Trouble. | Angel.

Salvatore Kimimichi
ℐℯᏱᏁᏱto
avatar
Âge du perso : 22 ans
Activité : Basketball
Spécialité : Meneur - Steal
Fonction : Y2
Poste spécial : Genre.
Avatar : Rivaille - SnK
Doubles-comptes : Pandarap tranquille.
Messages : 2442
Date d'inscription : 27/07/2014
ℐℯᏱᏁᏱ✝ to ✕

Trouble.
Vingt minutes.
C'était la base. Lui arrivait tôt parce qu'il était celui qui donnait les rendez-vous, pas celui qui y allait. Le patron plus que l'employé, et le patron est toujours à l'heure pour le premier rendez-vous. La politesse voulait qu'on arrive cinq minutes en retard pour le laisser se préparer, Angel lui en avait laissé vingt jusqu'à présent. Amplement suffisant. Maintenant, il était un peu trop préparé pour elle et pourrait rebéquer chaque fois qu'elle ouvrirait la bouche. Cinq minutes, pas plus. Sans doute l'apprendrait-elle dans peu de temps.
Il n'était pas du matin mais savait être de toutes les tranches horaires lorsqu'il était question d'affaires. Angel Reeves était sans le savoir une pointure à l'académie. Douée dans sa catégorie, populaire malgré elle, pas forcément charismatique mais elle plaisait aux plus jeunes qu'elles et les plus vieux admiraient son travail et son talent. Elle était appréciée, elle était connue, et plus que tout elle n'avait prêtée foi ni envers Volfoni, ni envers Arcadia. Il avait entendu que Caleigh et Mai-Lee était sur le coup, s'était dit qu'il valait mieux s'intéresser à son cas avant d'être trop à la ramasse. Et il s'avérait que cette petite avait besoin d'être briefée sur l'état des choses à l'école. Il suffisait de demander.

Ben tiens, en parlant du loup.
Son dos se décrocha du muret contre lequel il s'était assis et il se releva, jeta un coup d’œil rapide à l'océan en face de lui. Il était trop tôt pour que les touristes s'intéressent aux fonds marins, aussi n'y avait-il que des habitués, des randonneurs ou des joggeurs. Il en savait pas vraiment dans quelle catégorie se ranger, lui qui était là pour parler.

- T'en auras mis, du temps. J'espère que tu cours plus vite que tu ne trouves les points de rendez-vous.

Un sourire fatigué mais sincère, autant que possible. La journée risquait d'être longue.

_________________
DON'T
涙も嘘も愛も許せない俺が || 大嫌いで…でも戻れないから…
•• CADEAUX •• ICONS
Voir le profil de l'utilisateur
Angel Reeves

avatar
Âge du perso : 18 ans
Activité : Baseball
Spécialité : Champ centre
Fonction : Elève
Poste spécial : Président(e) du club d'athlétisme
Avatar : Miyasaka Ryou - Inazuma Eleven
Doubles-comptes : Perceval Hartwood
Messages : 615
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 21
Localisation : Sudiste

Ça avait bien commencé, pourtant.
La veille, j'étais allé vérifié où se situait l'arrêt de bus qu'il avait mentionné dans ses sms, et j'avais même noté les horaires sur un papier. Ce matin, je m'étais réveillée une demi-heure en avance par rapport à d'habitude, j'avais checké mon post-it, et je m'étais rendu à l'arrêt cinq minutes avant le passage du véhicule. Enfin, supposé passage. Parce que j'ai attendu cinq minutes, puis dix, puis quinze, sans apercevoir ne serait-ce que son ombre. Du coup là, je me retrouve à faire les cent pas en contenant ma rage tant bien que mal et en couvrant le chauffeur d'injures parce que putain, je déteste être en retard, et que merde, il a qu'à faire son boulot et être à l'heure, cet espèce d'enfoiré. Puis, quelques injures plus tard, je pense quand même à revérifier les horaires, juste au cas où. Et je sens mon visage se décomposer

Ce que j'avais noté, c'était les horaires du passage du bus pendant les week-end, et pas celles de pendant la semaine.

Et c'est au moment de la prise de conscience de toute l'étendue de ma stupidité que le bus choisit d'arriver. La chauffeuse - parce qu'en plus, c'est une meuf - me salue avec un joli sourire, comme pour retourner le couteau dans la plaie. Je lui renvoie une vague grimace avant de monter dans le bus et lui adresse mes excuses pour toutes les mauvaises choses que j'ai dites sur elle, alors que la seule chose qui est en tort, c'est ma propre connerie. Bon, mentales, les excuses, hein.

Bref, résultat, je me retrouve au point de rendez-vous avec une bonne vingtaine de minutes de retard. Je me précipite vers l'asiat' dès que je le repère, puis ne retiens pas un léger rire à ses paroles teintées de reproches.

- T'inquiètes surtout pas pour ça ! Mais, j'ajoute sérieusement, désolée du retard. J'm'étais gouré d'horaires de bus. Je sais, ça craint comme excuse, mais bon, j'suis pas tellement douée.

Un soupir, puis je jette un œil aux alentours. Je suis obligée de reconnaitre que c'est un bel endroit. Faudra que j'y retourne courir, de temps en temps.

- T'avais raison, il est cool, ce coin ! Bon, on y va ? je propose en sautillant un peu sur place, impatiente. Au fait, tu m'en avais vaguement parlé, c'est quoi les trucs que je dois savoir au juste ?

En tant que nouvelle, j'imagine que j'suis larguée sur pas mal de trucs, et comme il a proposé de m'expliquer, j'vais pas dire non, hein.
Voir le profil de l'utilisateur
Salvatore Kimimichi
ℐℯᏱᏁᏱto
avatar
Âge du perso : 22 ans
Activité : Basketball
Spécialité : Meneur - Steal
Fonction : Y2
Poste spécial : Genre.
Avatar : Rivaille - SnK
Doubles-comptes : Pandarap tranquille.
Messages : 2442
Date d'inscription : 27/07/2014
ℐℯᏱᏁᏱ✝ to ✕

Trouble.
Nom de Dieu ce qu'elle était souriante. Lui serait mort de fatigue à se lever aussi tôt tous les jours pour courir, et déjà qu'il n'était pas bien aimable de base, mieux valait se garder de le traîner aux aurores dans un coin de nature pour y courir et y parler. Oh mais oui, voilà le véritable défi : parler en courant. Ça promettait. Son sourire se fissura quelque peu. Quelque peu seulement.

- T'excuses pas. Ça m'arrive tout le temps, quand je dois prendre le bus. Les réseaux routiers ne m'aiment pas. Mais je t'en prie, après toi.

Et il lui emboîta le pas en trottinant. Elle l'épuiserait en un rien de temps, il ne savait pas régler sa respiration pour s'économiser et n'était, de façon générale, pas très endurant en ce qui concernait l'activité sportive en-dehors d'un lit. Même en basket, et pourtant il s'y savait plutôt doué, il ne recevait le ballon que pour faire les percées dans les défenses adverses. Il ne marquait presque jamais, ce n'était pas son rôle. Et son rôle était d'autant plus petit maintenant qu'il était chez les Knights, avec Adam. Petit enfoiré.

- Y'a beaucoup à savoir sur l'état de Volfoni, en ce moment, je te conseille de t'accrocher à ton cerveau. Depuis que l'école a migré à Arcadia, les raclures du bahut et celles de le ville se font la guerre, tout simplement parce qu'elles ne sont pas raclures pareil : quand tout ce merdier était au Minnesota, un endroit qui n'avait pas forcément de racailles locales, les élèves avec problèmes de comportement qu'on y envoyaient se retrouvaient seuls à leur arrivée et étaient obligés de se calmer, tu vois. Ici, à Arcadia, les gangs sont déjà créés et les « nouveaux » à Volfoni, toute la ville les connaît et ils ne supportent pas vraiment qu'une école sensée les aider à retrouver le droit chemin se soit implantée là avec des gens qui ont déjà leur quartiers à l'intérieur. Les racailles de l'école se sont soudées entre elles puisqu'elles étaient seules, ici Arcadia est en proie aux guéguerres de petits clans mal rangés qui essayent de se souder pour prendre l'avantage numérique à l'école et évincer ceux qui y règnent en ce moment. Tu suis ?

Mais oui elle suit. Respire, toi.

- Le truc, c'est que tout le monde est concerné. Puisque tu n'es pas là depuis très longtemps tu n'en as pas l'impression, mais il se peut que dès ce soir tu deviennes la cible de racket, bien que je ne doute pas que tu saches te tirer d'affaire toute seule. Mais tout le monde ne peut pas faire comme toi.

Respire, respire.

- Tu comprends ?

_________________
DON'T
涙も嘘も愛も許せない俺が || 大嫌いで…でも戻れないから…
•• CADEAUX •• ICONS
Voir le profil de l'utilisateur
Angel Reeves

avatar
Âge du perso : 18 ans
Activité : Baseball
Spécialité : Champ centre
Fonction : Elève
Poste spécial : Président(e) du club d'athlétisme
Avatar : Miyasaka Ryou - Inazuma Eleven
Doubles-comptes : Perceval Hartwood
Messages : 615
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 21
Localisation : Sudiste

Quand je commence à courir, c'est d'un rythme volontairement moins soutenu que ce que je fais d'habitude. Si je me rappelle bien, il m'avait dit dans un sms que c'était pas un excellent coureur, alors autant essayer de s'adapter en le ménageant un peu. Surtout que comme je n'ai pas pensé à lui demander son cursus, je ne sais même pas si c'est un sportif ou non. Enfin. De toute manière, vu qu'il faut que je prenne en compte le temps de trajet de retour au campus, on ne courra probablement qu'environ une demi-heure, alors il devrait tenir.

J'essaie d'assimiler toutes les informations qu'il me donne en tentant de ne pas m'y perdre ; ce mec a un putain de débit de paroles. On m'a déjà rapidement expliqué qu'il y avait un conflit entre les racailles de Floride et celles du Minnesota (d'ailleurs, j'aimerais bien qu'on arrête de vouloir me faire prendre parti pour l'un des deux camps) mais je connaissais juste l'histoire dans les grandes lignes. Avec ce qu'il me raconte, je comprend mieux l'origine de cette pseudo-guerre - son "elles sont pas raclures pareil" me semble assez bien résumer le tout. Quand il me demande si je suis, je hoche simplement la tête, parce qu'il n'a pas l'air d'avoir fini. Il poursuit en effet, et j'ai un sourire légèrement sarcastique quand il parle de la possibilité que je sois la cible de rackets. Le premier type assez con pour essayer de me taxer du fric par la force s'en mordra sévèrement les doigts ; je sais largement me défendre. Enfin, ça, il semble l'avoir deviné. Mais quand il soulignes que tout le monde n'en a pas les moyens, mon sourire retombe.

- Ouais, j'crois que je comprend, je lui répond.Ça craint comme situation quand même, surtout quand on sait pas se défendre. Mais je compte pas pour autant prendre parti pour un camp. J'veux dire, j'sais bien que t'as dis que tout l'monde l'était, mais j'me sens pas concernée. J'me défendrais si quelqu'un essaie de m'faire des crasses, et je défendrais aussi mes potes s'ils ont des emmerdes, mais ça s'arrête là. Une racaille, c'est une racaille, que ça vienne du Minnesota ou d'Arcadia, et même si mon dossier est pas parfait vu que j'me suis quand même fait virer d'mon ancien lycée, j'sais que j'entre pas dans cette catégorie. Et je peux franchement pas cautionner, donc j'refuse de prendre parti, tu vois ?

'fin, j'sais pas, ça me parait logique. Si entrer dans un "clan", ça veut dire ne plus trainer avec certaines personnes et les laisser se faire tabasser juste parce qu'elles sont dans l'autre, c'est hors de question. Et puis, j'refuse de faire quoique ce soit pour les aider à faire chier les autres. De base, j'aime bien avoir une vie peinarde, et je souhaite des emmerdes ni à moi, ni aux autres.

- Au fait, je me rappelle soudain, t'avais dit dans un sms un truc du genre que trainer avec toi, c'était pas très bon pour ma neutralité. Pourquoi, en fait ?
Voir le profil de l'utilisateur
Salvatore Kimimichi
ℐℯᏱᏁᏱto
avatar
Âge du perso : 22 ans
Activité : Basketball
Spécialité : Meneur - Steal
Fonction : Y2
Poste spécial : Genre.
Avatar : Rivaille - SnK
Doubles-comptes : Pandarap tranquille.
Messages : 2442
Date d'inscription : 27/07/2014
ℐℯᏱᏁᏱ✝ to ✕

Trouble.
Ce qu'elle craignait à être vu en sa compagnie ? La haine de tout Volfoni, la peur des habitants d'Arcadia, la réputation de fouteuse de merde, la radiation de pas mal de clubs des environs MAIS de sacrés ristournes chez Yume No Yume, la meilleure épicerie asiatique de toute la ville, et de très loin. Ces connards de chinois essayaient bien sûr de leur faire de la concurrence mais si essayer de faire de l'ombre à Salvatore Kimimichi, de quelque façon que ce soit, était idiot, essayer de faire de l'ombre à ses parents étaient encore moins profitable pour l'espèce humaine que se faire sauter la cervelle à coup de fusil à pompe. Et fallait pas être con pour reconnaître de vrais udon de ces gros spaghettis industriels de merde.
Mais sinon rien, Angel ne risquait rien. Mis à part distancer ledit Salvatore d'une bonne centaine de mètres à garder un rythme aussi soutenu alors qu'il était déjà en train de mourir au loin, pas grand-chose à dire vrai.

- J'suis né ici. Ma famille est installée ici depuis des années et, tu ne me connais pas encore, mais tu peux demander à n'importe qui à l'école qui est Salvatore Kimimichi ; même les bouseux du Minnesota savent quel genre de réputation me précède.

Le souffle lui manqua pour cette fin de phrase et il lui fallut un petit effort pour tenter de remonter jusqu'à elle, qu'elle puisse prêter oreille attentive à ce qu'il allait lui susurrer. Il n'avait rien à cacher, non. Mais il avait toujours aimé les effets théâtraux.

- Le genre salope qui baise dans les chiottes, le genre connard yakusa contre lequel faut pas trop jouer au plus malin, le mec qui trafique un peu tout et n'importe quoi et qui se fait jamais choper. Et si y'a des nouveaux trucs je suis pas encore au courant mais ça ne devrait pas tarder.

Léger rire, et il garda le sourire. Aurait voulu planter son regard dans le sien si seulement il avait été aussi rapide qu'elle mais à peine l'eut-il embrassé des yeux que déjà elle lui échappait. Quel dommage.

- Je comprends, vraiment, je comprends que tu ne veuilles pas prendre parti. Les gens avec lesquels tu traînes n'ont pas de préférence non plus ? Vous risquez d'être embobinés par n'importe quel racoleur d'un camp ou de l'autre jusqu'à ce que vous cédiez. Et s'ils jouent à faire ami-ami avec tout le monde, ça risque de vous retomber sur le coin de la gueule à un moment donné. Personne n'aime les indic's, tu sais, et il te faudra plus que deux petits poings, aussi mignons soient-ils, pour vous en sortir toi et tes petits camarades.

Just sayin', aurait ponctué son québécois préféré. Du moins supposait-il, mais en général il supposait bien. Une toux au loin, et un point de côté. Sans doute à force de dire des conneries, aurait bavé l'emo qu'il haïssait le plus. C'était fou ce que les gens pouvaient l’énerver, des fois.

- Je peux savoir comment tu fais pour ne pas déjà être à bout de souffle ? C'est encore plus épuisant que la baise, ton truc.

Et Dieu sait que je suis endurant, pourtant.

_________________
DON'T
涙も嘘も愛も許せない俺が || 大嫌いで…でも戻れないから…
•• CADEAUX •• ICONS
Voir le profil de l'utilisateur
Angel Reeves

avatar
Âge du perso : 18 ans
Activité : Baseball
Spécialité : Champ centre
Fonction : Elève
Poste spécial : Président(e) du club d'athlétisme
Avatar : Miyasaka Ryou - Inazuma Eleven
Doubles-comptes : Perceval Hartwood
Messages : 615
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 21
Localisation : Sudiste

"Les bouseaux du Minnesota". Le message est clair. Si je suis son raisonnement, celui-là fait parti de ceux qui n'apprécient pas de voir de nouvelles racailles entrer sur leur territoire. Bon...et sa réputation ? Je ralentis un peu pour qu'il puisse me rattraper, la distance ayant commencé à se creuser entre nous ne facilitant pas la discussion - décidément, ce type doit pas être un sportif - et l'écoute sans chercher à masquer ma surprise. Un sourire vient rapidement jouer sur mes lèvres ; la vache, ce type est direct ! Annoncer cash toutes les saloperies qu'on dit sur lui et en rire...Je crois que je l'aime bien, tiens. Même si j'imagine que sa réputation doit être au moins en partie vraie - jusqu'à quel point, par contre, je l'ignore.

Je fais ensuite une légère moue quand il poursuit sa tirade. Est-ce que les gens avec qui je trainent ont choisi un camp...? Adam et Remus viennent de Volfoni, donc j'imagine qu'ils doivent se retrouver d'office de ce côté-là. Jiang Li...il y était aussi, avant, non ? Kate, je n'en avais aucune idée. Me semble que Tran Yo est du côté d'Arcadia, de ce que j'ai compris...et...oh et puis merde, j'ai la flemme de réfléchir plus. Je m'en fous, après tout, c'est pas comme si c'était la première chose que je demandais à quelqu'un en faisant sa connaissance. Quoiqu'il en soit, je comprend assez mal ce qu'il entend par "indic"...quand je traine avec des gens, c'est pour causer, rigoler, faire du sport, ou les trois à la fois, pas pour me mêler d'une pseudo-guerre qui ne me regarde pas. Je vois mal ce que quiconque pourrait me reprocher.

Par contre, la distance entre nous continue de grandir. Alors que je m'apprête une nouvelle fois à ralentir mon rythme pour me remettre à sa hauteur - c'est quand même plus pratique pour discuter - il me lance une remarque à ce propos, et je ne peux pas m'empêcher d'éclater de rire. Je m'arrête et me tourne vers lui, sans m'ôter un large sourire des lèvres.

"C'est bon, tu peux souffler, s'tu veux. Désolé, j'ai essayé de pas aller trop vite, mais j'ai pas l'habitude de courir avec des gens qu'on pas l'habitude alors j'ai mal calculé. Hé, tu veux pas faire un tour au club d'athlé ? J'suis sûr que ça te ferait pas de mal. Fin j'sais pas ton cursus mais même si t'es pas sportif, courir, c'est toujours utile, dans la vie."


Oui, parfois, j'ai des phrases super profondes, même si elles en ont pas l'air comme ça. Je glisse mes mains dans mes poches avec nonchalance, loin d'être essoufflée par les quelques minutes de courses que nous venons de faire.

"Et pour l'histoire des camps, bah...pour ce qui est des racoleurs, y'a MLMG qui essaie d'me convaincre de rejoindre le sien, mais c'est pas comme si j'comptais céder aux propositions de quiconque, même si les gens insistent. Quant à mes potes, j'sais pas, j'crois qu'il y en a d'un peu partout. C'est pas vraiment un truc auquel je m'intéresse. C'pas ma guerre, tu vois ?


...tiens, cette phrase me dit quelque chose. C'est une réplique de film, non ? Bref.

"J'vois pas trop c'que tu veux dire par indic, en fait, j'compte pas me mêler de ça. Mais dit, vu que t'es un gars plutôt connu d'Arcadia, à c'que j'ai compris, si tu viens me causer, c'est pas pour me convaincre de rejoindre ton camp ou autre, hein ? J'sais pas, depuis MLMG, j'me méfie. Fin désolé si c'est pas le cas. Bref. En tout cas, c'est sympa de m'apprendre tout ça, merci mec. T'es cool."


Et je m'en fous que tu baises avec n'importe qui dans les chiottes ou non. J'veux dire, qu'est-ce qu'on s'en fout, de ce que les autres font de leur cul ?

_________________
Pour moi, c'est du cc6633 ♥️

Grmblblbl Merciii ♥ :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Salvatore Kimimichi
ℐℯᏱᏁᏱto
avatar
Âge du perso : 22 ans
Activité : Basketball
Spécialité : Meneur - Steal
Fonction : Y2
Poste spécial : Genre.
Avatar : Rivaille - SnK
Doubles-comptes : Pandarap tranquille.
Messages : 2442
Date d'inscription : 27/07/2014
ℐℯᏱᏁᏱ✝ to ✕

Trouble.
Pas sportif ?
Pas sportif ?
Genre.
Sa moue vexée était en partie honnête, mais il n'était pas prêt de le reconnaître. Non, c'était bien plus agréable de faire rire. Et apparemment c'était drôle, quand il était contrarié. Il fronçait les sourcils comme un bébé en colère, couinait à peine pour signifier son mécontentement. Il foudroyait à peine du regard, comme ça. Mais comme il n'était que vexé, eh ben c'était mignon. Abrutis d'occidentaux.

- Je suis sportif. C'est sans doute le seul truc que je sois vraiment avec super, méga, ultra extra nymphomane. Mais bon, je cours pas. Pas aussi longtemps en fait, les terrains font pas un kilomètre de long et je suis plus rapide qu'endurant. Pratique pour faire des passes, tu vois.

Mais oui tu vois, équipe de basket, tout ça tout ça.

- Et puis, l'athlétisme, c'est pas pour moi. Enfin, je veux bien être sur la touche en ce moment j'avoue que je ne suis pas prêt à sacrifier plus d'heures de ma vie que nécessaire à l'intérieur de cette école.

D'autant plus que je n'y resterais sans doute pas si longtemps que cela, surtout parce que l'argent viendrait à manquer. Ils ne pouvaient pas lui demander d'arrêter de dealer s'ils tenaient à ce qu'il reste élève ici, c'était l'argent du deal qui lui payait sa scolarité. Cercle vicieux.
Une longue expiration et sa paume vint chasser les quelques gouttes de sueur qui perlaient sur son front. Il avait du mal à reprendre son souffle à cause de l'eau à proximité qui humidifiait l'air, détail qu'il sentait peu importe ce qu'il faisait. Il préférait quand c'était sec. Aride. Plus irritant, mais moins encombrant. Son pouce essuya sa lèvre inférieure et son sourire se forma à mesure qu'il traçait la courbe du bout de l'ongle.

- Bien sûr que non je ne suis pas cool, chérie. Tu vois, pour être tout à fait honnête, si je pouvais compter sur toi ça m'arrangerait, et cela plairait aussi à Arcadia. Mais après, je ne perds pas mon temps à recruter des gens, je ne suis ni directeur de casting ni militaire et certainement pas gourou. Tu fais ce que tu veux, mais si t'as besoin de quelque chose je m'arrangerais pour me rendre indispensable et t'en faire payer le prix, c'est comme ça que je fonctionne. C'est pas cool.

Disons que y'a plus cool que ça. Il n'était pas de ceux qui se saignaient pour aider tout un chacun, mais il ne trafiquait pas d'armes, au moins.
Il n'en avait même jamais vu, et certains en ville trouvaient ça pathétique. Il leur riait à la gueule, revenait sur la jolie peau mate de son partenaire de course.

- Tu fais bien de rester en-dehors de tout ça, si tu veux mon avis. Et si jamais on t'emmerde, reste dans ton équipe. C'est sans doute ce qui te soutiendra le mieux.

Ou va voir un prof. Ou Pénélope. Elle va adorer cette peau.
Remonte, imbécile. À la dévorer du regard comme ça tu passeras presque pour un hétéro.

- M'enfin. C'est pas tout ça, mais on a une course à finir, mademoiselle Reeves. Monsieur ? J'ai du mal avec les trans et les travestis, je sais jamais comment les appeler. A moins que tu ne sois ni l'un ni l'autre ?

J'me méfie.

_________________
DON'T
涙も嘘も愛も許せない俺が || 大嫌いで…でも戻れないから…
•• CADEAUX •• ICONS
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


 
Trouble. | Angel.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blaue Angel
» [Musical Halloween] premier tour [Magisterockers VS Evil & Angel]
» Buffy the vampire slayer et le spin-off Angel
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» Angel découvre la bibliothèque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Reste du monde :: Alentours d'Arcadia-
Sauter vers: