Sittin' on the dock of the bay, wastin' time | Mélioratif

Jade Bargach

avatar
Âge du perso : 56
Activité : Chauffeur de bus
Spécialité : //
Fonction : Personnel
Poste spécial : //
Doubles-comptes : (anciennement Blau)
Messages : 19
Date d'inscription : 12/09/2016

Le soleil amorce la dernière partie de son arc à travers ciel ; il est encore perché assez haut et le ciel assez bleu, mais Jade le voit à l'ombre des palmiers qui s'étire sur le parking désert. Il doit être largement passé dix-sept heures et celle du dernier trajet à travers la ville pour ramener les élèves chez eux approche.

En attendant, Jade est assise au pied du bus sur le bitume très chaud, et elle regarde l'ombre des palmiers qui s'étire.

De là où elle est, elle a l'académie d'un côté et de l'autre la route et le reste de la ville en contrebas, et, au loin, l'océan. Des milliers ou des millions (elle ne sait pas) de kilomètres au-delà il y a la tombe de son père devant laquelle elle ne s'est jamais tenue les bras ballants sans trop savoir quoi dire ; il y a Malak Youssouf Tarik Zina tonton Abdelwadoud (dit "Doudou) et tous les autres qu'elle n'a plus vus depuis plus de trente ans et qu'elle a beau toujours appeler de temps en temps (y laissant la moitié de son forfait) ne font plus partie de sa vie depuis longtemps. La dernière fois qu'elle a mis les pieds « au pays » (expression qui n'a plus de sens pour elle puisqu'elle ne se sent plus vraiment Marocaine), elle a vu uniquement sa belle-famille hypothétique qu'elle a fuie en courant, dans le secret de la nuit, et même si ça fait des dizaines d'années maintenant, elle sent bien que c'est un peu resté en travers de la gorge de ses proches qu'elle n'ait même pas pris la peine de venir les voir, eux qu'elle a quittés si précipitamment.

Après tout, elle n'était pas vraiment de la famille (c'est une petite voix des tréfonds qui parle)

Oh, à des milliers ou des millions de kilomètres de là, il y a aussi (probablement) sa mère (ou sa tombe).

Les souvenirs s'égrènent et il ne reste qu'elle, seule ; elle qui n'a plus personne et qui n'a probablement jamais eu qui que ce soit. Elle, arbre sans racines (ou si malades qu'elles ont menacé de le pourrir), sans fruit aucun et trop vieux pour en avoir, et que depuis si longtemps aucun chèvrefeuille n'est venu étreindre de sa compagnie, aucun gui même, qui l'aurait tué de trop d'amour mais qu'elle a préféré exclure de sa vie.

Les minutes s'égrènent et elle les reste seule. Et chacune, insensible à elle qui n'a ni horloge, ni crédit pour son vieux téléphone qui affiche trente-et-une heure quinze, à peine mesurable par l'allongement imperceptible de l'ombre des palmiers, de plus en plus rapide, chacune serre plus son cœur trop gros dans sa petite poitrine.

Alors pour tromper le temps qui passe creux, elle se met à siffler une mélodie en battant la mesure sur son genou qui sort par le trou béant dans son jean.
Voir le profil de l'utilisateur
Méliès B. Chandler
motherfather GENTLEMAN
avatar
Âge du perso : 19 ans [3 septembre]
Activité : Jesus.
Spécialité : Colorisation.
Fonction : Universitaire (Y2)
Avatar : Milluki Zoldyck - Hunter X Hunter
Doubles-comptes : L'albinos et le spaghetti (Enora & Brendol)
Messages : 158
Date d'inscription : 17/03/2015
motherfather GENTLEMAN

On pourrait croire que Méliès est en avance mais la vérité c’est qu’il est en retard, la vérité c’est que sa journée de cours s’est finie depuis un moment déjà.

Il est resté zoner une demi-heure à Volfoni sans véritable but, à part celui d’attendre Bettina (ils préfèrent prendre le bus ensemble, et leur mère préfère, aussi) ; finalement d’un texto Bettina lui a appris qu’un pote allait la ramener en voiture et alors il n’avait plus de but du tout.

Bien sûr, bien sûr, il est trop tôt pour le bus mais traîner sans but sur le parking ou trainer sans but dans les couloirs revient au même alors Méliès va sur le parking se demander dans quelle voiture rentrera sa sœur ; sur le parking de Volfo il y a de tout, les bagnoles rayées de gamins craignos et les véhicules rutilants de gens bien trop riches pour perdre leur temps dans cette école.
A choisir, il espère que Bettina rentrera dans une belle voiture. Il n’a pas osé lui demander s’il y avait une place disponible pour lui, il se dit que prendre le bus ce n’est pas si terrible.

Prendre le bus ce n’est pas si terrible et puis la conductrice est rigolote.

D’ailleurs la conductrice est là, assise par terre, avec son jean troué, sa peau sombre et son regard pénétrant --mais Méliès n’arrive pas à en savoir plus.

Avant, peut-être se serait-il posé plus loin, lisant pour passer le temps. Mais depuis peu, depuis peu, il a pris deux grandes décisions ; celle de se répéter tous les matins qu’il a des qualités et celle d’aller davantage vers les gens (deux grandes décisions prises pour son anniversaire, car il prend ses bonnes résolutions dans sa nouvelle année et pas dans la nouvelle année parce qu’il ne voit pas le rapport).

Alors Méliès s’approche et il s’assoit, pas trop loin mais pas trop près non plus parce qu’il ne faudrait pas qu’elle se sente obligée de parler avec lui.

Evidemment il hésite brièvement mais d’une inspiration il se lance.

Vous sifflotez au hasard ou c’est une mélodie des années 80 que je connais pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Bargach

avatar
Âge du perso : 56
Activité : Chauffeur de bus
Spécialité : //
Fonction : Personnel
Poste spécial : //
Doubles-comptes : (anciennement Blau)
Messages : 19
Date d'inscription : 12/09/2016


Des pas font crisser le bitume, derrière elle. Elle cale sans y penser son sifflement sur leur rythme, laissant sa main sans regardant vers le ciel. Du coin de l'œil, elle distingue la silhouette toute ronde et surmontée d'un noir soyeux comme un disque en vinyle d'un des étudiants de Volfoni, Méliès, the chubby asian kid. Un instant, ses yeux se tournent vivement vers lui, souriants, mais elle continue de siffloter avec ses lèvres qui s'étirent un peu dans ses joues parcheminées -- puis ils se détournent vers l'avant. Puis ils se tournent à nouveau vers lui alors qu'il s'assoit, et cette fois le reste de la tête suit et le sifflement décroit. Se tait.

« Vous sifflotez au hasard ou c’est une mélodie des années 80 que je connais pas ? »
demande-t-il après avoir pris son inspiration.
Elle se mordille la lèvre inférieure en haussant les sourcils, regarde à nouveau face à elle avant de reporter son visage sur Méliès.
« Non, celle-là, je crois que je l'ai entendue dans un film. Remarque, il était peut-être des années 80. »
Elle lui sourit tout grand de ses petites dents de requin.
« Qu'est-ce que tu fais là Méliès ? T'as loupé le bus ? »

(désolée pour le retard Mélibb :c)
(et que ce soit si court olala)
Voir le profil de l'utilisateur
Méliès B. Chandler
motherfather GENTLEMAN
avatar
Âge du perso : 19 ans [3 septembre]
Activité : Jesus.
Spécialité : Colorisation.
Fonction : Universitaire (Y2)
Avatar : Milluki Zoldyck - Hunter X Hunter
Doubles-comptes : L'albinos et le spaghetti (Enora & Brendol)
Messages : 158
Date d'inscription : 17/03/2015
motherfather GENTLEMAN

Essayez de vous rappeler si vous avez regardé le film en K7, ça vous aidera peut-être à resituer l’époque.

Roh, mais ta gueule Méliès.

Il a un petit sourire qui s’excuse presque pour cette tentative d’humour.
Celui de la conductrice est beaucoup plus grand et c’est marrant mais elle a beau avoir des dents de requin, il n’a pas un aspect de prédateur.

« Qu'est-ce que tu fais là Méliès ? T'as loupé le bus ? »

Je voulais un tête-à-tête avec vous serait une réponse évasive valable ; j’ai attendu exprès en espérant qu’il y ait moins de crétins à cette heure-ci aussi.  

Nan, si je l’avais loupé, j’serais arrivé plus tôt et j’aurais été un peu plus rouge et essoufflé d’avoir essayé de le choper, vous savez. Et puis en me voyant autant galérer, vous auriez été gentille et vous m’auriez attendu, hein ?

Parce que vous êtes gentille, je le sais même si on en sait peu sur vous.

Il a gardé son sourire.

En vrai j’attendais ma sœur mais finalement elle prendra pas le bus, sauf qu'elle me l'a dit trop tard pour celui d'avant —un haussement d’épaules— alors je suis venu attendre le prochain ici.


(♥♥♥♥♥♥) (tkt tkt c'est parfait bb)
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


 
Sittin' on the dock of the bay, wastin' time | Mélioratif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission de rang D : Stock au dock ( Shikano et Shiryu )
» Dock n°3, visite du patron
» Qui est Rene Preval!
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» 01. Another study time with you {PV Keith}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Parc Ouest :: Portail :: Parking-
Sauter vers: