Au commencement était le chaos

Invité
Invité
avatar

Quand Rowan se réveilla ce matin là, rien, absolument rien, ne se passa en douceur. Au lieu de la sonnerie mélodieuse de son réveil, il fut tiré de son sommeil par le bruit que provoqua la porte de sa chambre quand elle s’ouvrit à la volée avant de claquer violemment contre le mur. Ses parents y entrèrent en trombe avec force et bruit.

-Rowan ! C’est terrible ! C’est un désastre ! C’est…c’est apocalyptique !

-C’est le chaos, Rowan ! Affirma sa mère.

Apocalyptique ? Chaos ? Mais qu’est-ce que ses parents étaient en train de chanter ? Tout ce qu’il voulait, c’était dormir encore un peu avant de commencer à se préparer à partir prendre son bus qui l’amènerait à l’aéroport de Glasgow dans l’après-midi. Il faisait beau alors son avion ne risquait pas d’être annulé. Vivre chez ses parents à 28 ans, ça fait un peu ringard mais là, il était un peu obligé. Il avait rendu son appartement un mois plus tôt et se retrouvait depuis ce moment là à dormir dans sa chambre d'adolescent.

-Les chauffeurs de bus et de taxis sont en grève, Rowan. Un chauffeur a été agressé par un usager hier soir. Ta tante va t’emmener mais vous serez obligé d’y aller tôt. Il faut que tu te lèves et que tu finisses tout de suite tes derniers bagages. Avec ton père, nous serons partis au travail d’ici une heure.

Rowan sauta de son lit. Voilà une journée qui commençait bien, dites voir. Il commençait à se dire qu'il aurait peut-être du s'acheter une voiture même s'il savait bien qu'il n'en aurais jamais l'utilité et que ce serait une dépense inutile. Il petit déjeuna et s’habilla en vitesse. Tout allait pour le mieux quand il s’aperçut, après que sa mère lui eut demandé, qu’il ne parvenait plus à mettre la main sur son satané passeport. Il retourna toutes les affaires pour le retrouver, en vain, pour que, finalement, sa mère s’aperçoive qu’elle l’avait prit par erreur et mit dans son propre portefeuille.


-Franchement, Maman, si c’est une façon de me dire que tu ne veux pas que je parte, ce n’est pas très subtil.

-Tu sais bien que je suis ravie pour toi. Mais je vais jouer les mères poules jusqu’au bout. Tu as intérêt à m’appeler tous les soirs si tu ne veux pas me voir débarquer chez toi avec ton père au moment où tu t’y attendras le moins.

Rowan prenait la menace très au sérieux puisqu’elle l’avait déjà mis une fois à l’exécution lorsqu’il était encore étudiant à Oxford. Alors qu’il bouquinait tranquillement dans une salle de classe abandonnée, il avait vu sa mère qui le regardait fixement à travers la fenêtre. Ils en riaient souvent en racontant l’anecdote pendant les repas de famille.

Ses bagages fins prêts et ses parents partis travailler, il attendait sa tante Paige de pied ferme. Il avait hâte de rejoindre l’Amérique même si son voyage allait être très long. Avion puis encore deux heures de train. Rowan n’était encore jamais parti aussi loin de chez lui. Sa tante arriva avec plus d’une demi-heure de retard sur l’horaire prévue ce qui commença sérieusement à stresser le jeune homme. S’il loupait son avion, le prochain ne partirait pas avant le lendemain soir et il avait un rendez-vous dans son nouvel établissement qu’il ne pouvait décaler.


-X’cuse, honey, j’étais coincée dans les embouteillages en venant. J’espère que ce sera moins le bordel pour rejoindre l’aéroport sinon t’es bon pour prendre le suivant…Bon après, les avions, c’est souvent en r’tard alors t’inquiètes pas trop, Roro. Tu vas conquérir l’Amérique.


Le chemin fut des plus stressants entre sa tante qui parlait de tout et de rien et les voitures qui provoquaient une cacophonie assourdissante. L’avancée était très lente et le jeune professeur aurait presque eut meilleur compte à partir à pied ou à vélo. Heureusement, ils arrivèrent à l’aéroport un peu en avance mais malheureusement, la prophétie de sa tante se réalisa. Son avion était retardé d’au moins deux bonnes heures. Enfin, le numéro de son vol fut prêt à partir.

-Tu nous ramèneras une petite américaine quand tu rentreras à Glasgow, hein ? Bon, j’sais bien qu’tu dis que ça t’intéresse pas des masses d’avoir une relation amoureuse mais ptêtre bien qu’un nouvel environnement te f’ras changer d’avis…Bon voyage, mon Roro. Tu vas tous nous manquer. On se voit pour les fêtes.

Et Roro était parti pour un long voyage qu’il n’avait pas vu passer du au fait qu’il s’était endormi au bout d’une heure de vol. La journée avait été stressante et il manquait de sommeil. Tout alla bien mieux lorsqu’il arriva sur le nouveau continent. Même si le décalage horaire le dérangea au début, il se débrouilla pour ne pas louper son train et arriva à l’heure prévue vers la résidence. Deux semaines plus tôt, un de ses meilleurs amis d’oxford qui vivait dans le Minnesota, Josh Carter, avait accepté de réceptionner les cartons de Rowan et quand celui-ci entra dans son nouvel appartement, tous ses cartons l’attendaient sagement. Il n’était pas encore midi et allait sûrement passer le reste de la journée à déballer ses affaires. Le canapé-lit et quelques meubles avaient déjà été montés, Josh ayant connaissance des capacités réduites de son ami en bricolage. Il ne faudrait pas qu’il oublie de le remercier pour cette petite attention très appréciable. Il visita l’appartement en quelques minutes, goûtant au plaisir de débuter une toute nouvelle vie. Il changea rapidement de vêtement, les anciens sentant un peu trop la transpiration. Il enfila un jean qu’il avait mit dans son sac de voyage ainsi qu’un tee-shirt à l’effigie de Pacman.

Rowan se demandait comment allait se dérouler ses cours dans son nouvel établissement. Il n'avait jamais fais cours qu'à des lycéens Irlandais et il savait que l'académie recueillait des étudiants de nationalités très différentes. C'était une nouvelle expérience pour lui et il avait hâte de pouvoir rencontrer ses élèves.

La première chose qu’il installa fut sa télé et le boitier lui permettant de recevoir les chaines. Il ne se voyait pas passer la journée dans les cartons sans avoir de fond sonore. Il zappa de chaines en chaines jusqu’à tomber sur une rediffusion d’un épisode de
Doctor Who avec le dixième docteur. Cette journée, ce serait uniquement entre le Docteur, les cartons et lui.

Il déballa d'abord quelques cartons sur lesquels étaient inscrit le mot "livres" au marqueur noir. Il espérait que le voyage en soute ne les avaient pas abimés et qu'il n'allait pas se retrouver avec des livres cornés, déchirés ou pire. Il ne les avait pas classé en les mettant dans les cartons, les rangeant principalement par taille, ce qui faisait que des mangas pouvaient être rangés avec des romans anglais et des comics avec des beaux livres. Il allait devoir tous les reclasser pour les mettre dans les étagères. Heureusement qu'elles étaient déjà montées. Et nombreuses.

Mais alors qu'il déballait le troisième carton de livres (sur une bonne vingtaine) et qu'il posait son contenu à même le plancher, on sonna à la porte d'entrée.

Qui donc pouvait savoir qu’il était là ? Peut-être qu’un voisin l’avait vu entrer et qu’il voulait lui souhaiter la bienvenue ? Même si Rowan était ravi d’avoir déjà de la visite, il ne pouvait s’empêcher de penser que son appartement, qui ressemblait à une ville de carton avec un plancher composé partiellement de livres, risquait de rebuter le nouveau ou la nouvelle venue.

Le petit professeur se leva et alla ouvrir la porte à l'inconnu. Sa nouvelle vie commençait vraiment.

Invité
Invité
avatar

Au commencement était le chaos.

« Ca ne s'est jamais passé comme ça. »

- Salut, j'pourrais utiliser vos toilettes deux minutes ?

Mais c'est pas là qu'il habite ?

Il m'a bien donné cette adresse pourtant, j'ai vérifié quarante fois sur la boîte aux lettres avant d'aller frapper. Je déteste aller chez les gens que je connais pas. N'empêche que cette fois, je lui ai demandé des millions de fois de me donner l'adresse exacte, à chaque fois il me l'a donné, et là, c'est pas lui. Non mais y'a un soucis.
De ce que je peux voir dans l'appartement, y'a des cartons. Il a déménagé ? Merde à la fin, hier encore il m'a donné cette adresse ! C'est quoi, un canular ? Hé, j'ai payé, merde ! J'veux mon djembé ! Putain comme quoi les trop bonnes affaires c'est vraiment que de la connerie. S'il encaisse mon chèque j'lui dézingue sa face, j'te jure. Je le retrouve, et je lui pourris sa face. Putain, j'suis pas content là, non j'suis pas content. Et cet espèce de con derrière l'encadrement de la porte a plutôt intérêt à pas me refuser ses chiottes où je me mets à râler. Je le frapperai pas, déjà parce que je frappe pas et parce qu'en plus c'est pas lui que je dois frapper, il est au courant de rien et il n'a rien à voir là-dedans. N'empêche que ça m'énerve un peu, là. Non, vas-y, calme-toi Dymas. Il t'a rien fait, il y est pour rien, fiche-lui la paix. Juste, dis rien. Tais-toi.

Ah j'ai l'air malin j'suis sûr, avec mon sourire niais et ma main qui gratte mon bonnet. Je déteste dire aux gens que je me suis trompé de numéro et m'excuser, alors frapper chez quelqu'un que je connais pas et lui balancer "ah pardon, j'suis trop con pour savoir où habite le mec qui m'a vendu un djembé sur internet alors j'viens frapper à toutes les portes pour savoir où il est", merci bien quoi. Alors ouais, première excuse qui vient, je prends. Aller aux chiottes, ça marche toujours. La première fois que je l'ai sorti, j'étais en teuf et trop défoncé pour savoir rentrer chez moi. Alors j'suis allé frapper à la première entrée de maison, c'est une meuf à moitié nue qui m'a ouvert, j'lui ai demandé si j'pouvais aller pisser, elle m'a laissé entrer, j'y suis allé, j'suis sorti, j'l'ai baisé, j'ai dormi et j'suis parti. Depuis, c'est resté mon excuse préférée. Alors là, j'la ressors. Même si c'est pas une fille nue devant moi. Du moment que je passe pas trop pour un con...

Souris, Dymas. À défaut de paraître crédible, au moins ais l'air sympa.

- S'il vous plaîîîîîît ?

 
Au commencement était le chaos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)
» Mercenaires du chaos vs gamines
» Il était une fois... Carrefour!
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)
» Ork vs chaos khorne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Hors RP :: Minnesota :: RP-
Sauter vers: