╚═╩ Je ne voudrais pas te déranger, mais...╚═╩ [PV Enora Clifford]

Joshua Arias
Artiste partagé
avatar
Âge du perso : 17
Activité : Cursus artistique - Musique
Spécialité : Instruments classique - Batterie
Fonction : Lycéen (11th grade)
Poste spécial : ///
Avatar : Leon Kuwata
Doubles-comptes : ///
Messages : 12
Date d'inscription : 09/09/2016
Age : 18
Localisation : Lyon
Artiste ✰ partagé


Je ne voudrais pas te déranger, mais...

[PV Enora C.]




Encore une journée sans grand intérêt s'était déroulée pour Joshua. Aucun changement particulier dans les cours, rien qui ne puisse attirer l'attention ne serait-ce que l'espace d'un court instant. Comme d'habitude, il avait passé sa journée à griffonner des courts textes sans liens sur son carnet. Il n'avait qu'une seule envie, et c'était que cet ultime cours pratique (qu'il adorait pourtant d'habitude) se termine et qu'il puisse enfin rejoindre la bibliothèque. Il ne le voulait pas uniquement parce-qu'il aimait ça, mais aussi parce-qu'il lui restait du rangement à faire sur place.
En effet, bien qu'il eût déjà travaillé le jour précédent, il n'avait pas pris le temps de scanner et ranger les retours placés en bazar dans un bac devant l'entrée du local. De plus, il avait, comme chaque semaine, à vérifier quels livres avaient été rendus en retard et à envoyer un e-mail aux emprunteurs de ces derniers. Joshua soupira devant la masse de travail qui l'attendait encore, mais il conclut que tout ce rangement était plus agréable que les cours théoriques sur l'histoire de la musique qu'il devait suivre et qui le barbaient.


La fin des cours tira le jeune rouquin de ses pensées et, sans même prêter attention aux conseils que son professeur distribuait pour le prochain cours, il fila vers la bibliothèque ne faisait un détour que pour s'acheter un café. Arrivant sur place, il remarqua que son patron avait déserté le lieu, laissant un petit papier indiquant son retour "dans une petite heure". Joshua attrapa son sac et le fouilla un court instant, tirant finalement son trousseau de clés d'un geste théâtral, la mine victorieuse.
Arrivé dans la vaste salle, il alluma un des ordinateurs, et il considéra la pile de livre rendus, concluant rapidement qu'il en aurait pour une bonne heure, sans compter le temps qu'il perdrait surement à feuilleter lesdits ouvrages. Après une petite évaluation visuelle, Joshua décida de trier les livres à ranger par catégorie. Au bout d'une bonne dizaine de minutes, la grande pile avait été transformée en plusieurs petites, facilitant ensuite la tâche suivant du jeune homme, à savoir vérifier que les non-rendus avaient été ramenés. Il lui fallut quelques temps pour parvenir à lancer le logiciel, car celui-ci refusait de se connecter sur le compte de Joshua, mais lorsqu'il y parvient il remarqua immédiatement que peu de livres étaient manquants à l'appel. Il n'y avait tout au plus qu'une quinzaine d'oublis, tous datant de moins d'une semaine. Tous sauf un. Un ouvrage manquait à l'appel depuis maintenant plus d'un mois. Une certaine Enora Clifford, à laquelle le bibliothécaire avait déjà eu affaire et au caractère difficile, du moins selon les dires de l'homme. En ce qui concernait Joshua, il ne l'avait vue que quelques fois tout au plus, mais cela avait suffi pour qu'il se souvienne d'elle, car elle faisait... Contraste avec les autres étudiants de l'académie.
Le rouquin observa avec plaisir que les non-rendus avaient bien été ramenés, sauf le fameux "épisode manquant". Car c'était ainsi qu'il avait renommé l’énième oubli d'Enora, empêchant les lecteurs de cette série d'avancer. Joshua lui envoya un nouveau mail, puis s'étira en prévision de tout le rangement qu'il lui restait encore - bien qu'il eût au moins rangé les tas par catégories.


Ce n'est qu'au moment de ranger un nouveau tas de livre qu'il aperçut derrière la porte la criminelle la plus recherchée de la bibliothèque, qui marchait d'un pas tranquille. N'hésitant qu'un court instant, il laissa tomber sa tâche, bien déterminé à récupérer le livre manquant après tant d'attente. Joshua se précipita à la poursuite d'Enora, mais lorsqu'elle se retourna et vit celui qui lui courait littéralement après, il s'immobilisa. Il ne savait pas vraiment quoi lui dire et puis... Son allure, l'aura qu'elle dégageait, son look, les rumeurs sur son comportement, tout portait le jeune homme à la craindre et à peser ses mots. Elle lui faisait tout bonnement peur. Il se ravisa, reprenant un court instant son souffle, puis il se redressa et commença à parler.

"-Tu est bien Enora Clifford...? ...Enfin non. Tu es Enora, ça ne fait aucun doute... Hem... Je ne voudrais pas te déranger, mais..."


Voir le profil de l'utilisateur
Enora Clifford
V E U V E N O I R E
avatar
Âge du perso : 21 yo [19 janvier]
Activité : Arts Plastiques
Spécialité : Dessin & Fusain
Fonction : Universitaire (y3)
Avatar : Suigintou ○ Rozen Maiden / Nox ○ Ajgiel
Doubles-comptes : Le gros et le spaghetti (Méliès & Brendol)
Messages : 364
Date d'inscription : 05/01/2015
V E U V E ✝ N O I R E

Le prof d’histoire de l’art vient de lui donner une dissertation à rédiger sur l’art pariétal préhistorique pour compenser un cours qu’elle a manqué.

Une dissertation.

Enora traîne sa rancœur dans chacun de ses pas car elle exècre ce genre d’exercice (les traits lui viennent toujours plus facilement que les mots).

Une cavalcade dans son dos la distrait; apparemment dans cette école on ne peut MEME PAS ruminer tranquillement son amertume, c'est insupportable.
Elle a beau avoir l’habitude de tous ces crétins de sportifs exubérants, elle se pensait seule alors, vaincue par la surprise, elle se retourne.

Et merde.

C’est après elle qu’il courrait et maintenant que leurs regards se sont croisés elle ne peut plus lui échapper.

Ceci dit, ça n’a pas l’air de vraiment lui faire plaisir ; pire, pour un peu il en tremblerait.
Elle voit presque le néon « fausse bonne idée » s’allumer au fond de ses yeux et retient le sourire vicieux qu’elle sent effleurer pour une seconde à peine la commissure de ses lèvres.

Dès que le roux ouvre la bouche, ce sourire est totalement oublié.

D’un soupir excédé elle le coupe, d’un haussement de sourcil impérieux elle le rejette.

Trop tard.

La sentence qui tombe comme un couperet.

Rien qu’au bruit pachydermique de tes pas, c’était trop tard.

Le dos si droit qu’elle en gagne bien deux centimètres, elle pose une main sur la hanche dans un théâtral excès d’impatience et, de l’autre, rejette ses cheveux en arrière d’un geste souple.
Enora sait se donner des airs de reine, il faut bien le lui accorder.

Enfin, maintenant qu’t’es là… abrège. Qu’est-ce que tu veux ?

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua Arias
Artiste partagé
avatar
Âge du perso : 17
Activité : Cursus artistique - Musique
Spécialité : Instruments classique - Batterie
Fonction : Lycéen (11th grade)
Poste spécial : ///
Avatar : Leon Kuwata
Doubles-comptes : ///
Messages : 12
Date d'inscription : 09/09/2016
Age : 18
Localisation : Lyon
Artiste ✰ partagé


Le ton sec et les mots dur de la jeune femme arrachèrent à Joshua un nouveau soupir. Il se demandait toujours pourquoi il avait décidé de la suivre, alors qu'il aurait pu envoyer un énième e-mail cordial. Mais comme elle lui avait si bien fait remarquer, c'était trop tard. Trop tard pour ne pas la déranger, et trop tard pour reculer. Partir maintenant lui attirerait des foudres telles que le rouquin se refusait ne serait-ce que de les imaginer. Joshua reprit ses esprits et, assemblant le peu de courage qu'il lui restait, ouvrit la bouche. Mais aucun son de put sortir. La prestance et la réputation de son interlocutrice avait réussi à le faire douter. Le jeune homme avait l'impression que chaque mot qu'il allait prononcer devait être réfléchi sous toutes ses formes et toutes ses significations, sans quoi la sentence tomberait, et Enora jugerait tout en lui d'un simple regard. Il déglutit, et finit par articuler :

"- Je ne sais pas si tu le sais, mais je travaille à la bibliothèque. En part-time seulement. Et... Il y a déjà un long moment que tu as emprunté un livre que tu ne nous à jamais rendu..."

Cette scène aurait paru comique à n'importe quelle personne qui aurait pu la voir. D'un côté Joshua qui donnait l'impression d'avoir effectué la déclaration la plus importante de sa vie, une goutte de sueur perlant sur la tempe, l'air d'avoir peur mais d'être soulagé en même temps. Et de l'autre côté, Enora, qui paraissait digérer les dernières paroles de l'autre. Le jeune homme observait avec attention la réaction de la coupable, élaborant dans sa tête tout un tas de plans s'adaptant à tous les cas de figures. Il était prêt à fuir si elle se mettait en colère, à se défendre si elle voulait le frapper et à faire bien des choses si elle faisait pire encore. Un frisson parcourut son corps, alors qu'il répétait dans sa tête les situations les plus probables auxquelles il pouvait faire face.



_________________
#00CCBE
Voir le profil de l'utilisateur
Enora Clifford
V E U V E N O I R E
avatar
Âge du perso : 21 yo [19 janvier]
Activité : Arts Plastiques
Spécialité : Dessin & Fusain
Fonction : Universitaire (y3)
Avatar : Suigintou ○ Rozen Maiden / Nox ○ Ajgiel
Doubles-comptes : Le gros et le spaghetti (Méliès & Brendol)
Messages : 364
Date d'inscription : 05/01/2015
V E U V E ✝ N O I R E

Mais c’est qu’en plus il lui soupire au nez, ce looser.

Enora le préférait lorsqu’il était terrifié à en oublier de respirer, ou du moins qu’elle se l’imaginait comme tel. Elle se demande vaguement si elle devrait le menacer d’une horrible malédiction pour qu’il remballe le peu d’insolence qu’il s’autorise.

Elle est vraiment d’une humeur massacrante.

Et en plus, il blablate pour rien. Il travaille à la bibliothèque --wahou. En part-time --double wahou. Mais c’est fantastique, mon petit, BRA-VO.

Il veut la culpabiliser de ne pas travailler elle-même, ou quoi ?

Pffft. Je t’ai dit d’abréger. Ta petite vie a l’air chiante à crever et t’écouter c’est vraiment une façon trop pathétique de mourir pour moi.  

Toujours aussi aimable, hein.  

Lorsqu’il aborde enfin le vif du sujet, Enora en reste toutefois muette une brève fraction de secondes. Bien joué, Joshua, bien joué! Continue comme ça!
...
Savoure ta paix tant qu’elle dure, au moins.

T’es vraiment sûr de ton coup ? Parce qu’à moins que tu sois en charge de la section occultisme, y’a des chances que tu te plantes de personne.

Un haussement de sourcil inquisiteur et un claquement de langue moqueur.

Tout cela n’est qu’une façon plus ou moins subtile de gagner du temps parce qu’en réalité elle sait qu’il est dans son bon droit et cherche désespérément de quel bouquin il veut parler.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
 
╚═╩ Je ne voudrais pas te déranger, mais...╚═╩ [PV Enora Clifford]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tavernier, je voudrais une rousse, s'il-vous-plait! (PV Gil et Lib)
» Qui voudrais d'un RP avec le loup scizophrène?^^
» Projet One Piece
» Dans le champ de fleur sauvage
» Venez nous faire découvrir de nouveau groupe (ou chanteur ;p)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Parc central :: Pavillon blanc :: Bibliothèque-
Sauter vers: