle mais ça la surprendrait assez pour qu'il rigole. Il s'approcha de cette dernière et une fois assez près la porta tel un sac à patate.

-Dis-moi, t'es pas du genre à boire la tasse au moins ?

Et sans plus de cérémonie il la balança dans l'eau. C'était le grand bassin donc elle ne risquait rien.
Invité
Invité
avatar


You are amazing ♪
With Elyas ♥.
• Y avait quoi à y gagner ? Fallait-il donc toujours un gain pour eux les mâââles ? Mais s’il lui fallait une récompense à ce charmant garçon…Oh ! Mais la chance de pouvoir rester à ces côtés pardi ! Elle la magnifique et sublime Rebecca Hadley ! Elle aurait pu lui répondre ça. Elle lui aurait répondu ça ! S’il lui en avait laissé le temps. Ça aurait été une belle autodérision. Savoir ne pas se prendre trop au sérieux…Elle savait plutôt bien le faire. Sinon elle porterait pas un cache œil à longueur de temps. Quand on lui avait demandé il lui arrivait de répondre que s’était simplement parce qu’elle était fan des pirates. Le pire s’était que la nouille en face l’avait cru. Franchement !

Mais finalement il lui dit qu’il rester. La demoiselle en était plus qu’enchanté bien qu’elle ne laissa transparaître cela que par un sourire. Quand elle le vit s’approcher son regard devint méfiant. Il fichait quoi là ? A ces mots…ces craintes se révélèrent bien fondées !

-Pourqu…

Sa question se transforma en un cri. Cri qui ressembler au couinement d’un chihuahua dans lequel on avait shooté par mégarde. Le fait était qu’elle venait de décoller du sol avec une aisance à faire peur avant de valdinguer dans la piscine. La volleyeuse se retrouva submergée en une seconde. Son corps avait claqué contre l’eau froide qu’elle avait quittée quelques minutes auparavant. Heureusement qu’elle avait pas eu le temps de sécher ! Le seul reflexe qu’elle avait eu fut de plaque sa main devant ces yeux.

Elle ressortie la tête de l’eau et inspira profondément, rabattant une mèche de cheveux en arrière. Furibonde, elle foudroya Elyas des yeux.

-Alors là…Tu me le payeras ! Viens voir là un peu !

S’il croyait qu’elle aller se laisser faire ! Il se fourrait le doigt dans l’œil jusqu’au coude ! En se rapprochant du bord elle s’y appuya pour venir lui choper le poignet. Elle voulut le tirer à l’eau…Sauf que la scène devait plus donner l’impression qu’elle tenter de se suspendre à ce géant ! Non d’un chien ! Pourquoi était-il si grand ?! Monde cruel ! Mais Rebecca n’aller pas laisser passer ça ! Hors de question ! Sa petite main finit par lâcher prise et elle se remit dans l’eau, le regard toujours aussi sévère.

-Descend si t’es vraiment un mec !

Elle se doutait bien qu’il n’aller pas filer à l’anglaise ! Le petit jeu qui commencerait dans quelques instants serait surement bien enfantin pour des jeunes gens de leurs âges et de leurs trempes. Ce bon monsieur avait cherché la guerre…Et bien il l’avait trouvé ! Lentement la demoiselle se détacha du bord pour se coller à la ligne de flottants qui séparé a première ligne de la seconde. Comme il l’avait si bien dit le peuple était occupé à autre chose à cette heure-ci. Ce n’était pas les quelques mamies là-bas qui aller les gênaient. Cette piscine serait leur terrain de jeu. A présent il n’y aurait plus que lui et elle. Un Apollon et une fillette. Drôle de duo. Pourtant Rebecca devait reconnaître qu’il plaisait bien ce grand gaillard. Son regard bleu détailla son corps sans aucune gêne. Avec un sourire un peu moqueur elle lui adressa un clin d’œil avant de pouffer de rire. Il devait avoir l’habitude d’être dragué ce n’était pas ça qui aller le foutre mal à l’aise…Dommage d’ailleurs ! ça aurait été amusant à voir.



Invité
Invité
avatar


« CREVETTE ET GAMBAS AU ROYAUME DES CACHALOTS »
Feat. Reby



Un cri fendit l'air et résonna dans le lieu avant qu'un plouf ne le remplace. Rebecca avait de la voix et le sportif a faillit y perdre un tympan. Quoiqu'en faite non, son tympan se portait bien. Mais il était plus qu'appréciable d'être seuls ou presque dans cette piscine. Ce n'était clairement pas les mamies qui, n'ayant pas leur sonotone dans l'eau n'entendaient donc rien, allaient se plaindre.

La demoiselle voulait qu'il s'approche, non mais il n'était pas fou non plus. À cet instant il sentit une pression sur son poignet. En baissant les yeux Elyas s'aperçut que la jeune femme était suspendu à se fameux poignet. Le jeune homme supposa qu'elle voulait le tirer dans l'eau mais peut-être voulait-elle simplement sortir de l'eau de façon atypique.

-Qu'essaies-tu de faire petite crevette ?

La basketteur accompagna sa question d'un sourire mi-moqueur mi-espiègle. Après ça la volleyeuse le lâcha et retomba dans l'eau. À croire que c'était devenu son élément, la crevette se transformerait-elle en sirène ?

Qu'il descende s'il était un mec... Il ne pouvait pas laisser passer un tel affront envers sa fierté ! Car bien que tolérant, Elyas avait tout de même un certain ego et le piétiner ne le laissait certainement pas indifférent ! À moins que ce ne soit l'émettrice de cette pique qui ne le laisse pas indifférent... Quoiqu'il en soit le sportif devait réagir !

-Oh ! C'est que tu me ferais presque peur petite crevette.

Tout compte fait non, elle resterait bien une crevette. Il aimait déjà la surnommer ainsi. Et puis c'était loin d'être méchant, juste taquin.

-Mais qu'à cela ne tienne, j'arrive.

Le jeune homme se rapprocha du bord, amorça son plongeon et s'élança. Il remarqua, à cet instant, que la brune lui fit un clin d'oeil, ce qui le déstabilisa et lui fit boire la tasse. S'il n'était pas sous l'eau il en aurait peut-être même rougit. Pourtant ce n'était pas dans ses habitudes d'être ébranlé pour si peu. En effet, bien des filles le draguaient explicitement sans que cela ne le fasse réagir ainsi. Elyas se décida à remonter à la surface tout de même, il ne voulait pas mourir bêtement de cette façon.

Une fois la tête hors de l'eau Elyas reprit de l'air dans ses poumons. Puis il déposa sa main sur ses yeux comme pour les cacher.

-Pff t'es grave mon pauvre Elyas...

Oui il se parlait à lui-même, mais de cette façon il pouvait reprendre contenance et affronter les remarques des plus moqueuses qui n'allaient pas tarder à jaillir de la bouche de la volleyeuse pour venir heurter ses oreilles. Qui passerait à côté de cette faiblesse dont il avait fait preuve ?

Invité
Invité
avatar


You’re Talking to me ?!
With Lyly ♥ .
• Crevette. Ce surnom sonnait bien moqueur dans la bouche du garçon. C’est vrai qu’avec sa taille d’asperge il pouvait bien se foutre d’elle ! Sa pique avait au moins eu raison de sa « peur » car il s’apprêtait à s’élancer. Sauf que son plongeon était beaucoup moins classe que le précédent ! En plus que ça il avait bu la tasse. S’en était trop ! Rebecca éclata littéralement de rire en le voyant remonter à la surface. Alors là…s’était trop fort ! La volleyeuse lui tourna le dos s’appuyant sur la ligne, une main sur la bouche.

La demoiselle finit par se retourna vers lui. Et là. Elle vit. Oui elle vit encore mieux qu’avant ! De l’auto-dialogue ? Ça existe pas ce mot mais ça correspondait presque ! Il se parler à lui-même quoi ! Elle aurait presque pariée sur le fait qu’il avait même rougit. Avait-il honte de s’être étouffer avec l’eau chlorée ? Elle s’approcha de lui et passa un bras autour de ces épaules, toujours en riant.


-Et bah alors champion…On a bu la tasse ? Heureusement que tu m’as pas fait l’coup là y a deux minutes !! Et tu parles tout seul en prime. Dingue !


S’était trop beau pour qu’elle ne se moque pas. Elyas Sharrkan, le beau gosse basketteur qui cachait son ami imaginaire. Ça pouvait faire fureur ! Si elle aller rapportait au journal du campus…On lui donnerait p’tetre un petit quelque chose pour un scoop pareil ! Ah ouais. Ça pouvait être pas mal tient. Ces yeux bleus se posèrent sur lui avec un sourire moqueur. Elle lui tapota l’épaule.

Malheureusement pour lui elle était trop du genre à se laisser attendrir. Surtout que là s’était juste la faille rêvée pour prendre sa revanche ! Et oui. Cruelle. Mais si jouissif !

-Mais j’aurais pas d’pitié !

Il ne valait mieux pas la chercher ! Cette fois la guerre était lancée. De sa main libre elle lui envoya de l’eau dans figure. L’eau chlorée quand on a pas de lunette…ça pique les yeux ! Moins que l’eau de mer. C’est sûr. Mais ça fait pas forcément un bien fou. Sans plus attendre elle se glissa derrière lui, son bras autour de ces épaules glissant autour de son cou. Strangulation rouaaah !

Nan. Elle était pas une meurtrière tout de même ! La volleyeuse agrippa son second bras autour de son cou aussi se collant à lui. Mode sangsue activé ! Sans trop attendre parce qu’elle avait pas envie de finir éjectée de l’autre côté de la ligne, ce dont il était parfaitement capable, elle replia ses jambes contre son dos, prenant bien appui. La jeune femme remonta les baguettes qui lui servaient de jambes sur ces épaules, serrant ces genoux contre son visage. Elle se hissa sur ces épaules avec un grand sourire.

-Aaaah on est pas trop mal là-haut dis donc !

Il avait intérêt à s’accrocher au bord s’il ne voulait qu’ils coulent tous les deux à pic ! Ils allaient devenir un totem sous-marin ! Trop la classe ! Un capitaine coule avec son navire par contre. Alors s’il coulait…Elle coulerait avec lui ! Un peu de dignité non de dieu ! Amusée elle posa ces mains sur les beaux yeux verts du jeune homme tandis qu’elle regarder autour d’eux.


Invité
Invité
avatar


« CREVETTE ET GAMBAS AU ROYAUME DES CACHALOTS »
Feat. Reby



Qu'avait-il dit, pensé plutôt. La remarque moqueuse était arrivée bien vite. Elyas n'attendait pas de pitié de sa part, il préférait même cent fois être humilié plutôt que prit en pitié. Cependant, la demoiselle changea de stratégie d'attaque. Avant que les gouttes d'eau qu'elle lui envoyait n'atteignent ses yeux, il les ferma. Certes, il ne voyait plus ce qu'elle faisait ou ce qu'elle entreprenait de faire mais au moins il n'allait pas avoir les yeux rougis par le chlore. Pendant que ce dernier avait les yeux fermés la demoiselle avait bougé le bras qu'elle avait préalablement posé sur ses épaules. Il ne savait pas réellement ce que la demoiselle était en train de faire et par curiosité la laissa terminer. Une fois fait ce dernier ouvrit les yeux pour voir que ce qui se trouvait sur ses épaules étaient les jambes de Rebecca. La remarque que la jeune femme envoya le fit sourire. C'était clair que ça devait la changer, mais là ce n'était pas impressionnant, ils étaient dans l'eau. Elyas se dit qu'il devrait faire découvrir le monde à la demoiselle à la hauteur à laquelle il le voyait. En conséquence, le jeune homme rangea cette idée dans un coin de sa mémoire pour ne pas l'oublier de si tôt.

Le sportif s'enfonçait progressivement dans l'eau et pour ne pas visiter les fonds marins de la piscine municipale il s'accrocha au bord de cette dernière. Dans un mouvement trop brusque il faillit faire basculer la squatteuse qui se trouvait sur ses épaules.

-Attention crevette, tu pourrais tomber de haut.

À cet instant Rebecca posa ses mains sur le visage du jeune homme de façon à lui masquer la vue. Et étant donné qu'il se tenait au bord de la piscine il ne pouvait pas enlever ces dernières de ses yeux sans risquer de les faire plonger tout les deux. Tien, en voilà une idée saugrenue. Cependant, s'il pouvait la faire descendre de là-haut, il aurait un plus grand champ d'action mais surtout il récupérerait sa vue. Ni une ni deux il lâcha le bord et à l'aide de ses pieds ainsi que de ses mains il s'en éloigna. Il serait dommage qu'il soit le seul à visiter les fonds marins municipaux.

Il ne leur fallut pas plus de deux minutes pour être submergé. Délicatement Elyas se défit de la prise que la volleyeuse exerçait sur lui et remonta à la surface seul.

Invité
Invité
avatar

C’est l’heure du D-D-D DUEL !
Avec Lyly !

Alerte ! Le navire était en train de prendre l’eau ! Tous aux canaux ! Ah…Ah merde ! Y a pas de canaux. Et là il prend même plus l’eau il coule à pic en fait. Malheur. S’en était donc finit d’elle ! Rebecca se tint bien droite sur les épaules d’Elyas. Avant que sa tête soit submergée elle porta sa main à côté de son visage, à l’image des saluts militaires. Elle coulerait avec dignité ! Ce serait la dernière image.

Sous la pression sous-marine son corps finit par s’éloigner de celui d’Elyas et ils se retrouvèrent séparés. Rebecca n’osa pas ouvrir les yeux. Elle se contenta de remonter à la surface en s’agitant. On aurait pu la prendre pour un petit chien enragé qui se damner à nager dans une flaque un peu trop profonde. Le ridicule ne tue pas fort heureusement. Nous ne serions pas si nombreux sur Terre aujourd’hui dans le cas contraire !

Mais il l’avait laissé couler sans vergogne ! Le bougre !! La brunette s’appuya au bord et frotta ces yeux avant de les rouvrir en papillonnant des paupières.

-Owh ! Si tu crois que j’ai dit mon dernier mot !

Ni une ni deux elle sortie du bassin. Non mais et puis quoi encore ! Il se croyait tout permis le grand dadet ? S’était pas parce qu’il était plus grand et plus fort qu’elle qu’il aller gagner ! Jamais elle ne rendrait les armes sans s’être battue ! La demoiselle fit le tour du bassin jusqu’à une étagère entière plastifiée qu’on ne trouver que dans les piscines ou les salles de sport.

Dessus y était entreposé toute sorte d’aide aux nageurs débutants, à ceux un peu trop âgés ou ceux voulant de compliqué la tâche. Ah nager avec un pool-boy. Quel bonheur ! Mais ce que Rebecca voyait était tout autre. Il n’y avait que des armes qui allaient lui servir dans la guerre lancée contre Elyas ! La jeune fille réfléchit un instant puis porta son choix sur deux frites. Assurément s’était l’idéal ! Elle n’était pas non plus égoïste au point de n’en prendre une que pour elle. Il n’y aurait aucune gloire à tirer de sa victoire !

La petite volleyeuse retourna donc de l’autre côté du bassin, une frite bleu dans la main gauche et une rouge dans la droite. Elle les posa un instant sur le bord et remit ses lunettes. Mode combat activé ! Elle sera bien fort la frite rouge et se précipita vers l’eau.

-A l’attaque !


Elle avait bien sûr beuglé avant de bondir son arme levée au ciel. Elle l’abattit sur le basketteur, du moins elle l’espérait, avant que son corps n’entre en impact avec le liquide froid. Dans un même temps elle avait lâché « l’épée » destinée à son adversaire dans l’eau pour qu’il s’en empare. Une bataille presque équitable aller pouvoir s’engager.
La victoire a tout prix ♥

Invité
Invité
avatar


« CREVETTE ET GAMBAS AU ROYAUME DES CACHALOTS »
Feat. Reby



La guerre avait démarré, foudroyante et intense, personne n'allait céder. Et dans cette belligérance, Elyas venait de gagner la première bataille. Néanmoins, il ne fallait absolument pas qu'il relâche sa vigilance ou qu'il se repose sur ses lauriers pour obtenir la dénomination de vainqueur suprême et total. Le champ de bataille était grand mais gagner du territoire ne servait à rien. La conquête d'une province était un lot quotidien, tout comme la perte et la reconquête de cette dernière.

Oh mais pas d'inquiétude jeune demoiselle, le basketteur non plus n'a pas dit son dernier mot. Il observait soigneusement ce que la brune était en train de mijoter. -Un bon couscous pour se remettre de ses émotions par-dit ! Dans une couscoussière comme le veut la tradition avec un surplus pour nourrir tout un régiment bien évidemment. La recette n'était pas très longue contrairement à la cuisson. Très pointilleuse, tous les ingrédients y étaient.- C'est ainsi qu'elle revint avec deux frites -c'est pas vraiment dans la recette ça...- pour le prochain assaut. Elyas rattrapa la bleue que Rebecca venait de lui envoyer avant de parer l'attaque de la rouge avec cette dernière.

Sourd ? Le jeune homme ne l'était pas cependant, il venait de recevoir un coup brutal dans les tympans qui l'assommait quelque peu. Loin de s'apitoyer sur son sort le sportif contre-attaqua en abattant sa frite devant le nez de son adversaire pour l'éclabousser au maximum. Nonobstant, la demoiselle avait un réel avantage dans cette bataille. Elle possédait le Saint-Graal de toutes les piscines, l'accessoire indispensable, des lunettes. Ustensile contre lequel ses attaques étaient vaines. Or le jeune homme n'était pas du genre à se laisser distancer au score pour si peu. Après tout peu importe la méthode, seul comptait le résultat.

Puis sans attendre une réponse à son attaque Elyas envoya de nouveau la frite mais vers le bras droit de la capitaine féminine de volley. Malgré tout ces armes de fortunes pouvaient faire mal quand elles étaient lancées avec force et le basketteur préférait éviter de viser le visage. Une fille, racaille soit-elle, avec un œil au beurre noir c'était pas très classe.

-Déclares-tu forfait ?

Voilà qu'il la provoquait maintenant, en plus de finir sourd il avait des tendances suicidaires. À moins qu'il ne veuille vraiment donner à la demoiselle une chance de s'en sortir indemne. Sur ce coup-là le jeune homme se montrait bien prétentieux. -C'est un homme en d'autres mots.-

-À moins que tu ne veuilles vraiment perdre.

Elyas poussait la provocation encore un peu plus loin. Comme les améliorations qu'il faisait en sport, c'était progressivement qu'il les obtenait et bien pour cette guerre l'approche sera la même. Et au final il ne pouvait y avoir que la victoire. Car même s'il venait à perdre, il avait passé une excellente matinée en compagnie de cette fille qui était avant le petit déjeuner une quasi-inconnue.

Invité
Invité
avatar

Mortal combat
Avec Lyly !

Non de dieu ! Mais ces coups ne lui faisaient donc rien ? Rebecca avait à peine eu le temps de remonter à la surface qu’Elyas contre-attaquer déjà. En fait ils étaient en train de revisiter un mythe mais en version aquatique. David contre Goliath. Evidemment s’était David qui triompher et il ne faisait nul doute que s’était-elle qui tenait ce rôle. Forcément ! Mais elle n’irait pas jusqu’à pousser la prétention au point de clamer haut et fort sa victoire certaine. Le passé n’est pas voué à se répéter. Heureusement d’ailleurs. Mais un peu dommage dans ce cas précis !

-Genre !! Prétentieux !

Lui aussi l’était. Que croyait-il ? Que parce qu’elle était une jeune fille frêle elle n’aurait pas les ressources pour venir à bout de lui ? Quel machisme. Mais les mecs étaient comme ça. Il avait ce besoin de se montrer fort. Parfois il était bien agréable de se laisser aller dans des bras forts. S’était vrai. Et la dernière que s’était arrivé remonter à bien loin. La petite volleyeuse avait presque l’impression d’avoir totalement oublié la sensation que cela procurer. Depuis elle s’était perdu dans d’innombrable lit sans jamais en trouver un où rester. S’était stupide.

Mais « il » l’avait entrainé dans son monde. Il l’avait changé. Elle la fille un peu trop curieuse. Si naïve. Sa paume se resserra sur la gomme rouge et elle l’envoya droit devant elle, en plein dans le visage d’Elyas. La frite heurta avec violence sa pommette gauche et son œil. Le sang de Rebecca ne fit qu’un tour et elle lâcha son arme qui retomba à la surface de l’eau au même instant où elle jura.

-Oh merde ! Ptain !

Lui qui faisait gaffe à ne pas la frapper dans la figure voilà qu’elle venait de lui asséner un coup d’une assez grande violence. Heureusement que ces trucs étaient mous. Mais si on y mettait la force qu’il fallait, ça pouvait quand même faire bien mal. Et toute sa colère était passée dans celui-ci. La jeune fille retira ces lunettes qu’elle balança sur le bord avec rage avant de nager vers le basketteur.

-Montre ça ! J’voulais pas.

Bah tient ! Tu m’étonnes qu’elle voulait pas. Il se montrait sympa avec elle depuis le début. Juste un peu taquin. Et elle aurait voulu l’éborgner ? Ils auraient fait la paire comme ça. La pauvre s’en serait mordue les doigts pendant des jours.

Une fois à sa hauteur elle posa ces deux mains sur son visage pour examiner son œil. Ces doigts fins passaient sur sa peau d’éphèbe à l’endroit où elle l’avait frappé. Ces prunelles bleus nuits inspectèrent l’iris vert menthe du jeune homme…Mais il n’y avait rien d’alarmant. Dans un soupir elle fit retomber ces mains à la surface de l’eau. Son cœur pouvait enfin se calmer.

-Ça va…C’est pas trop méchant.

Elle s’accrocha au bord, remontant une de ces mèches noires qui lui tombé en travers du visage. Pour le coup elle avait eu une sacrée frayeur. Les yeux sont des organes fragiles. Elle ne le savait que trop bien et cela l’obstiner continuellement. Un peu malgré elle.

La jeune femme se retourna pour attraper sa frite et la ramener près d’elle. De l’autre côté de la piscine elle aperçut le maitre-nageur qui se tenait droit comme un I, les bras croisé. Son regard sévère ne s’adresser qu’à eux deux. Visiblement ils étaient en train de troubler un peu trop le calme habituelle du matin en semaine avec leur chamaillerie.

-Bon…j’crois qui vaut mieux arrêter. On va se faire jarter si ça continu. Et j’ai la dalle…Tu veux pas aller bouffer un truc ?

Il n’était pas encore la mi-jounée mais le temps qu’ils sortent, qu’ils s’habillent et qu’ils trouvent un endroit où manger ça serait le cas. S’était le week end avant l’heure ! La cafet’ était pas mauvaise mais maintenant qu’ils étaient en ville. Pourquoi pas se faire une ptite bouffe ? S’était un peu plus sympa. Et avec le pauv’ bol de céréales qu’elle avait avaler ce matin son estomac réclamer pitance.

Déposa la frite sur le marbre elle se hissa sur le bord pour y déposer ces fesses et être assise face au bassin. Un petit frisson traversa son corps. Pouah ! ça caille quand on sort en fait ! Hé ! Une minute ! Il aller se foutre d’elle là…Elle le sentait venir. Rebecca pointa un doigt accusateur vers Elyas non loin d’elle.


-Mais crois pas que je déclare forfait hein !

Alors là non ! S’était pas ça du tout. Elle avait faim. S’était la pure vérité. Et elle n’avait nulle envie qu’un des deux finisse amoché aussi. Le coup qu’elle lui avait mis l’avait un peu refroidit. Et ça n’avait pas dus lui échapper. A moins qu’il ne soit complètement sot !!
Garre aux bobos !

Invité
Invité
avatar


« CREVETTE ET GAMBAS AU ROYAUME DES CACHALOTS »
Feat. Reby



Prétentieux ? Oui Elyas l'avouait volontiers. Pour le coup ça ne le dérangeait pas. Et puis la brune avait le même esprit de compétition que lui alors ça ne devait pas la déranger énormément.

Cette dernière venait cependant, de le frapper. Sous la violence du coup la tête d'Elyas se tourna brutalement. Il allait avoir un bleu pendant quelques temps et forcément mal s'il ne s'en occupait pas maintenant. Le basketteur ne savait pas d'où venait l'excès de colère de la brune.

Rebecca avait laissé tomber ses lunettes pour s'approcher de lui et voir l'état de son œil, du moins c'est ce que le jeune homme pensait. À moins qu'elle ne veuille aggraver son bleu, qui sait. Il sentit deux mains sur son visage et instinctivement il ferma les yeux. Quand les doigts de la demoiselle effleurèrent sa joue Elyas grimaça. Il avait clairement mal. Puis il ré-ouvrit les yeux quand les doigts de la demoiselle quittèrent son visage. Aller manger ?

-Toutes ses émotions m'ont également ouvert l'appétit.

Le jeune homme ne lui en voulait pas. Après tout, un excès de colère arrivait à tout le monde. Mais il se demandait ce qui pouvait déclencher une telle rage. Ce détail avait titillé sa curiosité.

Quand le jeune homme releva la tête, il constata que Rebecca était sortit de l'eau. Elle n'abandonnait pas ? Dommage, ça aurait été un bon moyen de la taquiner.

Elyas ne mit pas longtemps à sortir lui aussi de l'eau. S'il voulait manger il fallait d'abord qu'ils se douchent et sortent d'ici. En sortant des douches il y avait des miroirs. Le jeune homme put constater à quel point il était amoché. Sa joue n'était pas encore bleue mais ça n'allait pas tarder. En rentrant il devait penser à mettre de la glace dessus. Il allait encore se faire charrier par son capitaine avec une telle marque.

Il patienta devant l'entrée de la piscine que Rebecca ait terminé. Ils voulaient aller manger mais où ? Aitkin était une grande ville. Il y avait une multitude de possibilité. Un mcdo ? Un kebab ? L'américano-égyptien avait envie d'un couscous... Cependant, Rebecca aimait-elle ce genre de plat ? Dans tout les cas ils en discuteraient sur le chemin.

Contenu sponsorisé


 
Crevette et Gambas au royaume des cachalots [Elyas Abel Sharrkan et Rebecca L. Hadley]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Les souveraines du royaume
» [PARTENARIAT]Le Royaume de Zaïrys
» le royaume d'outrebrumes
» [Fiche d'île] Royaume d'Alabasta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Hors RP :: Minnesota :: RP :: Aitkin-
Sauter vers: