En attendant le bus le chat s'en mêle...

Invité
Invité
avatar

Il faisait terriblement chaud. Crimson attendait sagement ou presque sur un banc à l'ombre des jardins publics. Il attendait là depuis deux heures en fait.

Ses ongles manucurés pianotant sur les touches de son portable en attente d'un message qui n'arrivait pas. Serte il pouvait être très patient lorsqu'il s'agissait d'un beau gars, mais là, trop c'est trop. Il décroisa ses longues jambes nues en se disant qu'un mini-short est vraiment utile par cette saison... Il se mit à marcher en grommelant un peu et quitta vite le jardin public pour chercher un arrêt de bus qui desservirait la zone ou habitait son désormais "ex"petit ami. Histoire d'aller lui refaire le portrait une bonne fois pour toute.

Pour un dimanche midi les rues en périphéries étaient bien vide. Ça devait surement être à cause de la trop forte chaleur ou de n'importe quel festival de la ville, se disait-il. Mais peu lui importait après tout.

Ses talons retentissaient sur le sol de la longue allée trop ensoleillée qui menait à l'arrêt de bus. Il ne comprenait pas pourquoi il le fichait au milieu du chemin cette arrêt! Plutôt que de le mettre au bort de la rue, non, il fallait qu'il soit au centre pour faire marcher un peu les gens certainement!

Alors qu'il frottait la sueur qui lui perlait sur le visage Crimson ne put s'empêcher d'avoir une sensation désagréable, comme d'être suivit par quelque chose qui vous veut du mal! Il se retourna rapidement pour constater qu'effectivement il était en présence de la plus affreuses des créatures que la terre est put créer!

De longue moustache, des griffes, des oreilles pointues, le pelage cendré et sale: un chat! A cette vue Crimson ouvrit grand les yeux et se figea, la bête fit de même. Elle le regardait avec ses grands yeux joueurs en miaulant. Au premier son qu'elle produisit son sang ne fit qu'un tour et il se mit à détaller le plus vite possible.

Ses talons aiguilles claquants sur le sol de plus belle. Le félin ne comprenant pas très bien la fuite le suivit en courant à son tour. Crimson ne réfléchissait pas vraiment à où fuir,il s'imaginait juste bêtement que s'il arrivait à l'abri bus il serait en sécurité. Lorsqu'il l'atteint enfin il se plaqua contre la paroi intérieur de l'abri de façon à être dos au monstre.

Puis le souffle rapide, le visage trempé par la course, il se laissa glisser le long de la cloison pour se retrouver assis sur le sol, ne faisant pas vraiment attention au présence alentour. Il passa ses mains sur son visage, se doutant bien de l'état de son maquillage. Il devait vraiment être pitoyable en cet instant.

Mais le plus minable fut lorsque l'animal apparut devant lui à nouveau. Crimson sursauta et se recroquevilla le plus possible sur lui même avant de ce paralyser totalement. Les mains toujours sur son visage ne lassant apparaître que ses yeux qui commençait malgré lui à devenir humide et à ruiner son mascara peu à peu.

L'animale s'approchant, la seul chose qu'il put faire fut de dire la voie tremblante:

"Ne t'approche pas de moi...vas t'en!"


En cet instant il ne désirait qu'une chose: que personne ne le voit dans cet état.
Invité
Invité
avatar

« 4.99 $, Comme d’habitude ma grande »

Comme chaque premier samedi du mois, Phoebe se rendait chez Wallmart pour acheter son pot de peanuts butter. C’était sa tradition. Elle avait beau y travailler comme caissière 3 fois par semaine, c'était sa coutume qu’elle avait gardée de Phoenix. Après tout, c'était ce même pot, qu’elle prenait toujours avec elle. A vrai dire c’était sa principale base d’alimentation. Tout nutritionniste normalement constitué, s’évanouirait sans aucun doute devant le menu de Phoebe.

Son sac à dos installé avec le précieux objet, elle lança un vague salut à Lucy sa collègue de caisse. Mais celle-ci était plus occupée à parler avec la vieille commère du quartier de la chaleur exceptionnelle qui s’était abattu sur la ville. Un soleil écrasant mais on était loin des températures extrêmes de sa ville natale de l’Arizona. La réaction exagérée de la commère, l’amusait à l’entendre on était à l’aube de la fin du monde.

A la sortit du magasin, la rue commerçante était… Vide ! Étrangement vide, pas un rat. Ou était passé la population ? Restait-elle cloîtrer chez elle, la chaleur les étouffants ? Possible…
Ses jambes la conduisirent automatiquement vers l’arrêt de bus, pour rentrer à l’internat afin de déguster son achat, les pieds en éventails sur la verte pelouse du terrain de foot avec Kelly une coéquipière de volley qui l'attentait! Alors qu'elle se trouvait a proximité de la structure en verre, des bruits l'attirèrent . Et il fallait bien l'avouer, que ce qu'elle trouvait la surpris !

Dans l'abribus, se tenait Crimson Pilgrimm, reculé dans un coin, pleurant et effrayé à cause ... D'un chat ?! Un mignon petit chat qui ne comprenait pas la situation. Dans la liste des personnes qu'elle ne voulait pas voir, il devait faire partie de son top 3 ! Il fallait bien l'avouer, ce n'était pas l'amour fou entre les deux. Entre un Crimson qui ne se gênait pas pour faire la langue de vipère dans son dos,il critiquait tout chez la blonde. Certes il y avait une grande différence de caractère et vestimentaire entre les Pilgrimm et Jones. Le caractère de " gamine" et le style de pétasse, avaient toujours mit Phoebe sceptique. De plus, dès le moment ou il avait commencé à parler d'elle, le peu d'estime qu'elle avait pour lui, disparu. Phoebe ignorait les remarques et restait de marbres mais les critiques la touchait beaucoup au début puis avec les temps, on apprenait a vivre avec. Pourquoi Crimson s'en était pris a elle au début ? Était-ce à cause de nature a disparaître ou de son style trop éloigné du sien ? Qu'avait-il de mal à préférer un large sweat à une jupe serrée ? C'était vrai que son maillot des Suns de Phoenix par rapport au mini short du garçon faisait un étrange contraste.

Son regard vitreux observa le travesti , sur le coup il lui faisait pitié,les joues barbouillées d'un noir ,trace d'un ancien mascara et les yeux effrayés. Elle s'avança, attrapa la boule de poils cendré et lui chuchota à l'oreille :
"Ça va aller mon beau ?"
Phoebe avait toujours adoré ces petites bêtes, elle en possédait un.Mais il était chez sa mère, le brave Washington (nom pour le moins étrange ...) lui manquait. Alors la jeune avait pris l'habitude de venir derrière le parc pour les caresser et leurs parler.

Le chat dans les bras,elle lança d'une voix lasse :

"Tu peux te lever ... Il ne va pas te manger !"

Si elle avait été garce, elle aurait pris une photo pour l'envoyer au journal. Mais voilà, elle ne l'était pas, lui il l'aurait fait sans aucun doute.

Invité
Invité
avatar

Lorsque Crimson leva les yeux vers sa "sauveuse" il n'avait en aucun cas envie de ce retrouver face à elle. Par honte d'être vu tout d'abord, puis parce qu'il s'agissait de Phoebe Jones! Pas que ce soit sa victime favorite mais l'une d'entre elle tout de même. Il ne comptait plus le nombre de fois où il avait parlé dans son dos ou dissuader les cherleaders de ne pas venir supporter ses matchs de volley. Il ne la détestait pas foncièrement mais il s'imaginait bien qu'elle tiendrait à ce venger. En dévoilant sa peur des félins à toute l'académie par exemple!

Et ça, il en mourait certainement, parce s'il commence à retrouver des chats dans son casier tout les jours il ne le supporterait jamais! Vu le nombre de personne voulant se venger de lui,et là son plus gros point faible était dévoilé à vif!

Alors il essaya de réfléchir à un moyen de paraître sympathique, ou de se faire pardonner, ou encore de se rattraper pour garder un minimum de dignité devant elle. Il se releva avec un peu de mal, les jambes tremblantes. Il essuya le noir de ses yeux, et commença à chercher dans son sac à main frénétiquement de quoi se remaquiller.

Tout en ne quittant pas des yeux l'affreux matou qui était à présent dans ses bras, il ne trouvait rien à lui dire. Après un temps elle lui dit doucement de ne pas avoir peur mais comment! Il était terrorisé! et l’image de son chat mort écrasé sur la route lui revînt en tête. Alors il commença à bafouiller du mieux qu'il pouvait tout en se remaquillant avec le petit poudrier qu'il avait toujours sur lui les mains tremblantes:

"Je...Je n'ai pas peur de lui! Qui...au...aurait peur d'un chat! C'est ridicule!Si je pleure c'est parce que...je...je vient de me faire larguer! Voilà!Et ça...ça ne te regarde pas !Je vais..."


Puis il fit un sursaut lorsque le chat miaula se qui le fit lâcher le petit cercle de plastique qui s'éclata au sol. Crimson trembla de rage cette fois avant de laisser éclater un petit cri de rage. Puis il ne put s'empêcher de pleurer à nouveau en s'empressant de cacher son visage avec ses mains. Il ne savait tout simplement plus quoi faire alors il se rassis au sol. Il se disait bien qu'il payerait bien un jour pour tout se qu'il faisait subir aux autres mais il ne voulait pas finir en dépression.

"Je suis pathétique n'est-ce pas? A...alors profite en! vas-y! Moque toi de moi, je n'ai jamais était sympa avec toi alors vas-y...je sais que tu en meurt d'envie... Et puis je ne mérite que ça..."

Il était plutôt rare que Crimson se résigne ainsi... Mais parfois il faut être réaliste malheureusement... on ne sème que se que l'on mérite après tout...
Invité
Invité
avatar

Le regard vague, Phoebe était perdue dans ses pensées. Sous ses airs calmes, stoïque, son esprit bouillonnait, se mélangeait …En effet, la jeune blonde débattait intérieurement avec sa conscience ; Tout le monde avait déjà connu, un de ces moments ou votre côté diabolique ressort doucement mais l’humanité qui reste en vous. Vous empêche de réaliser les plans les plus tordus que met en place votre esprit.

C’était ainsi perdu dans ses profondes réflexions que des bafouillements la réveilla de son état « second ». Quelle était donc son excuse ? Une rupture ?... Depuis quand se faire largué, terroriser les cœurs brisés de cette façon ? Mais, surtout on parlait de Crimson et ce n’était pas du tout le genre du garçon de réagir ainsi suite à une rupture. Niveau excuse, il pouvait mieux faire ! C’était comme si elle lui avouait de but en blanc qu’elle se présentait à la prochaine élection de miss América. En conclusion, il venait de perdre le peu de crédibilité.

Elle marmonna un vague :
-" Mais oui bien sur … "

Il était clair que le jeune homme était terrifié par la boule de poils qui se trouvait à présent dans les bras de Phoebe. Celle-ci devait sans aucun doute sentir la peur qu’il entraînait. Car l’animal était étrangement menaçant, elle décida de s’asseoir sur le banc à l’ opposé de Crimson. La bête sur les genoux commençait à se calmer, les grattouilles sur le pelage cendré provoquant un léger ronronnement. A cet instant on aurait dit un gros nounours, bien innocent.

Maintenant, le garçon lui tendait une perche. La perche pour le critiquait…Il venait de lui avouer son plus gros point faible. Elle était tentée...LA tentation de la vengeance ! Lui faire comprendre ce sentiment, quand des personnes chuchotent derrière vous. Elle pouvait en quelques instants ruinait sa réputation, juste par une photo, un chat … Oui la voix de la facilité était devant elle, mais elle ne voulait devenir comme lui .

"Certes, je pourrai ... Je te cache pas, qu'une part au fond de moi en crève d'envie ! Il est aussi vrai que tu le mérites sans doute..."

Ses yeux clairs se bloquèrent dans le regard affolé du garçon, dans ses yeux on pouvait du désespoir ... Elle décida de ne pas le faire par pitié sans aucun doute.

"Mais vois-tu, je ne suis pas comme toi ! "




HRP: désolé du retard !
Invité
Invité
avatar

Crimson ne savait plus vraiment quoi faire, totalement bloqué. Pour une fois il n'avait absolument pas le dessus. Mais lorsqu'il vit que l'expression de la jeune fille ne changeait pas depuis tout à l'heure il commença à paniquer. Son regard glacé le rendait mal à l'aise. Lorsqu'elle s'assit en face de lui toujours avec le chat entre ses bras elle ne le rassurait toujours pas mais se qu'elle dit le déstabilisa encore plus.

"Mais vois-tu, je ne suis pas comme toi ! "


En règle générale il se serait mis en colère, mais là il ne put que serrer les poings sur le sol. Malheureusement il ne pouvait rien répliquer dans un moment pareil.Après tout il ne lui avait pas laissé une image très positive de lui. Tout ce qu'il avait pu dire sur son dos, personne n'aurait apprécié cela après tout. Il respira longuement pour ce calmer. Il ravala sa salive avant de commencer à faire quelque chose qu'il devrait avoir l'habitude de faire plus souvent:

"Excuse moi,Je... je ne sais pas quoi te dire d'autre..."


Il regarda le sol et ses larmes perlèrent sur le bitume qui abimait ses genoux. En faite il n'avait jamais rien dit de vraiment méchant sur elle, se n'était pas le genre de fille qu'il détestait. Mais il parlait sur son dos avec les autres filles surtout parce que certain garçon avait des vus sur elle. Il se rappelait plus précisément ce qu'il avait dit mais cela devait ressembler à "Cette fille n'est pas spécialement bien roulée, mais elle a beaucoup de chance de plaire à des tas de beaux mecs sportifs parce qu'elle est forte au volley! En fait soit elle est idiote, soit elle se croit trop bien pour eux! Elle est hautaine en faite!" Au finale il avait tort comme toujours.

Il ne se rappelait plus de la dernière fois qu'il avait eu raison en tout cas. Mais les seul mots qui pouvait sortir de sa bouche étaient:

"Merci, merci beaucoup de ne rien dire... si tu le fais je jure de faire taire toute les rumeurs sur toi... Encore désolé..."


Puis il ne put que fondre en larme encore une fois en silence. Après tout n'était-il pas, Jaloux? Cela pouvait paraître fou mais au finale il l'enviait beaucoup, elle était naturellement adorable, modeste et sympathique. Tout le contraire de lui au finale. Lui qui faisait tout les effort du monde pour être beau, appréciable et doué en sport, sans succès d’ailleurs. Car malgré lui il ne pouvait s’empêcher d'être détestable et laid, sans amis véritables...

...Enfin peut-être jusqu'à aujourd'hui qui sait?
Invité
Invité
avatar

* Non, non ... ça ne se passe pas du tout comme prévu ! *

Selon les plans made in Phoebe, Crimson aurait du juste lui dire merci avant de repartir avec sa légendaire fierté et tout allait redevenir comme avant. Les piques dans son dos auraient continué sans vraiment embêter plus qu'habitude la jeune blonde. Mais là, il ne suivait pas du tout son plan, elle aurait peut être dû prévoir un plan B.

Le chat le stressait de plus en plus, n'importe qui aurait pu le remarquer. D'un geste doux, elle caressa une dernière fois la boule de poils cendrés, avant de se lever et déposer l'animal au sol. Celui-ci se colla aux jambes de la jeune fille avant de partir furieux suite aux mouvements brusques de Phoebe. Bon le chat partit, une étape remplit, son plan farfelu n'était pas totalement fichu.

Maintenant elle se trouvait face à lui, les bras ballants, le regard étrangement attiré par sa veille paire de converse noire. Dans ses moments gênants ou vous ne savez absolument plus ou vous mettre les chaussures devienne comme par magie une source d’intérêt incroyable. Ses yeux pâles ne voulaient plus quitter la paire de « gaudasse » abîmé. Pourquoi être gêné ? Au contraire, elle devrait être remplie de ce sentiment de fierté ! Non, mais là tout partait dans la direction la plus opposée à ses idées.
C’était le monde à l’envers, jamais elle aurait pensé voir Crimson pleurait devant elle un jour, s’excusant à chaude larme. L’impression qu’elle faisait un rêve éveillé la tenait de plus en plus et l’idée de taper la tête contre un mur pour vérifier sa théorie trottait à présent dans son esprit. Elle marmonna pour elle-même un vague et délicat " Eh merde … " tant ce mot représentait la situation actuelle.

Si seulement il existait des cours pour apprendre à réconforter les gens ! Car là, se sentir plus inutile ce n’était pas possible. D'un côté, elle n’avait vraiment pas prévu que ça puisse arriver un jour. Et puis quand une personne pleure devant elle, la volleyeuse trouve toujours une personne pour la réconforter avant de s’enfuir discrètement (lâcheté quand tu nous tiens). Mais ici, la possibilité de s’enfuir était à peu près égale à … 0.01 % au grand maximum donc en conclusion elle était en état de grande panique.
* Tu n'as donc pas de cœur Phoebe Jones? Mais va l’aider ! Aller bouge toi !* Génial voila qu’elle se parlait à elle-même. Cette petite voix n’avait t’elle pas raison ? Une personne ayant un minimum de compassion aurait déjà aidé le garçon. Non, elle ne bougeait plus, tétanisé par les larmes de Crimson. Elle bafouilla une vague phrase :

"Non, non ... Faut pas pleurer !"

De pire en pire, mais que faire ? Que dire ? Si elle écoutait son instinct, elle aurait détallé comme un lapin oubliant tout sens morale. La lycéenne était comme ça, les démonstrations sentimentales, elle les évitait comme la peste.
Découragée par son propre comportement, elle passa une main dans ses cheveux avant de s'expliquer :

-"C'est bon ne t'excuse pas... Eh ... Je .... Suis vraiment pas doué pour réconforter ... ça va aller ? "

ça y est elle avait lancer la phrase nul par excellence !
Contenu sponsorisé


 
En attendant le bus le chat s'en mêle...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Activer le chat
» Invitation au Chat
» Chat a gogo
» Le petit chat m'aimait
» Le réveil du chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Volfoni :: « - Hors RP :: Minnesota :: RP-
Sauter vers: