ELLIOT GALTIN || TERMINE

Invité
Invité
avatar




Anyone..




 Nom : Galtin
 Prénom : Elliot
 Âge : 17 piges
 Origines : Égyptien
 Sexe : Attend je regarde .. Un gars !
 Orientation sexuelle : Ça dépend du temps.

 Statut : Lycéen
 Régime : Interne
 Poste spécial au sein du pensionnat ? : Roi d'la coiffeur. SISI!

 Cursus choisi : Musiqueuh.
 Spécialité : Instruments à cordes et voix ♪ SING.
 Groupe souhaité : Un petit FASHION, enfin .. BREF

 Rang : Donnez moi des idées ?! 

 Précisions : Notez ça :  Invité est un pingouin ! SI !

 Adresse à laquelle envoyer votre dossier : Yop la la ♪








 Des rumeurs racontent qu'il ne serait que ses cheveux, qu'ils seraient en fait un parasite ayant pris possession de son hôte. Il n'en est rien. Si on doit le reconnaître pour quelque chose, c'est bien pour ses fameux dreadlocks qu'il entretient. Probablement ce qui le démarque des autres, aussi. Sinon, il serait bien ordinaire, visuellement, oui, il a toujours était banal, même dans sa plus tendre enfance, seul la touffe qui lui sert de cheveux le dénote. Si vous saviez le nombre de surnoms qu'on lui a donné à cause de ses dread's. Pas toujours valorisant d'être le gars aux cheveux incoiffables. Pourtant en grandissant, celle est devenue un atout de séduction majeur, vous avez déjà entendu des filles vous dire dans la rue : " Put** j'ai trop envie de te toucher les cheveux " Non ? Elliot, oui, pire qu'un virus cette phrase. Heureusement en grandissant, les gens n'étaient plus choqués par sa capillarité atypique, Il prit du muscle et se dessina une silhouette en allant faire du sport avec son père, il grandit, et un jour il fit plus d'un mètre quatre-vingts, grand et musclé, que demander de plus, après comme vous le savez, personne n'est réellement parfait, alors même si il est grand, même s'il est musclé, même si c'est dent sont bien blanches et alignées et même si ses yeux étaient couleur noisette et pétillants, il n'était pas parfait, car qui dit musclé ne dit pas forcément fort et avoir des gros bras, ça ne fait pas tout ! Enfin, visuellement il est comme vous et moi, même s'il a un look de Dandy apprêté ; Jeans serrés, vestes cintrées et chaussures en daim, mais tous gagnés à la sueur de son front s'il vous plait. Enfin, pour finir, nous parlerons de la teneur en encre qu'il contient, car oui, Elliot, c'est l'Homme moderne avec un grand H, tatouage et piercings ? Même pas peur. Pour dire, derrière son oreille, une petite encre marine trône fièrement, et sa langue connais l'aiguille et la tige par cœur ! Bref, vous l'aurez compris, il est bien banal ce petit gars, au du moins, il essaie.








 Lorsqu'il était enfant, il était calme, doux, timide, aimant avec sa famille et avait particulièrement besoin d'être entouré affectivement. Il a toujours apprécié le confort que la douce quiétude du foyer pouvait lui apporter. Sensitif, gourmand, il possède déjà une intuition aiguisée accompagnée d'une grande finesse. Autant lui parler simplement et directement, car il a toujours eu le don de deviner les dissimulations ou les mystères. Par ailleurs, il possédait déjà le sens de la justice, et toute entorse à leur loi l'irrite immanquablement ! Elliot est un être tendre, sensible, idéaliste, particulièrement épris d'équilibre et d'harmonie. Inspiré et émotif, il s'intéresse beaucoup à l'art, l'esthétique et à ce qui touche à l'humain. Parfois réservé, il a besoin de se sentir dans une atmosphère favorable pour communiquer pleinement, car il aura parfois tendance à se braquer contre son interlocuteur. En effet, tout en étant ouvert sur l'extérieur, au point de rechercher la collectivité et les activités communautaires, il n'en demeure pas moins en retrait. Il est souvent à part, secret, mystérieux, voire insaisissable. Ils ont également beaucoup de tact et sait être très diplomate s'il le faut. Cette hypersensibilité s'accompagne d'une intuition très aiguisée, qui leur permet de saisir immédiatement les êtres et les faits. Il rayonne, dans une certaine mesure, de bonté et d'altruisme, et ces qualités ont toutes les chances d'être présentes, vraies et pures ! OUI. Ce n'est pas un gars exubérant, il faut arriver à bien les percevoir et à le connaître c'est tout, car il possède de remarquables qualités humaines et une grande profondeur de sentiments, mais il faut juste savoir les percevoir, à moins que ce garçon soit bien moins gentil qu'il n'y semble, qu'il s'efforce de cacher ses défauts, tout le monde en a non ? Un peu menteur, un peu voyou, un peu manipulateur, ses vices sont multiples, mais tellement bien camouflés. 







 Le temps. Cette chose si anodine qu'on voit défiler sans même s’apercevoir qu'elle n'existera plus. Je ne m'en rend pas bien compte encore et pourtant, je n'ai jamais su profiter du temps qui m'a été offert, ou du moins pas comme je l'aurais dût. Je m'appelle Elliot Galtin, et voici mon histoire, mon temps.

La vieux camion rouge de mon père se stoppa devant la salle de musique, sont visage creusé par la fatigue et le travail, il me sourit tendrement, et attend que je salue mes camarades pour le rejoindre sur la banquette avant du vieux taco cramoisie. Mon père se fait appeler Diego Galtin, à l'heure actuel il a cinquante-quatre ans et travail dans une petite entreprise de chauffage, rien de bien extravagant, il y a peu de temps, il a essayé de monter sa propre entreprise, mais faute de moyen financier, il ne réussit pas, pourtant c'était un travailleur acharné, marié à dix-huit ans il a toujours entretenu son épouse et lorsqu'elle tomba enceinte, il travailla encore plus dur pour subvenir au besoin de sa famille. Diego Galtin, était mon père. Il était courageux, travailleur, certes il n'était pas l'homme le plus riche que j'ai connu, il n'avait pas de voiture décapotable, n'y une Rollex au poignet, pas de grande maison au bord de la mer, pas de jet ni même encore d'argent de côté, et pourtant c'était un homme heureux, car il nous avait nous, ma mère, son épouse, sa femme dévouée et moi. Je dois surement idéaliser, oui, même beaucoup, mais c'est mon père, c'est un peu mon super héros. Il démarre doucement le camion et enclenche une vitesse, il roule lentement et allume l'auto-radio, je souris, il me regarde du coin de l’œil et me demande le titre du morceau, alors que je sais parfaitement qu'il le connait. Je n'ose pas répondre et sourit niaisement tandis que lui fait bouger ses doigts sur le volant en rythme avec la musique. Je regarde par la fenêtre, le temps dehors est vraiment laid, de gros nuages gris de pluie se forme et le vent lui n'arrête pas de souffler à travers les arbres. Mais où est le soleil bon sang ? Mon sourire s'efface un peu et laisse place à un horriblement baillant qui me décroche presque la mâchoire. Mon père pose une main sur mon genoux et là, je sombre. 

La nuit est tout juste tombée quand le vieux tas de ferraille s'arrête devant notre porche. Je m'étire avant d'ouvrir la portière. Mais mon père lui reste face au volant. Je m'arrête, le regarde et lui met un petit coup de coude en souriant. Il se tourne vers moi le visage neutre, pas de sourire sur les lèvres, aucune expression sur le visage, mains serrées sur le volant, j'entends sa vielle respiration rocailleuse, il a l'air partagé, et moi j'ai l'air d'un con. Je ne sais pas quoi faire, je lui lance un regard interrogateur, mais rien ne semble le faire réagir, je me mets dans la même position que lui et regarde mes pieds et jouant avec une mèches de cheveux qui pendouille mollement sur mon épaule, j'entends qu'il se racle la gorge, et prend finalement la parole.

 - Tu sais Elliot, de toutes les choses que j'ai entrepris dans ma vie, il n'y en a que deux dont je suis réellement fière ; Ta mère et toi. J'aurais voulu vous donner plus, mais je ne peux pas. - J'allais le couper mais il leva la main en guise d'avertissement, je me tue - Lorsque tu étais un enfant, ton don pour la musique a été une bénédiction pour nous, car tu avais un moyen de t'évader de cette merde noire dans laquelle nous sommes plongée depuis si longtemps, ce que tu fais avec ta musique est exceptionnel, ta mère et moi, avons toujours été fier de toi, mais par fautes de moyens, nous n'avons jamais put te payer les cours nécessaires, tu as du te débrouiller tout seul - je le regarde d'un air compatissant et je le vois attraper mon étui à guitare et le poser sur ses genoux entre le volant et lui - Tu l'as depuis tellement longtemps, que l'étui tient avec du gros scotch, et pour le piano tu dois aller chez l'horrible voisine d'en face - à l'évocation de la voisine je pinça le nez - Mais, il y a quelques jours, une lettre est arrivée, elle était adressée à ta mère. Elle me l'a directement montré, et nous ne savions pas quoi faire, ou plus exactement si, mais nous ne savions pas ta réaction..

 - J'ai fais quelque chose de mal ? - Je le vis sourire en serrant l'étui

 - Au contraire mon fils, tu as était un bon sur ce coup là. Une grande académie du Minnesota souhaite que tu intègres son établissement, ils ont entendu parler de toi par un professeur de musique de ton cour, et avec tes résultats très satisfaisants au lycée tu as obtenue une bourse complémentaire - je me mis de nouveau à regarder mes pieds tout en secouant la tête - Elliot, ne réagit pas comme ça, je ne serais pas toujours là, et ta mère non plus. Tu sais que je n'ai pas les moyens de te payer cette école, et je ne veux plus que tu es a demandé à cette bonne femme de te laisser jouer de son piano contre des petits services par-ci ou par-là. Tu as travaillé dur et regarder tu as enfin été récompensé ! 

 - Toi aussi, tu as travaillé dur et pourtant.. - je ne pus pas terminer ma phrase

 - Oui, c'est vrai, mais ma plus belle récompense Elliot .. c'est toi. 

Les mots dans sa gorge se serrèrent, et pour la première fois de ma vie je vis mon père fondre en larmes, ses yeux étaient gonflés et irrités. Il semblait ne pas pouvoir s'arrêter de pleurer, comme si pendant des années il s'était retenue. Je pleurais aussi, sans même m'en rendre compte, de grosses larmes salées coulaient le long de mes joues, comme deux crétins dans une vielle camionnette rouge délabrée nous pleurions, mon père essuya avec son bleu de travail les larmes qui coulées à flot sur son visage et renifla bruyamment, puis la voix chevrotante il continua.

 - Ta mère va s'inquiéter si on rentre trop tard, nous ferions mieux d'y aller - j'acquisse silencieusement

Lorsque nous sommes à table le soir, mon père raconte sa journée à ma mère. Ma mère s'appelle Isis Galtin, est je ne l'ai toujours connu que comme la femme dévouée de mon père et comme une mère sévère mais aimante, elle à quarante ans, mais ne lui dite pas que je vous l'ai dis, elle n'aime pas trop qu'on sache son âge. Ce soir là, à table, mon père parle du Minnesota, ma mère pense qu'il va falloir me un gros casse croûte pour la route car ce n'est pas tout près de notre petit trou de Caroline du Nord, mon père lui pense surtout qu'il me faut de l'argent, et moi, et bien je pense simplement que j'ai de la chance d'être assis ici, avec eux. Je sais que ça va vous semblait étrange mais dans deux jours je pars pour le Minnesota, mon père avait déjà tout prévu, pourtant je sais que ce qu'il m'a confessé dans son vieux taco rouillé était spontané. Oui, mon père n'est peut-être pas le plus riche, mais c'est le plus fiable des hommes, avoir un don musical comme l'Oreille Absolue n'a pas fait de moi un être extraordinaire, non il a fait de moi un gars avec un point bonus au compteur, ce qui a fait de moi un musicien hors paires ce sont les gens qui m'entourent et qui me soutiennent : Mes parents.

Le temps est venue, cette chose anodine qu'on voit défiler par la fenêtre quand il pleut, ou quand l'heure tourne, le temps, chose insaisissable que chacun tente de rattraper un jour ou l'autre. Le temps. Pour moi, le temps est venu, je m'apprête à devenir un peu plus grand que je ne l'étais. Je laisse derrière moi des souvenirs marqués à l'encre indélébile et qui resterons gravés à jamais dans mon cœur. Quand j'arrive devant les grandes grilles métallique de l'Académie, je fourre une main dans ma poche, dedans un il y a un morceau de papier froissé, je le sors, je l'ouvre et je le lis, je le replis et le range. Le temps, c'est maintenant.

« On aime comme on a été aimé. Et saches, que j'aime comme tu m'as aimé. Papa »


Invité
Invité
avatar

MAaaaaieeeeeuh! de où je suis un pingu moieuh!!! (°3°")
Invité
Invité
avatar

C'est la vie, c'est comme ♥ 
Bref, il me semble que j'ai fini ? ♥
Invité
Invité
avatar

... *sort sa batte* Tu as dis quoi sur moi là? è.é *s'apprête à la frapper mais se fait arrêter par sa créatrice qui l’envoie au bout du monde dans une pastèque volante* ... bref...

Bienvenue parmi nous Elliot!
J'aime bien ton style d'écriture! Et belle histoire! Quelque faute par là mais c'est pas grave! On en fait tous!

A bientôt au plaisir de pouvoir RP avec toi!
Invité
Invité
avatar

Merci, en tout cas je pense avoir fini, donc voilà ♥
Jushirô Himeruya
ᎷᏒ
avatar
Âge du perso : 52 ans
Spécialité : Participer aux conneries des élèves
Fonction : Directeur
Poste spécial : Professeur d'escrime du cursus Théâtre
Avatar : Louis Weasley - Harry Potter (mouaif)
Messages : 478
Date d'inscription : 10/02/2013
ᎷᏒ




Salut Elliot !

Tout d'abord, je tenais à m'excuser pour le temps qu'a pris cette validation, j'ai été très pris cette semaine et je n'ai pas pensé à demander à un autre membre du staff de s'occuper de ta fiche, je suis vraiment navré.
En ce qui concerne ladite fiche, je t'en avais déjà parlé sur la chatbox et je le redis, je suis très content de ce que tu as fait. Il reste quelques petites modifications à faire bien sûr, mais je pense que ce serait un peu abuser de ta patience que de te faire attendre encore, alors je te note ce qu'il faut changer ou justifier et je passerai vérifier que tu t'en ai occupé, ce sera plus simple. De toutes façons, mis à part la feuille de personnage qu'il te faut encore remplir, c'est du détail, et certainement de l'oublie je pense.
Dans les champs généraux de ta fiche, tu notes qu'Elliot est Egyptien. Pas très cohérent par rapport à son histoire ni même à son nom et, même dans ton ancienne fiche, c'était impossible puisqu'il avait été adopté, et avait donc pris la nationalité de ses parents adoptifs. Il faudrait donc que tu changes cela, pour "américaines" je suppose.
Pour ta spécialité également, tu parles d'instruments à cordes, mais de piano dans ton histoire. Instruments à cordes, c'est vraiment très vague. Je veux bien qu'Elliot soit extrêmement doué, mais il n'a pas un emploi du temps extensible, il faut donc qu'il choisisse un nombre réduit d'instruments à pratiquer dans le cadre des cours. Après, il peut très bien tâter des autres en dehors, ou choisir en spécialité un instrument qu'il ne connait pas du tout, mais là on te demande sa spécialité dans son cursus, donc ce serait bien de restreindre un peu ou de préciser quels instruments plus particulièrement. Ceux qu'il a choisis ou ceux qui ont sa préférence, tout simplement.
Voilà voilà, il me semble que 'est tout.

Après, je trouve ton personnage bien plus intéressant que celui que tu nous avais proposé au premier coup. J'aurais bien voulu savoir comment il gagne l'argent avec lequel il se paie ses fringues par contre, mais je suppose que tu en parleras plus en RP. Pareil pour le fait que l'académie lui propose une place d'elle-même. C'est tout à fait possible, mais il faut pour cela que le talent d'Elliot ait été remarqué. Le prof de musique l'a repéré, mais à quelle occasion ? Elliot fait-il des concerts ? A-t-il été remarqué lors d'une audition pour rentrer dans un groupe, un orchestre, une école de musique ? Ouais j'aime le détail. *w* Mais bon, tout ça c'est pas la peine de rajouter je te dis, p'têtre que tu nous en parleras plus tard. Bref, moi j'aime bien cette histoire parce qu'elle donne envie d'en savoir plus parce qu'elle en dit peut mais suffisamment pour qu'on comprenne d'où vient Elliot et dans quel monde il vit. A propos des descriptions, je n'ai pas de remarques particulières à faire. C'est bien, voilà.

Donc tu es enfin validé mon grand. J'espère que tu te plairas parmi nous, tu n'es pas arrivé à la période la plus facile. Pense juste à faire les modifications dans la première partie de ta fiche par contre, ou je te vole tes orteils è^é

Et voilà, tu pieutes ici, et t'es tout seul pour le moment. Tu eux te balader à poil dan sta chambre et laisser traîner du bordel partout en attendant un copinou de chambre. Tu peux toujours demander un transfert ici.

Viens signaler ton avatar ici : une fois fait, plus personne ne pourra te le piquer !

Envie de rejoindre un club ? Ton rang personnalisé te plait pas ? Il suffit de cliquer !

Tu veux participer au bal ? Premiers arrivés premiers servis, venez postuler ! Viens y faire un tour ! ▷

Trois sondages à remplir pour nous aider à faire évoluer le forum. Indispensable ! L'arrivée sur le forum - Les idées pour les events - Et l'invasion de prédéfinis !

Besoin d'amis ou d'aventures ? Va faire un tour sur www.needfriend.com et découvre tes profils compatibles !

N'hésite pas à voter et à ramener tes amis sur le forum. Plus on est de fous, plus on rit !
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


 
ELLIOT GALTIN || TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ELLIOT Berger Mâle 6 ans
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]
» J'avais dit que je trouverais un prétexte pour avoir un perso nommé "Elliot".
» Les histoires d'amour finissent mal, en géneral...[FB 1753] [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Hors RP :: Minnesota :: Présentations :: Présentations abandonnées-
Sauter vers: