Je porte un toast, tu portes un taost, nous portons un toast ! [Heather Jewel et Alexander Lahaie]

Invité
Invité
avatar





Majeur, vacciné, il avait la possibilité de sortir le soir. Plus de parents pour lui tenir la laisse depuis longtemps mais c’était rare qu’il quitte sa chambre après les cours pour aller en ville. Surtout si ce n’est pas pour faire des achats.  Un verre de coca à la main, il ne voulait pas d’alcool pour l’instant. Surtout qu’il voulait garder une terre stable et équilibré. Les lumières qui tournent la musique commencent à s’animer captivaient ses yeux qui bougeaient à grande vitesse.

Assis au comptoir d’un bar qui fait aussi boite de nuit plus tard, il assiste à l’arrivé des jeunes de l’académie. Mais il ne s’en soucie pas. Dans son pull bleu azur, il est assis dans un jean sombre et installé dans de confortables baskets. Sa capuche tombe sur ses épaules alors que l’on entend le cliquetis de quelques bracelets à son poignet droit. Une gorgée avalée.  

Sa journée s’était bien déroulée et il ne voulait pas la finir devant la télé. Non, elle ne devait pas se finir dans de sombres réflexions et projets. Non. Une autre gorgée. Ce verre allait se finir rapidement. Même s’il était seul, il allait profiter des gens autour, du cadre, de la sortie qu’il devrait faire plus souvent. Et pour affirmer cette pensée, il finit son verre puis passe au niveau supérieur. Le plateau fini, il up vers un niveau plus adulte. Enfin, moins gamin.

«  Vodka avec ça s’vous plait. »

Un coup d’œil autour de lui pour constater que bien qu’il soit assez tôt, vingt heure quarante-cinq pratiquement, les étudiants étaient présent. Il faut dire que le portail se ferme à vingt-trois heures et ce n’est pas tout le monde qui attend cinq heure le lendemain pour aller dormir.  Le barman lui donna son verre. Alex paya et leva son verre à lui-même.

«  A moi et ma sortie en solitaire. »


Invité
Invité
avatar

Je suis crevée. Si j'étais une personne comme les autres, je me serais fofilé sous mes draps douillés, pris un bon livre et un chocolat chaud et je me serai endormi dès la trentième page. Mais je suis tout sauf normale, donc je me retrouve à faire les cents pas dans ma chambre sans savoir quoi faire. Une après-midi shopping entres amies ? De un, il est plus de 20h, de deux, je n'ai pas encore de vrais amis ici.

Et puis merde, je vais pas passer ma soirée à lire un livre alors qu'il y a plein d'activités à faire à l'extérieur. Je ne suis pas encore vieille , manquerait plus que je tricote. Troquant ma jupe contre un jean délavé presque complètement déchiré, mon débardeur contre un sweat-shirt et mes escarpins contre des converses. Je préfère des habits confortable pour cette fois ci ! J'attrape mon téléphone avant de sortir en courant prendre l'air.

Direction ? La discothèque. Non je ne sais pas pourquoi, j’ai juste besoin de me saouler après une journée aussi longue, et fatigante. Je m’assois sur le premier tabouret près du comptoir, alors que les autres élèves ne tardent pas à arriver eux aussi. Oh mon dieu il y a trop de règles ici, c’est à quelle heure déjà le couvre feux ? Au pire je m’en fou, je fais la fête ce soir, on verra les conséquences demain matin. Si je me rappel de quelque chose bien sûr.

Boisson préférée ? Les cocktails. Mais vu que j’ai envi de changer un peu , je commande un verre de vodka en baillant. Trop class Heather, bailler devant un verre de vodka. Ca commence plutôt fort, mais ça m’est égale, je n’en ai fichtrement, riiiien à faiiire. Je me frotte les yeux pendant que le barman me pose mon verre. Après plusieurs nuits blanches, c’est compréhensif d’avoir sommeil, mais je n’arriverai pas à dormir, nuit blanche ou pas. Une fois que j'ai fini mon verre, j'en demande un autre. Le barman me regarde d'un air inquiet avant de me le servir. J'ai 18 ans, je fais ce que je veux oh !

La musique commence à être de plus en plus forte et les lumières me donne un peu mal à la tête, heureusement que je supporte bien l’alcool. Un sourire étire mes lèvres quand une de mes chansons préférées passe. Je me lève, bien décider à danser malgré ma tenue pas très adéquate pour l’occasion. Mais je ne veux pas y aller seule ! Quoi ? Je suis timide ! Ou pas. Je fini mon verre d’un trait avant de m’approcher d’une personne assise à côté de moi. Ah bah c’un garçon, génial.
Je lui tapote l’épaule en attendant qu’il se retourne. Même si la musique est forte, j’essaie de faire une effort pour qu’il m’entende.


-Ca te dit de danser ?

Ok je le connais pas, mais je suis comme ça ! De toute façon, il a l’air aussi seul que moi en ce moment…

Invité
Invité
avatar





Trinquer pour soit même. Assez ringard mais qu’est-ce qu’il s’en foutait ce soir. Personne ne le connaissait et il ne connaissait personne. Son verre à la hauteur de ses lèvres, il but une lampée. C’était frais et plus fort que celui d’avant. Mais plus appréciable, aussi. Alexander posa son verre et entendit un écho à sa commande, à sa droite. Il tourna la tête et vit une tignasse blonde. Une personne de l’académie. Il n’y fit pas plus attention et scruta la piste de danse qui voyait sa surface se remplir tranquillement.
Dans l’air, une musique rythmé et adéquate pour se trémoussé comme des pingouins devant des esquimaux. Alex se surprit à voir son genou taper le rythme et son corps se mouvoir. Avait-il envie de danser ? D’aller sur la piste ? Peut-être mais peut-être pas tout de suite non plus. Seulement, tout ne va jamais comme on veut. A côté de lui, la blonde lui parla. Danser ? Elle était la perche qu’il attendait, la carotte au bout du fil. Et à croire que ce n’était pas lui qui répondait, il acceptait. Son corps avait envie de bouger.

« Ouep » Réponse brève mais qui, accompagnée d’un petit sourire content paraissait moins abrupte.

Il descendit de son tabouret après avoir avalé une longue gorgée de son breuvage et poussa son verre près du barman pour qu’on ne lui prenne pas. Il reviendrait, il avait soif. Ce soir, il redevenait l’homme qui sortait, qui rigolait et qui se plaisait à danser, comme avant. Seulement, i l n’était plus avec la même compagnie, et il ne voulait pas y penser.

Près de la demoiselle, qu’il dépassait d’une demi-tête largement, il posa sa main dans son dos pour lui dire de passer devant. Sa main ne rompit pas le contact de suite et retourna à son proprio qu’arrivé sur la piste de danse. Il ne savait pas ce que lui valait se revirement de comportement mais ce n’était pas le moment de se poser des questions. Commençant à danser sur la musique qui arrivait à son apogée, il observe sa partenaire d’un œil alerte. Elle était presque habillé comme lui. Un peu moins coloré, mais presque pareil.

« T’es de Volfoni non ? » parla-t-il assez fort près de son oreille pour être entendu. Et comme il ne s’agissait là que d’une formalité, il se présenta dans la foulé. « Moi c’est Alexander ». Son petit accent frenchouillar s’entendait-il dans la musique ?



Invité
Invité
avatar

Je lui répond en souriant avant de relever la tête pour croiser son regard. Je m'immobilise, surprise. En plus d'avoir choisi quelqu'un qui est habillé plus ou moins comme moi, il est canon. Mes yeux glissent vers son verre qu'il finit rapidement avant de se lever. Tiens, c'est pas de la vodka ça ? On boit la même chose aussi ? Je sors des mes réflexions quand il se lève. Et bah, c'est sûr que je dois lever un petit peu la tête pour lui parler, mais pas au point d'avoir un torticolli en fin de soirée. Encore heureux d'ailleurs !

Je frémis quand je sens sa main sur mon dos. Je passe devant avant de m'arrêter sur la piste de danse où il retire enfin sa main. On se retrouve au milieu du people qui tournoi dans tout les sens et qui me donne le tourni à lui seul. Je me sens mal à l'aide tout à coup, enfin non, j'ai pas de quoi être mal à l'aise, il me suffit tout simplement de danser. Alors pourquoi dit comme ça dans ma tête ça sonne pas bien ? L'alcool j'imagine...

Suivant le rythme, je me laisse aller jusqu'à ce que j'entende sa voix. Je m'arrête pour mieux l'entendre, histoire de pas dire une connerie juste après.


«T’es de Volfoni non ? Moi c'est Alexander.»

Oh my gosh, un Alexander ! Dieu sait à quel point j'adore ce prénom ! Mais il a un accent. Mais lequel ? Je dois presque me mettre sur la pointe des pieds pour lui parler dans les oreilles. 'Faut dire que dans des situations pareilles, les talons sont pratique.

-Oui. Moi je suis Heather. Enchantée de faire ta conaissance Axel.

Je le connais à peine et je lui donne déjà un petit surnom, la classe ! Je m'apprête à faire un pas en arrière quand je bouscule quelqu'un. Mon temps de réaction qui est assez lent à cause de l'alcool, je vois le sol se rapprocher à très grand pas...
Invité
Invité
avatar

La musique est à son comble et s'insinue rapidement aux oreilles et corps de notre jeune homme. Ils se trémoussent. Dans un autre contexte, cela pourrait avoir l'air totalement stupide, voire ridcule, mais ici, alors qu'ils font tous la même chose, c'était à la mode, normal, naturel. Pour lui répondre, la tête blonde se met sur la pointe des pieds. C'était mignon à voir. Grand garçon, il avait toujours aimé que ses copines se lèvent ainsi pour venir l'embrasser. Ici ce n'est pas la même chose mais le mouvement est le même

Elle était donc dans le même établissement, ce qui n'avait rien d'étonnant. Son nom était un prénom d'ici. Du pays quoi. Il était sympatique à entendre. Mais il sourit d'aantage quand elle inversa les premières lettres de son prénom. C'était courant et il ne s'en formalisait pas.

" Alex si tu veux raccourcir, Alex."


Alors qu'elle recule pour se remettre à danser, elle percuta une jeune femme qui passait derrière. Elle manque de tomber mais Alex l'attrape par le bras avant qu'elle se n'affale au sol devant tout le monde. Un reflex qu'il devait à ses longues heures de jeux et d'observation sur sa console. La tirant à lui pour qu'elle reste sur ses deux jambes. Il s'aida de son autre main pour lui donner l'équilibre.

" Et ben alors, on ne tien pas sur ses jambes ?"

Alex se rapprocha près d'elle pour lui parler et il sentit l'odeur de la vodka et du coca. Elle semblait avoir bu la même chose que lui. Un point commun amusant.

" TU veux prendre une autre vodka pour continuer ? Je te tien encore ou tu peux marcher seule ?

Avec sourire il lui désigne du regard qu'il la tenait encore. Ce qui n'était pas désagréable.
Invité
Invité
avatar

Je supporte bien l’alcool…N’importe quoi. Après deux verres de vodka, j’ai déjà le tourni. En même temps si l’autre débile m’avait pas poussé, j’aurai pu éviter de…Ah bah non ! Il me rattrape à la dernière minute et j’arrive à tenir debout le temps de retrouver mes esprits. Je lui lance un regard surpris, quel réflexe ! Il fait quoi ? Du sport ? Au pire c’est pas important, il m’a sauvé face à un suicide sociale, c’est trop toooop ! Je porte des converses et je ne tiens pas debout, alors je veux même pas imaginer comment j’aurai été si j’avais mis des escarpins…

« Et ben alors, on ne tien pas sur ses jambes ? »

Je ne peux m’empêcher de sourire avant de passer une main dans mes cheveux blonds pour remonter les quelques mèches tombantes sur mon visage. Si près de lui, j’ai l’impression d’être toute, toute, toute petite.Ca fait bizarre. Vraiment bizarre.

«Tu veux prendre une autre vodka pour continuer ? Je te tien encore ou tu peux marcher seule ?»

Je suis son regard pour remarquer qu’il me tient encore. J’avais même pas fais attention…La honte. Enfin non, c’pas la honte, c’est plutôt cool même. Je crois que j’aimerai bien passer toute la soirée comme ça. Je secoue la tête. Wow, il m’arrive quoi là. Je dirais pas non à une autre Vodka par contre ! Mes lèvres s’étirent en un sourire narquois. Autant profiter de la soirée, je ne me souviendrais surement de rien demain matin !

-Je veux bien que tu me tiennes encore , dis-je en riant. Par contre c’est moi qui te paie un verre, histoire de te remercier pour le sauvetage de tout à l’heure.

Je plonge mon regard azur dans le sien en souriant avant de prendre sa main pour aller m’asseoir avec lui. Je me frotte les yeux avant de commander la même chose que tout à l’heure. Oups, je ne lui ai pas demander si il voulait la même chose ou pas…Au pire il commendera autre chose, c’est pas si grave que ça. Je croise les jambes avant de demander.

-Allez, dis moi comment tu as fais pour me rattraper si vite tout à l’heure. C’est un exploit Alex !

Je fais bien attention à dire Alex, au lieu d’Axel. Une fois ok, deux fois ça prouverai que je suis complètement saoule ou que je suis trop occupée à le regarder pour faire attention à ce qu’il me dit…
Invité
Invité
avatar






Il lui propose un verre. Pourquoi pas après tout ? Sociable ce soir, il se plairait à boire en compagnie. Les mains sur les bras de la demoiselle alors qu'elle sourit et lui répond. Qu'il la tienne encore ? Alex n'y voyait aucun problème et ses propres lèvres s'étirèrent. C'est vrai, il ne faudrait pas qu'elle tombe sur le chemin du bar et du comptoir. Il pourrait croire qu'elle le fait exprès. Amusé et ravi, il hoche la tête à son invitation. Il payerait celle d'après.

Alexander allait passer un bras autour de la taille de Heather quand cette dernière lui prit la main pour les guider tout les deux. Rapidement arrivé, ils s'installent sur les tabourets, bien près pour mieux se parler. La musique devenue importante, il fallait être très rapproché pour communiquer. Elle commanda pour eux, exactement ce qu'il avait envie de prendre. Les verres en préparation, elle patiente en croisant les jambes et commencer une conversation. Notre jeune homme sent la jambe croisée de Heat contre la sienne mais ne dit rien, cela ne le dérangeait en rien, au contraire, peut être.

N'y apportant pas plus d'attention, il s’intéresse à sa phrase. Ses reflex ? Les jeux vidéos, bien sur. ET c'est la réponse qu'il va lui donner.

« A force de jouer à des FPS on affine sa perception et ses réflexes. » Dit-il avec sourire, en se penchant un peu pour qu'elle entende. «  Je ne fais que les mettre en pratique »

Là, les verres arrivent et Alex leva le sien pour trinquer. La regardant dans les yeux, il remarque enfin ses lumineux yeux bleus dans lesquels il se plonge un peu plus longtemps que de coutume. Sans rompre ce contact, il avala une première gorgée de son breuvage. Les glacons tintent sur le verres sans attirer l'attention de personne avec le bruit environnant.

«  Et c'pas vraiment un exploit, je te remontrerais, si tu tombe encore » rit-il. «  Tu es venue seule ce soir ? Pas d'amies ou de copain ? »

Il enchaîne la conversation, visiblement content d'avoir trouvé quelqu'un à qui parler et passer une bonne soirée. Il semble que ce soit également le cas de cette jolie blonde.

Invité
Invité
avatar

Je lève mon verre à mon tour pour trinquer, un sourire au coin des lèvres. Si j'avais su que j'allais rencontré un garçon comme ça ce soir, je crois que je serai venu un peu plus tôt. Il joue au jeux vidéo , très intéressant ! Ça expliquerai les réflexes et son temps rapide de réaction. Je suis née dans une famille de garçon, donc je m'y connais ! Mais juste un peu, pas au point de passer mes nuit devant un écran. Quoi que...

Je regarde ses yeux marrons et j'ai comme l'impression que la musique s'arrête. Il me rappel quelqu'un, mais qui ? Aucune idée. Le tintement des glaçons me sort de ma rêverie, et j'entend la musique à nouveau. Je cligne plusieurs fois des yeux en regardant dans une autre direction le temps de prendre une gorgée de ce nouveau verre.


"Et c'pas vraiment un exploit. Je te montrerais, si tu tombes encore."

Tomber encore ? Avec joie si c'est lui qui me rattrape à nouveau ! Quoi ? Oui c'est sûrement l'alcool mais je m'en fiche. Il faudra que j'y pense, c'est pas une si mauvaise idée de faire semblant de trébucher pour qu'il me rattrape. D'un autre côté ce serai un peu abusé, il est pas con à ce point...

"Tu es venue seule ce soir ? Pas d'amies ni de copain ? "



Je lève un sourcil avant de prendre une autre gorgée de ma boisson qui me brûle légèrement la gorge. Question piège ? C'est moi qui demande ça pour savoir si le concerné est en couple ou pas normalement. Il a la même tactique ou...? Holala je me fais sûrement des idées. Je suis sûre qu'il disait ça spontanément. Je suis obligée de me baisser mon lui parler à l'oreille tellement la musique est forte.


- Oui je suis venue seule ! Pour une fois. Non pas de copain, pour l'instant , je réponds en pouffant de rire avant de reprendre. Et toi ? Qu'est ce qu'un mec comme toi fais ici, seul ?

C'est vrai quoi ! C'est bizarre. Enfin non, peut être qu'il est pas du genre amicale, ce qui me surprendrai beaucoup...

Invité
Invité
avatar





Il enchaîne la conversation, visiblement content d'avoir trouvé quelqu'un à qui parler et passer une bonne soirée. Il semble que ce soit également le cas de cette jolie blonde. Elle lève un sourcil à sa dernière question. Était-ce étonnant comme question ? Y réfléchissant en peu, il se rends compte que c'est le genre d'information que l'on cherche dans le but de savoir si on entre en chasse gardée ou non. Pour dragué. Et c'était plus flagrant dans cet environnement. Souriant à cette pensées, il ne la rectifia pas. Elle répondait, de toute manière.

Seule et pas de copain pour l'instant. L'instant ? C'est au tour de notre homme de lever un sourcil, mais amusé, non étonné. Il est vrai qu'elle ne devait pas rester seule bien longtemps, cette Heather. Son rire était heureusement près de lui et il pu en profiter. Alex but une autre gorgée de son verre, appréciant les bulles exploser sur sa langue.

« Un mec comme moi ? J'suis tout ce qui y'a de plus normal t'sais. » Il rit aussi, amusé par le commentaire. «  Moi j'avais envie de bouger, une envie de profiter. Et je pense que c'est bien partis » finit-il de dire en la regardant.

Une autre gorgée à ses lèvres, il jeta un coup d'oeil sur la piste alors que l'alcool le réchauffait. Sa tête assimile un peu le liquide qui entre dans son corps. Il pensa que ses mouvements seraient bien moins surs et rapide s'il continuait à boire. Il voulu partager cette pensée avec la demoiselle. Pour se faire, il se leva. Debout, ils était à la même taille. Il s'approcha d'elle et posa une main sur son épaule, son visage près de son oreille, souriant.

« Mais si tu continues à me payer à boire, je risque de ne plus être en mesure de te garder debout aussi rapidement. »

Un sourire taquin aux lèvre, il reste près d'elle. La main toujours sur son épaule.

Invité
Invité
avatar

Il lève un sourcil quand je réponds. Il a l'air amusé. Bah quoi ? C'est si drole que ça de savoir que je suis pas prise ? Pourquoi les gens se disent toujours qu'une fille comme moi ne peut pas rester célibataire plus d'une semaine ! Je vous avoue un secret ? Je n'ai jamais vraiment été très amoureuse et les relations d'un soir ce n’est pas mon truc. Donc j'avoue qu'avoir tout les garçons à ses pieds ça peut être amusant, mais pas longtemps. Par contre, je me demande si il pense la même chose que moi ou pas. Je ne prendrai pas le risque de lui demander, pas la peine de se faire des idées.

Son rire me fait sourire, mais je m’abstiens de rire aussi. J'ai toujours ce rire qui fait rire les autres, et ça me donne toujours l'impression qu'on se moque de moi, même si ce n'est pas toujours le cas bien sûr. Mais voilà quoi, je ris qu'un minimum, même si la plupart du temps je n'arrive pas à me retenir. Je fait tourner mon verre entres mes doigts en le regardant. Tout ce qu'il y a de normal ? Ca dépend sous quel angle on voit ça...

Je le vois se lever et je lève les yeux vers lui. Je suis obligée de toute façon. Je me lève à mon tour, buvant une dernière gorgée de mon verre avant de le poser. Je frissonne presque quand je sens son souffle contre mon oreille, sa main sur mon épaule. Sans oublier que l'alcool décuple presque mes sens ! Et me fait perdre la tête... Je parle de l'alcool hein.


« Mais si tu continues à me payer à boire, je risque de ne plus être en mesure de te garder debout aussi rapidement. »

Je ne peux m'empêcher de rire, alors qu'une idée me traverse l'esprit. Sans m'en rendre compte, je répond du tac au tac.

-Je n'ai jamais dit ne pas vouloir que tu sois saoul!

Oh mon dieu. C'est quoi cette réponse Heather ! On dirait une tueuse en série... J'ai presque envie de me baffer. C'est l'alcool haha, c'est l'alcool...Je vais passer toute la nuit en me disant que c'est l'alcool. Je crois les doigts pour tout oublier dès demain...En fait non, je crois que je ne veux jamais oublier cette soirée. Je secoue la tête pour me reprendre.

-Heu...Ouais, il vaut mieux en profiter !

Minute. Je rêve ou ils passent un slow ? C'est l'alcool, pitié faites que ce soit l'alcool qui me donnent des hallucinations.
Invité
Invité
avatar






Un sourire taquin aux lèvre, il reste près d'elle. La main toujours sur son épaule. Elle s'est levée à son tour tout en lui répondant. Le voir saoul ? Quelle drôle d'idée. Toujours aussi souriant, il passe une main dans ses cheveux, quelques mèches sur ses yeux l’empêchant de voir correctement la blonde. Heather. Elle était plus qu'une couleur de cheveux, Alex, allons. Quand il voit son expression après sa phrase, il en déduit qu'elle n'y avait pas réfléchis et que c'était sortit spontanément. D'avantage amusé, il se rends compte que la musique de la piste est plus douce, plus lente, plus calme. Il en faut pour tout le monde, il n'a pas de préférence.

Alors qu'elle affirme vouloir profiter de la soirée, il passe à coté d'elle, sa main descendant à sa taille, comme il avait voulut le faire plus tôt.

«  Profitons de la musique alors. Tu ne vas pas me refuser cette danse » demande-t-il à son oreille.


Avec l'alcool, il s'amuse beaucoup, une boule de joie dans la poitrine, il est très heureux. Elle, l'alcool ou la soirée simplement ? Les trois ou un en particulier ? Qui sait. Alexander la guide vers la piste. Arrivés, il glisse sa main de sa taille à son dos puis le long de son avant bras avant de prendre sa main pour le slow. Son autre main prend place sur sa taille, la ou l'autre était avant. Tout preès d'elle, très près d'elle, il commence à danser sur la musique. Ses pieds savaient ou ils allaient. Sa mère avait tenu à ce qu'il prenne des cours. Il semble que cela serve.

Ici, alors qu'il est encore près de son oreille, il lui demande.

«  Si je suis saoul, tu le serra aussi car je ne compte pas boire seul, Heather. »

Il sourit, l'emportant au rythme donné par la mélodie. Lentement, son regard glisse sur le visage de sa partenaire. Il regarde ses yeux, son nez, ses lèvres, les lignes fines de sa machoire, puis ses cheveux, la base de son cou. Il ne fallait pas, mais c'était tentant, l'alcool aidant. Il n'allait pas l'embrasser ou poser ses lèvres sur une parcelle de peau, non, il ne fait que regarder. Une lègère rougeur aux joues, il tourna les yeux un instant. Discrétion n'est pas un mot adéquat pour maintenant. Il espère qu'elle n'ai rien remarqué.

«  Tu viens souvent ici ?

Sa main sur sa taille et dans sa main lui rappelle que comme ca, elle ne tomberait pas. A moins que lui aussi tombe. Ce qui n'est pas gagné.


Invité
Invité
avatar

Attrapez moi, je sens que je vais perdre conaissance. Ce geste, ce geste là ! Il a toujours réussi à me faire craquer, je sais pas pourquoi, je trouve ça presque sexy !Oh, chacun ses fantasmes. Quel geste ? Bah celui là ! Quand il passe une main dans ses cheveux noirs pour remonter les quelques mèches qui retombent sur ses yeux. Il fait chaud tout à coup non ? C'est l'alcool, c'est l'alcool. Si ça se trouve, il existe même pas, et je suis en train de m'imaginer un ami imaginaire, si ça se trouve je deviens schizophrène ! Ou peut être que je l'ai toujours été après tout. Mais je suis malade au point de sentir sa main sur ma taille...?

Je me racle la gorge quand j'entend sa voix, son souffle si près de mon oreille. On se calme Heather ! Je suis calme, je suis calme. C'est juste que mon coeur déraille, rien de grave. Lui refuser une danse, donc j'ai pas rêver. J'y crois pas, ils passent vraiment un slow ! Foutage de gueule. Il pouvait pas choisir un autre moment ? J'avais besoin de tout sauf de ça. Un seau d'eau sur la tête, oui pourquoi pas ! Au moins j'aurai moins chaud. Non mais, qui pourrait lui refuser une danse, sérieusement. Même un gay ne pourrait pas ! Mauvaise comparaison.

Arrivés sur la piste, je sens sa main se dégager pour se poser sur le bas de mon dos, pendant que l'autre prend ma main. Houla, je prie pour ne pas avoir les mains moites...Je pose ma main libre sur son épaule avant de me mettre à "danser". Si on peut appeler ça une danse, ça va de sois. Pour une fois, je n'ai pas besoin de regarder mes pieds pour éviter de lui marcher dessus. Pour une Miss, savoir danser est une priorité ! Mais qu'est ce que je trouvais ça naze... Même si c'est très utile dans un moment pareille.


« Si je suis saoul, tu le serra aussi car je ne compte pas boire seul, Heather. »

Bordel mais ouvrez une fenêtre, mettez la clim', je sais pas moi ! Attend, pourquoi je vois un sous entendu dans cette phrase moi ? Je sens le rouge me monter aux joues et je secoue doucement la tête pour retirer ses pensées de mon esprit.

Je lève un sourcil quand mon regard glisse vers ses joues teintées d'un rose presque invisible. Je me mords la lèvre pour retenir un sourire. Je dois admettre que c'est assez originale pour une première rencontre. Au moins c'est pas cliché ! Si ? Il détourne les yeux et je fais semblant de ne rien avoir remarqué, continuant à danser, suivant le rythme lent et doux de la musique.

Après un long silence plutôt...très silencieux, je m'apprête à parler quand il me devance. C'est peut être mieux, je m'apprêtais à dire une connerie de toute façon...


« Tu viens souvent ici ? »

Je lève mes yeux vers lui, mes yeux qui s'étaient arrêtés sur ses lèvres un peu plus longtemps que la normale.

-En fait... C'est la première fois. Mais je crois que je vais venir de plus en plus souvent, dis-je avec un sourire au coin des lèvres.

Ok, permission accordée, vous pouvez me baffer ! Et bah dis donc, faut dire que je dis que des conneries. C'est l'alcool ? Ou lui ? Je veux pas connaitre la réponse. Par contre, y a un truc qui me gène. Comment il sait danser un slow ? Y a pas tout les mecs qui savent le faire quand même ! Je lui demande, sur un ton aussi détaché que possible.

-Où est ce que t'as appris à danser toi ?

L'alcool, tout ça est à cause de l'alcool, j'en suis certaine !
Ou bien j'espère.
Invité
Invité
avatar





Sa main sur sa taille et dans sa main lui rappellent que comme ca, elle ne tomberait pas. A moins que lui aussi tombe. Ce qui n'est pas gagné. Heather répond à ses questions, les cheveux de la belle chatouillant son cou. Un frisson lui parcouru l'échine et son sourire s'étira. Il n'avait pas trop l'air con avec un sourire permanent aux lèvres ? Peut être, peut être pas. Mais il s'en fichait.

Pour elle, c'est la première fois. Comme lui. Décidément. Sa réflexion l'amusa et affermis sa prise de sa main sur la sienne. Continuant la danse, il lui arrivait de sentir le genoux de Heat toucher le sien, sa hanche l’effleurer. Quand elle lui demanda ou il avait appris à dansé, il haussa un sourcil, encore. Ses questions sont étonnantes.

« Ma mère m'a forcé à aller avec elle à ses cours de danse. Ce n'est pas très glorieux, mais... ça sert bien. »

Il ne lui retourna pas la question, une fille avait plus de chance de savoir danser ce genre de danse qu'un homme. D'ou sa question. C'était logique. Pour ne pas tomber dans le piège du silence et du manque de conversation, il se pencha à son oreille pour lui demander :

« Et Heather, que penses tu de passer la soirée avec moi » et ajoute un peu après «  à danser, boire et discuter ? »

Alex, souriant, la guida dans quelques pas, tournant sur eux même, les yeux dans les siens. Ce n'était peut être pas dans la danse de cette chanson, mais qu'importe. Tournant encore quelques tours, il la garde contre lui. L'alcool aidant, il se moquait bien qu'on les regardes. Au contraire, il s'en amusait.


Invité
Invité
avatar

Jamais, oh grand jamais je ne voudrais le lâcher ! Enfin nah, ça reviendrait à du harcèlement, mais je veux pas quitter sa main, son épaule, arrêter de sentir nos corps se frôler par ci, par là. Arrêter de voir ses yeux briller sous l'effet de l'alcool, ses cheveux dans tout les sens qui ont pourtant l'air d'être si bien coiffés ! J'aurai bien voulu que le temps s'arrête, là, tout de suite, à jamais.

Je ne peux m'empêcher de pouffer de rire quand je l'imagine danser un slow, pendant ses cours de danse avec sa mère. Je suis contente qu'il me confie ça. Je continue à rire, l'imaginant avec un visage ennuyé à côté de tout ce monde qui danse. Je ris, je souris, et pour la première fois depuis longtemps, je n'ai pas peur que les gens entendent mon rire.


-Tu devais être super sexy !

Je m'arrête tout à coup, dès que j'entend sa remarque suivante, et mon coeur s'arrête aussi. Quand il finit sa phrase, je me remet enfin à respirer. Ouah, la chute de malade... J'ai eu peur ! Non, c'est pas vrai en fait. J'ai pas eu peur, je me suis même surprise à éspérer. Sérieusement, l'alcool me fait voir des sous entendu partout ! Combien de fois j'ai collé la faute à l'alcool pendant cette soirée déjà ? Je laisse tomber, la flemme de compter. Bien sûr que je veux passer la soirée avec lui ! Même la nuit, pourquoi pas...

-Avec joie Alex , je murmurre à son oreille juste avant de me décaller.

En un clignement de cil, je me retrouve en train de tourner sur moi même, mes cheveux tournoyant en même temps et au même rythme que mon corps. On continue pendant plusieurs minute, puis je m'arrête, ayant le tournis. Je pose ma main sur mes tempes avant de tomber. Pile dans les bras d'Alex ! Il me rattrape pour la seconde fois de la soirée. Je relève la tête, retrouvant mes esprits et surtout pour retrouver son visage à seulement quelques centimètres du miens.

Tu fais quoi Heather ? Tu l'embrasses pour encore coller ça à l'alcool? Tu fais comme si de rien n'étais ? Ou bien tu te redresses pour partir en courant ? Bonne chance ma vieille...

Invité
Invité
avatar





Ils tournent, ils tournent.

Alex s'avoue qu'il n'aurait peut être pas du la faire tourner comme ca. Lui même semblait voir le sol faire des ronds, en haut, en bas, mais ou était-il ? Il ne pouvait pas mieux se dire car il était à terre. Reprenant ses esprit, alors que le sang recommence à irriguer son cerveau, il remarque qu'il est au sol. Des gens autour d'eux souriaient, amusés. Alex aussi. Il ne s'était pas fait mal, alors il pouvait en rire. Mais Heather était sur lui. Tout près de lui. Contre lui, même. Son visage à quelques centimètres du sien, son souffle balayait ses joues. C'était agréable mais dans ce lieu, ce n'était pas le mieux.

Alexander se relève, lui prenant la main, une main sur sa taille pour l'aider. Il n'avait pas honte. Il se fichait bien qu'on puisse se moquer d'eux, puisqu'il passait une bonne soirée. Aidant à mettre debout la jeune blonde, il rit doucement.

«  Je te l'avais dit non ? Plus d'alcool et ne pourrais te garder debout. » Il ajouta, positif «  au moins je t'ai évité une étreinte avec le sol ».

Il sourit, remettant son sweat comme il faut. La chaleur lui intima d'ouvrir sa veste pour faire passer un peu de frais dans ses vêtements. Ce qu'il fit. Une main dans ses cheveux les remis en ordre. Heureusement qu'il n'avait pas ses lunettes, elles auraient pu se briser. La damoiselle sur ses deux pieds, il vit qu'une mèche ondulée lui coupait le visage. Du bout des doigts il la remis à sa place avant de lui prendre la main et l’emmener vers la sortie de la discothèque. Évitant les danseurs, les buveurs, les glandeurs, il réussi à atteindre la porte et saluer le vigile.

«  Prenons un peu l'air, je commence à avoir bien chaud avec toute cette agitation. » dit-il sans avoir à se pencher à son oreille pour être entendu.

Puis il tourna la tête vers elle.

« Tu t'aies pas fait mal au moins ? » Et passe une main sur sa nuque, un peu inquiet.

Il n'aimerait pas vraiment casser la jolie Heather alors qu'il vient de la rencontrer.




Invité
Invité
avatar

Oh merde. Et si je l'avais embrassé ? Et si je m'étais penchée ? Qu'est ce qui m'a pris de penser une seconde à ça! Qu'elle horreur, j'ai l'air de quoi moi maintenant ! Ok je n'ai rien fais pour montrer ça mais quand même ! Oh mon dieu, c'est la dernière fois que je bois de l'alcool, que je rencontre quelqu'un et que je danse avec lui, tout ça en une seule soirée. Qui pour me baffer ? Toi ? Oui ok ramène toi ! C'est l'alcool, je suis certaine que c'est l'alcool, y a pas d'autres explication...Si? Nah, y en a pas d'autre. Je suis bourrée, il est bourré, on est bourré, sans oublier le fait que je sois maladroite donc heu...voilà quoi ! Il remet en place une mèche qui retombait sur mes yeux d'un geste rapide. Pas le temps de réaliser ce qui se passe juste après...

C'est l'alcool.

« Prenons un peu l'air, je commence à avoir bien chaud avec toute cette agitation. »

Je secoue la tête en clignant des yeux quand j'entends à nouveau sa voix. Je regarde autour de moi en réalisant qu'on est plus à l'intérieur. Mais comment j'ai fais pour arriver là moi ? Je crois que j'ai besoin d'aller voir quelqu'un. Moi aussi j'ai chaud, j'espère que c'est plus dut à l'agitation qu'autre chose..Mais oui c'est à cause de l'agitation, faut vraiment que j'arrête de penser à des conneries moi. Pourquoi j'aurai chaud si ce n'est pas la faute de l'agitation ! Très français ce que je dis quand je suis bourrée. Vraiment très français...

C'est l'alcool.

Quand je retrouve mes esprits, je ressens une douleur me traverser le poignet. Merde, j'ai du me faire mal en tombant. Trop forte Heather ! Tu voulais pas te casser la nuque non plus ? Ca aurait été plus pratique. J'essaie de le bouger, sans grand succès. C'est pas grave, un verre, et la douleur passera ! C'est rien ! Non je déconne, je crois que je dois me calmer sur la vodka. Il me demande si je ne me suis pas fait mal juste au moment où je m'apprête à lui demander s’il va bien. Quelle ironie !

Je cache met ma main gauche derrière mon dos en souriant. Pas la peine de le stressé, c'est rien, ça partira dès demain ! C'est aussi pour pas l'inquiéter. Après tout c'est à cause de moi si on est tombé, qu'est ce que je suis conne parfois...Mais c'est l'alcool !

-Non, non. Je vais bien. Et toi, tu es sûr que ça va ? C'est la dernière fois que je danse après avoir bu plusieurs verres !

Je pouffe de rire, histoire d'oublier la douleur à mon poignet. Pas question que cette douleur gache cette soirée !
Invité
Invité
avatar



Elle va bien. Pourtant Alex l'a très bien vu. Cacher son bras dans son dos dans une lègère grimace. Elle s'était donc bien fait mal. Mais trop fière surement pour le lui dire. Ou elle voulait passer un peu plus de temps avec lui sans avoir à passer pour quelqu'un dont on s'occupe. Peut être. Alex n'était pas dans sa tête et c'est pour cela qu'il est raisonnable. Il sourit, c'était touchant.

" Je vais bien, j'ai des poignets en bétons a force de jouer".

Il tenait tout le temps une manette qu'il avait les poignets solides et resistants. Notre jeune homme reste à coté d'elle alors qu'il repense à ses paroles sur l'alcool. Il avisa également son bras, toujours caché dans son dos. Elle n'allait pas le lui avouer d'un coup et de but en blanc qu'elle a été blessé. Surtout que le lendemain, pour les cours, il faudrait qu'elle soit en forme. Mais la, chute et alcool, ca allait être beau demain matin.

Il s'approcha d'elle, glissant une main sur son épaule alors que sa gauche était sur sa taille. Sa main droite descend sur son épaule, sur son coude puis sur son poignet. Doucement descendu, il était tout près de lui, jouant à être vraiment près. Peut être un peu ambigue

" Et sinon, tu es sure que... tous vas bien ? "

Sa main glissent sur son poignet caché, appuyant pour voir s'il était douloureux ou non. Dans le cas ou s'il se serait trompé, il pourrait toujours garder la face en pretextant une technique de drague un peu douteuse. Dans le cas ou il aurait raison, il s'occuperait d'elle, plus cliniquement.
Invité
Invité
avatar

" Je vais bien, j'ai des poignets en bétons a force de jouer".

Merde. Il a compris. Comment je le sais ? Je le sais, parce qu'il a parlé de poignet, alors que je n'y ai pas fait allusion, à aucun moment. Je me racle la gorge en détournant le regard, aucune envie qu'il sache que je me suis fait mal. Il est intelligent, trop intelligent pour ne pas remarquer mon poignet cacher derrière mon dos. Pas question qu'il me prenne pour un objet à protéger, je saurai me débrouiller.

Et demain y a cours en plus ! Génial. Sans oublier que je me suis fait mal au poignet gauche, et que je suis gauchère, épic. Mais je sais me servir de la droite, donc tout ira bien. Au pire, l'alcool et le poignet seront une bonne excuse pour ne pas aller en cours ! C'est cool ça aussi nah ? Sécher les cours. Pourtant y a quelques chose qui me dit que je ne vais pas pouvoir dormir cette nuit. Ou peut être que je vais pas rentrer qui sait ! Ok j'arrête avec ces idées de psychopathe.

Minute, pourquoi il se rapproche ? Je fais quelques pas en arrière jusqu'à me retrouver dos contre le mur. Merde. Je lève la tête vers lui quand je sens sa main sur mon poignet. Il est tout près, un peu trop près peut être. Je me racle la gorge en levant un sourcil. C'est quoi le délire à pars ça ?

Drole de position. Si je n'avais pas saisi le fait qu'il ai compris, je me serai dit qu'il essaie de m'embrasser. Ou que c'est une technique de rapprochement. Mais je ne suis pas bête.

" Et sinon, tu es sure que... tous vas bien ? "

Il appuie sur mon poignet et je sais qu'il a tout compris. Je serre les dents face à la douleur qui refait son apparition, sans pour autant répondre. Ca fait mal, trop mal pour le cacher, mais aucune envie de gâcher cette soirée ! Je me contente de sourire, faisant mine de ne pas avoir compris ce qui s'est passé, prenant l'air le plus innocent qui soit. Ca va m'être utile...

-Oui, tout va bien, pourquoi ça n'irait pas ?

Je souris d'avantage, sans laisser paraitre ma douleur. Je croise les doigts pour qu'il n'ai rien remarquer. Ah merde, je peux pas, ça fait trop mal...
Invité
Invité
avatar





Avec ses pas en arrière, il se retrouve face à elle, elle contre le mur. Une vraie scène de film. Souriant, amusé, il se concentre sur elle. La main sur son poignet, il sent son corps se tendre sous la douleur et la tentative de dissimulation. C'était mignon. Ça se voyait sur son visage, sur son corps. Pourquoi s'obstiner à le cacher ?

La main sur sa taille passa dans son dos et la colla à lui alors que ses doigts palpaient le poignet de la demoiselle. Il lui faisait mal, il le savait, mais il avait un problème avec le mensonge. Un gros problème mais pas ce soir. Il ne devait pas. Délicat, bien que provocateur de douleur, il approche ses lèvres de sa joue. Pourquoi ça n'irait pas ?

«  Pourquoi ca n'irait pas ? Par ce que tu mens, jeune demoiselle et que ce n'est pas bien. » Il appuie encore pour provoquer une autre vague de douleur. «  Et aussi par ce que tu as mal. Et que si tu ne passes pas sous l'eau, avec glaçon ou crème, tu auras un poignet doublé. »

Il avait murmuré près de son oreille puis se recule. Le visage, seulement. Souriant, il remonta sa main pour ne plus lui faire mal, jusqu'à son avant bras, sur son pull. Moins oppressant, son contact réchauffait tout de même. Il lui posa alors une alternative.

« Si tu me laisses voir ça, j'irais prendre de la glace au barman et je te paye le cocktail de ton choix et la danse que tu veux. » Penchant la tête, il ajoute. «  Autrement, je te ramène de force à l'école et je te soigne avant de te raccompagner à ta chambre. »

Les deux lui allaient, mais elle ? Tout était à elle, le choix de leur soirée.



Invité
Invité
avatar

Ouais, en fait il est pas con du tout, et ses paroles le montrent en plus. Je crois que je l'ai sosu estimé...On dirait que mon air innocent n'a pas fait effet cette fois ci, je dois avouer qu'il s''est bien débrouiller pour deviner. De la glace ? De l'eau ? Haha, autant me jetté du haut d'un toit. Pas question, je peux me débrouiller toute seule, et puis je n'ai même plus mal ! Je ne sens plus rien. Ce n'était que passagé.De plus, si je ne veillais à faire que ce qui est bien, je passerais mes journées dans ma chambre à ne rien faire !

Il décide enfin à se décaller, enfin, pas tout entier. Il reste quand même très -un peu trop- près de moi. Sa main quitte enfin mon poignet et je soupire de soulagement. Je me retrouve piégée entre un mur et un garçon, excusez moi si j'avais pensé à autre chose qu'un poignet cassé dans un moment pareille ! Je sais pas si c'est l'alcool cette fois ci... Je relève les yeux vers lui quand j'entend à nouveau sa voix.

« Si tu me laisses voir ça, j'irais prendre de la glace au barman et je te paye le cocktail de ton choix et la danse que tu veux. »

L'idée est pas si mal. Ca reviendrait à avouer que je me suis fait mal, mais ça en vaut le coup. J'aurai le droit de choisir un cocktail, en plus j'adore les cocktails et je pourrais choisir une danse en plus ! Un deuxième slow ? Je dirais pas non ! De plus, mon poignet arrêterai surement de me donner des coups, parce que oui, la douleur a repris. Je m'apprête à lui répondre que c'est d'accord quand il me double, encore...

« Autrement, je te ramène de force à l'école et je te soigne avant de te raccompagner à ta chambre. »

Je lève un sourcil. En d'autres terme, je n'ai pas le choix c'est ça ? Mauvaise décision de rajouter cette deuxième option. J'aurai bien voulu choisir la première, mais un souvenir me revient soudain en mémoire.

FLASHBACK

-Arrêtez les gars, c'est pas drôle, aidez moi au lieu de rire !

Les larmes aux yeux, je regarde mes frères bien amusés par cette scène. C'est ça marrez vous, je me suis tordue la cheville bande de gugus ! Ca me fait mal, très mal. Ils continuent à rire avant de récupérer leur ballon pour s'en aller. Me laissant là, planter au milieu d'un champs. J'ai beau crié, hurlé, pleuré, personne ne m'entend. Jusqu'à ce que le plus grand de mes frères arrive ! Mon sauveur ! Il s'accroupit près de moi, me regardant de ses yeux verts.

-Heather, qu'est ce que tu fais là ?
-Je plante des arbres, et toi ?

Il soupire en levant les yeux au ciel avant de me répondre. Une réponse dont je me souvienrait toute ma vie...

-Heather, ne te laisse jamais faire comme ça. Pas à ce point en tout cas. Tu aurais dû te lever, essayer de te relever, marcher. Ne remontre jamais que tu es blessée ou encore un de tes points faible, sinon crois moi, tu te feras marcher dessus ! Ce n’est pas parce que tu es une fille que tu dois te sentir faible, en plus ce n’est qu’une égratignure. Pour cette fois, je veux bien te porter jusqu’à la maison, mais c’est la première et la dernière fois, promis ?


Fin du F-B

J’ai promis.

Je cligne plusieurs fois des yeux pour revenir à la réalité. Finalement, j’ai pris ma décision. Posant mes deux mains sur le torse d’Alex, je le pousse légèrement en arrière, évitant de penser à la douleur qui me tord le poignet dès que je fais un geste.

-Aucune de tes deux propositions ne me va. Je vais bien Alex. Je n’ai pas besoin d’aide. D’ailleurs il se fait tard, je crois qu’il vaudrait mieux que j’y aille, tu permets ?

En un clignement de cil, je change complètement. La soirée est fichue, génial. Mais je n’ai pas la force de le pousser pour qu’il se décale. Il va falloir qu’il se pousse, pour que je m’en aille en courant et je doute qu’il le fasse…
Invité
Invité
avatar

Elle avait comme l’air… Un peu absente. Il ne dit rien, l’observant encore. Tout près, sans bouger, sans lui faire mal mais sans la libérer. Allait-elle choisir quelque chose de diplomate ? Dans les deux cas tout allait bien. L’issus, seulement était différente. Alex, patient, attendit qu’elle revienne dans leur monde, les bras toujours sur elle, un genou entre les siens.

Elle cligne des yeux et pose ses deux mains sur son torse. Elle n’avait pas répondu alors Alexandre ne bouge pas. En plus, avec la douleur de son poignet, ce n’est certainement pas ça qui le ferait bouger de sa position. Ah… être un homme. La puissance, même sans être visible était toujours la. Et à moins qu’elle ne soit plus musclée et en pleine forme, elle ne le fera pas partir. Non.

Aucune des deux propositions ne lui va ? Mensonge.

« Non, je ne permets pas, Heather. » Il avait prononcé son nom en entier, avec autorité mélangé à de la tendresse.

Il était inquiet.

« Et tu sais pourquoi ? Je suis inquiet. »

Avant de poursuivre, il lui prit la main blessée, maintenant sa taille avec la sienne pour qu’elle ne quitte pas se mur.

« Par ce que si tu es à Volfoni, c’est que tu fais soit du Sport, soit de la musique. Et par conséquent, tu as besoin de ta main. Et comme tu es gauchère, c’est encore plus embêtant. Je ne sais pas pourquoi tu refuses mon aide, surtout que je ne voulais vraiment pas que la soirée tourne aussi cour. » Il respira, pesant ses mots. « Heather, j’ai envie d’être ton ami. Et crois moi, j’en ai pas beaucoup ici. Et j’aimerais que tu m’autorises à regarder ton poignet. Promis, je ne t’emmène pas aux urgences. »

Il savait qu'elle était gauchère en l'ayant observé au bar.

Il avança son visage pour poser un baiser sur son front. Même si l’alcool était présent dans ses veines, il pensait la moindre de ses paroles. Mais en avait-elle conscience ?
Invité
Invité
avatar

Pas question. Non. Pas lui aussi ! Je ne veux pas qu'on me voit encore comme cette petite chose sans défense à protéger. J'en ai assez baver, je peux me débrouiller. D'autant plus que ce n'est qu'un poignet cassé, pas de quoi en faire tout un plat ! Peut être même que je me suis juste fais mal au cartilage, un bandage et tout sera fini. Alors pourquoi il faut qu'on continue cette discussion au lieu de rentrer danser en oubliant tout cet épisode ?

"Non, je ne permets pas, Heather."

Je m'immobilise, relevant mes yeux vers lui, plantant mon regard dans le sien. Son ton a l'air différent. Et cette façon de prononcer mon prénom en entier... Je serre les dents sous la douleur. Je ne peux même pas bouger, je suis coincée, et je déteste ça ! On est si près l'un de l'autre que je peux sentir son souffle.

Inquiet, il est inquiet. Tout ce que je veux éviter en fait ! Je ne veux pas que les gens s'inquiètent pour moi. D'accord, j'adore me faire remarquer, mais pas comme ça. Jamais. Et dire que si je ne lui avais pas demander de venir danser avec moi, tout ceci ne serai jamais arriver... Dommage qu'on ne peut plus retourner dans le passé. Enfin non, je ne regrette pas à ce point...

Je lève un sourcil quand il prend mon poignet gauche. Un seul frôlement et une décharge électrique me parcourt. Je n'ai même pas la place pour bouger le bras. Il sait que je suis capable de le pousser pour partir si il ne m'en empêchait pas. Un point de plus pour lui ! Alors qu'il parle, j'essaie d'oublier la douleur, me concentrant sur ses paroles.

Urgences ?! Qui a parlé d'urgence ? Ce n'est pas comme ci j'avais peur des hôpitaux ! Je veux juste me débrouiller seule et laisser ce poignet tel qu'il est avant de rentrer dans ma chambre pour ne plus jamais en ressortir. Même si ça veut dire que je vais devoir passer mes journées avec l'autre malade qui me sert de colocataire.

Il pose ses lèvres sur mon front et je ferme les yeux le temps qu'il de décale avant de répondre à mon tour.

-Mon poignet, va bien. Et si tu ne me crois pas, peut être qu'on est pas fait pour être amis.

Je regrette tout de suite ce que j'ai dis. Des fois, être franche n'est pas la meilleure des solutions. Je peste en silence, surprise par mes propres paroles. Il faut que je me rattrape... Je soupire en regardant ailleurs avant de revenir à lui.

- Désolée Alexander. Ce n'est pas ce que je voulais dire. Mais vraiment, il n'y a pas de quoi s'inquiéter.

Je m'oblige à sourire avant de poser une main sur sa joue, l'embrassant sur l'autre. Il faut avouer qu'il est mignon...Encore plus quand il est inquiet.
Invité
Invité
avatar

En avait-il trop fait ? Peut-être. Mais il n’avait pas réfléchis, ses mots, ses gestes étaient allés naturellement. Après lui avoir embrassé le front de la blonde, il s’est reculé. Car il ne voulait la forcer en rien. Juste lui faire comprendre qu’il pouvait se reposer sur lui sans pour autant avoir l’air d’une biche blessée. Qu’il ne la prendrait pas pour une lâche ou une faible constante. Mais elle ne semblait pas l’intégrer. Alex n’allait pas insister.

Pas fait pour être amis ? Alex aurait bien aimé, pourtant. Un silence tendu suit cette phrase. Il ne savait pas vraiment quoi dire ici. Mais elle se reprend. S’excusant. Son nom entier. Il se détendit et lui sourit, accueillant avec plaisir le baiser sur sa joue et sa main sur l’autre. Il ne fallait pas gâcher cette soirée. Même si mettre un peu de glace le rassurerait.

Alexander se recule, puis s’incline, un bras plié sur son torse, l’autre tendu, montrant l’entrée du bar discothèque. Elle ne voulait pas rentrer et lui non plus. Encore un verre. Du jus de fruit, coloré, doux, agréable. Comme elle ? Cette idée le fit sourire d’avantage. Il se redresse.

« Un dernier verre alors, jeune demoiselle ? C’est moi qui offre. »

Aucune allusion à sa blessure, à la chute, au fait de la soigner. Non, il reprit le cours de la soirée. Toujours dans son petit jeu, il lui tendis son coude pour qu’elle s’y accroche et qu’ils puissent se diriger au comptoir.
Invité
Invité
avatar

Il recule. Enfin ! Je peux enfin décaler mon dos du mur et reprendre une respiration plus ou moins normal. Je passe une main dans mes cheveux avant de le regarder. Enfin je passe ma main droite, parce que la gauche est déjà dans un sale état, et ça risque d'être pire dès demain. Demain, oh mon dieu je veux même pas y penser. Gueule de bois, mal de tête, envie de vomir, sans oublier un poignet enflé. Je ne peux même pas compter sur ma colocataire pour m'aider. Ah non elle c'est plutôt du genre à filmer pendant que je vomis, pff...

Il s'incline avant de me tendre son bras vers l'entrée de la discothèque, ce qui me fait sourire. Charmant ! Et galant en plus, je l'adore lui. Il me propose un autre verre et franchement, j'aurai du dire oui tout de suite sans avoir à réfléchir ! Je serai reparti avec lui à la discothèque, j'aurai mis un glaçon sur mon poignet histoire qu'il arrête d'être inquiet, on aurait bu un autre verre et je l'aurai obligé à danser pendant que je le filmais ce qui m'aurait bien fait marrer par la suite. Malheureusement, j'ai réfléchi, pourquoi je suis pas comme les blondes connes d'abord !

A ma grande surprise, il ne fait plus aucune allusion à mon poignet, même si je sais qu'il est encore inquiet. Je lui souris, évitant de regarder le coude qu'il me temps. Si seulement je l'avais rencontré quelques temps plus tôt !

-Désolée Alex. Je crois qu'il vaut mieux que j'y aille avant de m'écrouler une troisième fois. En plus je dois encore réviser...

Réviser. Réviser. REVISER SAINTE MERDE ! C'est quoi cette excuse à la con. Sans oublier que je vais presque jamais en cours. Qui est ce qui préfère rentrer réviser au lieu de passer sa soirée avec un mec super adorable. FOutage de gueule. Finalement, je suis pire que ces filles blondes. Je souris d'un air désolée avant de me mettre sur la pointe des pieds pour l'embrasser au coin des lèvres. Il me suffirait de bouger un tout petit peu pour que tout change.

-J'ai été enchantée de te connaitre, c'est à refaire, je murmurre à son oreille avant de me décaller.

Je lui jette un dernier regard puis je fais quelques pas en arrière. Après un dernier sourire, je disparais dans la nuit noire.

Contenu sponsorisé


 
Je porte un toast, tu portes un taost, nous portons un toast ! [Heather Jewel et Alexander Lahaie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Strings usagés et porte-jarretelles pour la Croix-Rouge...
» Tu portes quoi aujourd'hui ?
» Les Portes de Minas Tirith.
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH
» Une porte...Allez toquer, ne soyez pas timide !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Hors RP :: Minnesota :: RP :: Aitkin-
Sauter vers: