Une manière de faire connaissance (Lycéens et étudiants)

Invité
Invité
avatar

Ça faisait à peine quelques jours qu’il était arrivé et Rowan avait déjà un cours. Bon, ce n’était pas vraiment un cours avec questions sur des textes et tout le tralala mais quand même, il fallait qu’il le prépare sérieusement. En fait, ce n'était même pas vraiment un cours, quand on y pensait. Mais il fallait qu’il sache quoi dire aux élèves pour ne pas passer pour un idiot. En plus, ce serait la toute première fois qu’il aurait affaire à des universitaires. Heureusement que les lycéens seraient là pour lui apporter, malgré eux, un repère.

Le truc, c’est que même s’il avait déjà eu des cours dans ces conditions lorsqu’il était étudiant à Oxford, être dans la position du professeur, c’était tout de même très différent. Il commençait même carrément à stresser comme un fou et il resta recroquevillé sur lui-même dans son lit. Même s’il perdait du temps sur la préparation, au moins, ça le calmait toujours et faisait disparaitre une grosse partie de son stress. Pour faire disparaitre l’autre partie, il n’y avait qu’une autre solution.

Sa maman. Il saisit son téléphone et composa son numéro.

Une maman, c’est toujours très utile dans ce genre de situation, surtout une maman comme celle de Rowan. Une maman poule toujours prête à faire des compliments à ses rejetons même quand ils ne le méritent pas forcément. Une maman qui a toujours un mot gentil pour tout le monde. Elle lui assura que tout se passerait bien, qu’il n’avait pas à s’inquiéter. Et ses simples mots le confortèrent dans l’idée que sa mère avait raison. Tout irait bien.

Dans la préparation, il y avait une part de « qu’est-ce que j’emmène avec moi et qu’est-ce que je prévois de leur faire faire ? » mais aussi une part de « Qu’est-ce que je vais donc me mettre sur le dos ? ». La mode n’était pas quelque chose qui intéressait particulièrement Rowan mais qui intéressait beaucoup les élèves. Un peu trop à son goût. Ayant déjà reçu des critiques de la part d’une élève lors de ses tous premiers cours, il avait préféré changer ses habitudes vestimentaires lorsqu’il faisait classe. Le résultat n’était pas vilain du tout et plaisait apparemment aux jeunes filles. Depuis, il n’avait eu droit qu’a de bonnes remarques sur ce point. Il enfila des vêtements propres et se prépara à partir.


Spoiler:
 

Lorsqu’il arriva dans l’amphithéâtre, il fut envahi par une bouffée de nostalgie. Quelques années plus tôt, jamais il n’aurait imaginé être aujourd’hui dans cette situation. Encore moins dans un tel pays. Il pensait passer le reste de sa vie en Irlande, rendant régulièrement visite à ses parents et consolant sa tante Paige lors de ses fréquents échecs amoureux. Une vie normale. Ici, il n’était sûr de rien, tout était encore très nouveau pour lui.

Petit et jeune, il espérait qu’on ne le prendrait pas pour un des élèves. Cela n’arrivait jamais au lycée mais dans une université, c’était moins sûr. Les élèves étant majeurs pour la plupart et certains étant même âgés de plus de 20 ans.

Aucun élève n’était encore dans la salle, ce qui soulagea Rowan. Il avait prévu d’arriver longtemps en avance pour pouvoir préparer ses affaires sur le bureau sans les yeux des élèves posés sur lui. Il en profita pour griffonner quelque chose au tableau.


Citation :
Présentation du cours de littérature, lycée et université…

Mouais, c’était quand même trop…trop sérieux. Un peu trop « avec moi, vous n’allez pas rigoler » et ce n’était pas du tout l’image qu’il voulait donner aux élèves de lui. Il préféra effacer ce qu’il venait d’écrire pour le remplacer par une phrase plus sympathique pour les élèves.

Citation :
Bienvenue à tous !

Banale mais bien plus efficace qu’un simple énoncé.

Il s’assit au bureau et pour attendre que les élèves arrivent et commencent à s’installer dans les gradins, il sorti son sac de dés de son sac et saisit un dé dix qu’il s’amusa à faire rouler sur la table.


*Si je fais un bon résultat, ça se passera bien*

Le dé s’immobilisa sur le cinq. On ne pouvait pas faire plus vague.


[Je vous laisse le temps de répondre (quelques jours, une semaine ou plus si vous voulez) avant de poster à nouveau. Si vous postez après, faites comme si vous étiez arrivé avant (à moins que vous souhaitiez vraiment arriver en retard, c’est tout à fait possible.)]
Invité
Invité
avatar

Robin eut de gros problèmes pour se lever ce matin. Il savait que cette journée allait être particulièrement ennuyeuse et pour cause ! Pas de sport aujourd'hui, son emploi du temps ne le lui permettait pas. Il allait être obligé de suivre des cours tous plus barbants les uns que les autres, mélangé avec des intellos de première qui ne cacheraient pas leur science, sans parler des geeks qui ne seraient pas en reste. Lui même ne participait jamais en cours, il avait toujours de grosses difficultés à lire correctement à voix haute et n'aimait pas écrire, on pouvait donc comprendre quel était le cours qu'il détestait le plus dans cette université. Le fait que le professeur qui enseignait cette matière soit une vieille chouette rabougrie n'arrangeait pas son affaire non plus. Quand comprendront-ils qu'il fallait mettre des professeurs beaux et belles pour que enfin les enfants se décident à apprendre ? Ce n'était tout de même pas compliquer à assimiler comme information qu'une motivation plus intéressante les feraient travailler plus dur non ?

En jetant un coup d’œil à son emploi du temps accroché à côté de son lit, Robin grogna et appuya son oreiller sur son visage pour s'en masquer là vue. Littérature en première heure. Il resta dans cette position pendant encore dix bonnes minutes, cherchant de la motivation pour se lever et échouant fatalement. Ce n'est que lorsque son téléphone sonna qu'il consentit à retirer le coussin de sa vue et à tendre le bras pour attraper son mobile qu'il décrocha sans même regarder le numéro.

-Allô ?

-Robin ? C'est moi, Kyle...

-Kyle ? Put... mais pourquoi tu m'appelles à cette heure là ? Il est à peine...

-Sept heure et demi très exactement, si tu te lèves pas maintenant tu vas être en retard mec. Je sais que t'es pas encore sortit du lit, je te connais. Je voulais aussi te dire, la vieille chouette à prit sa retraite en milieu d'année, l'incident avec les grenouilles dans son sac ne lui a pas du tout plu...

Robin éclata de rire avant de se rendre compte de ce que Kyle avait dit en début de phrase, cessant immédiatement de rigoler.

-Attend quoi ? Quelle heure t'as dit ?

-Sept heure et demi, bouge toi Rob' ! On se revoit en litté.

Puis il raccrocha, laissant Robin en plein désarroi. Apparemment les soit disant dix minutes passées à chercher la motivation avaient été légèrement plus longue qu'il ne le pensait. Sans attendre il balança son téléphone sur sa table de chevet et chercha quelques habits à se mettre sur le dos. Il faisait encore froid à cette période de l'année, aussi enfila-t-il son pantalon rouge large par dessus un t-shirt noir lui-même couvert par un pull avec un col en v léger. Il enfila ensuite son long manteau cramoisi, ses mitaines et attrapa plusieurs cahiers qu'il jeta n'importe comment dans son sac sans vraiment faire attention à ce qu'il faisait ou mettait à l'intérieur. Il attrapa un stylo à bille au vol pour le mettre dans sa poche et se dépêcha de sortir de sa chambre en la verrouillant soigneusement.

Il avait parcouru la moitié du couloir des dortoirs lorsqu'il tâta ses poches et poussa un juron retentissant, faisant volte-face et bousculant des gens au passage. Il avait oublié son téléphone dans sa chambre. Une fois certain qu'il avait tout, Robin pressa le pas pour se rendre dans sa salle de cours mais sans se mettre à courir. Il y avait des limites tout de même. En temps normal arriver en retard ne le dérangeait pas, mais il savait que les nouveaux professeurs avaient la fâcheuse tendance de s'acharner sur ceux qui ne faisaient pas une bonne impression dès le départ en pensant que leur ''accorder leur attention'' les ''aiderait''. Bien entendu ils avaient tout faux, mais Robin n'avait pas vraiment envie d'entamer un débat pendant le premier cours d'un prof qui aurait sans doute déjà du mal à se faire respecter à cause de son statut de ''newbie'' comme on disait ici.

Cependant il apparut à Robin qu'il n'avait aucune raison de s'inquiéter puisque lorsqu'il entra dans la salle, la moitié des élèves n'étaient pas encore arrivés. Le prof était assez jeune, ce qui ne jouerais pas en sa faveur, mais il était bien habillé. Il avait ce sourire niais de ceux qui pensent que tout va bien se passer, il ne se rendait pas encore compte de ce que signifiait un ''établissement en difficulté''. Dès que les premières racailles franchiraient la porte, s'en serait fini de lui. Il avait presque pitié de cet homme qu'il jugea sympathique au premier abord malgré la matière qu'il enseignait. Mais bon, c'était la loi de la jungle ! Et ce n'était pas un message de bienvenue qui allait changer quoi que ce soit à la façon dont il serait vu par les élèves.

En silence, Robin alla se trouver une place dans le fond où il déposa ses affaires. Il avait vu Kyle au premier rang, mais refusait d'aller s'asseoir à proximité des griffes du prof de littérature. Tant pis pour son joueur s'il était vexé par ça, il lui expliquerait plus tard la raison de son geste. Il passa une main décontractée dans ses cheveux, fit un ou deux clins d’œils aux gens qu'il connaissait et attendit que le cours veuille bien commencer.
Invité
Invité
avatar

Le réveil de Spencer sonna à 6 heures et demi, elle le décala, il sonna alors à 7 heures moins le quart, elle le décala, il sonna donc à 7 heures pile et elle se dit qu'elle devait sans doute se lever sinon elle allait être en retard. Elle n'était pas du matin et elle ne l'avait jamais été, en plus elle adorait dormir.
Elle se traîna alors jusqu'à la cuisine et resta en « arrêt sur image », limite la bave au bord des lèvres, à regarder ce qu'il y avait dans son frigo. En fin de compte elle décida qu'elle n'avait pas faim. Tout en baillant elle prit sa douche, elle y resta longtemps, très longtemps, elle réfléchissait. Elle réfléchissait à rien de particulier, des milliards de choses traversaient sa tête. Des trucs intéressants, d'autres non. Elle pensa à des gens qu'elle avait croisé et qui l'avaient marqués. Elle pensa aussi à ses sœurs, étrangement elles ne lui manquaient pas, sauf peut-être Prune.
« Je devrai lui envoyer une lettre ... »
Spencer et Prune s'envoyait parfois des lettres, en effet Spencer ne possédait pas de téléphone au grand damne de Prune. Elle utilisait quelques fois les cabines téléphoniques mais pour dire vrai elle ne les affectionnait pas particulièrement. Elle n'avait jamais rien à dire quand on l'appelait.
Une fois séchée, elle s'habilla d'un leggings noir ainsi que d'un pull bordeaux deux fois trop grand pour elle. Elle enfila des tennis et son manteau et sorti alors dans la rue pour se rendre à l'académie. A la moitié du chemin elle revînt sur ses pas car elle avait oublié son sac chez elle. Sur le chemin elle chipa une pomme à un primeur et la mangea tout en marchant. Il fallait qu'elle se débarrasse à tout prix de ce genre d'attitude mais c'était plus fort qu'elle.

Une fois dans les couloir, elle sortit le petit emploi du temps en papier pour savoir où elle avait cours, elle ne se souvenait jamais. Elle se rendit donc dans l'amphithéâtre pour suivre son cours de littérature. Elle aimait la littérature, elle aimait lire en général et était sensible aux pouvoirs que ces pages imprimées renfermaient.
Elle entra alors dans la salle et vit que celle-ci n'était qu'à moitié pleine. Ses yeux se posèrent ensuite sur la personne qui occupait le bureau. C'était un petit gars à lunettes qui avait sans-doute prit la place du prof afin de faire le pitre. Ce genre de personnes ne l'avaient jamais amusées. Puis elle remarqua l'inscription du le tableau : «  Bienvenue à tous ! »
En fait c'était lui le prof, elle ouvrit des yeux ronds, étonnée de son jeune âge. Puis elle alla s'asseoir au fond, près de la fenêtre, comme la plupart du temps. Elle s'amusa alors à détailler toute les personnes qui entraient dans la classe ...
Invité
Invité
avatar

Prostré.
Il n'y avait pas d'autre mot pour qualifier l'attitude d'Emile à cet instant. Etant plutôt grand, il aimait avoir la place d'étendre ses jambes pendant les cours et, les amphithéâtres n'étant pas très pratiques pour cela, il avait toujours eu pour habitude de se coller au premier rang, où il pouvait étendre ses membres postérieurs à loisir. Cette attitude nonchalante pour un élève s'asseyant au premier rang avait toujours déstabilisé, ou du moins, déprimé, la plupart des professeurs, et il s'en portait merveilleusement bien. Celui là était un nouveau, et son cours n'en serait pas un,cela se voyait tout de suite. Pas de montagne de paperasse sur le bureau et surtout, un air un peu trop optimiste. Ils ne connaissaient pas encore les élèves auxquels il aurait affaire. Le pauvre, sa naïveté l'aurait presque ému. Pas très grand, ça ne jouerait pas en sa faveur, il avait l'air sympa. Trop sympa. Visiblement, il ne savait pas où il avait mis les pieds. C'était désespérant de voira rriver tous ces nouveaux professeurs, optimistes et ravis d'enseigner ici, qui ne savaient pas, pour la plupart, qu'une grande partie des étudiants n'en avait strictement rien à foutre de leurs cours. C'était pareil dans toutes les universités bien sûr, mais ici, à Volfoni, avec des élèves qui avaient des enseignements quasiment uniquement dans la filière qui les intéressait, un malheureux cours de matière générale ferait peu d'adeptes, si il n'était pas complètement ignoré.

Il soupira et jeta un coup d'oeil aux gradins derrière lui. Pas encore trop de monde, il attendrait un peu pour effacer le sourire idiot de l'enseignant. Ce n'était pas tant de l'emmerdait qui lui faisait plaisir, mais d'avoir un public. Si possible, un public de mecs comme lui, ou de meufs même, parce les fils à papa, se foutre de la gueule des profs, c'était pas trop leur truc. Et puis il s'en branlait mignon de les amuser, il voulait juste préserver sa place de racaille et qu'on ne vienne pas lui dire qu'il s'était assagi en vieillissant. Même si c'était un peu le cas, il devait bien l'avouer. Et puis, se moquer comme ça, ça faisait vraiment désespéré, gratuit, celui qui veut faire son intéressant coûte que coûte... Non, il fallait attendre que l'autre fasse une erreur, un truc stupide... Au moindre petit faux pas...
Il était arrivé dans les premiers, encore une fois bien décidé à ne pas louper la moitié des cours (et le reste), comme à chaque début d'année. Il n'avait regardé que la salle, sur l'emploi du temps accroché dans le hall, et n'avait compris que sur le chemin de l'amphithéâtre qu'à cette période de l'année et en littérature, pour qu'on ait besoin de l'amphi, c'était juste pour une putain de présentation d'un nouveau prof. Ou l'art et la manière d'obliger les gens à se faire chier pendant une heure pour rien. Parce que qu'est ce que ça apprendrait aux élèves ? Le nom du prof, wouah, ça prenait deux secondes, cinq si il était vraiment long, et c'était écrit sur les emplois du temps. Pour le reste, personne n'en avait rien à secouer. C'est d'un pas rageur qu'il était entré, s'était énervé davantage en voyant qu'il n'y avait qu'une dizaine de personne installées, et dans les gradins du haut encore. Il n'avait pas salué le prof, ne lui avait même pas jeté un coup d'oeil, et était allé se vautrer à sa place attitrée au milieu du premier rang, seul. Alors seulement il avait lever les yeux vers le nouveau professeur et l'avait détaillé comme un produit bivin dans un abattoir. Histoire de le mettre à l'aise.

_ J'crois pas qu'ce soit à toi d'nous souhaiter la bienvenue dans notre bahut, t'es pas d'accord ?
Invité
Invité
avatar

Il était dans les environs de 5h30 quand Danail se leva, elle n'était vraiment pas du genre à traîner au lit, de plus sa qualité de sommeil était moindre depuis qu'elle était arrivée à Volfoni. Elle n'était pas habituée à devoir partager sa chambre et le confort n'était pas le même que son château. Elle se leva donc sans un bruit afin de ne pas réveiller sa colocataire et fila en direction de la salle de bain où elle s'habilla rapidement et prit un sac où elle mit ses affaires de danse. Elle allait profiter de cette heure peu avancée pour passer à la salle de danse et s'entraîner.

Après être allé prendre un léger déjeuner, la jeune Bulgare arriva donc dans la salle de danse, vide à son grand soulagement, elle aimait s'entraîner seule et ainsi elle pourrait mettre sa propre musique. Elle se dépêcha d'aller se changer et se mit en position pour quelques échauffements. En même temps elle jeta un rapide coup d'oeil à l'horloge qui se trouvait au fond de la salle. Six heures, ce qui lui laissait une petite heure d'entraînement. Après elle devait encore allé se doucher et se préparer pour aller en cours.
Tout en étant accroché à la barre elle veillait à bien reproduire toutes les positions qu'elle travaillait depuis de nombreuses années déjà. Plié en première position, deuxième, troisième,quatrième, fondus, rond de jambes, pied sur la barre ou dans la main. Tous ces exercices, Danail les connaissait par cœur mais ne cessait de pratiquer encore et encore, trouvant chaque fois de petits défauts à corriger. Elle se plaça ensuite au centre, face au grand miroir mural, pour de nouveaux exercices. Elle souhaitait principalement s'entraîner aux sauts, ce qu'elle fit donc mais le temps lui manqua rapidement. Craignant d'arriver en retard à son premier cours de la journée elle coupa court à son entraînement et retourna dans sa chambre pour pouvoir prendre une douche. Comme à son habitude elle mit près de trente minutes pour se préparer, le temps de bien sécher et coiffer ses longs cheveux bruns, et choisir la tenue adéquate, une jolie robe grise surmontée de légers imprimés verts et aux larges manches. Elle prit soin aussi de mettre tous ses nombreux bijoux et accessoires, enfila de beaux gants en soie assortis à sa tenue, prit son sac de cours où elle avait glissé toutes les affaires nécessaires et prit le chemin de l'amphithéâtre.

Elle avait cours de littérature, sa matière préférée. Elle appréciait énormément tout ce qu'on pouvait découvrir avec la littérature. Elle avait un goût prononcé pour la littérature française mais son auteur préféré restait de loin Shakespeare. Ce grand dramaturge anglais avait su la conquérir à travers ses mots. Sa pièce favorite ? Roméo et Juliette, sans aucun doute, cet amour impossible entre deux êtres avait bouleversé Danail lors de sa première lecture. Depuis, elle l'avait lu de nombreuses fois sans jamais s'en lasser. Elle avait donc hâte d'assister à ce cours.
Arrivée, elle entra et vit que le professeur était déjà installé à son bureau, il semblait si jeune ! Il ne devait pas être beaucoup plus âgé qu'elle. Danail se sentit impressionné par le fait qu'une personne si jeune puisse déjà être enseignant. Passant devant lui elle lui fit une légère révérence en guise de salutation et partit s'asseoir à une place un peu plus à l'écart, trop timide pour se mélanger aux autres. Elle sortit ses affaires ainsi qu'un roman qu'elle avait commencé à son arrivée ici, Les Misérables de Victor Hugo. La tête baissée dans son livre elle osa regarder autour d'elle pour se rendre compte du nombre d'élèves présents, ils n'étaient pas nombreux, le reste ne devrait pas tarder à arriver. Au fond de la salle elle vit ce jeune homme au cheveux extrêmement clair, mais il était un peu trop loin par rapport à elle pour qu'elle puisse le détailler davantage. Puis, assise aussi dans le fond il y avait cette fille grande et très mince aux cheveux noirs, qui semblait observer tout le monde. Danail détourna donc son regard rapidement, de peur d'être prise en train de l'observer.
Son attention fut vite reportée sur autre chose, quelqu'un avait adressé la parole au professeur, elle posa donc les yeux sur l'auteur de cette réflexion, et ce qui attira tout de suite la curiosité de la jeune danseuse était qu'il avait les cheveux rouges, elle en fut très étonné car dans son « monde », elle n'avait jamais vu personne se teindre les cheveux de la sorte. Mais elle n'en fit pas non plus toute une histoire et retourna à la lecture de son livre.
Contenu sponsorisé


 
Une manière de faire connaissance (Lycéens et étudiants)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mille et une manière de faire tourner en bourrique...
» [TUTO] Faire des socles
» Faire des arbres?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» [Tutoriel] Une gourde sympa à faire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Hors RP :: Minnesota :: RP-
Sauter vers: