« Le rafraîchissement des travailleurs ~ [Rafaela De Palma & Gun Huisman]

Invité
Invité
avatar

Une drôle d’idée, pourquoi ca ? Tout le monde pouvait bien boire ce qu’il voulait. Pourquoi dire que tel ou tel liquide était plus X ou Y ? Raff retient un soupire et attache ses cheveux. C’est plus pratique pour elle de conduire sans qu’ils aillent se balader partout sur son visage. Ils sont assez indisciplinés pour ca.  Les clefs en mains, elle acquiesce et entre dans sa voiture.

« Tu restes bien autant que tu veux. »

Elle sourit, sachant que très peu de personnes ne mettent en pratique cette phrase.  Non qu’elle compte passer une limite avec lui, ils sont seulement collègue et puis, elle est déjà prise, notre Raffaela. Un jeune sportif dans une relation qu’ils ne devraient pas avoir.  A la pensé du jeune homme, un sourire heureux et un peu enfantin se scotch à ses lèvres. Demain, elle essayait de le voir.

Pour revenir à sa soirée de couleur, elle démarre et prend donc la direction de la ville. La, après quelques feu, virages, piétons rebelles et pigeon déguelasse, elle se gare sur un petit parking. Il y’a assez de place pour que son collègue se pose aussi. La surveillante laisse ses cheveux attaché, récupère son sac, coupe le moteur et sort.  Elle sourit encore à Gun et écrase sa cigarette dans la poubelle contre le mur. Elle entre dans l’établissement et va se poser au bar.

«  Après, ils ne font pas que des cocktails, si tu veux  autre chose. Ils sont seulement très bons dans leur préparation. »

Assise sur un des confortables tabourets, elle pose son sac à ses pieds et regarde le bar un instant.

«  Un planter’s punch s’il vous plait ! » Elle se tourne vers Gun «  Et toi ? »
Invité
Invité
avatar

Est-ce que quelque chose de mal a été dit? En tout cas ce n'est pas la première fois que Gun dit une idiotie par maladresse, mais bon il se dit qu'il va se rattraper plus tard. Elle s'attache les cheveux, Gun la trouve bien mieu ainsi. Après un petit signe de tête il va vers sa propre voiture puis commence à la suivre à travers la ville.

Plus ils serpentent, plus il se demande si toute les rumeurs sur Raffaella sont fondées, celles sur ses aventures avec Jushirô. Gun n'est pas du genre à croire, à rependre ou encore à vouloir connaitre ce genre d'histoire mais là il n'arrive pas s'enlever cette image de la tête. C'est faux, forcement faux, Jushirô ne tromperais pas sa femme et Raffaella ne chercherais pas ce genre de relation. Ce genre d'histoire n'arrive qu'à des gens comme lui. En remarquant la voiture de la jeune femme s'arrêter à un parking Gun se dit qu'il faut qu'il pense à autre chose car il sent déjà ses larmes monter pour si peu, c'est ridicule, mettons ça sur le compte de la fatigue pour cette fois.

Une fois arrivé elle lui sourit après avoir écrasé sa cigarette, ça lui fait penser que tout au long de la route il a continué de fumer par réflexe et par nervosité. Il n'a plus qu'à la jeter lui aussi après une dernière bouffée. Il en profite pour regarder l'enseigne du bar, jamais on ne pourrait se douter que ce bar est spécialisé dans les cocktails. Après un mauvais pressentiment il suit la jeune fille à l'intérieur.

En la voyant commander avec une telle facilitée Gun ne sait plus trop bien quoi dire. Il rougie avant de dire au serveur:

-Ce...ce que vous voulez tant que ce n'est pas trop sucré s'il vous plait!

Ça a fait sourire le serveur qui part vers les cuisines. Encore plus mal à l'aise Gun prend place au bar avec sa collègue. il regarda ses cheveux puis après un sourire il lui dit simplement

-Hum... Raffaella temps que j'y pense je voulais vous dire que j'aime votre façon dont vous avez attaché vos cheveux, ça vous va bien et puis c'est pratique au moin vous ne les avez pas dans le visage. Enfin vous voyez se que je veux dire...


Puis se rendant compte de la nullité absolut de son compliment qui devait juste passer pour des avances mal placées il détourna les yeux puis passa sa main dans ses propres cheveux blonds qu'il ramena sur son épaule. Il rougie à nouveau comme une tomate tout en se répétant "Idiot!Idiot!Idiot! Tu veux passer pour un obsédé ou quoi?!"

Invité
Invité
avatar

Assise, Raff croise les jambes, attendant la commande. Attendant aussi celle de Gun qui se laisse finalement guidé par le barman. En rougissant légèrement. La surveillante sourit, trouvant que l'assurance de cet homme n'était pas des plus présente. Ca avait un certains charme. Le serveur quittant le comptoir, Gun s'installe enfin et la regarde. Raff soutient ce regard, ses doigts tapotant doucement sur la surface lisse et fraiche du bar.

Elle ne pu s'empecher de lever un sourcil aux mots prononcés. Un sourire, puis un leger rire qui ne se voulait pas blessant. Cet hommebaffouille, a du mal avec ses mots et s'en est presque touchant. Une main devant ses lèvres, elle voulus cacher le fait qu'elle a rit et s'excuse aussi tôt.

" Pardonne moi mais...C'est bien la première fois qu'on me complimente sur le pratique de ma coiffure..." Un autre rire, la main toujours devant. " Mais je vois ce que tu veux dire, merci Gun"

Il détourne les yeux, rougis bien plus encore, ce qui ne fit que renforcer le sourire de notre jeune femme. Elle se penche pour poser sa main sur le brasdroit de Gun.

" C'est pas la peine d'être aussi géné, ou stressé tu sais".

Quand elle se redresse, les coktails sont arrivés. Elle prends son verre, le lève et le tends légèrement pour trinquer avec le professeur.

"Aller, à mes cheveux". sourit-elle

Elle se mordit la lèvre, s'en voulant de le taquiner encore.
Invité
Invité
avatar

Au finale encore plus surpris Gun regarde la surveillante essayant de s'empêcher de rire. Il sourit un peu lui aussi, rassuré de ne pas avoir vexé la jeune femme. Lui aussi il se met à rire légèrement toujours aussi gêné au finale, il sursaute à peine lorsqu'elle pose sa main sur son bras mais ça ne lui fait rien. Il l'a trouve gentille, jolie mais rien d'autre, trop jeune peut-être?

Mais lorsqu'il veut ajouter quelque chose le barman arrive avec les commandes en posant le verre de Gun devant lui. Celui-ci est bleu. Ce qui le déstabilise d'autant plus, qu'est-ce qui peu bien lui donner cette couleur? La jeune femme lève son verre d'une couleur d'autant plus étrange tout en se moquant encore de sa réplique. Gun ne prend jamais mal ce genre de plaisanterie, il n'est pas très susceptible à la base donc tout va bien.

L'atmosphère se détend de plus en plus et Gun commence à se demander pourquoi il a eu ce mauvais pressentiment avant d'entrer ici. Il porte l'étrange cocktail à ses lèvres et ne le trouve ni trop fort ni trop sucré effectivement, le mélange est bon pour lui qui n'est pas fan d'alcool à la base. Mais lorsqu'il pose sont verres il remarque quelque chose. Quelque chose de gênant même pour lui: il y a un numéro sur le sous-verre suivit de "Jim ♥". Gun n'en croit pas ses yeux il prends le cercle de carton et cherche le serveur qui a pris les commandes des yeux.

Celui-ci le regarde avec un sourire charmeur, de loin il lui fait un signe pour lui dire de l'appeler. Gun reste tétanisé devant la scène, le visage déconfit il tourne la tête de droite à gauche en espérant que le message s'adressait à un autre mais non. Le Jim en question le fixe bien "lui" dans les yeux, même pas un regard à Raffaela.

Situation plus que gênante oui...
Invité
Invité
avatar

Le lève levé, ils trinquent.

Là, Raff voit quelque chose qui fait tiquer le professeur. Y regardant de plus près, c'est un sous verre, avec un numéro de téléphone, certainement celui du barman. Elle lève les yeux pour regarder la tête de Gun qui la fait encore bien rire. Pas besoin de suivre son regard, les expressions qui se suivent sur son visages font un très bon spectacle. Raffaela tourne son visage pour ne pas être vu et rigole, une main devant ses lèvres, les yeux clos et les épaules tressaillantes.

«  Je … Je... »

Elle reprends son rire et doit respirer profondément pour se calmer. Une main sur ses cheveux, elle relève son verre pour trinquer à nouveau.

«  A.. A votre charme, professeur. »

Pour ne pas replonger dans sa discrète hilarité, elle porte la boisson à ses lèvres pour déguster son mélange. Sa langue passe sur ses lèvres et continue de le regarder.

«  C'est la première fois que ca vous arrive je suppose ? »

Toujours souriante, elle est désormais plus calme. Et voyant le visage toujours rouge de son collègue, elle décide de changer de sujet et de ne pas continuer sur celui là. S'accoudant au comptoir, elle pose rapidement un autre ensemble de mots.

«  On ne s'était jamais vraiment parler depuis qu'on travaille ici ».

Simple remarque.

Invité
Invité
avatar

Gun n'en revenant toujours pas regarde sa collègue essayer d'étouffer un rire sans succès. Il se dit que ce n'est pas sa soirée et qu'il n'arrivera pas à être crédible avant sa fin. La surveillante lève un verre relevé d'une touche d'humour comme à l'instant ce qui fait augmenter la nuance de rouge de notre Gun. A défaut de savoir quoi répondre il trinqua à son tour reprenant de ce mélange bleuté.

Effectivement c'est la première fis que cela lui arrive ou presque, ce n'est pas la première fois qu'il reçoit des avances d'un homme. Bref, Gun ne s'attardera pas sur le sujet plus longtemps de toute façon et apparemment la surveillante l'a bien compris.

« On ne s'était jamais vraiment parler depuis qu'on travaille ici »


A ces mots Gun pose son verre sur la table (son sous-verre ayant mystérieusement disparu) et après un temps il répond en lui souriant tristement.

"Si ça peut te rassurer je ne t'ai pas esquivé. Disons juste que le temps est passé si vite! Ça fait combien de temps que tu es arrivé à Volfoni 3 ans? Je me rappelle juste que j'y travaillais déjà depuis un bon moment à l'époque."


Il passa son doigt sur le bord du verre et repensa à toute les rumeurs circulant sur la jeune femme puis ça lui fait penser qu'il ne sait rien d'elle. Il se demande si elle aussi elle a une vie comme la sienne, banale et compliquée à la fois.

"Je ne sais même pas si tu as une famille!"
Invité
Invité
avatar


Une simple remarque pour changer de sujet, pour partir sur quelque chose de bien moins embarrassant pour cet homme déjà bien rouge. Raffaela sourit toujours tranquillement, n’aimant pas faire la gueule, un verre entre les doigts. Sa question était légitime, ils ne s’étaient jamais trouvés autour d’un café, un verre, un repas, comme ici, pour discuter autre chose que des litiges entres élèves ou l’administration au détour d’un couloir.

Les yeux dans la direction de son vis-à-vis, elle rit doucement à la remarque sur l’esquive. Pourquoi l’aurait-il fait ? Et s’est juste, le temps passe bien vite, déjà trois ans, bientôt quatre. Elle avale une autre gorgée et hausse un sourcil en entendant l’autre phrase de Gun. Une famille ? Pourquoi cette question ? Evidemment qu’elle a une famille.

« Ben oui, j’ai encore mes parents. »

Puis un instant de réflexions, elle comprend ou veut en venir cet homme. Non, elle n’a pas d’enfants, et pour avoir des enfants il faudrait avoir un conjoint, voire un mari et là… Elle a Logan et ce n’est clairement pas dans ses projets. Elle ne sait même pas si c’est quelque chose qui va durer.

« Ah des enfants, un mari, un chien, une maison ? Non. J’ai seulement un appartement. » Et retourne la question. « Et toi ? Tu as le chien ou la maison ? »

Elle pose son verre, ses doigts devenant douloureux à force de le tenir en l’air et joue avec le pied, faisant tourner l’objet entre ses ongles. Son pied se balance doucement au bout de sa jambe, tapant avec répétition sur le corps du comptoir, poursuivant tranquillement cette conversation.
Contenu sponsorisé


 
« Le rafraîchissement des travailleurs ~ [Rafaela De Palma & Gun Huisman]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un rafraîchissement de la mémoire
» D30s - le p'tit rafraîchissement de Maumau
» Des travailleurs sociaux cubains aident à l'économie d'énergie en Haiti.
» 90% des travailleurs agricoles en Dominicanie sont haitiens
» Interrelié, collectif d'artistes et travailleurs autonomes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Hors RP :: Minnesota :: RP :: Aitkin-
Sauter vers: