[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous]

Hasard
ACCRO AU MCDO
Hasard
Âge du perso : On ne demande pas ça à l'entité du chaos D8
Spécialité : Le café le café le café 8D
Fonction : Deus Ex Machina
Messages : 3139
Date d'inscription : 19/01/2013
Localisation : Au McDo comme les gros.
ACCRO AU MCDO ♥

[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous] Empty
« Encore quelques belles journées !


Une belle matinée ensoleillée. Quoi de mieux pour entamer la journée ?

Les cours reprennent doucement, ni les élèves ni les professeurs n'ayant envie de quitter les vacances d'été. D'autant plus qu'il faisait encore beau, et que la plupart des êtres vivants tenaient à profiter des derniers rayons de soleil de la saison. Mais aujourd'hui n'est pas simplement un jour de plus à passer, au contraire. La direction, consciente de ce début de déprime qui a lieu à peu près chaque année, ne reste pas les bras croisés.
Midi n'allait pas tarder, et tout le monde était convié à ce pique-nique de fin d'été.

Les cours de début d'après-midi, pour ceux qui avaient lieu, étaient annulés pour permettre à tous de participer. Une bonne occasion de croiser les nouvelles têtes, de retrouver les vieilles, et de ramener chacun quelque chose à manger. Une convivialité sans égal, ne restait plus qu'à attendre les participants...

Tous ceux qui veulent participer, répondez à la suite directement, comme pour un RP classique. Pas de délai pour le moment, mais ne tardez pas à vous manifester !
Si vous voulez vous éloigner de ce RP de masse et commencer un sujet toujours dans le contexte du pique-nique, mettez la balise [PN] dans le titre de votre sujet.
Voir le profil de l'utilisateur http://academievolfoni.forumactif.org
Invité
Invité
Anonymous

[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous] Empty
Encore une belle journée qui s'annonçait. Les organisateurs du pique-nique avaient eu de la chance, à moins qu'ils n'aient un sens de l'organisation bien plus élevé que le sien. Rien d'étonnant à cela, Logan ne savait s'organiser que lorsqu'il s'agissait d'un match de basket ou d'un bug informatique. Ce pique-nique était attendu depuis quelques temps déjà par la direction. Eh! Qui sait, peut-être que le principal aussi aurait souhaité avoir plus de vacances! En tout cas c'était motivant de savoir qu'il restait encore quelques jours de soleil avant que l'automne ne déverse pluie et froid sur eux.

Le parc était superbe pour le moment. L'herbe avait été fraîchement tondue, ça se voyait à la régularité de son brin et à l'absence de fleurs tardives, décapitées par l'infortunée rencontre avec les lames d'une tondeuse à gazon. C'était bien comme ça aussi, pas trop touffu et bien régulier. Ça lui rappelait un peu le jardin qu'il avait chez sa mère avant de le quitter pour emménager à l'université, elle qui détestait fondamentalement tout ce qui faisait désordre n'hésitait pas à incendier les jardiniers qui ne faisaient pas assez bien leur job à son goût, et dieu sait qu'il était compliqué pour n'importe qui de tenir tête à cette furie de mexicaine lorsqu'elle s'y mettait.

C'est en repensant à son foutu caractère en total accord avec le sien que Logan se rendit compte que finalement ce n'était pas plus mal d'être ici, à Volfoni. Il y avait moins de cris dans tous les sens, moins de satanées disputes en espagnol et surtout moins de crise de nerfs imprévues. Ce n'est pas qu'il n'aimait pas sa mère, mais juste que leur deux caractères étaient suffisamment forts pour faire exploser la maison pendant que le père se mettait à couvert derrière le canapé en conservant son arme à portée de main. On est jamais trop prudent.

Mais aujourd'hui rien de tout ça n'était d'actualité, le calme de l'université lui convenait parfaitement même s'il y avait toujours des personnes qu'il ne pouvait pas supporter. On repérait facilement les différents groupes présents à leur attitude ou parfois même à leur physique. Les racailles restaient la plupart du temps ensemble et avaient rapportés leur propre nourriture à l'air parfois douteuse, ils fumaient lorsqu'ils n'étaient pas en train de martyriser des victimes. Les gens considérés comme des victimes étaient ce genre de personne trop faibles physiquement parlant ou bien incapables de se défendre par eux mêmes lorsqu'ils se faisaient agresser. Des cibles de choix pour les racailles fauchées. Les solitaires restaient seuls, comme leur nom l'indiquait. Ils étaient plutôt originaux, mais moins que les artistes qui pétillaient aux yeux de Logan. Les plus difficiles à discerner étaient les populaires et les fashions pour la simple et bonne raison que la plupart des fashions étaient assez populaires. Restaient les adultes, les geeks, les sportifs et les autres. Les sportifs étaient un peu touche à tout, ils se mélangeaient volontiers à ceux qui acceptaient de se lancer la balle ou de faire des concours pour mecs musclés. Les geeks n'étaient pas beaucoup représentés par ici, la plupart avaient sauté sur l'occasion d'une fin des cours prématurée pour rentrer et s'enfermer seul devant un pc. Quand aux autres il n'y avait rien de particulier à dire dessus. Ils étaient un peu le fond de l'académie, ceux qui passaient par là pour remplir les cases que les autres groupes laissaient vide.

Quand à Logan, il se considérait lui-même comme un geek malgré ses tendances sportives. En fait il n'était doué qu'à un seul sport : le basket et préférait largement s'occuper de son ordinateur plutôt que d'aller s'essayer à relever des défis sportifs à outrance. Il avait bien trop chaud pour être sportif. Mais aujourd'hui il avait effectuer l'exploit de ne pas oublier de mettre un pantalon et un haut. Il avait également deux chaussures et était presque sûr d'avoir mis un caleçon, on pouvait donc considérer que cette journée était une pure réussite. Sans parler du gâteau au chocolat qu'il avait acheté dans une boulangerie en ville pour l'occasion, donc même pas besoin de se fouler à préparer quoi que ce soit à manger. Être riche avait ses avantages.

Ses écouteurs dans les oreilles, il déposa son gâteau au centre du butin apporté par les étudiants pour servir de garde manger. Pour le moment il n'avait croisé personne qu'il connaissait, même pas un des joueurs de l'équipe de basket ou cette fille qui lui avait pété son casque favoris à coup de banc. Dommage, il aurait bien aimé la revoir, surtout après l'arrangement qu'ils avaient trouvé. Soudain il cru apercevoir une tête connue non loin et retira l'un de ses écouteurs pour tenter de capter le son d'une voix qu'il pourrait reconnaître parmi la masse des étudiants. Autant dire que c'était pas gagné ! M'enfin bon, au moins il y avait de la bouffe et du soleil se dit-il en haussant les épaules et en enfilant des lunettes de soleil hors de prix.
Invité
Invité
Anonymous

[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous] Empty
OUAIIIIIIIIIIIIIS !
Comment perdre une heure de cours stupidement ! Himeruya, on a beau dire ce qu'on veut, il est cool quand même. Y'a qu'à se ramener avec sa barquette ou son sandwich et t'as deux ou trois heures pour zoner gratos dans le parc sous un beau soleil. C'est trop rare putain, ça fait du bien. Aaaaaaaaah, y'a un mec du basket là bas. Logan que j'crois qu'c'est son nom. Y remplace Zack provisoirement, même si ça fait chier. Il me manque ce con, mais on pouvait pas jouer à quatre. A trois, Adam il compte pas trop j'trouve. 'fin bref. J'me suis préparé un bon casse dale pour aujourd'hui. Enfin, je me suis FAIT préparer un bon casse dale par Guo. Même mes piques-niques ils sont chinois maintenant, ça craint de la pâte à pain cette histoire. J'deviens addict. J'suis sûr qu'il m'a foutu des nouilles encore. Il kiffe les nouilles Guo, avec les champignons noirs et les épices chelous qui arrachent la gueule.
La sauce à l'huître aussi, mais ça c'est dégueulasse.


Emile arriva en courant sur les lieux du repas en extérieur et se jeta sur un des bancs avant qu'ils ne soient pris d'assauts par les gonzesses qui voulaient pas se salir en posant leur cul dans l'herbe. Comme ça il pourrait galamment leur céder la place, et du même coup en embarquer une ou deux pour ce soir. Le pique-nique portait bien son nom. Ainsi donc installé, il sortit de son sac une grande barquette en plastique bleu où Guo lui avait savamment confectionné un pique-nique de roi dans des petits récipients et compartiments séparés les uns des autres pour ne pas que tout se mélange en une joyeuse tambouille. Ça lui avait coûté cher, il faisait rien grastos le Guo, mais ça avait l'air super bon. Par contre, ce serait fourchette pour lui, les baguettes, elles ne lui servaient que de tuteurs pour les géraniums de son balcon. D'ailleurs il n'en avait pas besoin. Hop ! Envolées ! Et dommage pour celui qui se les prendrait dans la gueule.

_ PUTAIN ! Ça fait du bien quand même !

Il déploya ses grandes jambes au mépris le plus total de ceux qui passaient et qui pourraient très bien se prendre les pieds dedans et se leva, peu désireux d'entamer un si beau repas que le sien, et alla taxer un bout de gâteau au présumé Logan. Il ne pourrait décemment pas tout manger tout seul, c'était un acte de charité que de l'aider à manger son truc, et ç'eut-été pêcher que de gaspiller de la nourriture n'est ce pas ? Fallait penser aux petits africains qui n'avaient rien à bouffer, hein. Limite c'était honteux d'avoir autant de nourriture pour soi. Eh mais, il était Mexicain d'ailleurs, il devait être croyant à plus en pouvoir, comme tous les latinos, alors il serait ravi de faire la volonté de Dieu.

_ Le Seigneur te félicite de ta générosité Logan.

Sur quoi il retourna s'asseoir, la main et la bouche enchocolatées et un sourire ravi aux lèvres. Si il pouvait y avoir quelques autres nigauds avec des bonnes choses qui se laisseraient aussi facilement marcher sur les pieds, il risquait de faire un festin cette année.
Invité
Invité
Anonymous

[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous] Empty
Racines de palmier par-ci par-là ~

De la fenêtre de sa chambre, Hanna fixe le gigantesque campus, et en particulier un lieux précis où semble s'être réuni un grand nombre d'étudiants. Un pique-nique est organisé, selon ce qu'elle peut voir en ce moment, mais elle n'en savait rien, ou alors elle ne s'en souvenait plus. Oui, ça doit sûrement être ça. Quoi qu'il en soit, elle est là, et elle fixe sans rien faire. Depuis plusieurs minutes. Y aller ou ne pas y aller ? Là est la grande question qui l'occupe. Pas parce qu'elle à peur de cet attroupement inhabituel, loin de là. Hanna est simplement trop paresseuse pour bouger si elle n'a pas de raisons qui tiennent la route… mais au fil des minutes, à force de regarder cet masse dévorer divers sandwichs, l'estomac commence à se manifester, surtout quand on a pas encore mangé.

Avec un mélange de précipitation et d'envie de retourner sur ses pas, la brune descend les escaliers du bâtiment et en sors saine et sauve, sans trop se perdre, pour une fois. Dehors, il ferait presque meilleur que dans sa chambre, c'est déjà une consolation. La suivante est pour bientôt, quand elle aura réussi à trouver la cafétéria et acheté son repas du jour. Elle a le plan sur elle, dans son bloc-note , alors ça ne devrait pas être très difficile, normalement.

Hanna arrive à destination après plusieurs minutes – seulement, si si – où elle a vaguement tourné en rond. Peut-être arrivera-t-elle à se repérer à la fin de l'année, lorsqu'elle se sera déjà perdue plusieurs centaines de fois ? La cafétéria est presque vide, seulement deux-trois personnes comme elles, des retardataires, achètent un sandwich à la va-vite, ce qu'elle fait évidement, elle est venue pour ça. Elle choisi le sien sans salade, sans tomates, sans poisson, sans viande et sans pain. Enfin presque, le plus classique : Jambon-beurre-gruyère. Plus qu'à se diriger vers le parc.

Il y a encore plus de monde que tout à l'heure, et elle se surprends à se demander s'il n'aurait pas été mieux de rester à sa fenêtre. Elle ne s'étonne pas elle-même de ne connaître personne ici, c'est évident quand on reste cloîtré de cette façon. Ce n'est pas comme si c'était sa préoccupation principale, après tout.

Lentement, elle se dirige vers une de ces tables en bois, typiques clichés de piques-niques en campagne, mais butte sur quelque chose. Elle ne manque pas de tomber, rien de ça, mais cette chose dans le chemin est assez gênante, qu'est-ce que c'est ? Hm ? Un petit coup dedans pour voir ? Euh ? Oh ! C'est un pied. Qui l'a laissé traîner ici ? Sérieusement, les jeunes aujourd'hui, aucun respect.

Hanna marche dessus – l'enjamber aurait été bien trop fatiguant – et continue son chemin tranquillement.



Invité
Invité
Anonymous

[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous] Empty


« J'veux du soleil !! »

«Tout l'monde et Sam»


Connard de mascara va !!!

Depuis l'temps que j'en met, il me fait toujours ce petit coup de pute que de se mettre correctement sur un oeil et pas sur l'autre. Allleezzzzz, encore du temps gâché en plus à rester enfermée dans les toilettes de Volfoni alors qu'il fait grand soleil dehors. Putain, ça fait 20minutes que je suis sur ma retouche maquillage avec mon mascara qui veut pas coopérer. J'pourrais réparer la maladresse sans problème si j'avais c'qui faut dans ma trousse de maquillage, sauf que manque de bol, je n'ai évidemment pas le matériel adapté sous la main. T'façon j'refuse de sortir d'ici tant que mon make-up est pas parfait, désolé mais moi j'suis une fashion et j'sors pas maquillée comme une clocharde, ho !

Alors que j'suis penchée devant l'miroir, j'commence à m'impatienter. Pour commencer, vu que j'ai aucune patience, j'me demande comment j'ai fais pour réussir à tenir 20minutes en état de concentration pour poser mon mascara, mais passons. J'y arrive enfin, merci mon dieu ! Pour une fois que le dirlo faisait sauter une après-midi de cours, j'allais pas dégommer mon temps-libre pour une chose si conne. J'choppe mon sac à main que j'avais posé à côté du lavabo, range ma trousse dedans et l'met sur mon épaule pour sortir. J'aime trop les pique-nique, surtout quand ils sont mis à la place de journées de cours comme celles que je devais avoir aujourd'hui.

J'sors au soleil et zieute un peu pour voir ceux qui sont venus au kiosque. La moitié des têtes que je connais, la moitié des têtes que j'vais pas tarder à connaitre, cool. J'fais la bise à une ou deux filles que je connais et m'avance jusqu'au milieu du parc. En plus le sol est sec, c'génial, parce que le sol mouillé avec dix centimètres de talons ben c'est vachement casse-gueule mine de rien. C'fourbe hein ? Tout en marchant j'continus de regarder les groupes qui sont déjà formés pour chercher des gens avec qui me poser. Bah oui, j'vais pas grailler seule ça va pas ou quoi ? Ça fait moche de manger tout seul.

A peine j'pense ça qu'je vois les cheveux rouges de Mimile qui passent juste devant mes yeux fraichement maquillés. Ouais je sais? ce surnom est débile J'lui ai donné quand on était encore ensemble et déjà qu'il aime pas son premier prénom, il a bien tiré la gueule quand il a entendu ce surnom pour la première fois. Bah après il a abandonné l'idée de me le faire lâcher. J'adore ce surnom. J'le laisse passer et vers qui je le vois se diriger ? Logan. Tch tch tch, moi qui avais fini par oublier ce deal à la con qu'on a passé et qui va me pourrir le reste de mon existence, voilà qu'il me pourri la journée en m'y faisant penser. Franchement lui j'le- HEEEEEE MAIS C'EST DU GÂTEAU AU CHOCOLAT QU'IL A DEVANT LUI ??

Alors là, c'est limite si mes yeux brillent pas de bonheur. Un gâteau au chocolat. Un énooooooorme gâteau au chocolat ! Oh mon dieu il a l'air trop bon, j'en veux, j'en veux !! J'trace vers lui pour arriver le plus vite possible vers mon bien-aimé dessert. Apparemment Mimile a eu la même idée que moi vu qu'il vient de se prendre une part du gâteau pour lui, rhaaa, maintenant si ça se trouve Logan va protéger son gâteau pour pas qu'on lui en prenne une autre part ! J'fais de grandes enjambés pour arriver plus vite jusqu'à lui, mais vu que ce mec et ses affaires portent la poisse et qu'il la diffuse jusqu'à moi, et ben j'me tord la cheville. Bon en fait, sol sec ou pas, c'est quand même casse-gueule finalement. ET LÀ, C'EST LA LOOSE !!

Crac.

Un son. Un crac. Un petit crac pour un petit truc qui vient de craquer. J'baisse les yeux. ET LA C'EST L'COMBO D'LA LOOSE.

SES LUNETTES ! J'ai pété ses lunettes !!! Bah nan ça serait pas grave si elles appartenaient à n'importe quel autre péquin qui les achète chez Afflelou, mais là c'est les lunettes de sa majesté Logan, et Logan n'achète que des trucs qui puent la classe avec un prix qui pue tout court. Merci dieu, t'es vraiment un connard avec moi par moment ! C'pour ça que qu'j'ai jamais cru en toi, si t'existes tu dois bien te foutre de ma gueule là haut !!! C'est la meeeeeeeeeeeeeerde. Putain il va encore péter un câble, pourquoi aujourd'huiiii ???

« HOOOOOO PUTAIN. J'SUIS DESOLEE LOGAAAAN !!! »

Oui j'suis vraiment désolée parce que ça va encore rallonger ma dette et que j'avais pas du tout envie de ça, alors là oui j'suis désolé !! Mais bon, j'vais pas 'excuser plus longtemps non plus, j'ai ma p'tite fierté ! RHAAA j'ai la rage, en plus mon leggings est foutu!! J'me lève et une fois que j'suis complètement debout, j'passe mes doigts dans les trous de mon collant et commence à le déchirer. J'vais pas rester avec des fringues pleines de terres et déchirés sur le dos, autant tout enlever ! Heureusement que j'ai mon short par-dessus! J'réduis le vêtement en lambeaux et fais une boule toute rose avec ce qui reste. J'l'envois dans la poubelle la plus proche et... ÇA REEENTREE !!!!

Yeah, comme quoi j'ai pas trop perdu la main ! Les lancés francs c'est l'truc où je suis le plus forte ! Du coup, même si certains morceaux de vêtements se sont détachés et sont tombés à côté de la poubelle, avoir réussi mon panier ça m'remonte le moral et du coup j'souris comme une bienheureuse. J'reviens vers Logan avec un grand sourire et me penche vers lui pour lui carotter deux parts de son gâteau. Baaaaah, ses lunettes avaient l'air de coûter encore plus cher que les écouteurs, au point où j'en suis j'arriverais jamais à la rembourser sa foutu dette. J'suis plus à ça près. Et en mordant dans ma part de gâteau au chocolat j'repars dans le sens inverse pour aller voir Emile.

J'vois une fille qui écrase l'pied de quelqu'un d'autre, rhaaaa ce truc ça défonce toujours le pied ! J'm'approche d'la personne qui s'est faite écraser le pied comme ça et avec une mine super joyeuse j'lui tend ma deuxième part de gâteau. J'pensais la garder pour moi mais bon, c'un pique-nique, j'vais faire mon âme charitable aujourd'hui ! Ce sera ma bonne action de l'année ! Puis j'pourrais manger avec la personne si elle me trouve sympa, y a que des avantages après tout !

« Heeeeeey !!! Ça va, pas trop mal ? Tiens, bouffe ça, l'chocolat ça guérit tout ! J'ai même d'la crème glacée à la fraise pour après s'tu veux ! »

Ouais, parce que le seul pique-nique que j'ai emmené, c'est un grand pot d'crème glacée à la fraise. Y en a, des pots comme ça fait maison, que chez le vendeur ambulant de Aitkin, mais vu que je sais pas où le trouver, dès que je le croise j'lui achète quatre ou cinq pots. Ce truc me fait complètement dinguer, encore plus que le chocolat. Après tout niveau kilos, moi j'm'en fous, tout part dans mes seins ! OH YEAH !


(c) Ségo Soyana sur Epicode
Invité
Invité
Anonymous

[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous] Empty
Quand on lui dit pique-nique, Dakota pense directement à la nourriture qu'il va pouvoir y avoir et aux filles en petites tenues. Parce que pique-nique rime avec Soleil alors c'est tout à fait normal. Vous savez, même après ses nombreux râteaux, son instinct de chasseresse est toujours là et elle ne désespère pas de trouver chaussure à son pied. Et puis, même si elle se remettait difficilement de ses échecs de ce côté là, elle se relevait toujours. Par contre, vu son caractère, ce sera sûrement difficile de trouver une fille qui veuille bien d'elle. C'est donc dans cette optique d'en ramener une dans son lit qu'elle se rendit à se fameux pique-nique. Elle avait prit soin de ramener un sac plastique qui contenait bien des cochonneries pour faire "bonne impression", comme elle l'avait dit.

Arrivé sur les lieux, elle remarqua vite que l'agitation était bien là. Une fille semblait crier des excuses à un type et il y avait déjà deux autres personnes en leur compagnie. Ses yeux se posèrent sur la tonne de nourriture qui se trouvait en face d'eux et la basketteuse en eut vite l'eau à la bouche. En plus, le Soleil brillait fort dans le ciel, elle allait peut-être réussir à bronzer un peu avec ça ! Elle avait même penser à mettre un débardeur et un short pour l'occasion.

Une fois près des autres et de la nourriture, Dakota se laissa glisser de son fauteuil en essayant de se montrer maladroite ce qui eut le don de rendre sa chute douloureuse et elle lâcha un petit aie. Pourquoi sortir de son engin ? Bah, pour prendre la bouffe plus facilement pardi ! Vous la voyez se pencher comme une mamie qui essaye de récupérer son éponge par terre ? Non non non, impossible. Après s'être remise de ses émotions disons, elle lança un joyeux "Salut !" aux autres sans vraiment les regarder, trop occupée à fixer toute la bouffe qui lui faisait face. Elle ne savait pas vraiment quoi choisir, il y avait tellement de choix ! Elle finit par décider de prendre une part de sandwich qui semblait délicieux et commença les première bouchées. Succulent ! Ça devait être un chef cuistot qui devait avoir fait tout ça, elle ne voyait pas d'autre explication. Elle se rappela de son sac plastique et amena ce qu'il contenait avec les autres plats. Elle avait ramené un pack de bière si jamais il y avait des fans de soirées, ou plutôt pique-nique arrosés.
Invité
Invité
Anonymous

[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous] Empty

Pique-nique

« Pourquoi je n'irai pas ? »

J'aurais pas l'air con à rester cloîtré chez moi.

Non mais c'est vrai, qui a dit que c'était uniquement pour les élèves ? J'ai que ça à foutre, moi, de les regarder bouffer leur sandwich dehors et de me faire chier tout seul dans le self, ou dans ma piaule. Fuck that, moi, je vais au pique-nique. J'resterai sur le côté, j'les emmerderais pas, ils m'emmerderont pas trop non plus vu qu'ils boufferont et mieux, j'pourrais surveiller les raclures pour pas qu'ils s'amusent à faire chier les autres. Du moins, si ça déborde, j'serai là pour les emmerder à leur tour. On est pas là pour créer la merde, autant que l'ambiance reste zen.
Par contre il me faut de la bouffe. C'est ça aussi le principe d'un pique-nique, pas seulement d'aller mater les culs des minettes sur l'herbe ou de se faire un football complètement gratuit et sans aucune forme de règles ni de pitié pour les bouses intersidérales en sport. Qu'à cela ne tienne, remarque, y'aura toujours le clan des autistes réfugiés dans leur bouquin ou sur leur carnet à dessin à croquifier j'sais pas quel truc, j'aurai qu'à en faire partie, ça me changera pas des masses. J'ai jamais vu un frigo aussi vide de ma vie. Y'a quoi, un pauvre reste de pâtes, une vieille gaufre abandonnée dans le placard derrière moi, et les restes du McDo que j'ai pas fini de bouffer hier. Chié, j'ai rien en fait. Ça fait gros si je prends que des gâteaux. En plus j'risque à fond de prendre du poids si j'en bouffe trop, putain. Ce serait t'être pas mal d'aller racketter un truc à la cafétéria, au moins, ce sera toujours plus sain pour ma gueule que le vieux croûton moisi qui pollue... Mon évier ? Qu'est-ce que ça fout là ? Oh et puis merde, j'ai envie d'un kebab.

Hop, poubelle, bon débarras. J'vais aller voir à la cafet' ce qu'ils ont, j'vais le demander de me faire un truc qui ressemble à un kebab et voilà, j'serai content. D'ailleurs, je prends que mon pique-nique ? Ce serait éventuellement pas mal de préparer les cours de cet après-midi, aussi. J'ai pas grand-chose, une malheureuse heure, mais au moins j'aurai fait un truc. Non parce que la partoche de Titanic ça marche qu'une fois, et j'ai déjà épuise la Lettre à Elise aussi. Oh ben à la rigueur j'annule le cours, ou alors je leur dis de bosser déjà les deux trucs, puis va chier, ils sont grands et autonomes, ils arrêtent pas de m'emmerder avec ça, on va bien voir leur réaction. Moi j'ai faim, et j'attendrai pas plus longtemps. Aller zou, j'embarque mon bouquin, mes écouteurs, et c'est parti.

Y'a déjà un peu de monde, mine de rien. Et pas l'ombre d'un adulte... Quoique si, là-bas, assis autour des tables. Très pique-nique, tout ça, petit café, parasol, ouais, rien de mieux pour s'exclure tout seul. Bon ben écoute, j'suis pas loin d'un groupe, y'a le mec du basket aussi, le capitaine ou j'sais pas, la meuf avec les cheveux roses c'est la cheerleader, et c'est à peu près tout ce que j'ai retenu. Quoi, j'connais personne encore, alors bon. 'fin quoi qu'il en soit, j'pose mon cul par terre à même l'herbe, et j'entame mon kebab. Ouais, ils avaient de quoi faire mon kebab, j'suis le plus heureux des hommes. Après par contre faudra pas s'étonner de me voir enfler comme un kyste, mais c'est une autre histoire.
Pour le moment, j'suis peinard.

Invité
Invité
Anonymous

[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous] Empty
♦ ♦
Pique-nique, Pique-nique, PIQUE-NIQUE !
Rien qu'à l'idée de participer à un « pique-nique géant », comme elle disait depuis 3 jours, Violette en avait l'eau à la bouche. Elle avait passé 1 heure hier à traîner dans la supérette afin de choisir ce qu'elle allait emmener à grignoter.
Un sandwich ? Trop banal. Une salade ? Je suis pas au régime non plus. Un plat préparé avec amour ? …. On va prendre le sandwich, avec ça je risque rien au moins.
C'est ainsi qu'elle prépara, le jour J, dans un sac en papier, son sandwich poulet-crudité ainsi qu'une bouteille d'eau et un sachet de bonbons en gélatines.
Puis, comme il faisait beau, elle s'habilla d'un short en jean, d'un débardeur et enfila une paire de sandales avant de filer. Elle réussie à avoir un bus ( enfin elle du courir quelques mètres derrières lui en agitant dans tout les sens ses bras pour que celui-ci s'arrête. ).
Quand elle arriva au parc elle remarqua qu'il y avait déjà beaucoup d'élève agglutinés sur la pelouse. Quelques uns sortaient du lot notamment ceux dont les cheveux étaient teints en rose ou bien encore en rouge. Elle essaya tant bien que mal de trouver une personne un peu plus âgé histoire de ne pas manger exclusivement autours d'étudiants. Ce n'est pas qu'elle était mal à l'aise avec eux, bien au contraire, mais à force de les côtoyer tout les jours elle savait apprécié la compagnie des adultes, même si certains élèves avaient presque son âge.
Je crois qu'il est prof lui …
Elle s'approcha d'un homme qui lui rappelait vaguement quelque chose. Une fois à côté de lui son allure lui fit un peu peur, il semblait plutôt balaise et son visage et ses oreilles comptaient pas mal de piercings.
Ça doit être un prof d'art avec cet allure. J'espère qu'il n'est pas aussi méchant qu'il en à l'air.
Violette s'assit à côté de lui, mais pas trop non plus, et sortit ses affaires de son sac. Puis elle regarda ce que son voisin mangeait lui aussi. Un kebab. Un kebab dont on peut voir suinter le gras de tout côté, un vrai kebab quoi.

-Tu pourras me donner une frite ? demande-elle alors sans aucune formule de politesse.


Invité
Invité
Anonymous

[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous] Empty
Un pique-nique. Un petit-pique nique, dans un petit coin d'école, sur un petit bout d'herbe. Rien de plus risible à votre âge et pourtant cette bonne idée était sûre de te plaire, à toi et ton esprit décalé. L'annonce t'avais laissé enthousiaste et tu avais déjà prévus de prendre de quoi mettre sur papier l'événement.

Traînant tes pieds dans les graviers, envoyant les pierres grises danser devant toi, tu tenais ta pâtisserie dans une main. Celle-ci suivait le rythme de tes pieds dans un mouvement de balancier. T'en avais mis du temps pour la confectionner, notamment parce qu'un certain enquiquineur était venue foutre son grain de sel pendant ta préparation. Ton simple cake au chocolat, banane et concombre s'était retrouvée avec des morceaux de saucisson en prime, et quelque chose qui se rapprochait du yaourt. Tu n'avais pas pris le temps de goûter, le cake aussitôt cuit, t'étais déjà partie.

Alors que tu foulais enfin les premiers plan de verdure, ton crayon gris mâchouillé entre tes dents, tes iris observaient les alentours à la recherche de têtes connues. La chance devait être de ton côté en cette fabuleuse journée car tu ne remarquas personnes de ce goût là. Tu haussas simplement les épaules, pas impressionnée par ta position et, donnant le choix au hasard, tu optas pour poser ton postérieur près d'un arbre imposant, à côté d'un groupe aussi bruyant que leur chevelure était colorée. La fille à la crinière rose avait, semble-t-il, fait une bourde d'après son cri. Cette idée en tête, tu ne vis pas tout de suite la jeune fille qui te fonça littéralement dessus, t'écrasant le pied dans sa marche et s'en alla comme si de rien n'était. Tu te mordis les lèvres dans une grimace, les talons étaient décidément une arme redoutable pour les femmes.

« Heeeeeey !!! Ça va, pas trop mal ? Tiens, bouffe ça, l'chocolat ça guérit tout ! J'ai même d'la crème glacée à la fraise pour après s'tu veux ! »

Ouvrant des yeux humides sur l'arrivante, tu remarquas tout de suite qu'il s'agissait du pétard rose que tu avais remarqué juste avant. Soufflant un grand coup du accepta derechef.

« Pourquoi pas ! Mais si on croisait les deux, ce ne serait pas meilleur, non ? »

Ignorant ta douleur, qui se tarissait déjà, tu secouas ton propre gâteau sous ses yeux pour lui montrer que tu n'étais pas venu les mains vides et sans te préoccuper de rien, tu t'installas tout naturellement avec ce joyeux groupe.
Invité
Invité
Anonymous

[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous] Empty

Pique-nique

« Pourquoi je n'irai pas ? »

The way that you kiss me, the way that you hold me so nice.
I'm addicted to your smile the taste of your lips on my mind.


Au minimum t'sais quoi. Au minimum.
Ce kebab, tu vois, c'est ma raison de vivre. J'adore ce truc. Ouais c'est gras, ouais c'est plein de sauce, ouais c'est pas diététique, et alors ? Mon cul est pas fait pour le diététique. Puis ça m'donnera une bonne raison de me mettre au sport ou à la muscu. Un jour, j'ai bouffé un kebab, trop bon, mais j'me suis fais avoir avec la sauce blanche. Y'en avait beaucoup trop et elle a coulé sur mon torse et entre mes jambes. C'était en été, j'posais des gouttières. Un travail comme un autre si tu veux mon avis. J'étais avec un pote et on faisait ça pour gagner un peu de thune pendant l'été, ça nous évitait de zoner n'importe où. On s'est bien amusé quand même, on pourrait écrire un bouquin avec ces conneries. Et ce jour-là on bossait chez une gonzesse mignonne, en plus, ça faisait très porno du coup. C'est pas un plombier, c'est un poseur de gouttière, m'enfin ça marche très bien aussi. Et moi j'avais de la sauce blanche entre les cuisses. Non mais j'te jure, y'a des fois où Dieu il a le sens de l'humour, mais un humour trop crade. J'l'aime bien des fois, il est cool.

Ah, on s'dirige vers moi on dirait. Elle a l'air d'avoir mon âge, un peu plus jeune peut-être. Bwarf, m'en fous, du moment qu'elle est pas chiante. J'enlève les écouteurs par la même occasion. C'est super malpoli de parler à quelqu'un en écoutant la musique ou quoi. Enfin moi ça m'énerve alors je le fais pas, j'aimerai pas qu'on me le fasse. J'gobe ma frite avant qu'elle arrive, pour finalement simplement entendre sa question. Tu parles d'une demande, n'importe quoi. J'roule des yeux et j'soupire. Y'a de quoi franchement.

- Mais bien sûr que tu peux, c'est quoi c'te question de merde ? Rapproches-toi, j't'en chope une. Avec ou sans sauce ?

J'ai même pas capté qu'elle m'avait pas demandé s'il te plaît ou quoi. Remarque que je l'ai pas prié non plus, hein, elle demande et j'lui réponds, ça s'appelle une discussion. Les gonzesses par contre, je sais pas si elles aiment la sauce. Des fois que ça ferait grossir ou j'sais pas. Puis elle m'a pas demandé de croquer dans le truc, une frite, c'est pas ça qui va ruiner sa silhouette s'tu veux mon avis. Non, c'est bon, y'a encore de la marge.
Je sais pas du tout qui c'est par contre. Elève, prof, femme du directeur, aucune idée. J'connais personne, aussi, ça craint, faut que je me sociabilise. Dur.

- T'as un truc à bouffer, au moins ? Tu croques sinon, tu vas pas rester sans rien dans l'ventre... Ah si, c'est bon. 'Fin s'tu veux manger, j'ai de quoi, avec tout ce qu'on m'a foutu là-dedans...

J'avais pas vu son stock derrière elle. Un sandwich, c'est assez misérable, mais si ça lui suffit. Puis j'suis personne pour juger de ça.

Invité
Invité
Anonymous

[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous] Empty

« PIQUE-NIQUE »
Feat. All




Ce matin-là pendant sa dernière heure de cours, Elyas n'avait pas résisté à l'idée de bouffer son sandwich préparé pour le pique-nique. En même temps ce dernier lui tendait allègrement les bras à travers le sac. C'est ainsi qu'à midi le basketteur avait finit son repas et qu'il se rendait les mains dans les poches au pique-nique. Au pire s'il avait encore faim il allait bien trouvé une âme charitable qui le prendrait en pitié et qui le nourrirait... ou pas. En dernier recours il lui restait la méthode « Emile », cette dernière consiste à prendre aux autres sans leur demander leur avis. Sur cette pensée plutôt positive il se rendit au kiosque dans le parc pour constater qu'il y avait déjà foule.

En prenant cinq minutes pour trouver une connaissance il remarqua une touffe de cheveux rose en train de parler avec ce qui semblait être une gothique à la crinière ébène ? Qui sait... La touffe rose faisait partie de ce qu'on appelait les pompoms girls, mais impossible pour Elyas de remettre un nom sur sa figure de parfaite fashion qui se respecte. Néanmoins, le jeune sportif constata que les deux commères assises sur le banc avaient une part de gâteau au chocolat.

Après plusieurs minutes de recherches intensives du regard Elyas trouva enfin ledit gâteau posé avec un tas de nourritures. Finalement il avait bien fait de manger son repas en cours, ça aurait été du gâchis de jeter tout ça ! Avant de prendre racine le basketteur s'avança vers le gâteau qui lui semblait succulent et il en prit une bonne part. Il jeta un coup d'oeil rapide vers le reste de la nourriture pour voir s'il n'y avait rien d'autre susceptible de l'intéresser. Son attention se porta sur un paquet de tartelettes au citron posé là négligemment. Il s'en empara également et reprit son chemin. Elyas croisa quelques têtes connues auxquelles il serra la main. Il ne prit pas la peine de discuter bien longtemps car il venait d'apercevoir une chevelure rouge, probablement Emile. En deux enjambées il se retrouva à proximité de ce dernier qui était nonchalamment vautré sur un banc, normal.

-Je vois que je ne suis pas le seul à avoir prit du gâteau au chocolat.

Elyas pouffa légèrement, son capitaine ne savait-il donc pas manger proprement ? Dommage qu'il ait laissé son portable dans son sac qui se trouvait dans son casier, parce qu'il aurait bien immortalisé le moment. Ce n'était pas tous les jours qu'Emile avait une moustache de chocolat !

En y réfléchissant, lui-même n'allait pas être mieux en terminant sa part.



Invité
Invité
Anonymous

[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous] Empty


Personne n'a pensé à ramener de bières.
C'est chiant, y'a que ça à dire. Je sais qu'on est dans un bahut, qu'beaucoup de gens sont pas majeurs, mais tout de même. Un pique-nique sans alcool, c'est pas un pique-nique, c'est une dînette. Et moi j'aime pas jouer à la dînette. J'suis arrivée la première. Pas question de perdre du temps quand c'est pour perdre celui des cours, hein ? Au début, j'pensais que je m'étais gourée d'endroit, mais y'en a qui sont arrivés juste après, et de paumé, j'suis passée au stade où j'me suis sentie fière. C'est moi qu'ait couru le plus vite, na ! N'empêche, j'crois que j'fais peur aux gens parce qu'ils se sont tous foutus du côté des bancs en m'abandonnant dans l'herbe. C'plus logique remarque, mais ça s'fait pas, oh ! Personne ait venu m'inviter ni rien ! J'veux bien être nouvelle, mais y'a des limites, j'sais pas. C'est les ricains ça, on te dit qu'ils sont chaleureux et solidaires, mais c'est bien pour leur trouver des qualités parce qu'ils en ont aucune. Arf, mon cerveau m'envoie des signaux "attention xénophobie", c'mauvais. Ok, les ricains ils sont cools. Tout simplement parce les sandwichs qui portent leur nom, ils sont trop bons, et qu'ils en font à la cafét'. Allez zouh, les voilà complimentés, j'ai plus à culpabiliser. Bon, va falloir que je lève mon cul si je veux pas bouffer toute seule. C'pas juste d'abord, c'était moi la première, ils avaient pas à m'laisser comme ça. J'grommelle quelques trucs sur leur manque d'hospitalité et m'époussette le derrière qui est plein de brins d'herbe et d'un peu de terre. L'avantage des jeans, c'est qu'ça se salit moins vite que des pantalons en toile, m'enfin quand c'est d'la terre, on peut dire c'qu'on veut, ça se voit. Fait chier quoi.

Hé mais...! J'ai été foutrement médisante dis donc ! Y'a d'la bière ! C'est une meuf en fauteuil roulant qui ramené ça apparemment. J'ai toujours dit que les handicapés, c'était l'avenir. Elle galère la pauvre, ç doit ps être drôle de pas pouvoir se servir de ses jambes, mais j'me sens mal d'aller l'aider. En général, ils prennent ça pour de la pitié les handicapés, et ils aiment. Mais aussi ils se compliquent la vie à faire les fiers, c'plus pratique d'avoir des gens pour te filer un coup d'main. Après j'vais dire, à leur place je s'rais pareille. Allez, j'fais quoi ? J'écoute mon grand coeur et ma connerie ou la voix de la raison et d'la fierté ? La connerie vaut toujours mieux, surtout quand elle a des gros seins.

_ S'lut ! T'as b'soin d'aide ? J'vois que t'as ramené des bières, c'est cool. J'peux en prendre une ? J'ai des chocolatines s'tu veux. Tu connais ?

C'est Adriana qui achète ça, elle a trouvé une épicerie française à Minneapolis, pas trop loin de son école. Bon, ok, c'est des chocolatines industrielles, mais c'est des chocolatines quand même, on va pas chipoter, ok ? J'vais pas non plus d'mander à mes parents de m'en envoyer de la boulangerie en direct depuis leur pays basque non plus. J'veux bien qu'on dise que je suis une meuf chiante, mais faut pas abuser non plus. Allez, âme charitable que je suis, je tends généreusement mon américain déjà entamé dégoulinant de sauce au poivre à la jolie demoiselle aux pattes mortes avant de me poser royalement sur son fauteuil. L'avenir les handicapés je vous dis ! En plus grâce à eux, tu peux utiliser l'ascenseur plutôt que les escaliers et tu passes prioritaire au self, et ça, c'est un putain d'avantage quand y'a des frites.

_ Hm, ça te dérange si j'te pique ton trône ?

Invité
Invité
Anonymous

[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous] Empty
♦ ♦
Le grand gars avait retiré ses écouteurs. Violette ne reconnu pas ce qu'il écoutait mais en tout cas c'était plutôt fort. Il avait l'air d'être plutôt cool comme prof. C'est dingue comme la vision de choses changent quand on grandit. Quand elle était à l'école Violette avait l'impression d'avoir que des profs aigris vieux moches et puant la naphtaline pour certains d'entre-eux. Quoi qu'en y refléchissant bien, elle n'avait jamais eu ce genre de prof à Volfoni, c'était surtout dans le collège de banlieue où elle était avant.
Le prof en question lui tendit alors une frite et lui proposa de mettre de la sauce avec, elle déclina, puis il l'incita à se rapprocher de lui. Il avait l'air beaucoup moins agressif que le laisser penser son apparence, elle se rapprocha alors de lui et engloutit la frite. C'était bon, c'était gras, c'était une frite.

-Merchi ! Lui répondit-elle sans même avoir prit le temps de déglutir.

-T'as un truc à bouffer, au moins ? Tu croques sinon, tu vas pas rester sans rien dans l'ventre... Ah si, c'est bon. 'Fin s'tu veux manger, j'ai de quoi, avec tout ce qu'on m'a foutu là-dedans...

-Non merci ! S'exclama-t-elle en secouant son sandwich sous les yeux du gros balaise.

Après s'être battue pour ouvrir l'opercule du plastique elle croqua dans se sandwich tout raplapla d'où dépassait une feuille de salade.
C'est dégueulasse, et dire que j'ai payé pour manger ce truc !
Elle décida qu'elle allait tout de même le manger, elle n'avait que ça de toute façon et elle ne voulait pas non plus trop en demander à son voisin. Dans le pire des cas elle avait vu un élève avec une énorme gâteau au chocolat un peu plus loin, il n'allait pas pouvoir tout manger tout seul.

-Sinon, t'es prof de … peinture, photo, musique ? Un truc comme ça … lui demanda-t-elle pour faire la conversation. Ou alors t'es un vieil étudiant …

Elle venait de terminé l'un des triangles et décida qu'elle n'allait pas manger l'autre, non décidément c'était vraiment ignoble. Elle regarda l'étiquette pour voir la date de péremption.
Périmé depuis une semaine, comment il a pu rester dans le rayon sans que personne ne le prenne ? Fallait que ça tombe sur moi ça !
Elle l'expédia alors au fond de son sac en soupirant.
Invité
Invité
Anonymous

[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous] Empty
Le sandwich engloutit, elle s'attaqua à une part de gâteau au chocolat. Oui, ça fait très cliché mais elle n'appréciait pas du tout les gâteaux aux fruits, alors elle était bien obligée de prendre au chocolat. Après, il y avait aussi le flan qu'elle aimait beaucoup. Sa mère lui en faisait tous les week end quand elle était plus petite. Ensuite, avec l'âge, l'engouement s'est un peu réduit mais il en reste tout de même une bonne partie. Entendant des pas venir dans sa direction, elle releva la tête pour voir la fille qui venait vers elle. Ou le garçon. Un peu des deux peut-être ? Non non, c'était une fille, ça se voyait aux traits de son visage.

- S'lut ! T'as b'soin d'aide ? J'vois que t'as ramené des bières, c'est cool. J'peux en prendre une ? J'ai des chocolatines s'tu veux. Tu connais ?

Si elle avait besoin d'aide ? Pourquoi ? Pour manger ? A cette pensée, Dakota ne put s'empêcher de rire, ce qui pouvait sembler assez bizarre. Elle savait bien qu'elle faisait référence au fait qu'elle ait un fauteuil et tout le blabla mais là, ça avait été plu fort qu'elle. Apparemment, elle n'avait pas ramener des bières pour rien, ça lui faisait plaisir. Se reprenant, elle lui répondit, la bouche légèrement pleine :

- T'inquiète, j'me marre parce que j'croyais que tu voulais m'aider à manger, enfin ça m'est venu comme ça mais j'ai capté que c'était pour le fauteuil. Et ouais vas-y, prends-en une, j'vais pas me les vider à moi toute seule quand même. Chocolatines ? Non j'connais pas, c'est quoi ? Du chocolat ?

Y avait bien le mot chocolat dedans donc elle devait être sur la bonne piste. Elle donna une bière à la jeune fille qui elle, lui tendit sans sandwich. Ouah, que d'générosité ! En plus, il avait l'air vachement bon son truc. Dakota s'empressa d'avaler ce qui lui restait dans la bouche pour prendre le sandwich en remerciant la fille et mordit dedans. Bien que pas très friande de la sauce au poivre, elle appréciait tout de même le goût de cet américain. Euh, cette phrase peut porter à confusion, elle n'est en aucun cas cannibale hein. L'inconnue alla s'asseoir dans son fauteuil et lui demanda si ça ne la dérangeait. Ça l'a fit rire, puisqu'elle s'y était déjà installé avant de se poser dedans. Elle aussi avait l'habitude de faire des choses comme ça sans vraiment se rendre compte. Mais ça ne la gênait pas alors que pour d'autre, c'était un moyen de les mettre hors d'eux. Les gens ont des réactions bizarres.

- Vas-y, fais-toi plaisir. D't'façon j'en ai pas besoin là alors autant qu'il serve.

Elle continua à manger le sandwich jusqu'à ce qu'elle l'ait totalement engloutit. Ensuite, elle s'attaqua de nouveau à sa part de gâteau qu'elle avait laissé de côté en s'ouvrant une canette de bière. Elle aurait peut-être dû les laisser plus longtemps au frigo', elles n'étaient pas super fraîches. En plus, avec le soleil, elles risquaient de se réchauffer vite. Elle essaya de placer plusieurs objets autour du pack de bière, histoire qu'elles puisent être à l'ombre mais le résultat n'était pas très concluant. Tant pis ! Elle se tourna vers la fille et décida d'engager la discussion.

- T'en pense quoi du pique-nique ? J'trouve que c'est cool que l'académie ait organisé ça, comme ça on peut souffler un peu et se retrouver entre potes. Enfin, même si j'ai encore vu personne que je connaissais.

Et oui, il fallait se rendre à l'évidence, elle était "alone" pour l'instant. Les autres semblaient se connaître où engageaient vite la conversation. Heureusement que cette fille était venue lui parler sinon elle aurait dû se faire chier à attirer l'attention des autres. Bah oui, passer un pique-nique toute seule, ça le faisait pas, fallait bien sympathiser et tout ça quoi.
Invité
Invité
Anonymous

[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous] Empty

Pique-nique

« Pourquoi je n'irai pas ? »

Un vieil étudiant. J'aurais adoré lui mettre mon poing dans la gueule.

Parce que si je suis pas membre du personnel je suis vieux ? Attends, j'ai quel âge déjà, vingt-sept, vingt-huit ans ? Pitié, j'suis pas encore au stade du déambulateur et j'en suis encore loin. Je sais ce qu'elle a voulu dire, je comprends, mais pas vieux quoi. Ça m'énerve t'sais. La précision vieil élève mais pas jeune prof. Et j'aime beaucoup l'amalgame du prof d'art au look de taré. Forcément parce que je suis percé partout, que j'ai une tête de bouledogue agressif et que je suis vieux je suis prof d'art. Alors ouais, elle a pas tort, c'est ça le pire. Et puis je me vois pas non plus enseigner les maths à des gamins teigneux, déjà que la musique avec certains c'est le foutoir, j'aurais pas les nerfs assez solides j'imagine, je suis patient comme tu veux mais la philosophie bouddhiste avec moi elle fait pas tellement long feu. Enfin, y'a des gens qu'on du courage et oui, effectivement, je suis bien professeur d'art. Elles ont un trop bon instinct, ces filles.

- Mmh. Professeur de musique, c'est ça. Peut-être qu'un certain Monsieur Aimilia te fait écho ? T'embêtes pas avec la politesse, Dymas ça suffit très bien. Et tu es... ?

Mâcher et parler, c'est pas très glamour. J'en conçois. C'est pour ça que j'ai attendu un minimum avant de répondre à sa question. Eh oui, je suis goinfre, qu'est-ce que tu veux. Enfin quoi qu'il en soit, elle a sa réponse, j'attends la sienne si jamais elle veut répondre. Elle a pas de raison de refuser mais sait-t-on jamais, peut-être qu'elle est recherchée par Interpol et qu'elle ne doit surtout pas révéler son identité, j'en sais rien. Ce serait pas original, ça, tiens. Je suis sorti avec une fille qui faisait passer de l'ecstasy en teuf en cachant les pilules dans des bouteilles de bières qu'elle accrochait dans son sarouel, mais jamais avec une criminelle recherchée. Ça pourrait être comique, ou pas.
Elle a rangé son sandwich. J'ai beaucoup de mal à croire qu'elle ait déjà fini de manger. C'était vraiment que dalle ce qu'elle vient d'avaler, elle doit crever de faim. Je sais que ça me regarde pas, chacun a son appétit, mais là c'est abusé elle a rien mangé. Ça va partir où tout ça ? J'me disais bien qu'elle était maigrelette, en fait elle bouffe rien. Si ça se trouve elle est anorexique. Non pourtant, non, elles sont plus squelettiques que ça ces filles. Mais eh, me dis pas qu'elle va manger que ça, quand même. T'es sérieux ? Et moi à côté j'me gave d'un énorme kebab, non mais non, je peux pas. Je peux tout simplement pas, c'est ultra gênant. Parce que si elle a pas faim, admettons, et que je bouffe comme un enculé à côté d'elle, les gens vont la regarder mendier et vont me prendre pour un égoïste. Mais si elle a faim, que je lui propose, ça fera harceleur, encore pire si elle a pas faim. Merde, je fais quoi ? C'est correct de dire à une fille de partager son repas ? En Grèce ça passe, c'est pas la première chose à faire, surtout quand c'est une inconnue, mais à la rigueur tu passes pour un généreux au pire. Mais là on n'est pas en Grèce, on est en Amérique. Putain, ça fait au moins six ans que je suis là et j'suis même pas foutu de savoir comment m'y prendre avec les gens, j'suis vraiment qu'un asocial.

- Tu...

Ah non, maintenant t'as commencé tu finis. Voilà. C'est pour ça que j'aime pas parler, surtout avec les gens. T'es obligé de tenir la discussion. Pas que j'aime pas ça, mais je suis tellement débile que je suis pas capable de savoir quoi dire, comment, si ça se fait ou pas, si c'est la bonne chose à faire ou non, enfin je suis pas un génie des relations humaines. Tant pis ma foi, je suis pas réputé pour ça. Je vais être obligé de lui sortir un truc. J'aimerai lui proposer au moins la moitié de mon kebab, j'ai rien d'autre, et je me sens super mal de manger à côté d'elle. En plus elle m'a demandé une frite avant et tout, enfin c'est le gros délire. Rah, mais aussi pourquoi je sais pas réagir ? C'est si compliqué de savoir comment s'y prendre, y'a pas un guide ? Une petite voix intérieure apparemment, tu parles d'une connerie toi. Les rares fois où elle était là elle m'a aidé, c'est vrai, mais alors quand on en a besoin sur commande tu peux te gratter, elle rapplique jamais. Arrête de la dévisager Dymas, elle va croire que tu veux la bouffer. Le comble. Non. Je vais... Je vais lui proposer, tant pis. J'vais le lui tendre, et comme ça, elle fera bien ce qu'elle voudra.

- Je... J'me sens mal de te voir rien manger, hésites pas à m'en prendre, si tu v- !

Non, non, non non non non non ! Tombe pas tombe pas tombe pas QUEL CON !

Invité
Invité
Anonymous

[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous] Empty
♦ ♦
Il lui avait répondu qu'il était professeur de musique, elle ne s'était pas trompée. En effet, le peu d'artistes qu'elle avait côtoyé avaient toujours un style un peu original. Ils faisaient toujours de longues phrases avec des mots hyper compliqués, un peu comme dans les bouquins des philosophes. Des champions au scrabble ces gens là ! Surtout que la plupart du temps elle était persuadée qu'ils ne comprenaient même pas la moitié des mots qu'ils utilisaient. En tout cas lui était beaucoup plus simple dans son élocution ce qui le rendait beaucoup plus sympathique aux yeux de la jeune femme.
Il s'appelait Dymas Aimilia, c'était plutôt original et ça sonnait bien, par contre elle n'avait aucune idée d'où ça pouvait venir. En effet, elle avait déjà entendu parler de lui, mais elle ne l'imaginait pas du tout comme ça. Elle avait entendu deux élèves, deux jeunes filles, mentionner son nom entre deux gloussements. Elle l'avait imaginé avec une chemise qui dépassait du pantalon, un peu mal rasé mais avec un large sourire. C'était pas vraiment ça.... C'était même tout le contraire. Elle fixa des ses yeux bleus son visage. Troué. C'est le premier mot qui lui vînt à l'esprit. Mais il était pas vilain, il avait même pas mal de charme.

-Je suis Violette, je suis bibliothécaire ici, c'est plutôt cool comme boulot en fait.

Elle but une gorgée d'eau et étira ses jambes. Aimilia... Aimilia... Elle ne voyait vraiment pas d'où ça pouvait venir, ça lui évoquait rien du tout. C'était pas asiatique déjà, il en avait pas la tête non plus de toute façon. C'était ni hispanique non plus … enfin ça en avait pas l'air. Elle balança ses cheveux sur une de ses épaules tout en continuant à le fixer, il mangeait. Il la regarda et lui bafouilla un truc :

-Je... J'me sens mal de te voir rien manger, hésites pas à m'en prendre, si tu v- !

Il agitait en même temps son sandwich devant elle. Mais il n'eut pas le temps de finir sa phrase que le sandwich atterri sur le T-shirt de Violette. Il était maintenant barbouillé de viandes et de sauce.

-Chier ! Cria-t-elle en jetant l'espèce de pita par terre.

Elle le fixa alors avec des yeux noirs, les sourcils froncés. Elle serra sa mâchoire aussi, elle ne voulait pas déverser sur lui un flot des mots plus vulgaires les uns que les autres. Puis elle se rappela un truc qu'elle avait lu dans un livre. Un truc pour se calmer. C'était une miss qui énumérait les parties de son corps de bas en haut. Ou alors c'était pour autre chose que pour ce calmer mais en tout cas c'est ce qu'elle fit et ça marcha. Elle prit alors une grande inspiration et se mit debout.

-Viens m'aider à nettoyer, lui dit-elle d'un ton ferme en lui tendant sa main pour l'aider à se lever.

Invité
Invité
Anonymous

[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous] Empty

Pique-nique

« Pourquoi je n'irai pas ? »

- Désolé ! Désolé, chuis vraiment navré ! Pardon, pardon...

Ouais, va-y, excuse-toi autant que tu veux, t'es et tu resteras un putain de blaireau. Tu le sais pourtant Dymas que tu dois pas salir les filles, tu le sais, nan ? Une bonne occasion pour t'en souvenir, tiens. Rah, mais j'ai pas fait exprès ! J'voulais vraiment lui filer mon kebab mais il m'a glissé des mains et... Raaaaah, fait chier. J'crois que mes yeux résument assez bien la situation quand je lui lance cet espère de regard éploré et pitoyable. Un putain de clébard. Un chien bâtard errant. J'suis vraiment le roi des trous du cul. Bon. Je sais pas trop quoi faire là. Bouge pas. J'vais adopter la posture du caillou. Je bouge plus, j'attends que la tempête passe, et après je me remettrai un peu à bouger. Garde la tête basse, la nuque toute courbée, et bouge surtout pas. Pitié Violette, ne me tue pas. J'te jure que j'ai pas fait exprès. J'ai autre chose à foutre que de salir les jolies filles avec de la sauce blanche, j'te promets c'était pas voulu je... Mais non ! Pourquoi j'pense à ça ? Rah, arrête Dymas, mais enlève-toi ces horreurs de la tête ! Voilà. La pauvre... Erk. Mais je me déteste en fait, j'te jure, j'te jure...

Sa main ! J'vais mourir ! Elle va me dévisser la têêêê... teuh. Ah ? Sérieux ? J'peux m'en tirer rien qu'en l'aidant ? Nooooon, c'est une blague en fait. Elle va me faire payer cet affront, j'en suis sûr ! Mais ce serait trop con de louper cette occasion en or de m'en sortir pas trop mal. Nuh. Niiiiiiiiiiiiiiiiii-hu-hu-hu, j'aime pas les gonzesses en colère... Putain. J'vais me relever tout seul. Non, peut-être pas en fait. J'vais plutôt... Non, en fait, prends-lui le poignet, au moins. Parce que si tu te relèves sans t'aider genre de sa main, tu vas lui foutre un vent et elle va encore moins t'aimer. Non, c'que tu vas faire, c'est bien de prendre sa main genre tout va bien, et te relever avec le tronc de l'arbre derrière toi. Tu pousses tout seul quoi, c'pas bien compliqué, et ça fait genre j'me repose pas trop sur toi mais quand même un peu... Genre ça passe quoi. Genre.

- Ouais, d'accord. D'accord.

J'suis debout, et je ne l'attends pas pour marcher. n va aller du côté des sanitaires, et puis... Et puis on verra bien. Marche pas trop vite, tu risquerais de la perdre. Et conatrairement à ce qu'on pense, mieux vaut affronter sa plus grande peur que la fuir.
C'est maman qui dit ça.

Contenu sponsorisé


[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous] Empty
 
[Mini-event] Pique-nique de bienvenue [Tous]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]
» Pique nique entre deux chemins...
» Pique-nique -jeudi 07 octobre - 21H
» [MINI-EVENT] One, two, three, four... Let's go music !
» IV. 03 ¤ Un pique-nique sous les arbres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Hors RP :: Minnesota :: RP :: Campus-
Sauter vers: