Arisu B. Mikari débarque avec son monde.. ~

Invité
Invité
avatar




Thème musical



Nom : Mikari.
Prénom : Arisu, qui signifie de noble lignée et Bara, qui signifie Rose (La plante)
Âge : seize années
Origines : Nationalité Japonaise. Origines Anglaises et Japonaises
Sexe : Fille
Orientation sexuelle : Hétéro

Statut : Lycéenne
Régime: Interne
Cursus choisi : Artistique, en peinture.
Groupe : Artistes

Précisions : Arisu ce prononce "Alisu", et comme on entend presque pas le "u", ça donne "Alice". Elle a un bandeau sur son oeil gauche. Arisu parle anglais et japonais couramment, et a vécu le plus souvent au japon. Elle a la phobie des avions. Elle déteste le bruit et préfère être au calme pour peindre que d'entendre un concert de hard rock à fond. Arisu est décalée, en gros.

Adresse à laquelle envoyer votre dossier : Alex a eu !









Ding, dong..
On sonne à la porte..Une silhouette fine dévale les marches qui la séparait du rez-de-chaussée. Elle a une démarque élégante et gracieuse, comme tous les Mikari, d'ailleurs. Cette riche famille est assez peu fréquentable d'après la plupart des gens du quartier. Ils sortent rarement, voir jamais. Mais revenons à la porte.. Donc, la silhouette ouvre. c'est le facteur, rien d'important, des papiers à payer. Il regarde la fille étrangement. Il la connait, bien sûr. Arisu Mikari, la petite dernière de la famille. Mais cependant, plusieurs choses sont dérangeantes chez elle.
Déjà, sa peau pâle, qui est explicable du fait qu'elle reste souvent enfermée. On dirait un vampire. Arisu est de taille moyenne, et très fine. On se demande ce qu'on lui donne à manger. Avec l'argent qu'à sa famille, elle devrait être plus grassouillette que ça.
Un visage qui reste tout le temps neutre. Pas de rides ou de marques, un joli visage encadré par ses cheveux couleur ébène. Arisu possède des cheveux noirs courts qui ont une fâcheuse tendance à se comporter n'importe comment. Rien de spécial là dessus, mis à part le fait quelle a toujours une ou deux mèches qui lui viennent constamment sur son visage.
Et le pire..Ses yeux ! Enfin, son unique oeil visible est rouge. Arisu porte des lentilles de contact, en réalité, ils sont couleur émeraude. Personne en dehors de sa famille -et encore- ne sait pourquoi la jeune fille porte des lentilles. Elle n'en a pas besoin, elle a une vision parfaite. Et pourquoi vouloir avoir des yeux rouges ?
Son autre oeil, me demandez-vous ? Il est caché par un bandeau blanc qu'elle garde tout le temps avec elle. Pourquoi ? Encore une autre question dont personne ne connait la réponse en dehors du domaine des Mikari.
Arisu ne sourit jamais. Non, jamais, je vous jure. Du moins, il n'y a jamais de vrai sourire sur son visage. Parfois des sourires sadiques, ou encore moqueurs, mais jamais de sourires francs et honnêtes.
Ses vêtements sont composés de son uniforme scolaire ou d'une jupe plissée noire, de collants, d'une petite chemise blanche et d'une veste noire. Ou, pour les grandes occasions, un jolie robe rouge ou noire. Des vêtements simples et..anciens, on peut dire.
Arisu jette un regard noir au facteur. Celui ci continu de la fixer étrangement. Et comme pour répondre à ses interrogations, elle dit :

«Oui, j'ai un bandeau sur mon oeil gauche. Oui, mon oeil droit est rouge. Et oui, vous feriez bien de dégager de ma vue avant que mes hommes ne s'en chargent pour vous.»

Et elle claqua violemment la porte. Quel imbécile.






Arisu est une fille pas comme les autres. Et son caractère le prouve bien.

C'est une fille peu sociable, elle n'ira jamais vers les autres sans y être obligée avant . Arisu est assez réservée, peut-être un peu de timidité. Elle parle jamais d'elle ou de son passé. Seulement, avec le peu de gens qu'elle apprécie, la fille peut se montrer à l'écoute et sympathique.
Au premier abord, les gens qui entendent parler de sa famille et d'elle la jugent déjà mal. Sa famille, malgré sa richesse, est réputée pour n'aimer personne et ne jamais sortir. D'un côté, ce n'est pas faut. C'est loin d'être le genre de personnes à aider les premiers venus. Mais quand on prend le temps de connaitre Arisu, c'est une fille qui peut être..amicale ? Enfin, parfois.
Pour les étrangers, la fille est froide comme de la glace. Elle parlerai d'une voix supérieure ou agressive. Et elle essayera d'abréger la conversation le plus possible, donnant une impression assez désagréable. Les gens désespèrent facilement de lier une quelconque amitié avec elle. Car c'est dur.

Arisu aime des personnes, sans doute. Et elle en déteste aussi énormément. Les personnes populaires ou encore les filles qui s’habillent comme des "poupées". Ces personnes là ont le don de l'énerver rapidement. Tous comme les personnes qui la jugent trop vite ou qui s’intéresse à elle pour l'argent de sa famille.

Quoi qu'on en dise, Arisu travaille très bien. Ce n'est pas un génie, mais sa moyenne s'élève à 17.
C'est une fille plutôt calme en cours. Le genre à être tout au fond et à ne jamais se faire remarquer. Elle est souvent absente, à cause de problèmes ici et là. Le midi, elle mangeait rarement avec des personnes de sa classe. La fille préférait manger seule. Les gens ne l'approchait pas spécialement. Petite, Arisu en pleurait souvent. Elle n'aimait pas être seule. Mais avec le temps, la jeune fille grandit et s'y habitua. Ou plutôt, elle s'en moquait.

Une des seules façons de détendre Arisu pendant longtemps et de la laisser peindre. C'est une vraie artiste, comme sa mère. Petite, elle prenait des cours avec celle-ci. A une époque, elle voulait même faire peintre ou mangaka, sauf que ce rêve fut vite brisé par son père qui trouvait que c'était complètement futile et qu'elle perdait du temps. Elle a donc du arrêtée, à contre coeur. Cependant, grâce à cette académie, elle peut de nouveau prendre du temps pour sa passion.






Prologue
Il faut bien commencer.

«-Monsieur Kaito Mikari, dernier descendant de la lignée des Mikari, voulez-vous prendre pour épouse Madame Jenifer Lee Jonhson ici présente ?
-Oui, je le veux.
-Et vous, Madame Jenifer Jonhson, voulez-vous prendre pour époux Monsieur Kaito Mikari pour le meilleur et pour le pire ?
-Oui, je le veux.
-Je vous déclare unis par les liens sacrés du mariage. Embrassez la mariée.»


------------------------------------------------------------------------------------------
«Le mariage du siècle, avaient déclarés les journalistes. En ce jour, le dernier descendant de la famille des Mikari s'est marié avec une certaine "Jonhson" dont personne avait jamais entendu parlé. Cette heureuse élue est née d'une famille modeste en Angleterre, qui était en voyage au Japon. Ce fut tout de suite le coup de foudre entre les deux amoureux, dès le premier regard. Toute cette histoire a fait des jalouses ! Mais certainement que la situation se calmera dans quelques jours. En attendant, dans le manoir, certains parlent déjà d'un futur bébé, mais rien n'est sûr pour le moment. Tout de suite, la suite de infos.»


Le temps passe...
Quand on tient le bonheur...

Des années passèrent depuis le mariage. Et le couple s'aimait toujours autant. Ils avaient même une petite fille, nommée Arisu. Elle parlait Japonais couramment, mais sa mère lui apprenait l'anglais. Elle ressemblait beaucoup à son père. Les mêmes yeux verts, et les mêmes cheveux noirs. C'était une petite fille aimée, chouchoutée et gâtée par sa famille. Les médias étaient dérangeants, la petite famille ne passait pas deux minutes dehors sans être encerclée de paparazzis. Alors, ils restaient souvent dans le manoir ou, parfois, la petite pouvait jouer dans le jardin. Elle avait 7 ou 8 ans, à cette époque.
En dehors de ça, ils vivaient vraiment bien. Son père dirigeait l'entreprise familiale, qui vendait des produits de beautés. Sa mère, elle, était peintre et vendait quelques unes de ses toiles. Parfois, Arisu pouvait dessiner avec sa maman, et passer le temps. Alors le soir, elle montrait ses dessins à son père, qui la félicitait.
Elle travaillait dans une école "privée", réservée aux personnes aisées du quartier. Mais Arisu restait souvent seule. Sa famille n'avait pas bonne réputation, pour une raison que la fillette ignore . Les enfants parlaient d'elle dans son dos. Ses parents disaient à Arisu de n'y pas faire attention. Ce ne sont que des enfants, après tout.

Le temps repasse..
Les choix, c'est les croisements sur la route de la vie.

Et un sombre jour arriva. Les histoires parfaites n'existent pas, on le sait bien. C'est le début de la fin. Donc, ça se passa plusieurs années après..Quand Arisu avait environ 12 ans. Sa mère avait trouvé un travail intéressant pour sa carrière qui lui permettait de gagner le double de ce qu'elle avait avant. Cependant, il y avait un hic. Elle était obligée de retourner en Angleterre, et ils ne pouvaient pas déménager, car son père devait rester s'occuper de l'entreprise. L'homme pensait que sa femme voudrait rester avec lui. Mais il n'en fut pas ainsi. Car elle accepta ce travail. Il le prit très mal. Sa femme préférait sa carrière à lui. Cette histoire se médiatisa et les journalistes s'amusait à raconter des choses fausses sur le couple. Ils divorcèrent quelques mois plus tard et la mère de Arisu partie en Angleterre comme prévu. Pour les journalistes, ce fut le comble. Le couple que l'on prétendait être le plus amoureux du Japon divorçait ? Au début, toutes les personnes qui fréquentaient le couple crurent que c'était une énorme blague. Mais un mois plus tard, l'aréoport confirma : La femme avait bien pris son envol vers l'Angleterre.
Arisu en fut la première choquée. Bien sûr, son père avait voulu lui cacher la vérité, mais elle n'était pas dupe. Alors, pendant les vacances, Arisu partait vers l'Angleterre voir sa mère et revenait pour reprendre les cours au Japon. Elle y allait par Jet Privé, accompagnée par pleins d'hommes pour sa "sécurité", qu'on disait. Le temps passa, et sa mère se remaria. Elle eue une autre fille nommée Alice Lee Parker, Parker étant le nom du nouveau mari. Les deux filles ne s'entendaient pas particulièrement : Alice était magnifique, gai et joyeuse alors que Arisu était calme, silencieuse et..pas particulièrement canon.
Alors, Arisu faisait avec. Aussi, elle dut arrêter la peinture, son père jugeait que c'était trop inutile. En réalité, ça lui rappelait trop son ex-femme.

Et le temps trépasse..
Tomber est permis. Se relever est ordonné.

C'était un voyage comme les autres. Dans le jet, Arisu se reposait, pendant qu'ils survolaient le nord de la France pour arriver en Angleterre. Un voyage comme les autres. Il faisait très chaud, c'était les vacances d'été. La jeune fille devait passer environ 2 semaines chez sa mère, son "nouveau" père et sa demi-soeur. Le voyage Japon-Angleterre était fichtrement long. Ses jolis yeux émeraudes se fermèrent délicatement et elle entra au pays des rêves. Elle repensait à sa vie d'avant. Et son père... Elle entendit des voix à un moment. Mais son sommeil était trop profond pour qu'elle se réveille. Alors le temps passa encore un peu.
Quand elle se réveilla la première fois , la jeune fille n'y vit presque rien. Elle secoua vaguement sa tête et aperçut des silhouette autour d'elle. Étrange, ce n'était pas l'avion... Arisu était allongée sur un lit. Elle toucha sa tête : elle avait mal partout, c'était horrible. Elle essaya de se lever, mais elle n'avait pas assez de force. Et de toutes façons, des fils étranges la retenait sur le lit . Alors elle se rendormit..
A son deuxième réveil, sa tête lui faisait toujours aussi mal, mais Arisu pouvait se déplacer. Personne n'était dans la salle. Le réveil posé près d'elle annonçait 6h47. Vu les écritures, elle était toujours en France. Elle en conclut qu'elle était dans un hôpital et que le jet avait eu un problème pendant qu'elle s'était endormie.
La fille se leva et chercha un miroir. Elle n'en trouva pas, mais la vitre qui la séparait de dehors lui renvoyait son reflet. Bon, une bonne et une très mauvaise nouvelle. La bonne, elle pouvait parler, bouger, et réfléchir. En sommes, tous ses sens marchaient et ses membres aussi. La mauvaise, il y avait un bandeau sur son oeil gauche. Quand Arisu enleva son bandeau, elle se rendit compte d'une chose horrible. Elle n'y voyait plus. Ou plutôt, son oeil avait était touché par un projectile. Quand ils ont voulu l'enlever, sa rétine s'est déchiré. Malheureusement, il y a eu pleins d'autres complications qui ont fait que son oeil était irrécupérable. Et la fille fit quelque chose qu'elle n'avait jamais fait depuis longtemps. Elle pleura et tomba à genoux sur le carrelage froid de la salle. Son père lui manquait. Sa mère. Leur vie ensemble, aussi. Et tout ça.

Epilogue
On a plus le temps de se lamenter...

Après plusieurs jours sans visites, sa mère put enfin aller voir sa fille chérie. Elle était accompagnée de Alice, qui avait bien changée. Elle était encore plus belle qu'avant. Quand à Arisu, sa tête lui faisait moins mal, mais elle avait du mal à s'habituer au bandeau. Son père devait aller la rejoindre dans quelques jours.
D'après ce que savait sa mère, il semblerait que l'avion se soit crashé près d'une route. L'avion aurait eu un problème de moteur qui aurait dysfonctionné pour une raison obscure. Les pilotes et le domestique présents avec elle seraient morts. Arisu était la seule rescapée, mais elle était dans le coma. Un couple d'automobiliste aurait vu l'avion et appelé les secours.
La fille fut choquée de tous ce qu'elle venait d'apprendre d'un coup. Tous les autres voyages c'étaient bien passés.Mais celui-ci, non. Quoiqu'il en soit, elle avait eu chaud. Est ce que quelqu'un aurait trafiqué le jet pour que la fille meurt ? Possible. Arisu étant la descendante des Mikari, un jour ou l'autre, elle allait devoir reprendre l'entreprise et donc l'argent qui va avec..
Son père était trop inquiet que quelque chose comme ça se reproduise. Et même le manoir n'était plus sûr. Ça pouvait être un des domestiques qui aurait fait le coup. Alors, son père, trop inquiet pour sa fille, décida de la placer dans une académie du Minnesota où devait aller Alice .


Invité
Invité
avatar

Youhouhou! Another powaa!

Je te souhaite la bienvenue ici ma grande! Je pense qu'on va bien s'entendre (je suis assez silencieux héhéhé...) ♥
Invité
Invité
avatar

Vive Another !
Merci à toi ♥

Edit : J'ai (presque) fini l'histoire ! Il ne me manque plus que la dernière partie. Désolée si il y a des fautes, j'essaye de les enlever quand j'en vois.
Invité
Invité
avatar

Double post désolée, mais j'ai enfin fini !

J'ai essayé de modifier un peu l'histoire. Les causes un peu plus précises de l'accident sont dans l'épilogue, et c'est volontaire qu'on en sache pas plus. Enfin, je sais que c'est pas parfait alors tout conseil est bon à prendre ! :3

(Détail pas important : Je sais pas si j'ai expliqué clairement, mais Arisu et Alice se prononcent de la même façon (Arisu étant la version japonaise de Alice). )
Jushirô Himeruya
ᎷᏒ
avatar
Âge du perso : 52 ans
Spécialité : Participer aux conneries des élèves
Fonction : Directeur
Poste spécial : Professeur d'escrime du cursus Théâtre
Avatar : Louis Weasley - Harry Potter (mouaif)
Messages : 478
Date d'inscription : 10/02/2013
ᎷᏒ




Tout d'abord, bienvenue à toi Arisu.
Alors, parlons de ta fiche. Le nombre de lignes demandées est plus que respecté, et même si tu fais des fautes, je n'ai pas trouvé cela trop gênant. Pense quand même à te relire pour les éviter, ce sont surtout des confusions entre "se" et "ce" et des accords, je pense qu'il te suffirait de te relire pour que tu en évites la plupart.
Pour ce qui est des descriptions, je dirais qu'il s'agit d'un type de personnage assez...vu, connu. Je ne dis pas ça pour te vexer. Ce genre de personnage est assez récurent sur les forums RPG, ainsi que dans les mangas, on le connait, il est sans surprises. Si tu veux éviter de tomber dans le cliché, n'oublie qu'un personnage doit être humain, car il n'y a pas d'humains clichés (même si parfois on en doute, mais c'est parce qu'on s'arrête à peu de choses). Le personnage froid et silencieux, c'est bien, ça peut être un style, mais pour une jeune fille aussi jeune, je pense qu'il faut une contrepartie. On ne peut pas être toujours détaché, ou alors on se contente de se cacher et il y a des conséquences. Peut-être pleure t-elle en secret, peut-être a -t-elle besoin de se défouler sur quelque chose, sa manière de peindre est-elle méticuleuse, sauvage, franche, taille au vif dans la matière ? Elle peut aussi détester ce corps qu'elle ne trouve pas assez beau à côté de celui d'Alice et le malmener en conséquence. On évitera les scarifications peu originales, mais elle peut se priver de nourriture, au contraire se gaver, prendre des risques inconsidérés pour tester sa résistance, peut-être en espérant y rester. Je ne fais que donner des idées en vrac, peut-être ne correspond-elles pas du tout à l'image que tu as de ton personnage, mais ce sont des idées justement. Je doute qu'elle soit aussi insensible au fait que son père l'est éloignée si brutalement de lui et que sa mère ait une autre fille dont le prénom ressemble autant au sien. En détaillant tout cela et en donnant des faiblesses à ton personnages, tu le rendra plus profond et plus authentique, et cela nourrira beaucoup tes RPs et tes rapports avec les autres personnages qui vont peut-être tourner court avec un caractère tel que tu l'as décrit. Ou alors tu te limiteras à un certain type de relation avec un certain type de personnage, et ce serait dommage.
Passons à l'histoire maintenant. J'apprécie beaucoup les efforts que tu as faits, et je te félicite, surtout si c'est la première fois que tu fais quelque chose de long. Sur la forme, mis à part les fautes, tout est très bien. Tu as pris soin d'espacer et d'aérer ton texte, ce qui rend la lecture claire et agréable. Après, c'est sur le fond que j'ai quelques remarques. Ce sont à peu près les mêmes que pour le caractère. Enfin, disons que quand j'ai lu le caractère, je savais à quel genre d'histoire je devais m'attendre. Là aussi, j'ai l'impression que ton personnage traverse l'existence de manière un peu trop détachée pour un être humain. Peut-être est-ce simplement parce que tu as préféré te concentrer sur les faits et pas trop sur ton personnage, mais quelques précisons supplémentaires seraient appréciées. J'ai aussi quelques soucis de cohérence à te faire remarquer. Par exemple, lorsque ses parents se séparent, tu dis que son père doit rester pour son magasin, mais si il a les moyens de faire voyager sa fille en jet privé, il n'a pas besoin de travailler (d'autant plus qu'il est l'hériter d'une grande famille) ou alors il est la PDG de son entreprise, sûrement l'entreprise familiale dont le poste se transmet, il n'a donc pas nécessairement de compétences dans son domaine, mais a tout un tas de subordonnés. Ce n'est pas une supérette de quartier qu'il ne peut pas quitter, il doit avoir énormément d'employés beaucoup de magasins et des lieux de production à l'étranger. Tu peux dire qu'il prétend devoir rester à cause de son travail, donc qu'il quitte volontairement sa femme, mais en aucun cas u'il doit rester à cause du magasin. L'univers dans lequel tu fais évoluer ton personnage n'est donc pas vraiment maîtrisé.
Cela dit, je ne vois aucune raison de m'opposer à une validation. J'espère que tu as compris que ces remarques sont plus des conseils pour t'aider à l'avenir que des critiques désobligeantes. Je pense que ton personnage a beaucoup de potentiel si tu consent à le rendre plus humain, plus authentique, et que sa passion pour la peinture peut-être très bien exploitée, surtout si tu fais des liens avec ton histoire.
Je pense aussi qu'au vu de son caractère et de son histoire, notamment son enfance dans un milieu très protégé qui risque de lui causer des soucis d'intégration dans un milieu comme celui de Volfoni, il serait peut-être plus pertinent de placer ton personnage dans le groupe des solitaires. Peut-être seulement provisoirement, selon la manière dont elle évolue. Ceci est juste une proposition, tu peux tout à fait refuser. En attendant ta réponse à ce sujet, je te place dans le groupe des Artistes.
Voilà voilà, si tu as des questions à propos de ce commentaire ou même à propos de quoi que ce soit, envoie moi un MP, à moi ou à un autre admin ou modérateur, et nous serons ravis de t'aider.
Bon RP parmi nous Arisu !


Ta chambre a été créée ici : il s'agit de la chambre N°003, que tu partages avec Nina Moon. Tu peux demander un transfert ici.

Viens signaler ton avatar ici : une fois fait, plus personne ne pourra te le piquer !

Envie de rejoindre un club ? D'avoir un rang personnalisé ? Il suffit de cliquer !

Tiens-toi au courant des dernières nouvelles en regardant les annonces du panneau d'affichage !

Besoin d'amis ou d'aventures ? Va faire un tour sur www.needfriend.com et découvre tes profils compatibles !

N'hésite pas à voter et à ramener tes amis sur le forum. Plus on est de fous, plus on rit !
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

Wouhou! bravo pour cette validation! xD

Je me propose galamant pour être ton premier partenaire de RP si tu veux ma grande! ♥(Envoie moi un mp si tu es intéressée sinon pas grave! x,3)
Invité
Invité
avatar

Merci pour tes conseils précieux,je vais m'occuper de modifier les problemes quand je serai sur mon PC, en ce moment je suis sur ma tablette (mais ça on s'en fiche)
Pour le groupe je sais pas, je voudrai la laisser dans les artistes car je pense que ça va prendre de l'importance pour elle. Mais ça dépendra aussi de ses rencontres, alors pour le moment je la laisse là.

Sorenjarl Eiril: Ok, je t'enverrai un MP dans la matinée.
Invité
Invité
avatar

Ok, parfait pour le groupe ~

Et concernant ta question à propos d'Alice, tu peux bien évidemment la jouer comme DC, mais il serait peut-être plus intéressant que ce soit quelqu'un d'autre qui la joue, sinon tu vas inévitablement te retrouver à RP avec toi-même si Alice et Arisu se croisent. Tu peux donc la faire en tant que personnage prédéfini, ou alors en tant que PNJ. Tu peux faire une fiche pour elle dans ton journal par exemple, et la faire intervenir en tant que PNJ dans tes RPs.
Enfin voilà d'autres alternatives, mais tu fais comme tu veux ♪

(PS: T'as une touche je crois ._. )
Contenu sponsorisé


 
Arisu B. Mikari débarque avec son monde.. ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la frontière de l'autre monde [PV]
» Quelle fut la carte pokémon qui vous a le plus marqué?
» RP sur Oméga avec du monde!
» Mathilde, serveuse, sans lien avec le monde obscure
» Elodie Mouawad, dissidente, graffiteuse. Sans lien avec le monde obscure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Hors RP :: Minnesota :: Présentations :: Présentations abandonnées-
Sauter vers: