comme si rien ne s'était passé — pas d'boyle

Norman Boyle

avatar
Âge du perso : dix-neuf yo.
Activité : théâtre.
Spécialité : jeu d'acteur.
Fonction : lycéen } 10th grade.
Poste spécial : nn
Avatar : sasori } naruto.
Doubles-comptes : nn
Messages : 1
Date d'inscription : 01/11/2016

Norman Boyle ••
Âge― 19 yo.
   Sexe― long.
   Origines & Nationalité― des origines mexicaines qui viennent tout droit des immigrants. sinon bah, nationalité américaine, what else.
   Sexualité― un amour inconditionnel pour l'auto-destruction. non en vrai, t'aimes tout le monde.
   

Pour les personnages à Volfoni ••

Statut à Volfoni― bb lycéen.
   Régime― interne.
   Club(s)― IL EST OU LE CLUB PARANORMAL SVP. :feels: jeux de société, pour jouer au UNO svp.

   Cursus choisi― théâtre.
   Spécialité― jeu d'acteur.
   Groupe souhaité― solitaire.
 

 
Physique― cheveux roux, désordonnés, flashy comme son cul – yeux de billes qui tournent vers le brun, donnant des airs d'incompréhension et de léthargie – un corps fin, maigre, des côtes saillantes qui veulent à tout prix transpercer cette peau blanche si fine et bleutée par la facilité, le froid et la violence - un corps tatoué par la brisure des tourments. un style 3D steam punk qui laisse souvent perplexe face à ta soi-disant forme et naissance humanoïde ( here ) - de nombreuses coupures pseudo-involontaire sur les avant-bras, les cuisses et les mains. toujours en quête d'épiderme vierge, les tranchées de sang avancent, dans cette épaisse pénombre psychotique - une tête d'enfant, les joues bombées et moelleuses sur lesquelles on a envie de déposer un ou plusieurs baisers pour dire que oui, « ça va aller ». cette face qu'on veut rendre vivante. ce visage dépaysé par les expressions et le bon sens – un style vestimentaire sobre, sans importance et totalement commun. sombre et strict, le personnage ne donne pas envie, se pavanant devant la mode comme le canard boiteux qu'il est - si nous devions parler de chiffre et d'indiscrétion, cent soixante centimètres et quarante-quatre kilogrammes seraient au rendez-vous.

+ ses cheveux roux viennent d'un bazars génétique monstrueux, son arrière arrière grand-père maternel était lui même roux.

   Avatar― sasori } naruto. ♥♥♥♥♥♥♥♥

   Caractère― la démarche morte, tu lèves les yeux au ciel, tu appelles une dernière fois les puissances célestes, tu les implores encore un peu avant d'exploser, de tout balancer et de t’effondrer. tu n'es que l'ombre d'une vie, tu n'es que la tragédie de tous ces gamins, vivant leur enfer quotidien. matraqué par les vices du lendemain, les tics, les tocs, sonnent et toquent aux oubliettes du passé. mais en vvain, tun'arrives à les chasser. les discussions longues, profondes, infructueuses avec celui qui te sert de garde-fou, celui dont le visage détaillé et réel. il te fixe, il te fait dégobiller les gros mots de ta bouche en feu. face à la seule personne ici sur cette planète, tu n'es rien. tu n'es rien d'autre qu'un casse-tête de plus, et cette idée-là, de n'être rien, elle te bifle chaque matin. sale queue qui te défonce les reins et déverse son poison dans tes tripes qui massèrent leur dérangement pendant un bon moment jusqu'au beau jour où oui, toi, Norman, tu finis par toi aussi, péter un câble. tu n'es plus sans savoir que ton esprit est malade, que ton physique crie famine, que les aides thérapeutiques sont vulgaires par rapport aux propos qui te lacèrent.

imperturbable. tes pupilles restent flasques, sans vie, qualité naturel qui vient endurcir ton talent théâtrale mais qui paradoxalement, impose un mur sans limite entre toi et les gens. parlons de la petite plèbe qui te frôle tous les jours dans les couloirs, parlons de ces gens qui ruminent cet éternel brouhaha. parlons tout simplement de cette continuelle solitude que tu subis sans ne rien pouvoir faire. confronté à la vie sociale depuis peu, ce bain glacé dans les travers scolaire te laisse de marbre, face à cette avalanche de soucis, face à cette tension, vient alors une immense isolation qui se colle au goudron gluant de ton ombre. personne ne te parle. personne ne le veut. toi le premier. vient alors la curiosité de te confronter à tes appréhensions, celle de dire bonjour, de lâcher un sourire, simple voir industriel, de prêter un crayon, de communiquer grâce à toutes ces petites choses qui au fond, réchauffent ta mécanique du cœur « aujourd'hui, quelqu'un s'est proposé pour me prêter son cours et je lui ai dit merci ». le sourire tendre mais surtout franc du psychologue se pose sur toi, un exploit, une galère pour Norman Boyle. mais une futilité, une connerie pour Everybody.


   Histoire & précisions―


- 1995, Mary Dean et Clarck Boyle se marient.

- 21 juin 1997, vient au monde le petit Norman Boyle.

- Norman est un garçon très bien entouré, il est aimé et vit une vie paisible.

- 6 novembre 1999, vient au monde Lidia Boyle qui meurt 3 mois après à cause d'une leucémie mal soignée

- 14 avril 1999, la famille Boyle accuse le docteur Henry Walker d'avoir négligé l'enfant.

- 25 juillet 1999, faute de preuve et surtout du fait que Henry ait une fameuse réputation, les poursuites sont abandonnées et aucun dédommagement ne sera donné à la famille.

- 6 novembre 2000, Lidia ( grâce à des dons ) a pu enfin être enterrée dans le cimetière de Portland. durant ce laps de temps, Norman fut fortement délaissé. les parents ne se sont jamais moralement remis et continuent de penser que tout est lié à Henry Walker. En effet, les parents étant assez pauvre et la gamine ayant des traits purement mexicains, Clarck fut amené à une possible discrimination raciale.

- Norman a 5 ans lorsque ses parents décident de se rapprocher de la frontière mexicaine, en Floride.

- Clarck Boyle se fait descendre le 17 février 2005 après une tirade sans fin dans le ghetto de Sanford. Il survit, mais peu de temps après le drame, il quitte sa femme pars vivre au Mexique.

elle mignonne celle-là avec ses talons aiguilles et sa jupe crayon. elle me fait rire comme ça, elle se tortille dans son habillement de merde d'assistante sociale. le rouge à lèvre pas bien mis, les cheveux encore mouillés, on voit bien que je suis le fameux cas de la soirée. ils sont tous là, à me poser pleins de questions de merde sur ma vie de merde et sur ma famille de merde. ma mère boit ? un chaouia le matin pour tenir la journée. ma mère se drogue ? pas que je sache. ma mère se prostitue ? mais merde ! le seul fils de pute ici, c'est Daryl. il est se pavane sur ses copies de nike bien dégueulasse, c'est lui qu'il faut enfermer ! moi j'aime ma mère. je veux rester près d'elle.

« est-ce que vous comprenez ? »


- le 8 juin 2008, Norman se fait placer en foyer d'accueil suite à une série de maltraitances effectuées par Daryl Banner. après avoir quitté sa femme, Mary s'est vue obligée de vivre avec monsieur Banner, un homme de chantier, pour essayer de subvenir aux besoins de son fils. le 7 juin 2008, Banner pousse le garçon dans les escaliers et finit avec les deux bras fracturés, les côtes cassées, les jambes griffées et la tête fracturée. Daryl a pris 5 ans de prison ferme et Mary 3 ans pour négligence et non-assistance à personne en danger.

calme, plat, blanc. comme il était facile de vivre sans se soucier de rien.
comme il était dur de faire comme si rien se n'était passé.


uc biatch.
   
Comment peut-on t'appeler ?― marius, trou du cul, jsp moi. :( D'où venez vous ?― je suis le seul et unique roux. je pisse sur percevache. et oui. oui.Durée du séjour― deux semaines ! après, si ça roule, je pourrai en redemander des semaines ?  Un classique  Un avis sur les inscriptions temporaires ?― c'est vachement cool. j'aime beaucoup le concept qui parait un peu fébrile donc à voir au niveau de la vie dans le forum. j'ai voulu tester un perso sans pression vu qu'en ce moment, c'est le désastre dans mes persos et mon inspiration. ^^^^^ j'espère retrouver l'envie de rp sur ce fo. ♥ T'aimerais refaire ça, un jour ? 0/― why not !  
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard
ACCRO AU MCDO
avatar
Âge du perso : On ne demande pas ça à l'entité du chaos D8
Spécialité : Le café le café le café 8D
Fonction : Deus Ex Machina
Messages : 3139
Date d'inscription : 19/01/2013
Localisation : Au McDo comme les gros.
ACCRO AU MCDO ♥

EL ADRITORE !

BIENVENIDO espèce de Mexicain roux.

immigré  immigré  immigré  immigré  immigré





Dépêche toi wesh.

Non je rigoule (en vrai j'ai tellement d'autres trucs à faire qu'embêter les gentils gens qui passent ahaha) (j'espère que tu t'amuseras avec Norman au fait, c'est chiant de pas arriver à trouver de perso/forum/inspi :c ) (courage wesh)

EDIT : fiche abandonnée à la demande du joueur.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur http://academievolfoni.forumactif.org
 
comme si rien ne s'était passé — pas d'boyle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il y a un temps pour tout [Pomona]
» agir comme si on ne ressentait rien.
» Lidia Faith Columbus - J'suis le genre de personne qui va s'enfermer dans la salle de bain, qui va pleurer toutes les larmes de son corps, et en ressortir comme si rien n'était.
» Et si Obi-Wan était passé du Côté Obscur ?
» • « Ils disent que le temps passe, que les gens changent, et qu’on arrive à s’oublier comme un rien. » ― TYEE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Gestion du personnage :: Présentations :: Inscriptions temporaires-
Sauter vers: