Do the flop guy ! - Kyoka -Terminé

Kyoka Suigetsu
Thⅇ ⅅetective ⅅaddy
avatar
Âge du perso : Vingt sept ans.
Activité : Policier infiltré au cursus artistique.
Spécialité : Musique.
Fonction : Policier infiltré chez les lycéens.
Messages : 7
Date d'inscription : 16/11/2016

Kyoka Suigetsu ••

   

NOM COMPLET - Kyoka Suigetsu, le seul et l'unique. Pour la signification, c'est trop compliqué.
ÂGE - Vingt sept ans, je suis pas du tout vieux. Rah, les lamas de nos jours.
ORIGINES - Coréen & Japonais.
SEXE - Homme.
ORIENTATION SEXUELLE - Bisexuel.
SITUATION MARITALE - Divorcé & célibataire.
RANG -The Detective Daddy

SITUATION PROFESSIONNELLE -Policier.
TEMPS PASSÉ À ARCADIA -J'y suis depuis un mois.
 
PRÉCISIONS ••

Yoko & Yuka

• Père d'un garçon de huit ans, Yoko et d'une fille de dix ans, Yuka.
• Yoko est un véritable mini-Kyoka.
• Yuka est une petite fana de manga, adorant mettre des perruques et ce cosplayer.
• Il a été viré de la maison familial, tout comme sa petite-amie, Nana, en apprenant sa grossesse.
• Il alternait cours/boulot de nuit, pour payer l’hôtel pendant plus d'un an.
• Véritable passionné, Kyoka adore la poésie, écrivant parfois quelques vers après le travail.
• Papa poule, il gâte comme il peut ses enfants, veillant à qu'il ne manque de rien.
• Suite à son divorce, il ne s'était pas remis en couple pour être concentré sur son travail, fini les soirée en boite.
• Chargé de la surveillance dans l'école, il n'hésite pas à se mêler parmi les élèves en tenue de civil pour récolter quelques informations.
• Il est prêt à tout pour résoudre une affaire, quitte à passer outre les règles, étant un vrai électron libre.
• Il n'aime que ses enfants, pas les autres. Les cris d'enfants l'emmerde, tous sauf ceux de ses deux bébé-d'amour-chéri-Kyoka-tu-te-calme.
• Son autre passion à part fouiner et écrire ? Adapter ses poésies en chanson.
• Son premier rêve était de devenir une star de la chanson, rêve qu'il a abandonné vers ses quatorze ans.
• Il est née dans une famille catholique, lui ne l'était pas du tout, fuyant les messes et faisant son anti-conformiste.
• Il ne fait plus réellement confiance aux gens, comptant que sur lui même.
• Pas réellement tendre avec les gens, il n'est pas tactile et rejette tout contact.

   
PHYSIQUE ••

•Des cheveux bruns, avec une grande mèche rebelle, c’est de famille car même son fils l’as. Papounet est fier.
•Des yeux olives foncés, souvent blasé. On ne pourrait pas lui greffer une autre émotion ?
•Avec son visage qui porte encore des marques d’enfance, on lui donne souvent moins d’années en âge, environs la vingtaine d’années.
•De taille moyenne, il est encore assez susceptible sur ça, ayant été petit pendant une très longue période. Les soupes ont enfin portés leurs fruits.
•Cet idiot a des problèmes de dos, à cause de ses boulots en tant homme de ménage et ouvrier. Il galère à porter ses gosses sur son dos.
•Son dos est tatoué, d’un petit lama. Souvenir d’enfance avec son meilleur ami vers ses quinze ans. On est con quand on est jeune.
•Kyoka est fier de ses mains. Toute douce et propre, il fait tout pour les garder saine, étant un vrai maniaque de l’hygiène.
•Petit, il faisait du vélo. Devinez qui a une cicatrice sur le ventre à cause d’une chute.
•Niveau vêtement, il met des choses amples, se fichant de la mode.
•Les lunettes de soleil, c’est sa vie.

   
MENTAL ••

•Froid, Kyoka est un vrai glaçon. Un regard et hop, vous êtes refroidit. Une main sur son épaule, vous êtes assuré de vous retrouver avec son coude dans votre ventre. Oui, il est violent. Et il assume parfaitement.
•Gaga de ses enfants, il fera tout pour eux. Sortir à minuit pour acheter une tétine, une peluche, c’est déjà fait. Kyoka les chouchoute, les traitants comme des princes et princesses. C’est les seuls personnes avec qui il fait des câlins ou des bisous, les préférant à n’importe quel homme ou femme.
•Méfiant, il ne fait pas confiance directement à tout le monde. Il lui faudra bien quelques mois voir une année avant d’avoir confiance en quelqu’un. Kyoka a beaucoup de mal à confier ses enfants à la baby-sitter, lui posant un vrai interrogatoire dès son retour.
•Curieux, ce petit fouineur ira jusqu’à fouiller votre passé pour assouvir sa curiosité. Parfois, il peut s’incruster dans une discussion pour en savoir plus. Cette curiosité l’avait poussé plusieurs fois dans des histoires compliqués, allant jusqu’à se faire passer pour un étudiant, comme maintenant.
•Poète, il adore écrire en vers ou en prose, les posant sur papier ou sur son portable, qui au passage est un très vieux modèle, sans l’écran tactile. Un vieux BlackBerry.
•Anticonformiste, il est du genre à s’en foutre royalement de la religion et politique, assumant son avis jusqu’à débattre avec certaines personnes. Pour lui, la religion n’est qu’un instrument de manipulation. Ça, c’est des restes de son enfance, à toujours vouloir avoir raison et avoir un avis diffèrent des adultes.
•Tej-eur professionnel, il rejette toute forme de contact, ayant lui-même plus touché quelqu’un depuis quelques années, pour se concentré sur son travail et ses enfants. Ça ne le dérange pas, bien que sa libido en ait pris un coup.
•N’aiment pas les animaux, ils lui rendent bien. Des griffures, morsure, les animaux se déchainent sur lui quand il est dans le passage, lui aboyant dessus. Cela lui a fait développer une peur des chiens en particulier, se figeant en entendant un aboiement et en se barrant en courant facilement face aux gros chiens voir même les petits. Je vous dis pas la frayeur que sa fille lui a rapporté un chien en rentrant de l’école, je cite : ‘ Eloigne toi de cette bête des enfers elle va te manger !’ sous les rires de sa fille.
•Super-man dans l’âme, il ne laissera jamais quelqu’un dans le pétrin, intervenant dès qu’il flair une agression. Souvent, il intervient pour sauver les filles qui se font emmerder, les étudiants qu’ils se font tabassé et ce genre de choses.
•Ce mec facilement gêné, sa peau trahissant ses rougeurs. Se retrouver trop proche d’une autre personne le gêne, au point de vouloir fuir la discussion. Il tient cette timidité maladive depuis sa plus tendre enfance, la calmant petit à petit.


   
HISTOIRE ••



Dix juin deux-mille six.

Rock on !

Une voix avait crié ça à en péter sa voix. Cette voix, c’est moi. Enchanté, Kyoka Suigetsu ! Et non, je ne suis pas une fille, comme pourrais le dire mon prénom. J’ai seize ans, je vis en Corée du sud et aujourd’hui, je suis dans un garage, entouré de mes trois amis. Deux garçons et une jolie fille. Avec mes quelques verres dans le nez, j’avais su passer outre ma timidité, prenant une brosse comme micro. Un de mes potes avait lui, pris un balai comme guitare et l’autre, les casseroles comme batterie. Oui, on était tous déchiré, sous le regard hilare de la blonde. Je ne sais pas si c’est à cause de l’alcool, mais j’adore son rire.

Neuf juin deux-mille sept.

Je t’aime.

Putain de timidité. Pourquoi tu m’avais fait murmurer ses mots. J’avais surement les joues rouges, essayant de soutenir le regard de mon amie. J’espère pourtant être plus que ça. Elle m’avait souri, me soufflant les mêmes mots. Il n’en avait pas fallu plus pour que nos lèvres se rejoignent. Je ne serais pas dire ce que j’ai ressenti. On était maladroit, après tout s’était notre premier baiser mais c’était tellement… Ouah.


Deux octobre deux-mille sept.

Tu déconne ?

Ma mâchoire avait faillis se décrocher à la nouvelle. Ma copine avait le ventre rond, me fixant d’un air sérieux. Elle m’avait annoncé qu’elle était enceinte de deux mois, suite à notre première fois. On était jeune, on avait oublié le préservatif. Mais Nami ne voulait pas avorter, c’était contre les valeurs de sa famille. Je ne pouvais pas la laisser seule.

Vingt-cinq décembre deux-mille sept.

Prématuré.


J’avais dû réfléchir quelque instant avant de réaliser. Le bébé était venu au monde trop vite, après juste six mois de gestation, c’était risqué. Je suis resté toute la nuit avec Nami, pour la rassurer et me rassurer aussi. Je n’ai jamais été aussi heureux quand j’ai vu l’enfant vivant, lâchant une petite larme. La petite était vivante et ce nommait Yuka. A cause de cette naissance, elle allait avoir quelques problèmes de santé mais je savais qu’elle allait survivre, après tout, c’est une Suigetsu !  

Trente décembre deux-mille sept.

Va te faire foutre !

Dispute familiale. J’avais lâché ça à mon père, qui me regardait outré. Mais oui papa, toi qui est si souvent absent, comme pouvait-tu savoir que j’avais engrossé, comme tu dis, une étrangère ? Si absent que tu ne me connais même pas. J’ai quel âge ? Ah, connais-tu mon nom ? Cette dispute s’était amplifiée jusqu’au final. Viré de la maison, sac sur le dos, je n’ai pas été réellement surpris de voir Nami, bébé dans les bras, en larme, m’attendre. On savait ce qui nous attendait.

Dix août deux-mille huit.

Oui, je le veux.

Quatre simples mots, qui voulaient tout dire. Nous n’avions pas les moyens de nous payer un beau mariage mais être là, dans une Mairie, ça me suffisait. Nami voulait régulariser notre situation. Bien que je n’importe pas d’importance à ça, j’avais accepté. Un gazouillement de Yuka nous avaient fait sourire. Notre vie n’était pas facile, vivant d’hôtel en hôtel, alternant travail et étude pour pouvoir payer puis aussi, s’assurer un futur. Je lui avais promis, un jour, on aura une grande maison et des enfants qui gambaderons dans le jardin.

Vingt-sept septembre deux-mille neuf.


Bienvenue à toi, Yoko

J’avais prononcé ses mots avec tendresse, regardant le nouveau venu dans la famille dans les bras de ma femme. Moi, je gardais Yuka contre moi, contenant un minimum mes émotions. J’étais si heureux, aux anges. Je savais que Nami n’était pas du même avis et pensait qu’un deuxième enfant était une erreur, mais je ne voulais pas y croire. Plaquant un sourire heureux sur mon visage, je faisais comme si je n’avais pas vu le regard de regret de ma femme.

Dix-huit janvier deux-mille dix.

Tu ne peux pas…

Je restais interdit, face à Nami. Elle avait enlevé sa bague, posé sur les papiers du divorce. Elle disait qu’elle ne voulait plus de cette vie, que c’était une erreur. Elle voulait repartir de zéro, sans enfants et sans moi. Je ne voulais pas signer, je l’aimais. Mais son regard, ses paroles, ses pleurent m’avait fait signer ce maudit bout de papier. Et je me retrouvais, étudiant, divorcé, avec deux enfants sous le bras.

Trente février deux-mille treize.

Merci.

Je ne sais pas ce que je n’aurais pu faire sans mon cousin, qui m‘avait aidé avec les enfants et l’argent. Après avoir obtenu mon diplôme, je pouvais commencer à travailler, mais le problème des enfants à garder était toujours là. Avant, le personnel de l’hôtel s’en occupait gentiment mais là, j’ai décidé de partir en appartement, pour offrir une vie meilleur à mes enfants. J’ai donc emprunté à mon cousin une grosse somme et sa femme s’occupait de mes enfants. Je ne pouvais faire autrement.


Premier octobre deux-mille dix-sept.

Yuka, range tes affaires !

Un soupire, j’avais rappelé à l’ordre ma fille qui commençait déjà à mettre le bazar. Nous avions emménagé dans une nouvelle ville, bien différente de chez nous. Après quatre ans, j’ai été muté dans un nouveau poste de police, avec la première mission de m’occuper d’un établissement scolaire. Des petites mains se tenaient à mon pantalon, Yoko boudait un peu. Lui adorait l’autre maison. Riant doucement, j’avais caressé ses cheveux tendrement. Notre nouvelle vie commençait.



   
PARLE-NOUS DE TOI - Bjr, je suis un lama et une loutre.
   QUESTION/REMARQUE ? - :170:
   AVATAR -Lovino Vargas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

:)))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))




















bienvenue ihihihi
Kyoka Suigetsu
Thⅇ ⅅetective ⅅaddy
avatar
Âge du perso : Vingt sept ans.
Activité : Policier infiltré au cursus artistique.
Spécialité : Musique.
Fonction : Policier infiltré chez les lycéens.
Messages : 7
Date d'inscription : 16/11/2016

:))))))))))))))))))))





Merci ! ♥

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoka Suigetsu
Thⅇ ⅅetective ⅅaddy
avatar
Âge du perso : Vingt sept ans.
Activité : Policier infiltré au cursus artistique.
Spécialité : Musique.
Fonction : Policier infiltré chez les lycéens.
Messages : 7
Date d'inscription : 16/11/2016

J'ai terminé. M-41 :170: A MOI LE SMILEY LAMA :170:

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Salvatore Kimimichi
ℐℯᏱᏁᏱto
avatar
Âge du perso : 22 ans
Activité : Basketball
Spécialité : Meneur - Steal
Fonction : Y2
Poste spécial : Genre.
Avatar : Rivaille - SnK
Doubles-comptes : Pandarap tranquille.
Messages : 2442
Date d'inscription : 27/07/2014
ℐℯᏱᏁᏱ✝ to ✕

bienvenue toi EL ADRITORE !

_________________
DON'T
涙も嘘も愛も許せない俺が || 大嫌いで…でも戻れないから…
•• CADEAUX •• ICONS
Voir le profil de l'utilisateur
Jushirô Himeruya
ᎷᏒ
avatar
Âge du perso : 52 ans
Spécialité : Participer aux conneries des élèves
Fonction : Directeur
Poste spécial : Professeur d'escrime du cursus Théâtre
Avatar : Louis Weasley - Harry Potter (mouaif)
Messages : 478
Date d'inscription : 10/02/2013
ᎷᏒ

......... HEYHEYHEY

Salut mon grand EL ADRITORE !

Désolé de t'avoir fait attendre et surtout OMG BRAVO A TOI pour avoir réussi le pari. Le smiley est désormais à ton nom et son code est devenu : kyoka : KYOKAHAHA

Concernant ta fiche de présentation, j'aime beaucoup ton perso. J'avoue que j'étais assez sceptique sur le japonais-coréen, policier avec deux enfants à vingt-sept ans, infiltré dans une école ... bref. Bon, il reste quelques points obscurs que j'aimerais te demander de clarifier mais je suis finalement très convaincu. Par contre, fais attention à ton orthographe, il y a pas mal de fautes d'accord ou de participe passé et c'est dommage. Pour l'histoire du personnage, j'aimerais bien que tu précises (dans les précisions par exemple) où il a vécu. On suppose que c'est aux Etats-Unis, mais du coup ça paraît un peu étrange que son père s'énerve contre une étrangère qui, qui plus est, porte un prénom japonais. Ce serait bien aussi que tu précises depuis combien de temps Kyoka enchaîne les petits boulot, ou au moins depuis quand, parce que dans ton histoire c'est laissé dans le flou et on suppose qu'il travaille à temps complet, puis il obtient son diplôme. Bref, quelques petits points pas très clairs quoi. Aussi pour le "les filles au bord du viol", bof bof, dans le sens où l'immense majorité des viols ont lieu dans un cercle très proche (genre famille, travail) et pas une sordide ruelle toussah toussah, j'aimerais que tu parles des filles qui se font aborder/emmerder bien bien lourdement que de viols, si ça t'embête pas. Disons que la formulation m'a faite tiquer quoi.
Aussi, une autre chose sur laquelle je te demanderais d'être attentif, c'est le caractère de Kyoka. Il n'a pas de problème en lui-même mais il peut être handicapant en RP, surtout pour tes partenaires. Fais attention à les aider à trouver des situations intéressantes en RP, des moments où Kyoka est un peu plus ouvert... etc parce que ça risque d'être délicat (et ennuyeux pour tout le monde) si ton personnage passe son temps à rejeter les autres. Tu risques d'avoir peu de partenaires voulant RP avec toi et ce serait très dommage parce que Kyoka est typiquement un personnage qui va évoluer en RP, autant mentalement que vis à vie de sa situation.

A part ces petites points auxquels j'aimerais que tu sois attentif, tout est bon pour moi. Comme je l'ai dit, le personnage a une mage d'évolution qui peut être très intéressante en RP et est très bien adapté au contexte actuel (dont les événements principaux commenceront vers décembre/janvier je pense) avec un très bon rôle aussi héhé. Sa situation est elle aussi assez originale, même si peut-être un peu difficile à gérer, je ne sais pas trop. Sympathique en tous cas. VOILA.

Comme ton personnage est un flic "infiltré" on va dire, j'hésitais sur le groupe, mais je vais le mettre dans celui des civils. J'aimerais aussi que tu précises, du coup, dans quel cursus et club il est inscrit et n'oublies pas de le préciser dans ton profil et ta potentielle fiche de lien pour éviter de perdre les gens avec ce statut très particulier ^^

VOILA

KYOKAHAHA
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoka Suigetsu
Thⅇ ⅅetective ⅅaddy
avatar
Âge du perso : Vingt sept ans.
Activité : Policier infiltré au cursus artistique.
Spécialité : Musique.
Fonction : Policier infiltré chez les lycéens.
Messages : 7
Date d'inscription : 16/11/2016

Avec le défi que j’ai terminé à vingt-trois heures passés, je n’ai pas eu réellement le temps de corriger réellement ma fiche, surtout quand je rentre vers dix-huit heures. M’enfin !

Kyoka a vécu en Corée-du-sud dans une famille hyper fermé d’esprit. Il a dû enchaîner pendant environs huit ans les petit-boulots en alternant avec les études et l’école de police.

J’ai modifié pour le viol.

Pour son caractère, c’est un personnage qui est voué à évoluer. Pour sa mission, il va s’ouvrir au gens, grâce aussi à ses enfants. Il est facilement taquinable et trouver des liens sera facile, j’ai déjà des idées.

Il est dans le cursus artistique, musique  et dans le club Harry Potter.

Merci, merci ! KYOKAHAHA

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


 
Do the flop guy ! - Kyoka -Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FLOP mâle croisé caniche-yorkshire 2 ans SPA DOUAI 59
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Gestion du personnage :: Présentations-
Sauter vers: