Enju Hale [Terminée]

Invité
Invité
avatar




Enju Hale



Nom : Hale
Prénom : Enju
Âge : 17 ans
Origines : Australienne
Sexe : Fille
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle

Statut : Lycéenne
Régime: Interne
Cursus choisi : Artistique-Musique
Groupe : Artiste

Précisions : Enju est extrêmement maladroite. Chutes en tous genre sont son lot quotidien. Elle a peur de l'obscurité, une peur panique qu'elle peine à maîtriser. Lorsqu'elle est nerveuse, pour quelque raison que ce soit, elle tresse et détresse ses cheveux.

Adresse à laquelle envoyer votre dossier : Intercepté par Sigrid ♫









Enju n'est pas spécialement grande, elle n'est cependant pas non plus minuscule. Elle mesure environ 1m65, ou, plus précisément 1m64,5 pour un poids de 50Kg. Ses cheveux blonds comme les blés sont légèrement ondulés et atteignent presque ses genoux. Inutile de préciser que depuis la naissance de la demoiselle, ils n'ont pas reçu le moindre coup de ciseau, mais que cela ne les empêche pas d'être incroyablement soyeux et pour le moins impeccable. Il y rarement le moindre nœud à l’horizon.


Son visage est doux, et la pâleur troublante de son teint mise en valeur par deux yeux bleus comme l'azur, pourvus de longs cils sombres et fournis. Les deux fossettes qui creusent ses joues lorsqu'elle sourit sont du plus bel effet, et jamais une once de maquillage ne vient troubler l'ensemble. Le naturel fait sa beauté. Une adolescente sortie de l'enfance mais qui ignore tout de ses charmes. Il y en a de bien plus belles, il y en a aussi de bien plus laides. L'innocence et la fraîcheur sont des atouts précieux qui attirent le regard. Ajoutons à cela quelques formes généreuses sans être excessives là où il faut, voilà le portrait final de cette poupée de porcelaine.
Si l'on observe bien, on apercevra peut-être les cicatrices qui ornent ses poignets. Anciennes entailles qui ont presque totalement disparu, mais pas tout à fait...
Il y a aussi celles, plus visibles, qui ornent sont dos. D'autres souvenirs. Mais faudrait-il encore les voir puisqu'elles restent cachées sous ses vêtements ou ses cheveux en dernier recours. On peut donc en conclure qu'elle ne les attache que très rarement. Des tresses, des chignons parfois... Mais même si l'intention est là, ça ne dure jamais. Elle finit toujours par les lâcher. Sans quoi, elle ne peut pas les manipuler à son aise.

Au niveau vestimentaire, il n'y a pas grand-chose à dire. Les pantalons ? Seulement s'il n'y a pas d'autre choix. Enju aime les robes. Longues ou plus courtes, peu importe. Mais jamais suffisamment courtes pour être qualifiées de vulgaires ou provocantes. Sa garde-robe est composée en grande partie de blanc et de bleu, ce sont les couleurs qui la mettent en valeur, mais surtout, ce sont celles qu'elle préfère. S'il faut qualifier son look, on peut dire qu'il est romantique et bohème. Et qu'il lui correspond parfaitement.








À première vue et à première vue seulement, Enju semble être une adolescente on ne peut plus banale. Parfois boudeuse, parfois enjouée, ou parfois triste, elle ne diffère pas de tous ceux que l'on croise dans les rues de n'importe quelles villes ou dans les couloirs de n'importe quel lycée. Creusez un peu, et vous découvrirez une partie de ce qu'elle est réellement. Une partie oui, car personne n'a jamais pu la comprendre entièrement. Pas même elle. Premièrement, elle déteste la violence. Blesser ? Quelle horreur ! À quoi bon recourir aux poings ? Il y a d'autres solutions !

Profondément pacifiste, la demoiselle tentera toujours d'éviter la confrontation et de raisonner qui peut l'être, qu'importe l'adversaire qui se trouvera en face d'elle. Mais attention, il ne s'agit pas de peur ou de couardise. Jamais elle n'hésitera à s'interposer au beau milieu d'un conflit.

Elle n'aime pas la violence, ce qui ne l'empêchera cependant pas de se montrer violente elle-même selon les occasions. Si elle est contrariée, attention aux O.V.N.I. En tous genres qui pourraient vous rebondir sur le crâne.

Que nous apprend ce petit détail ? Que la jeune femme est emplie de contradictions. À la fois douce et posée, elle peut soudainement entrer dans de sombres colères dont on ne connaîtra pas la raison. Elle peut aussi paraître étrangement mature, et la seconde d'après, se comporter comme une enfant gâtée et capricieuse, capable de bouder pour un rien.

De nature généreuse, elle aime aider son prochain. Le bien-être physique et moral d'autrui passera toujours avant le sien. Elle n'hésitera d'ailleurs pas à mettre sa propre santé en péril pour prendre soin de ceux qu'elle veut aider. Franche, mais pourvue d'un certain tact, elle dira toujours ce qu'elle pense. Et si elle tentera toujours de s'exprimer de manière douce et réfléchie, cela ne l'empêchera pas d'être maladroite parfois. Personne n'est infaillible. Elle s'excusera toujours cependant, et ses excuses seront toujours sincères.

Ayant appris à se forger un masque, Enju apparaîtra souvent souriante et enjouée. Elle rira de tout, et semblera ne rien prendre au sérieux ou encore ne rien comprendre aux choses « trop compliquées »... Mais ne vous y trompez pas. Faire l'idiote ne veut pas dire qu'on l'est, et elle, elle ne l'est pas. Cela se voit d'ailleurs parfois dans cette impression étrange que l'on ressentira parfois en lui parlant. Quelque-chose de dérangeant dans son sourire, dans sa jovialité ou dans son regard. Quelque-chose qui fait que l'on comprend qu'en réalité, elle n'est plus une enfant.
Un secret, sombre et douloureux qu'elle traîne depuis près d'un an et qui la rend douloureusement mélancolique. Sang, cris et pleurs peuplent ses nuits. Il y a longtemps que son sommeil n'a plus été paisible, troublé qu'il est par ces cauchemars qui refusent de lâcher prise.

Le masque se brise parfois, on a l'impression qu'elle va fondre en larme et sangloter des jours et des jours sans s'arrêter... Mais non. Ou du moins très rarement devant témoins. Après, nul ne sait ce qu'il se passe chez son voisin lorsque la porte est fermée... Quand le masque tombe, nul témoin. Cela ne ferait que renforcer l'impression d'infériorité qui ne la quitte pas depuis son enfance.

Tout est une question de jeu. La vie est un jeu, elle n'est qu'une actrice s'enfermant dans la froideur d'un mauvais rôle pour combattre ses phobies. L'obscurité et ses secrets, la vie aussi.









Enju est née à Sydney. Benjamine d'une famille composée de deux parents et de deux enfants, et dix ans la séparent de sa soeur aînée. Cathia... Dix ans la séparaient devrait-on dire puisque la jeune-femme s'est tuée dans un accident de voiture il y a de cela un peu moins d'un an. Un chauffard ivre, la collision fut brutale. Enju se trouvait également dans la voiture, c'est ce qui explique les cicatrices qui strient son dos.

C'est depuis cet événement que la vie de l'adolescente est devenue ce qu'elle est aujourd'hui. Il ne se passe pas un jour sans qu'elle ne soit rongée de remords, pas une nuit sans qu'elle se réveille en sursaut. La culpabilité peut réellement détruire une personne. Car elle se sent coupable oui. Si elle n'avait pas insisté pour se rendre à ce maudit concert... Si elle n'avait pas supplié Cathia de s'y rendre... Si, si, si... On refait des vies avec des « si ». Elle donnerait cher pour changer la sienne, ou même inverser les rôles.

Le drame l'a anéantie, rien d'étonnant à cela bien sûr, qui n'aurait pas été bouleversé ? L'adolescente rieuse et ouverte laissa place à un véritable fantôme. Elle s'enfermait dans sa chambre sans prétendre en sortir des journées entières, ne mangeait plus, ne dormait plus... Face à cela, n'importe quel parents se seraient trouvés impuissants. Les Hale ne firent pas exception. Ajoutons à cela qu'ils étaient peu doués pour les démonstrations d'affection et qu'ils avaient aussi à pleurer leur enfant, le fossé se creusa inexorablement. Jusqu'à cette autre nuit et cette bêtise que fit la Blondinette. Ce fut comme un électrochoc, mais impossible de réparer ce qui avait été brisé. Alors on éloigna l'adolescente.

Décision fut prise de l'éloigner. Mais pour l'envoyer où ? L'on trouva, en se renseignant de part et d'autre, le nom de cette école : "Académie Volfoni". Apparemment réputée, elle serait parfaite pour l'adolescente. Cette dernière vouait une passion à la musique depuis son plus jeune âge et se trouvait être une pianiste et harpiste parfaitement accomplie. Ajoutez à cela la voix qui, il faut le lui reconnaître, se trouve être véritablement envoûtante, Enju est une artiste. C'est une des seules choses qu'elle continuait à pratiquer du fin-fond de son mal être. Oui, cette école serait parfaite pour elle. La jeune-fille ne voulait pas en entendre parler. Elle voulait rester en Australie. Se terrer dans son malheur et ne pas en sortir. Peu glorieux n'est-ce pas ? Elle n'eut pas le choix.

C'est ainsi qu'elle se retrouva ici, coupée de ses sombres souvenirs. En apparence du moins, car rien ne passe. Un exil que ses parents espéraient salvateur même s'ils ne savaient pas comment le lui dire. Perdue dans cette académie immense et paralysée par une timidité somme toute légitime puisqu'elle avait dû quitter tout ce qu'elle connaissait, Enju finit cependant pas se créer une petite place. Trouver ses marques en se perdant dans la pratique de son art. Cet endroit en valait un autre après tout. Advienne que pourra...





Invité
Invité
avatar

    Bienvenue belle australienne ~ ♪
Invité
Invité
avatar

Merci beaucoup ♫
Jushirô Himeruya
ᎷᏒ
avatar
Âge du perso : 52 ans
Spécialité : Participer aux conneries des élèves
Fonction : Directeur
Poste spécial : Professeur d'escrime du cursus Théâtre
Avatar : Louis Weasley - Harry Potter (mouaif)
Messages : 478
Date d'inscription : 10/02/2013
ᎷᏒ




Je ne te souhaite pas à nouveau bienvenue, les souvenirs de la Chatbox sont là pour cela. ♪

Une fiche en somme toute fort agréable à lire. Un style fluide, très simple et épuré, qui peut sembler assez limité mais qui, et c'est mon avis, convient parfaitement à ton personnage. Enju me semble, autant dans sa forme que dans sa psychologie, très naturelle. Pas simple, attention. Naturelle. Des réactions tout à fait basiques et sans artifices, un corps qui, ma foi, ne présente guère d'originalités, hormis peut-être la longueur de sa tignasse. D'ailleurs, respect, jamais je n'imaginerai les porter aussi long sans péter les plombs et tout couper moi-même. Enfin.

Je ne m'attarderai pas sur le physique et le caractère. Comme dit plus haut, je perçois Enju très naturelle, et les descriptions le rendent très bien. Le fond n'a du coup pas lieu d'être commenté plus que nécessaire, bien que j'aurai apprécié en savoir davantage sur ne serait-ce que le style vestimentaire de la demoiselle. Préfère-t-elle les robes aux pantalons ? Est-t-elle plutôt sophistiquée pour palier à son apparence "banale" ? Que fait-t-elle de ses cheveux, les attache-t-elle ? Du détail, je chipote, mais tu y penseras peut-être la prochaine fois et ce commentaire aura servi à quelque chose.
Non, ce qui me sort par les yeux au plus haut degrés, ce sont les sauts de lignes complètement anarchiques de la description psychologique. Dieu que je déteste ça, je ne vois plus qu'eux. Ça ne tient sans doute qu'à moi parce que oui, je suis casse-pieds, mais alors ça ruine la présentation pus que les fautes d'orthographe. D'ailleurs en passant, orthographe tout à fait correct, deux ou trois fautes de temps à autres mais rien de dramatique, contente-toi de te relire et tu les élimineras très facilement. Mais les sauts de lignes ma grande, vraiment, fais très attention.
Seconde remarque au niveau de l'histoire. Pour l'accident de voiture, aucun problème, j'accroche, j'adhère, c'est tout à fait cohérent et parfaitement plausible, MAIS j'aurai bien voulu connaître les détails sachant que tu n'évoques pas plus la suite de l'histoire d'Enju. Comment a-t-elle fait pour être blessée au dos ? Est-ce qu'elle a été projeté, et ce serait le choc contre le sol qui l'aurait blessé ? De plus, j'aurai bien aimé savoir comment Enju se retrouve à Volfoni. On choisit l'académie parce qu'on veut faire des études dans un cursus spécialisé dans l'art ou le sport, en l'occurrence la musique, et à aucun moment tu nous parles de la musique dans la vie d'Enju, c'est bien dommage.

Transition de malade : quel dommage de ne pas avoir mis de thème musical ! Je ne peux que remédier à cela. En ce moment-même, j'écoute Iron & Wine. Si tu ne connais pas, n'hésites pas à écouter, c'est très joli, et je trouve que cela va bien avec Enju. De même, Bethel peut tout à fait convenir, et je serais bien piètre commentateur si je ne te parlais pas des Smashing Pumpkins. Enfin, libre à toi d'écouter, d'apprécier ou non, chacun est juge.

Tu es validée, bien entendu. ♪

Ta chambre a été créée ici : il s'agit de la chambre N°006, dans laquelle tu es seule pour le moment. Tu peux demander un transfert ici.

Viens signaler ton avatar ici : une fois fait, plus personne ne pourra te le piquer !

Envie de rejoindre un club ? D'avoir un rang personnalisé ? Il suffit de cliquer !

Tiens-toi au courant des dernières nouvelles en regardant les annonces du panneau d'affichage !

Besoin d'amis ou d'aventures ? Va faire un tour sur www.needfriend.com et découvre tes profils compatibles !

N'hésite pas à voter et à ramener tes amis sur le forum. Plus on est de fous, plus on rit !
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


 
Enju Hale [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kit Complet - Dorian Hale [Terminé - Raphaëlle Elfast]
» "Un entraînement pas comme les autres pour une chasseuse comme elle" [Aurore Sherwood et Derek Hale] (terminé)
» Derek Hale, ou le BBW [Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Hors RP :: Minnesota :: Présentations :: Présentations abandonnées-
Sauter vers: