[MINI EVENT] Pré-rentrée [feat. Jushirô]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Jushirô Himeruya
ᎷᏒ
avatar
Âge du perso : 52 ans
Spécialité : Participer aux conneries des élèves
Fonction : Directeur
Poste spécial : Professeur d'escrime du cursus Théâtre
Avatar : Louis Weasley - Harry Potter (mouaif)
Messages : 478
Date d'inscription : 10/02/2013
ᎷᏒ

Rentrée
......... mini-event

La pré-rentrée. Source d'angoisse et de surdosage de café depuis que Jushirô est directeur, et en charge d'accueillir les nouveaux élèves comme les anciens pour la nouvelle année scolaire.

Cette fois, tout est prêt, il en est certain : le diaporama fonctionne - il l'a essayé quatre fois, il l'a modernisé et a laissé tomber les transitions damier vertical type Powerpoint 2002, le micro ne crache pas et il a soigneusement évité de salir sa chemise de bon matin.
Non, vraiment, tout est bon.
Neuf heures moins cinq, et il ouvre la porte, invite le personnel à entrer et prendre place sur l'estrade autour de la table qui fait face au vide de l'amphithéâtre. Vide qui, cinq minutes plus tard, est comblé de bavardages et n'existe plus.

Bien, c'est l'heure.
Il lance le diaporama sur un écran violet et orange annonçant la bonne rentrée à tous, police Arial et certainement pas Comic Sans MS. Il avait eu assez d'une honte comme cela. Il était cependant bien plus à l'aise à l'oral et commença son discours par la bienvenue aux nouveaux comme aux anciens.

......... règles ;;

•• N'importe qui peut participer, avec n'importe quel compte.
•• Pas de minimum de participation mais si vous décidez de ne faire qu'une brève apparition, évitez de bloquer le RP ou un partenaire avec votre poste.
•• Pour les membres du personnel, soyez libres d'intervenir aux côtés de Jushirô pour vous présenter, vous et votre programme ou métier !
•• Et les élèves et spectateurs, soyez libres d'être chiants, comme d'ordinaire. EL ADRITORE !
•• Au bout d'une semaine de RP, Jushirô viendra aux nouvelles... avec une petite surprise. ~
Voir le profil de l'utilisateur
Malwina Zeit
ℛonfleuse
avatar
Âge du perso : 18
Activité : Musique
Spécialité : Harmonica
Fonction : Lycéenne, 12th Grade
Poste spécial : Aucun (trop la loose)
Avatar : Michiru Morishita
Messages : 463
Date d'inscription : 27/10/2014
Localisation : Partout où on peut dormir (ou en voiture, mais si c' est le cas, j' ai de fortes chances de déjà te rouler dessus)
☁  ℛonfleuse  ☁

HRP : je mets en gras l' essentiel, ce qui est à retenir. Comme on avait fait pour un event précédent (les boules de neiges, non ?). Vous pouvez suivre si ça vous chante, si on est beaucoup à poster, ça sera sûrement plus simple. ~

shnaps  shnaps  shnaps  shnaps  shnaps  shnaps  shnaps  shnaps  shnaps  shnaps  shnaps  shnaps  shnaps  shnaps

"Dans une semaine, c' est le mot de bienvenue du directeur !"
"Dans six jours, c' est le mot de bienvenue du directeur !"
"Demain, c' est le mot de bienvenue du directeur !"
Même les rats qui couraient parfois dans les couloirs - ou que Malwina pensait voir - devaient être au courant. Qu' est-ce qui pouvait bien être si fantastique pour faire parler autant ? On pouvait voir le torse huileux de monsieur Himeruya ? Il y avait un prestidigitateur invité pour l' occasion ? C' était kinder bueno gratuits pour tout le monde ? On chantait l' Internationale en chœur ? Malwina se disait qu' elle ne connaissait pas l' Internationale, encore moins en anglais, et serait bien feintée si il fallait l' entonner.
Il tentait de réfléchir aux années passées pour comprendre ce qui était si intéressant à propos d' un bienvenue, qui s' annonçait déjà plein de banalités qu' un générateur automatique pourrait sûrement réécrire. Avait-elle seulement déjà été à l' une de ces cérémonies ? En y repensant, elle n' arrivait même pas à se rappeler de la voix du directeur. De là à supposer qu' elle ne l' avait jamais entendue, il n' y avait qu' un pas qu' elle franchissait volontiers, mais mentalement.
Levant le nez, puisqu' elle était tombée, elle regarda le radio-réveil posé sur sa table de chevet. Huit heures vingt-sept. Il retardait de quelques minutes, mais Malwina ne savait jamais de combien. Dans une demie-heure ? Et pourquoi pas, après tout ? Ça n' était pas comme si elle s' engageait à y rester.

Son quarante-huitième de journée ne fut pas de trop pour qu' elle s' habille, lentement, un bras après l' autre, chacun après une longue pause. La reprise allait être difficile.

Elle arriva juste avant que ne retentissent neuf coups de cloches qu' elle ne pouvait entendre d' ici. Regardant à gauche, puis à droite, puis encore à gauche, puis encore à droite, elle constata que toutes les places semblaient prises, et ne comptait pas spécialement en chercher une libre. "Pas besoin", se dit-elle en se laissant tomber sur les marches devant la porte qu' elle avait empruntée, appuyée contre un banc à sa gauche.

Pendant le discours du directeur, elle s' amusait à deviner ce qu' icelui allait dire. Elle échouait souvent, mince, elle aurait pensé s' en sortir un peu mieux. Et pourquoi du violet et du orange, d' ailleurs ? C' étaient les couleurs de l' académie ? Malwina n' était pas au courant...
Dans un assoupissement, elle dévala brusquement une dizaine de marches, avant de s' arrêter en s' accrochant à la jambe d' un larron assis. Elle mit un certain temps avant de comprendre ce qui s' était passé, ne lâchant un

- Bienvenue, hein.

timide que plusieurs secondes après s' être rattrapée, sans même savoir si son interlocuteur était bel et bien un nouveau venu. Il faut dire, même en lui parlant, elle ne le regardait pas. Elle lui avait lancé un regard en coin, puis s' était vite détournée.

- Tout va bien, vous pouvez reprendre, lança-elle au directeur d'une voix à peine audible de là où il était. Directeur que, par ailleurs, elle ne suivait plus vraiment. Il aurait pu être parti qu' elle aurait dit la même chose, mais elle partait du principe qu' il était toujours là et s' était arrêté de parler pendant la dégringolade, comme un bonhomme bien élevé.

_________________
VIVA NONNON
As-tu fini tes devoirs ?
N' attrape pas froid.
Prends un bain !


GARFIELD:
 

De la part de Jordan/Morgan/Enora ♥:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Jay I. Howard
Sweet dreams are made of you
avatar
Âge du perso : 22 ans
Activité : Musique
Spécialité : Rap
Fonction : Y3
Poste spécial : Wesh de l'école
Avatar : Noiz - DMMD
Doubles-comptes : Japogay Tranquille
Messages : 317
Date d'inscription : 05/10/2014
Sweet dreams are made of ❦you

Rentrée.
Jay avait attendu Jolene devant la porte. C'était bien la première fois qu'il était en avance pour une réunion, et même si les raisons de sa motivation n'étaient pas celles qu'espéraient ses professeurs, au moins il était là. Jolene, par contre, avait disparu ; il avait eu beau la chercher du regard, pas moyen de mettre la main dessus. Tant pis, elle était forcément dans le coin, et il finirait bien par lui offrir le gant de toilette kangourou qu'il avait trouvé dans le zoo où bossait son père pendant les vacances. Le pire étant qu'il n'y avait pas tant de kangourous que ça. Mais bon, il ne restait plus de goodies panda - et il aurait eu l'air malin à lui offrir un truc que lui aimait.
Peu importe.
Il entra dans la salle et s'avachit sur le bureau, la tête contre son sac et les yeux déjà mi clos. Le directeur commença son discours, le même depuis des années sans doute, et il manqua de s'endormir pour de bon quand un poids conséquent lui tomba sur la jambe.
Malwina, il aurait du s'en douter. Cette meuf était un sac et suivait les cours au moins autant que lui, ce qui n'expliquait définitivement pas comment elle pouvait être encore là. Mais il pouvait bien parler.

- Ouais.

Il la regardait méchamment, au moins autant que la moitié de l'amphithéâtre. Jushirô avait juste l'air fatigué, il leur sourit et Jay se sentit mal à l'aise d'être épié à ce point. Les mecs qui étaient assis à côté de lui se marraient et il les menaça pour qu'ils se taisent, en vain.

_________________


Cadeaux:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Page
___ RUSSIAN/AMERICAN ___
avatar
Âge du perso : 22
Activité : Hockey sur glace, Dovakhiins btchplz
Spécialité : Attaquant
Fonction : Elève Y2
Doubles-comptes : Pepper la kikoo
Messages : 48
Date d'inscription : 11/09/2016
___ RUSSIAN/AMERICAN ___

Ce violet est immonde.

La dernière fois que Nathan a été témoin d'une telle infamie, c'est lorsque son ex-pote de soirée a dégueulé sa purée de carotte après avoir forcé le cointreau-liqueur-violette. Immonde, vraiment.

Ses genoux tremblaient à l'idée de devoir attendre minimum 40 minutes avant de pouvoir fumer sa prochaine clope. Il était déjà à deux doigts de se barrer avant la fin de ce discours pourri, animé par un power-point tout autant pourri. Mais qu'est-ce qu'il foutait là ? Il s'en était toujours battu les couilles de la rentrée, et c'est pas en assistant à celle-ci qu'il allait subitement se transformer en élève modèle. Sans gêne et sans chercher à se faire discret, Nathan entreprit d'enfiler sa veste, sa main déjà partie à la recherche d'un briquet perdu dans l'une de ses nombreuses poches. Il tourna la tête pour tenter de repérer l'issue de secours lorsqu'il capta une môme endormie devant. S'il le pouvait, il aurait misé 50$ sur la suite des événements qu'il prédisait déjà, mais il n'eut même pas le temps d'aller au bout de sa pensée que ce qui devait arriver arriva. La gamine dévala l'escalier en trombe et se raccrocha de justesse à la jambe d'un type assis deux places plus loin, ce qui le fit pouffer malgré tout. Il remercia son instinct de ne pas avoir choisi cette place deux secondes plutôt et acheva d'enfiler sa veste.

Mais la scène devint très vite gênante, autant pour eux, que pour lui-même. Heureusement, le directeur n'en tint pas rigueur et continua son discours une fois les rires calmés, sans compter les deux mecs à côté qui continuaient de se marrer comme des beaufs. Le grand blond tenta de les faire taire, en vain.

Dépité, Nath laissa échapper un profond soupir tout en se murmurant pour lui-même un faible « Bouffons... ». C'en était trop, il fallait qu'il se barre d'ici au risque de devenir fou. Il se leva, gêna les quelques personnes derrière lui et força le passage pour sortir de cette rangée bien trop étroite, lâchant quelques "pardon" et "permettez" au passage. Mais le plus gros obstacle se trouvait à la fin.

« 'Scusez. » Souffla-t-il à l'attention des deux braillards qui bloquaient sa route avec leurs conneries.
Voir le profil de l'utilisateur
Méliès B. Chandler
motherfather GENTLEMAN
avatar
Âge du perso : 19 ans [3 septembre]
Activité : Jesus.
Spécialité : Colorisation.
Fonction : Universitaire (Y2)
Avatar : Milluki Zoldyck - Hunter X Hunter
Doubles-comptes : L'albinos et le spaghetti (Enora & Brendol)
Messages : 159
Date d'inscription : 17/03/2015
motherfather GENTLEMAN

Après avoir cherché du regard quelqu’un de connu et n’avoir trouvé que ceux à qui sa corpulence interdit de parler en public et ceux dont il ne se sent pas assez proche pour aller s’installer avec, Méliès a préféré se caler seul dans un coin (façon de parler, le coin s’étant promptement rempli d’indésirables).

Quasiment immédiatement, il sortit son téléphone pour bombarder Scott de textos sarcastiques –ce lâche ayant décidé de se barrer de cette école dès qu’il a pu.

Bien sûr qu’il est venu ici IRONIQUEMENT et pas parce que c’est un élève d’un sérieux anxieux, bien sûr qu’il est venu ici pour le spectacle, pour les transitions des années 2000 entre les diapos, les nouveaux profs qui ne sauraient pas comment se présenter et les élèves qui se donneraient en spectacle.

Bien sûr qu’il est venu ici pour cette fille (Malwina ?) qui se rétame dans les escaliers.

Un petit ricanement forcé, de la même originalité que la moitié de l’amphi, et boum un nouveau texto pour Scott parce que ça, c’est le genre de truc qu’il aurait voulu voir.

Parfois Méliès se demande ce qu’il fait encore à Volfoni alors que, soyons francs, il aurait pu trouver tellement mieux.

Peut-être que Nathan -un fieffé crétin aussi, celui-là- se dit la même chose lorsqu’il décide d’empoigner ses affaires et se barrer de l’amphi.

Méliès se pousse autant qu’il peut pour le laisser passer, baissant les yeux parce que ce type est à l’affût du moindre prétexte pour libérer la rage permanente qui l’habite et, vraiment, très peu pour lui.

Ce qui ne l’empêche pas de lui glisser (courageusement) un regard en coin assassin une fois qu’il lui tourne le dos, parce que Méliès déteste les gens qui se barrent avant la fin d’un évènement.
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary Amendola
SCREAMINGEAGLE
avatar
Âge du perso : 21 ans
Activité : Hockey
Spécialité : Défenseur
Fonction : Universitaire
Poste spécial : The One Who Knocks
Avatar : Iwaizumi Hajime- Haikyuu!!
Messages : 64
Date d'inscription : 18/06/2015
SCREAMING★EAGLE

L’idée que l’été tirait à sa fin paraissait aussi absurde que de se lever pour assister à une cérémonie insignifiante avec…well, des gens à la hauteur de l’événement. 8h05, on a une pensée pour un Dieu tout sauf miséricordieux tandis que j’essaie de faire un homme de moi. Je mériterais sans doute un jour de congé, d’ailleurs, l’ayant suffisamment été durant toute la période estivale. Non pas sans une pointe de fierté mal placée, mais surtout avec plusieurs courbatures et une vague impression que les vacances se sont défilées un peu trop rapidement.

Assis sur mon lit, j’ai droit à la vue de mon corps d’Apollon. Pffft. L’été fut profitable, sans doute un peu trop. Un ventre un peu mou, à peine, mais il paraît que c’est la mode, non? Le portable vibre et y’a pas besoin de photo pour deviner qui c’est. Forcément, puisque c’est la raison pourquoi j’suis debout. Un soupire, il est beaucoup trop tôt, puis un sourire, goddamn she’s sexy. Photo aguichante à part, sans trop savoir pourquoi –enfin si, mais je m’efforce de ne pas me l’avouer-, elle savait me faire bouger. Ce qui en soit me déplaît, puisque l’orgueil et l’idée d’être perçu comme un chien de poche évoquaient cette vision pénible de ces types qui faisaient tout pour s’attirer les bonnes grâces de leurs special one. J’aime me savoir un peu plus libre que cela et c’est évidemment par choix que j’avais décidé de l’accompagner ce matin. Ça et peut-être autre chose.

Une douche rapide, des vêtements propres et on est en route, direction la sainte chapelle de la surconsommation : Starbuck’s coffee. Starbuck tout sauf café, on va pas se mentir. Pour moi ce sera un thé glacé. Je n’ai jamais compris la fascination que les gens ont pour le thé, d’ailleurs. D’une part parce que l’idée de boire de l’eau chaude avec un arrière-goût ne m’inspire pas vraiment, mais aujourd’hui, c’est spécial. Disons qu’on fait ça pour la ligne. Puis c’est froid, donc meilleur. On négligera totalement le pain au chocolat qui l’accompagne. Quelques textos rapides confirment l’achat d’un Frappuccino, de quoi faire grincer les dents de mon grand-père pour le peu qu’il lui reste et on est en route vers l’université.

En rétrospective, cette année commençait déjà un peu mieux que la dernière. Toujours aussi chiant, mais étrangement plus agréable à la fois. Peut-être pas assez pour retrouver foi en l’humanité, mais juste assez pour ne pas y penser trop souvent. Ce qui est loin d’être une défaite, objectivement. Je croise quelques étudiants que j’ignore par principe et me dirige vers la porte principale. Je la vois au pied de l’escalier, pour la simple et bonne raison qu’on ne peut tout simplement pas la manquer. Je lui tends ce qu’elle m’a demandé.

«J’pensais que tu faisais plus attention à ta ligne que ça. Tiens.»

Et elle ne pourrait pas m’avoir sur la viennoiserie puisqu’elle était disparue. Victoire sur tous les fronts. Une gorgée de mon thé glacé bien en évidence, l’air de rien.

«Sérieusement, on perd notre temps ici, il va rien se passer. Pourquoi tu m’as fait venir, déjà?»
Voir le profil de l'utilisateur
Billie-Dean K.-Takahashi
rich bitch
avatar
Âge du perso : 20 yo.
Activité : surf
Spécialité : longboard
Fonction : universitaire y1
Poste spécial : //
Avatar : in gyi yoon / queen © girls of the wild's
Doubles-comptes : mandy-lou, jolene & felice
Messages : 280
Date d'inscription : 05/07/2015
rich ♚ bitch

Venir à cette présentation de pré-rentrée était loin d'être quelque chose dont elle avait réellement envie. Non, c'était avant tout une question d'image et de faire bonne impression, quelque chose d'irrémédiablement important lorsqu'on aimait l'attention d'autrui, sans parler que c'était officiellement sa première année à Volfoni. Même si très honnêtement, il ne lui avait suffi que de l'été pour se faire remarquer dans le coin.

Y aller seule par contre était hors de question, et Billie n'avait eu aucun scrupules à réveiller une autre pauvre âme pour ce faire. Le tout armée de photos aguicheuse dans l'idée de se faire pardonner (bien que sous couvert de désirer son avis sur son nouvel ensemble) et d'une demande qui pourrait presque ressembler à un ordre. Mais fallait pas se leurrer, elle était bien loin de le considérer comme un larbin, auquel cas il aurait été depuis longtemps remplacé. Sans parler d'un certain nombre de soirées qui n'auraient pas eu lieu, ainsi que des souvenirs et courbatures associées. Juste y penser la mettait déjà d'excellente humeur.

… Ce qui n'était pas vraiment le cas de la foule au bas des escaliers, éparpillée sur les chaises de l'amphithéâtre. Et pas de Zachary en vue, ce qui ne lui donnait pas exactement envie d'aller se perdre dans l'assistance, ne souhaitant pas le manquer – ainsi que son café, si on pouvait réellement nommer ainsi ce qui sortait du Starbucks.

Le discours du directeur avait déjà commencé de toute façon, et plus les mots filaient et plus son intérêt s'évanouissait, bien plus intéressée il fallait le croire par son rouge à lèvre et le reste de son apparence, la superficialité de l'australienne n'ayant après tout pas de limite. Et puis, les gens pouvaient affirmer ce qu'ils voulaient, la première impression que l'on fait à autrui avait toujours de l'importance. Surtout dans ce genre de contexte.
Cela dit, son reflet avait été rapidement troqué contre tout autre chose : la brunette accrochée à la jambe d'un blond un peu plus bas. Arrivée visiblement trop tard pour savoir ce qui s'était passé, son regard passait d'eux à la paire d'imbéciles trouvant ça apparemment hilarant, ainsi que ce qui semblait être la personnification même du cliché du slave tant affectionné par les européens, visiblement désireux d'échapper à tout ça. Juste de quoi lui tirer un sourire vaguement amusé, et clairement pas discret avant de jeter un nouveau coup d'œil à son portable, probablement quelque peu impatiente.

« J'commençais à me dire que tu m'avais oubliée. » Sourire en coin alors qu'elle finissait par lui faire face, le bruit de ses talons sur les marches la rendant peut-être un peu trop remarquable. « J'pense faire assez de sport pour compenser. » Et cette fois le sourire était lourd de sens. Il pouvait pas gagner à ce jeu-là. Surtout pas avec un baiser volé  en plus.

Se désintéressant de lui quelques instants, savourant la satisfaction d'avoir enfin sa boisson trop sucrée pour son bien, Billie préféra plutôt se rapprocher du trio bloquant le chemin, avant de lui jeter un regard pas dessus son épaule. « J'voulais pas être toute seule durant mon premier jour ici, eh. » Et ce fut sans attendre qu'elle désigna le petit groupe passant pas franchement inaperçu, sirotant son café entre deux paroles. « Tu les connais? » C'était déjà plus intéressant que le discours de ce cher directeur (pauvre de lui d'ailleurs).
amphithéâtre # des gens # 566 mots # tenue
Voir le profil de l'utilisateur
Valère C. Tranquille
O-- ᏱᎽℵᎿhéᎿᎥque --O
avatar
Âge du perso : 18 ans
Activité : Musique
Spécialité : Composition
Fonction : Lycéen dernière année
Poste spécial : Responsable régie & sono
Avatar : Shoose - Nico Nico Singer
Doubles-comptes : Japanda
Messages : 121
Date d'inscription : 10/02/2015
O-- ᏱᎽℵᎿhéᎿᎥque --O



Valère dormait déjà.
Quand un type voulut passer il ne savait trop où, il se réveilla doucement, s'écarta pour lui laisser le champ libre, se recoucha sur sa feuille. Pas de notes.
Il se tourna vers son voisin et ne se rendit pas compte qu'il avait une trace de stylo noir sur la joue.

_ ... Hey. Il a dit quoi en dernier ?

_________________

And so what ?
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

Devant le chahut qui commençait à se créer suite à la chute de Malwina Zeit, Aidan considéra qu'il était temps de changer le rythme du monologue de Jushirô pour rétablir un semblant d'attention. Par un petit signe entendu de la tête, il lui signala ses intention que le directeur sembla valider avec soulagement. Il écourta la partie concernant sa fierté que les effectifs de l'académie continuent de croître avec les années et termina sur un joyeux "bonne rentrée à tous" qui ne reçut que quelques applaudissements assez tièdes.

Inspirant un grand coup, Aidan se leva de sa chaise et s'approcha du micro. Ses collègues l'encouragèrent par des sourires mais il ne se sentait pas en mal de courage, à vrai dire. Un regard aux gradins où croulaient toutes ces jeunes épaves humaines était un challenge des plus stimulant. Il s'éclaircit la gorge, son visage se fendit d'un grand sourire colgate et il s'attaqua directement à la petite pustule grouillante qui grossissait dans les escaliers.

_ Bonjour à tous. Je constate avec plaisir que les vacances n'ont en rien entaché les habitudes de certains d'entre vous et que les nouveaux venus contribuent avec enthousiasme à l'élargissement de ce glorieux patrimoine. Il inclina la tête d'un signe approbateur, descendit souplement de son estrade et ouvrit toute grande la porte de l'amphithéâtre. Mademoiselle Zeit, la Boule, je vous en prie, le parc est très agréable en cette saison. Le cendrier se trouve au pied du ficus.

Il prit son air le plus affable pendant que quelques gloussements à demi étouffés résonnaient dans la salle.
Nathan Page
___ RUSSIAN/AMERICAN ___
avatar
Âge du perso : 22
Activité : Hockey sur glace, Dovakhiins btchplz
Spécialité : Attaquant
Fonction : Elève Y2
Doubles-comptes : Pepper la kikoo
Messages : 48
Date d'inscription : 11/09/2016
___ RUSSIAN/AMERICAN ___


    "La boule". Son regard se pose sur Méliès par réflexe, mais il comprend que c'est bien de lui qu'on parle lorsqu'on mentionne "cendrier". Premier jour au bahut et déjà fiché. Nice. Il hésite à répondre mais se contente de lâcher un sifflement, genre ; "Wow, on déconne pas à Volfoni", et traverse enfin le couloir d'un pas détendu, mains en poche. Ça le fait un peu chier, mais bon à l'aise, c'est pas comme si c'était une première pour lui. Il n'attend pas que son deuxième pied franchisse le pas de la porte pour déjà allumer sa clope, sous le nez d'Aidan, et laissant l'odeur de cigarette embaumer son sillage, c'est cadeau.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

Nicole elle est en retard mais c'est pas une surprise, elle est toujours en retard quand c'est pas important. Ses petits talons font clap clap dans les couloirs en bois massif et elle voit la porte de l'amphi qui s'ouvre comme par magie, comme si on l'attendait exprès. Evidemment que c'est pas le cas, soit c'est quelqu'un qui sort, soit c'est qu'il fait trop chaud à l'intérieur et elle va se faire capter direct. Elle aime pas trop, elle prend sa tête la plus renfrognée parce que ça fait bien d'avoir l'air saoulée le premier jour et voici qu'un chauve est en travers de son chemin. Enfin, il n'est pas chauve, il est rasé, mais est-ce que ça fait vraiment une différence ?

_ Bouge pliz.

En plus c'est Sexybhreathach qui tient la porte. Que demande le peuple ?
Salvatore Kimimichi
ℐℯᏱᏁᏱto
avatar
Âge du perso : 22 ans
Activité : Basketball
Spécialité : Meneur - Steal
Fonction : Y2
Poste spécial : Genre.
Avatar : Rivaille - SnK
Doubles-comptes : Pandarap tranquille.
Messages : 2442
Date d'inscription : 27/07/2014
ℐℯᏱᏁᏱ✝ to ✕

Oui, il était en retard, évidemment, c'était normal, on n'allait pas s’appesantir là-dessus. Salvatore faisait tout son possible pour accélérer le pas sans passer pour quelqu'un de trop en retard, c'aurait été minable de faire semblant de ne pas savoir qu'il était en retard et encore plus minable de ne rien faire pour que l'on croit qu'il regrettait de l'être, et cette délicate alchimie portait ses fruits devant la porte grande ouverte qu'il vit poindre devant lui. C'était si généreux.
Une blonde se tenait dans l'encadrement, un rasé - mignon - n'était pas loin non plus, et Salvatore profita de cette première cohue de l'année pour glisser comme une anguille dans l'amphithéâtre.

- Paaaardon... merci...

Le ton était mielleux, le regard doux, le regard encore plus doux quand il eut la délicieuse surprise de constater que la main qui tenait la porte à ce moment-là était contre sa joue deux heures plus tôt. Deux heures qu'il avait mis à profit pour rester dans son lit, cela allait de soi.

Et voilà comment ne pas se faire remarquer.

_________________
DON'T
涙も嘘も愛も許せない俺が || 大嫌いで…でも戻れないから…
•• CADEAUX •• ICONS
Voir le profil de l'utilisateur
Malwina Zeit
ℛonfleuse
avatar
Âge du perso : 18
Activité : Musique
Spécialité : Harmonica
Fonction : Lycéenne, 12th Grade
Poste spécial : Aucun (trop la loose)
Avatar : Michiru Morishita
Messages : 463
Date d'inscription : 27/10/2014
Localisation : Partout où on peut dormir (ou en voiture, mais si c' est le cas, j' ai de fortes chances de déjà te rouler dessus)
☁  ℛonfleuse  ☁

Ça tournait à la vinaigrette.

Sous les rires de ses camarades, notre héroïne (HAN OUI) se releva avec le plus d' ardeur possible. Elle avait, c' était déjà ça, le mérite de ne pas s' appuyer sur Jay Howard. Elle commençait à peine à se retourner quand elle s' arrêta en entendant résonner une voix plus familière que la précédente, qu' elle identifia immédiatement comme étant celle de son professeur de littérature. Quand elle réalisa qu' il s' adressait à elle, elle ne tiqua pas immédiatement, mais plutôt, s' étonna de la mémoire du quadragénaire. Comment pouvait-il aussi bien retenir son nom ?
Quoiqu' il devait être bien entrainé lui-même. Des "Malwina Zeit", il en rentrait facile cinq ou six dans son nom de famille.

Elle mit un moment à comprendre où son professeur voulait en venir, et ne percuta que quand icelui ouvrit la porte et en tira un sarcasme (et une blonde). Plutôt vexant, mais pas dramatique. Elle était même en train de se tourner vers la sortie.
C' était sûrement "La Boule" qui l' avait devancée, se dit-elle en apercevant le jeune homme ténébreux.
Et ça, le coréen qui rentrait en douce, c' était ce gars dont elle ne retrouvait jamais le nom, mais qu' elle pensait toujours avoir déjà vu. Ah lui, à chaque fois, elle le remarquait.
Elle resta un moment sur les marches, à réfléchir à la situation tout en fixant cet homme assez galant pour ouvrir la porte à une demoiselle. Et plus elle y pensait, moins elle avait envie d' obéir à quelqu' un qui lui demandait de déguerpir, et moins elle avait envie de finir cette folle aventure par un départ aussi remarqué.

Elle se tourna vers Jay. Mince, sa rangée était pleine. A la place, elle décida de s' assoir nonchalamment sur les genoux de celui-ci. Une petite seconde après, elle se releva et lui adressa finalement la parole dans un rire un poil nerveux qu' elle tentait bien d' étouffer.

- En vrai, je peux avoir une petite place ?

Bonjour, merci, s' il vous plait, Jay aurait eu du sel, Malwina lui aurait sûrement demandé de lui en passer. Aidan l' avait quelques peu agacée, et en plus, elle avait réussi à se convaincre qu' il y aurait des kinder. Plus dure fut la chute.

_________________
VIVA NONNON
As-tu fini tes devoirs ?
N' attrape pas froid.
Prends un bain !


GARFIELD:
 

De la part de Jordan/Morgan/Enora ♥:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary Amendola
SCREAMINGEAGLE
avatar
Âge du perso : 21 ans
Activité : Hockey
Spécialité : Défenseur
Fonction : Universitaire
Poste spécial : The One Who Knocks
Avatar : Iwaizumi Hajime- Haikyuu!!
Messages : 64
Date d'inscription : 18/06/2015
SCREAMING★EAGLE


Un claquement de langue contre le palet, un agacement pincé en un rictus dédaigneux. Trop tôt. Trop tôt pour que j’aie à gérer ce cirque. Avec pour seule bouée un sous-entendu à caractère sexuel -qui se traduisait en promesse- pour m’empêcher de sombrer dans le nihilisme, j’observe sans agir. Comme l’a dit un grand homme : «Mornings are for coffee and contemplation» et ce serait bien, ce matin du moins, que tout le monde soit sur la même longueur d’onde à ce sujet.

Forcément, j’avais reconnu celui qu’on surnommait «La Boule», véritable tête d’affiche, surtout lorsqu’on le compare aux avis de recherche. Quelqu’un qui se laissait guider par ses mauvais choix. Peu fréquentable. Ses potes encore moins. J’avais parié sur son espérance de vie avec d’autres joueurs de l’équipe. Dix ans, pas plus, et autant dire que je ne suis pas le plus pessimiste du lot. Vingt dollars jetés aux poubelles. Et encore, on le connaissait pas depuis plus qu'une semaine.
Les autres, aucune idée de qui ils sont.
Et c’est tout à leur honneur.

«Hmm. Le type en chimio est dans l’équipe. T’approches pas trop.» Une gorgée bruyante annonçait la fin d’un breuvage somme toute décevant pour son prix. Je désignais des chaises plus loin. «Tu viens, on va s’asseoir?» Et on va s’éloigner d’eux, tout doucement. Did I mention I hate people?
Voir le profil de l'utilisateur
Billie-Dean K.-Takahashi
rich bitch
avatar
Âge du perso : 20 yo.
Activité : surf
Spécialité : longboard
Fonction : universitaire y1
Poste spécial : //
Avatar : in gyi yoon / queen © girls of the wild's
Doubles-comptes : mandy-lou, jolene & felice
Messages : 280
Date d'inscription : 05/07/2015
rich ♚ bitch

Son attention s'était perdue au fil de l'agitation et des nouveaux protagonistes, la paille ne faisant plus qu'office de figurante entre ses lèvres maquillées tandis qu'elle tentait de reconnaître certains visages rencontrés sur la plage, où durant l'une des soirées auxquelles elle avait participée. Alors elle n'avait pas manqué le japonais qui avait fini par se glisser vers l'intérieur l'air de rien, retenant des salutations doucereusement hypocrites et les troquant pour une nouvelle gorgée de frappuccino.

« Et pourquoi ça? » Son regard avait suivi le concerné avec un intérêt renouvelé par les morts de son compagnon, l'esquisse d'une moue railleuse étirant les commissures de ses lèvres. « Peur de la compétition, hm? » Et un jour quelqu'un lui fera regretter ses provocations stupides.

Pas de protestation, sous-entendant probablement son accord, elle le suit donc j'aux places libres les plus proches, dérangeant quelques personnes au passage, un sourire à peine feint pour se faire pardonner – ça marche la plupart du temps. « Tu tires vachement la gueule, dis donc. » Cette fois la moue se fait boudeuse, plus vraie que nature. « Même pas content de me voir? J'ai fait quelque chose de mal? » C'est soufflé à mi-voix, légèrement penchée vers lui, alors que mentalement elle cherche ce qu'elle a pu faire. Mais rien ne vient – rien qu'il puisse lui reprocher en tout cas.
amphithéâtre # des gens # 566 mots # tenue
[/quote]
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard
ACCRO AU MCDO
avatar
Âge du perso : On ne demande pas ça à l'entité du chaos D8
Spécialité : Le café le café le café 8D
Fonction : Deus Ex Machina
Messages : 3139
Date d'inscription : 19/01/2013
Localisation : Au McDo comme les gros.
ACCRO AU MCDO ♥

Parmi les douces mélodies récurrentes de Volfoni, il y avait le brouhaha des élèves au sortir d'une salle de classe, les bruits du métal que l'on ferme violemment du côté des casiers, le crissement des crampons, les froissements des feuilles des Arts Plastiques... Et les talons hauts d'Aeviera Karlein, la vice-directrice, qui file dans les couloirs d'un pas décidé.

Aeviera Karlein tient toujours l'établissement d'une main d'acier. Les papiers, les histoires, le budget, si elle avait plus de deux mains elle pourrait tout gérer sans problème aucun. Percevoir les talons hauts d'Aeviera Karlein et ne pas s'écarter sur son passage, c'était se mettre à dos l'autorité absolue. Ne pas obéir signerait un arrêt de mort certain.

Elle ne s'arrêta absolument pas devant la porte ouverte et se contenta d'entrer, jeta un rapide coup d'oeil au portier - pauvre de lui - et un regard à la limite de la furie sur l'encore plus pauvre Jushirô Himeruya, décidément bien pâle à côté de sa femme.

_ Merci, monsieur Saerbhreathach. Monsieur le Directeur...

Trop de manières avec l'homme qui partageait ses coupes de Bordeaux et celui qui partageait son lit, mais les rares, très rares gloussements qui s'élevèrent n'eurent aucun moyen de tenir tête à sa voix grave.

_ Zachary Amendola, Méliès Chandler... Son regard croisa le ciel. Jay Howard... Pepper Bell, dans mon bureau.

Un nouveau brouhaha qu'elle fit taire d'un claquement de langue et d'un signe de la main.

_ Pepper Bell ? Elle ne la voyait nulle part, au contraire de monsieur Howard qu'elle foudroya sur place. _ Vous, ordonna-t-elle à Billie-Dean, faites passer le message à mademoiselle Bell je vous prie. Le plus rapidement possible.

Son demi-tour souleva les regards sur sa jupe crayon et son annonce déclencha une vague de murmures que Jushirô peina à faire taire.

......... règles ;;

•• Ceux d'entre vous qui ont été appelés peuvent quitter tout de suite l'amphithéâtre et répondre au sujet qui lui correspond (dans les bureaux administratifs).

_________________

Voir le profil de l'utilisateur http://academievolfoni.forumactif.org
Enora Clifford
V E U V E N O I R E
avatar
Âge du perso : 21 yo [19 janvier]
Activité : Arts Plastiques
Spécialité : Dessin & Fusain
Fonction : Universitaire (y3)
Avatar : Suigintou ○ Rozen Maiden / Nox ○ Ajgiel
Doubles-comptes : Le gros et le spaghetti (Méliès & Brendol)
Messages : 364
Date d'inscription : 05/01/2015
V E U V E ✝ N O I R E

Enora était tellement occupée à chouiner sur son sort dans sa chambre qu’elle avait presque oublié que la pré-rentrée était un évènement obligatoire, ce qui explique qu’elle soit moins lourdement maquillée que d’ordinaire et qu’elle arrive en retard.

Qu’elle arrive juste à temps pour voir un groupe de quatre sortir, dont un obèse chinois qui a l’air flippé à s’en pisser dessus. A moins qu’il se soit déjà pissé dessus et que ça explique son malaise, elle ne sait pas vraiment ; peu lui importe, elle en profite juste pour entrer derrière eux, aussi discrètement que possible.

L’amphi est blindé alors elle reste debout contre le mur du fond pour éviter au maximum de se faire remarquer. Elle veut juste faire acte de présence et éviter les ennuis, puis repartir vers sa tranquillité le plus vite possible.

Même en prenant ses mimiques revêches habituelles pour référentiel, Enora est très renfrognée.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Felice J. Gutiérrez
ℑ ℵ ℱ ℰ ℛ ℵ Ꭿ ℒ ℯ
avatar
Âge du perso : vingt ans
Activité : musique
Spécialité : synthé
Fonction : universitaire y1
Poste spécial : //
Avatar : alex benedetto © gangsta (&psylocke © marvel)
Doubles-comptes : mandy-lou, jolene & billie-dean
Messages : 30
Date d'inscription : 09/09/2016
ℑ ℵ ℱ ℰ ℛ ℵ Ꭿ ℒ ℯ

Plus encore qu'à l'accoutumée, le sommeil s'était faite notion floue et questionnable la nuit passée. Rythmé de réveils brusques et d'une impossibilité à se rendormir rapidement, il s'en était retrouvé court et tout sauf reposant. Rien d'inhabituel en soi pourtant, et probablement ainsi Felice n'était même pas embarrassée de se retrouver assoupie dans l'assistance faisant au moins mine de suivre le discours du directeur. Après tout, elle s'était déjà endormie lors de plus important (comme toute la durée de la cérémonie du mariage de sa cousine, qui encore aujourd'hui aimait bien le ramener sur le tapis dès que possible).

Alors ce fut la voix de son voisin – et absolument pas son frère – qui la sortit de sa somnolence, un soupir probablement contrarié quittant ses lèvres. « Aucune idée. » Un bâillement étouffé du revers de la main, et ses prunelles glissant sur ledit voisin. « Ça devait surement pas être trop important. » Temps de pause. « T'as du stylo— là. » Le tout en pointant sa propre joue, un haussement de sourcil en prime.
Voir le profil de l'utilisateur
Jay I. Howard
Sweet dreams are made of you
avatar
Âge du perso : 22 ans
Activité : Musique
Spécialité : Rap
Fonction : Y3
Poste spécial : Wesh de l'école
Avatar : Noiz - DMMD
Doubles-comptes : Japogay Tranquille
Messages : 317
Date d'inscription : 05/10/2014
Sweet dreams are made of ❦you

Rentrée.
Ca sentait le sapin. Genre, vraiment.

Il pâlit à l'appel de son nom, croisa le regard déjà saoulé de madame Karlein et jugea bon de ne pas traîner sur la chaise trop longtemps encore - ce qui allait ravir Machine j'm'asseois-sur-tes-genoux qui avait eu l'excellente idée de le faire rougir à en exploser. Il tirait une gueule impossible quand il se leva finalement, un peu pâteux, la bandoulière de son sac dans la main avant de le jeter sur son dos. Il regarda Machine en question, lui fit signe de prendre sa place, qu'il l'avait chauffé pour elle, et sortit par la porte du haut de l'amphi pour rejoindre plus vite les bureaux administratifs.

_________________


Cadeaux:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Malwina Zeit
ℛonfleuse
avatar
Âge du perso : 18
Activité : Musique
Spécialité : Harmonica
Fonction : Lycéenne, 12th Grade
Poste spécial : Aucun (trop la loose)
Avatar : Michiru Morishita
Messages : 463
Date d'inscription : 27/10/2014
Localisation : Partout où on peut dormir (ou en voiture, mais si c' est le cas, j' ai de fortes chances de déjà te rouler dessus)
☁  ℛonfleuse  ☁

- Meeerci, fit Malwina en accompagnant son mot d'un faible hochement de la tête. Mieux que rien.

Elle ne tarda pas à s' affaler sur la place libérée. Ses mains qui reposaient sur ses genoux joints lui donnaient en apparence notablement sereine ; c' est bon, elle était assise, tout bien comme il fallait, la suite allait mieux se passer. Lady Karlein était arrivée pile au bon moment pour permettre à Malwina de se faire oublier, et heureusement qu' elle était venue pour d' autres élèves.

Elle lâcha un soupir de soulagement en l' entendant se retourner. Qui laissa sa place à un sourire discret à la vue d' une jeune femme assoupie un peu plus loin.

_________________
VIVA NONNON
As-tu fini tes devoirs ?
N' attrape pas froid.
Prends un bain !


GARFIELD:
 

De la part de Jordan/Morgan/Enora ♥:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Marcia Jordan
NEW ⚽ KNIGHT
avatar
Âge du perso : 20 ans
Activité : Arts appliqués
Spécialité : Stylisme
Fonction : Universitaire
Poste spécial : Marraine pour nouveau en détresse
Avatar : OC de Raichiyo33
Doubles-comptes : Faith Montgomery
Messages : 323
Date d'inscription : 07/10/2016
NEW ⚽ KNIGHT

# Pré-rentrée

Et en d'autres mots, on s'fait chier...


La pré-rentrée. Marcia se demanda vaguement si elle serait identique à l'année précédente ou s'il y aurait un peu de nouveauté. La demoiselle ne fut pas déçue. Un joli diapo remanier. Qu'elle pouvait voir et même lire ! Dieu soit loué, elle n'avait pas oublié ses lunettes. Et les portait même fièrement. Style trophée tellement c'est exceptionnel.

Assise dans la même rangée que Jay -à une place de lui en fait- elle assiste à l’afflux d'attention dont ils font désormais preuve. Merci Zeit. Qui squatta la place de Jay une fois que ce dernier fut parti. Pauvre de lui, il allait affronter le démon de l'école. Démon qui l'arrêta tout net de pouffer d'un regard. C'est qu'elle faisait peur la femme du directeur.

L'étudiante attendit bien sagement que cette dernière ne ressorte avant de saisir son téléphone qui se trouvait sur la table. Objectif, message d'encouragement à Jay avant qu'il n'entre dans le bureau. Pas sûr qu'il le reçoive et surtout le lise à temps, mais Marcia essaya tout de même. « Si t'es promu capitaine du club on arrose ça !! » Puis elle se laissa emporter dans les photos sur Instagram. S'il se passait un truc, l'un de ses voisins la préviendrait. C'était pas sérieux, mais elle avait tellement la flemme d'écouter ce qui se disait. Surtout qu'il n'y avait rien d'intéressant. Ils ne parlaient pas des projets à réaliser, ni des compétitions sportives qu'il y aurait. Ce qui intéressait vraiment la jeune femme. Vivement la fin...
Amphithéâtre ;; Le Peuple ;; 248 mots
Voir le profil de l'utilisateur
Georgiana Pierce
this is what makes us girls
avatar
Âge du perso : 17 ans
Activité : Danse
Spécialité : Modern Jazz
Fonction : Etudiante
Poste spécial : -
Avatar : OC - dahliart
Doubles-comptes : Azy' - Reyes
Messages : 181
Date d'inscription : 14/10/2016
this is what makes us girls




Hashtag RentréeHashtag Retard

Je suis assise au fond de l'amphithéatre. J'ai jamais été aussi loin du tableau de ma vie. Et je tapes les ongles sur la table, l'un après l'autre. Parce que, omfg, j'étais en retard. Genre c'est pas seulement que je n'étais pas quinze minutes en avance - comme d'haibitude - mais bel et bien en retard. En retard. J'en trembles encore. Nouvelle école. Nouvelle année. Début de la vie étudiante. Et moi, je suis en retard. J'ai loupé le discours du proviseur. Je m'en remettrais pas.

Thank god, une fille a fait diversion. Je crois qu'elle est tombée, ou un truc du genre. Et j'ai pu me faufiler à l'intérieur. Je crois que j'ai encore les joues en feu. Dans tous les cas, j'ai les doigts qui tremblent. J'espère qu'ils ont vraiment rien dit d'important. Et pitié, que personne ne me parle. Pas maintenant. Pas quand je suis en panique.


Amphithéâtre ∞ People ∞ Tenue


© 2981 12289 0

_________________
△_△
( o.o )
> ^ <
Voir le profil de l'utilisateur
Valère C. Tranquille
O-- ᏱᎽℵᎿhéᎿᎥque --O
avatar
Âge du perso : 18 ans
Activité : Musique
Spécialité : Composition
Fonction : Lycéen dernière année
Poste spécial : Responsable régie & sono
Avatar : Shoose - Nico Nico Singer
Doubles-comptes : Japanda
Messages : 121
Date d'inscription : 10/02/2015
O-- ᏱᎽℵᎿhéᎿᎥque --O



Oh putain c'était elle
C'était eux
LES GUTIERREZ

_ Ah merde

Il était déjà plus ou moins rouge et essuyait sa joue comme il pouvait, d'abord avec la pulpe des doigts, après avec toute la paume.

_ Bon, pas grave alors, et il conclut en reniflant, en lui souriant. Elle était jolie.

_ J'en ai encore ? Du stylo s'entend. Peut-être que ça pouvait inclure un filet de bave au coin des lèvres ou des épis dans les cheveux. Peu importe.

Il les aimait les Gutiérrez. Il aimait leur musique. C'était les aimer.
Son bâillement était communicatif. Comme la musique, mais comme tous les bâillements. Il voulait aller les voir en concert, encore, il faudrait qu'il lui demande leurs prochaines dates et scènes.

_ Euh c'est toi la fille du Bastard Lotus ?

wtf

_ La fille qui chante je veux dire

??

_________________

And so what ?
Voir le profil de l'utilisateur
Virgilio B. Gutiérrez
Ꮏ ℯ ℜ ℛ ℐ ℬ ℓ ℰ
avatar
Âge du perso : 20
Activité : Musique
Spécialité : Platines & techniques par ordinateur
Fonction : Universitaire Y1
Avatar : Jotaro Kujo - JJBA
Doubles-comptes : Un peu trop
Messages : 87
Date d'inscription : 10/09/2016
Ꮏ ℯ ℜ ℛ ℐ ℬ ℓ ℰ


Virgilio s'était endormi avec de la vaporwave dans les oreilles, et le passage à la sythwave l'avait réveillé. L'air ahuri et les sourcils froncés, les coups de tête qu'il donnait de droite à gauche cherchaient probablement sa sœur, un rang devant lui, « parce que c'est plus pratique pour t'embrasser la nuque » qu'il avait dit. Reste qu'il se sentait très con de s'être affolé à ce point pour rien, et il déposa à la volée un baiser dans la tignasse violette qui lui bouchait la vue (mais peu importait puisque celle-ci était définitivement la plus belle de toutes).
Il déposa une main sur son épaule mais ne la dérangea pas dans sa discussion avec l'homme chat et se retourna vers sa voisine, probablement choquée de l'avoir vu se redresser à cette vitesse, peut-être même éborgnée puisqu'il avait jeté son style il ne savait où. Non, non, le style était à côté de lui et la voisine en question avait de grosses lunettes de hipster alors on était sauvés.

- Salut toi, t'es nouvelle ?

Grand sourire de beau gosse, la tête dans la main, deux doigts sur la visière de son képi pour le maintenir en place. Il avait fait l'effort (pour les darons) de ne pas se pointer le jour de la rentrée avec ses moule-culs en cuir, mais ils n'avaient pas pu obtenir de lui la reddition du képi et certainement pas de son cuir de motard. Elle était mignonne, la voisine, et COMMENT CA UN HOMME-CHAT ?!
Ses sourcils se foncèrent soudain et son geste de tête fut si vif qu'il fit glisser son coude de la table et se niqua le nerf comme il est de coutume quand on doit être discret dans son sommeil scolaire. Il avait mal, sa grimace ne laissait aucun doute là-dessus, et il étouffa un rire stupide entre ses lèvres tordues par sa propre maladresse.

- Putain, il a une sacrée gueule lui, tu trouves pas ?

Ce fut la fin de la paix de la voisine.

_________________


S Y N T H W A V E A E S T H E T I C
Voir le profil de l'utilisateur
Jay I. Howard
Sweet dreams are made of you
avatar
Âge du perso : 22 ans
Activité : Musique
Spécialité : Rap
Fonction : Y3
Poste spécial : Wesh de l'école
Avatar : Noiz - DMMD
Doubles-comptes : Japogay Tranquille
Messages : 317
Date d'inscription : 05/10/2014
Sweet dreams are made of ❦you

Rentrée.
Jay revint dans l'amphithéâtre par la porte de derrière et se contenta de raser les murs. À première vue les rangs étaient pleins, et même s'il voyait des places libres, il n'avait aucune envie de s'y installer. La narcoleptique n'avait pas trop hésité à prendre sa place, il était à la rue, il était doublement à la rue et ses dents mordaient sans douceur l'intérieur de ses joues. Il avait une folle envie d'aller squatter les terrains de sport pour y défoncer le matériel. Quelque chose lui disait qu'il ne passerait pas la journée entière à Volfoni et que, très vite, il irait chercher ses rollers dans sa piaule et irait faire un tour du côté de la plage. Le tout, ce serait de ne pas se jeter à la mer.
Oh bordel. Sa mère.
Mieux valait ne pas y penser.
Il s'assit à même le sol, au fond de la salle, caché par les derniers rangs. Il écoutait ce qui se disait vite fait, se gava rapidement de ces conneries, monta ostensiblement le volume dans ses écouteurs.

_________________


Cadeaux:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


 
[MINI EVENT] Pré-rentrée [feat. Jushirô]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [MINI-EVENT] One, two, three, four... Let's go music !
» [Mini-event]Les Jishin Kaizokudan débarquent!!!
» [mini-event] Raviver une legende : le conseil pirate
» [Mini-Event] L'amende est le fruit de l'amandier.
» [Mini-Event] Combat aride

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Parc Ouest :: Bâtiment principal :: Amphithéâtre-
Sauter vers: